La langue française

Dépourvoir

Définitions du mot « dépourvoir »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉPOURVOIR, verbe trans.

Vx. [Seulement à l'inf. et aux temps composés] Priver, dégarnir de ce qui est nécessaire. Il ne faut pas dépourvoir de munitions une place de guerre (Ac.1798-1932).
Emploi pronom. Il s'est dépourvu de tout pour élever ses enfants (Ac.1798-1878).
Rem. Ces ex. lexicogr. repris ou adaptés par de nombreux dict. ne correspondent à aucun usage attesté ds la docum. Les dict. les plus récents (Dub., Pt Rob., Lar. Lang. fr., Lexis 1975) n'ont pas d'entrée dépourvoir.
Prononc. et Orth. : Dernière transcr. ds DG : dé-pour-vwár. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Cf. dépourvu.

Wiktionnaire

Verbe

dépourvoir \de.puʁ.vwaʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Dégarnir de ce qui est nécessaire. — Note : Il n’est guère usité qu’à l’infinitif et surtout au participe passé qui s’emploie adjectivement.
    • Mais ces distinctions hypothétiques sont dépourvues de fondement solide, et après avoir beaucoup varié sur la classification de l’hydrophobie, presque tout restait encore à faire pour la bien connaître. — (L.-J. Bégin, commentant le « Nouveau traité de la rage » de L.-F. Trolliet, dans le Journal complémentaire du dictionnaire des sciences médicales, tome 9, Paris : chez C.-L.-F. Panckoucke, 1821, p. 66)
    • Alors nous nous réunîmes, nous croisâmes la bayonnette, et nous déclarâmes que nous emploierions même la force pour empêcher qu'on se dépourvût ainsi entièrement de cartouches, sans résultat; nous étions peu écoutés et peu obéis; […]. — (« Réclamations de M. H. Kessel, commandant d'artillerie », dans Supplément aux Esquisses historiques de la première époque de la révolution de la Belgique en 1830, Bruxelles : chez J.-P. Meline, 1831, p. 186)
    • A l'en croire, c'était lui qui dansait, qui levait la jambe, qui se dandinait, tellement il se donnait de mal pour communiquer à ces merveilleuses mais stupides créatures un peu du feu sacré dont il les prétendait dépourvues. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Tandis que les deux textes des commissaires-ouvriers ménageaient la susceptibilité des marchands-fabricants afin de les amener à négocier, […], Dodieu transpose aux relations industrielles le style politique paranoïde des clubistes, suggérant une malveillance omniprésente autour des ouvriers « que l'incivisme dépourvoit de travail ». — (Alain Cottereau, « La désincorporation des métiers et leur transformation en publics intermédiaires : Lyon et Elbeuf, 1790-1815 », dans La France, malade du corporatisme?: XVIIIe-XXe siècles, sous la direction de Steven L. Kaplan & ‎Philippe Minard, Paris : chez Belin, 2004, p. 122)
    • Certains avancent que le changement dépourvoira les agriculteurs d'un outil puissant, conduisant à un recul des exploitations agricoles familiales. — (André Magnan, « La commission canadienne du blé : controverses autour des enjeux de régulation des marchés agricoles », dans Sociologie des grandes cultures: Au cœur du modèle industriel agricole, coordonné par Antoine Bernard de Raymond & ‎Frédéric Goulet, Editions Quae, 2014, p. 136)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉPOURVOIR. v. tr.
Dégarnir de ce qui est nécessaire. Il n'est guère usité qu'à l'infinitif. Il ne faut pas dépourvoir de munitions une place de guerre, et surtout au participe passé qui s'emploie adjectivement et signifie Qui manque de quelque chose. Être dépourvu de bon sens, d'esprit, de raison. Il est dépourvu des connaissances les plus élémentaires.

AU DÉPOURVU, loc. adv. Sans être pourvu des choses nécessaires, sans être préparé. Si vous me prenez au dépourvu, vous risquez de faire mauvaise chère. Pris ainsi au dépourvu, il m'est impossible de vous répondre.

Littré (1872-1877)

DÉPOURVOIR (dé-pour-voir. Bien que l'Académie dise qu'il n'est guère usité qu'au prétérit et à l'infinitif, il n'y a aucune raison pour ne pas le conjuguer à tous ses temps comme pourvoir : je dépourvois ; je dépourvoyais ; je dépourvus ; je dépourvoirai ; je dépourvoirais ; dépourvois, dépourvoyons ; que je dépourvoie, que nous dépourvoyions, que vous dépourvoyiez ; que je dépourvusse ; dépourvoyant, dépourvu) v. a.
  • 1Dégarnir de ce qui est nécessaire. Il le dépourvut de tout. Il ne faut pas dépourvoir de munitions une place de guerre.
  • 2Se dépourvoir, v. réfl. Se dégarnir, se dessaisir. Il s'est dépourvu de tout pour ses enfants.

HISTORIQUE

XIIIe s. Tost porrions avoir contrere, Se nos, issi desporveü, Estions sor eus embatu, Ren. 5771. Moult refu certes deceüs Bel acueil li desporveüs, la Rose, 15096.

XVe s. Lesdits Bourguignons cuidans prendre à despourveu les habitans vindrent à grand fureur, J. de Troyes, Chron. 1465.

