Fuligineux : définition de fuligineux


Fuligineux : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FULIGINEUX, EUSE, adj.

A.− [En parlant d'une flamme, de vapeurs] Qui est chargé de suie. Flamme fuligineuse. Les gardes des rajahs, éclairés par des torches fuligineuses (Verne, Tour monde,1873, p. 65):
1. ... la condensation de la vapeur, qui graisse les rails en y fixant des matières fuligineuses provenant de la fumée, expose les locomotives à patiner... Haton de La Goupillière, Exploitation mines,1905, p. 754.
B.−
1. Noirâtre comme la suie. Enduit, ciel fuligineux; atmosphère, clarté, couleur, tache, teinte fuligineuse. Le frère d'Henriette, Charles II, a le teint brouillé (...) et fuligineux (Michelet, Journal,1839, p. 321).Une fresque très ancienne, à la fois sanguinolente et fuligineuse (Bloy, Femme pauvre,1897, p. 79).Le très verdâtre, très fuligineux tableau (Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 40).
MÉD. [En parlant des lèvres, des gencives, des dents, de la langue] Qui présente un aspect noirâtre sous l'effet d'une affection grave, comme la fièvre typhoïde. Sa bouche fuligineuse lui faisait mâcher les mots (Camus, Peste,1947, p. 1231).
2. Au fig. Qui manque de clarté, obscur, confus. Quatre pages bienveillantes et fuligineuses de Raoul Narsy sur mon optimisme fameux (Bloy, Journal,1905, p. 276).La rhétorique fuligineuse de ces orateurs révolutionnaires (Rolland, J.-Chr.,Buisson ard., 1911, p. 1298):
2. Il ne donne dans un mysticisme fuligineux que pour en mieux accabler la religion raisonnable, modérée, qui fut toujours en honneur dans notre famille. Mauriac, Nœud vip.,1932, p. 305.
Emploi subst. avec valeur de neutre. De petits billets échangés par l'intermédiaire du bon Siory (...) entretenaient la « flamme » délicieusement insinuante qui par la suite devait (...) s'éteindre dans le fuligineux d'un procès en séparation (Verlaine, Œuvres compl.,t. 5, Confess., 1895, p. 130).
REM.
Fuligine, subst. fém.a) Suie. Cette bordure teinte avec des rouilles de fer (...), des noirs de fuligine, des gris de cendre (Huysmans, La Cathédrale,1898, p. 217 ds Cressot, Phrase et vocab. Huysmans, 1938).b) Pharm. ,,Extrait alcoolique de suie, utilisé jadis en thérapeutique ophtalmologique`` (Méd. Biol. t. 2 1970).
Prononc. et Orth. : [fyliʒinø], fém. [-ø:z]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1549 méd. « qui a la couleur noirâtre de la suie » esprit fuligineux (Tagault, Chirurgie, 362, édit. 1645 ds Hug.); b) 1814 pathol. (Nysten); 2. 1842 « qui manque de clarté, obscur » (Balzac, Rabouill., p. 383 : mal éclairé par la lueur fuligineuse de quatre chandelles). Empr. au b. lat. fuliginosus « couvert de suie », dér. du lat. class. fuligo, -inis « suie ». Fréq. abs. littér. : 50.
DÉR.
Fuligineusement, adv.De manière fuligineuse. Brillait fuligineusement une mèche qui trempait dans une écuelle d'huile noirâtre, puante (Arnoux, Roi,1956, p. 143). [fyliʒinøzmɑ ̃]. Aucune transcr. ds les dict. 1reattest. 1956 id.; de fuligineux, suff. -ment2*.

