Énigmatique : définition de énigmatique


Énigmatique : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉNIGMATIQUE, adj.

A.− Qui contient une énigme; qui a le caractère de l'énigme, qui est difficile à comprendre. Écriture, langage énigmatique. Tous leurs écrits recéleraient un sens énigmatique, dont la clef est perdue (Ozanam, Philos. Dante,1838, p. 274).Deux natures, une seule personne. Sentence énigmatique (Philos., Relig., 1957, p. 3812):
1. Ce fut ma première rencontre avec ce sourire énigmatique qui est l'expression de toute l'Égypte ancienne. On a lu les hiéroglyphes, mais ce sourire demeure indéchiffrable. Barrès, Mes cahiers,t. 6, 1907-08, p. 177.
SYNT. Conte, inscription, lettre, phrase énigmatique; signes énigmatiques; un regard, un visage énigmatique; d'un ton énigmatique.
B.− P. ext. Qui est mystérieux, secret; dont on ne sait rien ou dont il est très difficile de savoir quelque chose. Une conduite, une mort énigmatique; un personnage énigmatique. Il la trouvait inquiétante, mystérieuse, énigmatique (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 251).L'ensemble des phénomènes énigmatiques (rêves, névroses, etc.) (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 357):
2. ... un frère aîné de ma mère, qui était mort et que je n'avais jamais connu, mais dont la figure farouche et la destinée énigmatique hantaient mes pensées. Lacretelle, Silbermann,1922, p. 102.
Prononc. et Orth. : [enigmatik]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. xives. songes oenigmatiques (Des Songes, Vat. Chr. 776 ds Not. et extr. des ms., XXXIII, 54 ds Gdf. Compl.), rare jusqu'au xvies. Empr. au b. lat.aenigmaticus, lui-même du gr. α ι ̓ ν ι γ μ α τ ι κ ο ́ ς dér. de α ι ́ ν ι γ μ α, v. énigme. Fréq. abs. littér. : 405. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 149, b) 420; xxes. : a) 982, b) 778.
DÉR.
Énigmatiquement, adv.D'une manière énigmatique, mystérieuse, difficile à comprendre. Le groupe du Tyran et de Blazius, reliés par le cadavre horizontal du Matamore, comme deux mots par un trait d'union, prenait une apparence énigmatiquement lugubre (Gautier, Fracasse,1863, p. 148).Spinoza enseigne énigmatiquement que plus on connaît de choses particulières, mieux on aime Dieu (Alain, Propos,1931, p. 1053). [enigmatikmɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. 1reattest. 1488 (Mer des hyst., II, fo46a ds Gdf. Compl.); de énigmatique, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 9.

Énigmatique : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉNIGMATIQUE, adj.

A.− Qui contient une énigme; qui a le caractère de l'énigme, qui est difficile à comprendre. Écriture, langage énigmatique. Tous leurs écrits recéleraient un sens énigmatique, dont la clef est perdue (Ozanam, Philos. Dante,1838, p. 274).Deux natures, une seule personne. Sentence énigmatique (Philos., Relig., 1957, p. 3812):
1. Ce fut ma première rencontre avec ce sourire énigmatique qui est l'expression de toute l'Égypte ancienne. On a lu les hiéroglyphes, mais ce sourire demeure indéchiffrable. Barrès, Mes cahiers,t. 6, 1907-08, p. 177.
SYNT. Conte, inscription, lettre, phrase énigmatique; signes énigmatiques; un regard, un visage énigmatique; d'un ton énigmatique.
B.− P. ext. Qui est mystérieux, secret; dont on ne sait rien ou dont il est très difficile de savoir quelque chose. Une conduite, une mort énigmatique; un personnage énigmatique. Il la trouvait inquiétante, mystérieuse, énigmatique (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 251).L'ensemble des phénomènes énigmatiques (rêves, névroses, etc.) (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 357):
2. ... un frère aîné de ma mère, qui était mort et que je n'avais jamais connu, mais dont la figure farouche et la destinée énigmatique hantaient mes pensées. Lacretelle, Silbermann,1922, p. 102.
Prononc. et Orth. : [enigmatik]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. xives. songes oenigmatiques (Des Songes, Vat. Chr. 776 ds Not. et extr. des ms., XXXIII, 54 ds Gdf. Compl.), rare jusqu'au xvies. Empr. au b. lat.aenigmaticus, lui-même du gr. α ι ̓ ν ι γ μ α τ ι κ ο ́ ς dér. de α ι ́ ν ι γ μ α, v. énigme. Fréq. abs. littér. : 405. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 149, b) 420; xxes. : a) 982, b) 778.
DÉR.
Énigmatiquement, adv.D'une manière énigmatique, mystérieuse, difficile à comprendre. Le groupe du Tyran et de Blazius, reliés par le cadavre horizontal du Matamore, comme deux mots par un trait d'union, prenait une apparence énigmatiquement lugubre (Gautier, Fracasse,1863, p. 148).Spinoza enseigne énigmatiquement que plus on connaît de choses particulières, mieux on aime Dieu (Alain, Propos,1931, p. 1053). [enigmatikmɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. 1reattest. 1488 (Mer des hyst., II, fo46a ds Gdf. Compl.); de énigmatique, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 9.