XVIe s. Le Seigneur n'apparoist point aux preceptes de la loy remunerateur sinon de parfaite justice, de laquelle nous sommes tous desprouveus, Calvin, Instit. 262. … Et ne pouvant la [Vénus] frauder de sa pomme, [Pallas] La veut par vous despourvoir de tout homme, Saint-Gelais, 52. Ils prindrent port en Angleterre au depourvu d'un chacun, Yver, p. 618. Encores qu'il les ait surpris à la despourveue, Du Bellay, M. 348. Ilz allerent surprendre leurs ennemis au despourveu, de maniere qu'ilz les desfeirent, Amyot, Rom. 49. Il se tourna tout court vers la poincte droitte des ennemis, esperant la surprendre despourvue de chef qui commandast, Amyot, Sylla, 52. L'homme, sans secours estrangier, armé seulement de ses armes, et despourveu de la grace et congnoissance divine, qui est tout son honneur, sa force et le fondement de son estre, Montaigne, II, 152.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dépourvoir »

ancien français de desporveu 1190
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dé… préfixe, et pourvoir ; provenç. desprovezir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « dépourvoir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dépourvoir depurvwar

Évolution historique de l’usage du mot « dépourvoir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dépourvoir »

  • David Byrnes aurait aimé un autre début de championnat. Finalement, ses joueurs débuteront la Pro D2 par un match à domicile contre un club ambitieux, le Biarritz olympique. Les Basques n’ont pas connu de pépin à cause du Covid. Tout le contraire des Montalbanais, touchés directement par le Covid d’abord, un cas qui a entraîné l’annulation du match de préparation contre Castres. Puis subissant des tests positifs côtés biterrois et oyonnaxien, jusqu’à dépourvoir les Tarn-et-Garonnais de match depuis le 14 août dernier. De là à voir en cette opposition dimanche (14 heures) le parfait match piège, il n’y a qu’un pas… ladepeche.fr, Montauban. Pro D2 : "Biarritz est dans une position favorable" selon David Byrnes - ladepeche.fr
  • Dans un entretien à l'APS, à l'occasion du 46e anniversaire du déclenchement de la lutte armée sahraouie, M. Taleb Omar a affirmé que "le peuple sahraoui continue de résister et nul ne peut le forcer ou le dépourvoir de ses droits", ajoutant qu'il n'accepterait pas une autre solution que celle du référendum d'autodétermination pour arracher la liberté et l'indépendance. Sahara Press Service, Anniversaire de la lutte armée sahraouie: 46 ans de résistance (ambassadeur) | Sahara Press Service
  • Cette crise a mis sens dessus dessous tous les programmes, les prévisions des Marocains. La restitution des avances est donc un droit qui doit être respecté au même titre que celui qui engage le citoyen à respecter tous ses engagements contractuels. Malheureusement, si elle est adoptée, cette loi va dépourvoir le consommateur de tout dispositif réglementaire pour défendre ses intérêts en le rendant plus vulnérable. EcoActu, [Covid-19] Relations Contractuelles : Une Loi Pour Détourner Le Code Des Obligations et Contrats
  • C’est un travail très délicat auquel se sont attelés Mijke de Jong et Jan Eilander en choisissant de traiter d’un sujet qui fait aujourd’hui polémique. Relater l’embrigadement d’une jeune européenne nécessite à la fois de se renseigner minutieusement, mais également de se dépourvoir de tous stéréotypes faciles afin d’éviter les amalgames malheureuses. Et force est de constater que Layla M a relevé le défi avec succès. Le Suricate Magazine, Layla M, au coeur d'une problématique actuelle • Le Suricate Magazine
  • Le décret présidentiel abrogatif de la nomination des membres sortants de la Cour constitutionnelle n’est pas inédit que par sa nature. Il est tout aussi trivial dans sa forme et son énonciation. Il est de notoriété publique, en effet, que c’est la toute première fois dans la tradition législative malienne qu’une mesure présidentielle du genre ne se limite seulement à viser les lois et la constitution. En clair, tous les juristes interrogés sur la question admettent n’avoir jamais été témoin d’un décret présidentiel cousu de «considérant», dont l’usage excessif lui donne d’ailleurs l’aspect d’un traité international. Selon toute évidence, les concepteurs du texte se sont évertués à y faire apparaître les recommandations de la Cédéao dont découle la «dissolution de fait» de la Cour constitutionnelle. Mais, l’explication n’est manifestement  pas suffisante pour tolérer une transgression aussi abrupte du style propre aux décrets, d’en dépourvoir les traits caractéristiques au point de les défigurer. La faute incombe naturellement au secrétariat général du Gouvernement sans doute, mais la légèreté de l’administration présidentielle est également passée par là. Elle s’illustrait naguère par une incurie similaire en laissant passer l’erreur irrattrapable de dissoudre le gouvernement sans confier à ses membres l’évacuation des affaires courantes. , maliweb.net - La loi des demi-journée continue allègrement

Traductions du mot « dépourvoir »

Langue Traduction
Anglais deprive
Espagnol privar
Italien privare
Allemand berauben
Chinois 剥夺
Arabe تحرم
Portugais privar
Russe лишай
Japonais 奪う
Basque pobretu
Corse privà
Source : Google Translate API

Synonymes de « dépourvoir »

Source : synonymes de dépourvoir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dépourvoir »

Dépourvoir

Retour au sommaire ➦

Partager