Fuligineux : définition du Wiktionnaire

Adjectif

fuligineux

  1. (Littéraire) De couleur noirâtre, qui a les apparences de la suie.
    • Les sapins brûlaient avec un éclat livide et projetaient une flamme fuligineuse, comme eût fait une énorme torche. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • La langue, sèche et rouge, devient souvent fuligineuse, c'est-à-dire qu'elle se couvre d'un enduit couleur de suie. — (Jules Guiard, Les Parasites inoculateurs de maladies, Paris : Flammarion, 1918, p.293)
    • Bientôt ils se heurtèrent à la masse fuligineuse des taillis et, quelques minutes plus tard, le bois sauveur se dressait devant eux. — (Jean Ray, Harry Dickson, L'Ile de Monsieur Rocamir, 1934)
    • Et tout à coup, rendu plus tragique encore par la lumière fuligineuse du photophore, un fantôme boueux surgit sur le seuil de la case. — (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 295.)
  2. (Littéraire) (Figuré) Incompréhensible, obscur.
    • Certains en effet, comme l'a dit Mediapart, parlent de 50 millions d'euros, d'autres de 20 ou 10 millions. Le carnet de l'ancien ministre du pétrole Choukri Ghanem parle de plusieurs versements pour un total de 6,5 millions d'euros. Difficile de savoir qui dit vrai, aucune preuve définitive n'ayant été mise au jour jusqu'à aujourd'hui. C'est un dossier particulièrement fuligineux. — (lemonde.fr, 2016)
    • Toutes deux en salopette et chemise blanche, Anne Bitran et Florence Boutet de Monvel nous en disent des extraits, tout en faisant évoluer lentement des marionnettes en papier kraft huilé, en créant de fuligineuses apparitions à l’aide de boîtes optiques, en animant un gracieux dispositif de cordes et d’eau savonneuse d’où naît un miroir liquide, tandis qu’un violoncelliste joue les suites nos 4 et 5 de Bach… — (Jean-Luc Porquet, Rêves et motifs, Le Canard enchaîné, 31 mai 2017, page 7)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fuligineux : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FULIGINEUX, EUSE. adj.
T. didactique. Qui a les apparences de la suie. Vapeurs fuligineuses. Flamme fuligineuse.

Fuligineux : définition du Littré (1872-1877)

FULIGINEUX (fu-li-ji-neû, neû-z') adj.
  • 1Qui est de couleur de suie, noirâtre. La partie supérieure [du ver à soie] devient argentée, le reste se couvre de taches fuligineuses et spirales qui s'étendent le long des anneaux, Fénelon, t. XIX, p. 469.

    Vapeurs fuligineuses, vapeurs qui portent avec elles une sorte de suie.

  • 2 Terme de médecine. Lèvres, langue fuligineuses, lèvres, langue couvertes d'un enduit noirâtre.

    Ancien terme de médecine. Vapeurs fuligineuses, exhalaisons épaisses qu'on supposait partir du foie, de la rate, et obscurcir le cerveau.

HISTORIQUE

XVIe s. Vapeurs fuligineuses de l'humeur melancholique qui monte au cerveau, Paré, Introd. 6. …un humeur excrementitieux, lequel ne se peut voir à l'œil, qui s'appelle fuligineux, à cause qu'il est semblable au noir qui s'engendre de la fumée d'une lampe, Paré, XXI, 23.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Fuligineux : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

FULIGINEUX, adj. (Phys.) épithete qu’on donne à une fumée ou vapeur épaisse remplie de suie ou autre matiere crasse. Voyez Fumée, Suie, & Vapeur.

Ce mot vient du latin fuligo, suie ; on l’employe rarement sans le joindre à vapeur.

Dès que les métaux se mettent en fusion, il s’en éleve beaucoup de vapeurs fuligineuses, qui étant retenues & ramassées, forment ce que nous appellons litharge.

Le noir de fumée est ce qu’on ramasse des vapeurs fuligineuses qui s’élevent des substances résineuses qu’on brûle. Voyez Noir de Fumée. Chambers.