Énigmatique : définition du Wiktionnaire

Adjectif

énigmatique masculin et féminin identiques

  1. Qui renferme une énigme ou qui tient de l’énigme.
    • Faute de pouvoir faire toute la lumière désirable sur ce fait énigmatique, nous réunirons ici le faisceau de vraisemblances et de témoignages qui peuvent seuls nous éclairer pour le moment. — (Robert Triomphe, Joseph de Maistre, page 67, Droz, 1968)
    • Paroles énigmatiques.
    • Discours énigmatique.
  2. (Par extension) Qui est mystérieux ; dont on sait ou dont on comprend que peu de choses.
    • […], et il épiait les faits et gestes énigmatiques des foules dans la rue et des groupes de curieux juchés sur les toits ; […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 231 de l’éd. de 1921)
    • Y était-elle venue pour rejoindre son père, l’énigmatique et tragique Fantômas ? C'était vraisemblable sans être certain... — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, La Guêpe rouge), 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 610)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Énigmatique : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉNIGMATIQUE. adj. des deux genres
. Qui renferme une énigme ou Qui tient de l'énigme. Sens énigmatique. Peinture, poésie énigmatique. Paroles énigmatiques. Discours énigmatique. Par extension, C'est un personnage énigmatique, C'est un homme dont on a de la peine à s'expliquer les actes, les paroles, la pensée.

Énigmatique : définition du Littré (1872-1877)

ÉNIGMATIQUE (é-ni-gma-ti-k') adj.
  • 1Qui renferme une énigme, qui tient de l'énigme, dont le sens n'est pas clair. Discours énigmatique. Ensuite de cela, le roi fit venir d'Héliopolis trois personnages d'esprit subtil et savant en questions énigmatiques, La Fontaine, Vie d'Ésope.
  • 2 Fig. Un homme énigmatique, homme dont on ne connaît pas la position, dont on ne peut pénétrer les sentiments.

HISTORIQUE

XVIe s. Ai je pas veu en Platon ce divin mot, que nature n'est rien qu'une poesie ainigmatique ? Montaigne, II, 280.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « énigmatique »

Étymologie de énigmatique - Littré

Énigme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de énigmatique - Wiktionnaire

Du latin aenigma, l'énigme, le mystère.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « énigmatique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
énigmatique enigmatik play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « énigmatique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « énigmatique »

  • Oh ! Nature merveilleuse, profonde et énigmatique, tu donnes la parole aux hommes, mais l'éloquence du baiser aux jeunes filles ! De Sören Kierkegaard / Le Journal d’un séducteur
  • Il n'y a rien de plus énigmatique au monde qu'une autre personne. De Richard Bausch / Les puissances rebelles
  • Une époque intéressante est toujours une époque énigmatique, qui ne promet guère de repos, de prospérité, de continuité, de sécurité. De Paul Valéry / Variété
  • Imite le moins possible les hommes dans leur énigmatique maladie de faire des noeuds. De René Char / Rougeur des matinaux
  • La vie est un souffle énigmatique et ce qui en résulte ne peut être qu'un souffle énigmatique. De Jean Arp

Traductions du mot « énigmatique »

Langue Traduction
Corse enigmaticu
Basque enigmatiko
Japonais 謎めいた
Russe загадочный
Portugais enigmático
Arabe غامض
Chinois 神秘的
Allemand rätselhaft
Italien enigmatico
Espagnol enigmático
Anglais enigmatic
Source : Google Translate API

Synonymes de « énigmatique »

Source : synonymes de énigmatique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « énigmatique »


Mots similaires