Fuligineux, adj. (Méd.) est une épithete employée par les anciens pour désigner certaines humeurs subtiles qu’ils imaginoient pouvoir être portées sous forme de fumée, de vapeurs, des visceres des hypochondres au cerveau. Voyez Passion hypochondriaque, Hystérique, Vapeur, (d)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fuligineux »

Étymologie de fuligineux - Littré

Lat. fuliginosus, de fuligo, suie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de fuligineux - Wiktionnaire

Du latin fuliginosus (« plein de suie, souillé de suie »), de fuligo (« suie »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fuligineux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fuligineux fyliʒinø play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « fuligineux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fuligineux »

  • Ainsi la mise à l’écart du fuligineux directeur de cabinet du Président résulte-t-elle probablement de sa mise en cause directe dans plusieurs affaires où ses proches se sont révélés impliqués. La nature exacte des faits qui ont justifié ces limogeages n’étant pas encore connue, les commentateurs en sont réduits à des conjectures, mais les langues sont promptes à se délier et leur mauvaise gestion des organismes qui leur avaient été confiés pourrait bien expliquer cette cascade de sanctions. Afrik.com, Gabon : Ali Bongo a repris les rênes
  • Les oiseaux marins qui volent au dessus de la mer apprécient la compagnie des manchots du Cap. Et pour cause : ces derniers ont le chic pour remonter des profondeurs des petits poissons dont cormorans et puffins fuligineux se délectent eux aussi, confirme une étude, preuve vidéo à l'appui. , Les manchots (aussi) travaillent pour les autres
  • «Après un voyage spatio-temporel, nous atterrissons en 1889 au pied de la tour Eiffel. Gustave, vêtu d'un haut-de-forme et d'un costume fuligineux, nous emmène au premier étage. » Ainsi commence la Dictée pour tous à laquelle ont participé une centaine de personnes ce vendredi à 20h30, au premier étage de la tour métallique du Champ-de-Mars (VIIe). leparisien.fr, La Dictée pour tous sacre ses champions de l’Ile-de-France à la tour Eiffel - Le Parisien
  • Apparemment attirés par les feux de ce cargo en pleine nuit, des milliers de puffins fuligineux se sont posés dessus. L’équipage du navire a été surpris de découvrir le pont envahi par ces oiseaux incapables de s’envoler depuis la terre en raison de leur anatomie. , Quand des milliers de puffins squattent un cargo dans l’Extrême-Orient russe - vidéo - Sputnik France
  • Gide aurait été certainement surpris qu’un jour Joseph Kessel reçoive les honneurs non pas de la gloire littéraire – car il l’a eue de son vivant – mais du sacré patrimonial qu’offre pour un auteur la publication en « Pléiade », cet Olympe des écrivains. Même s’ils avaient révisé leur jugement, Gide, Paulhan et d’autres ne voyaient au départ chez Kessel qu’une sorte de reporter malin qui avait trouvé le moyen de transformer ses nombreux reportages qui le faisaient barouder partout sur la planète en romans un peu « faciles ». D’une pierre, deux coups… C’était se tromper, bien sûr. Les romans sont restés. Passant de mains en mains et de générations en générations. Et à les lire, on perçoit le fort souci de leur composition ainsi que l’emploi précis des mots, en un mot la justesse du propos à quoi on reconnaît un bon écrivain. « Ils étaient sur les lignes de front. Entre la brume et le sol il y avait une sorte de couloir fuligineux où l'avion s'engouffra de plein jet », écrit Kessel dans un de ses premiers romans, L’Équipage, en 1928. C’est précis, tenu et allusif en même temps. Le lecteur peut commencer son travail qui consiste à faire travailler son propre imaginaire. L'Orient-Le Jour, Kessel, inlassable plongeur au cœur des failles secrètes des hommes - L'Orient-Le Jour

Traductions du mot « fuligineux »

Langue Traduction
Corse suttana
Basque sooty
Japonais すすけた
Russe закопченный
Portugais fuliginoso
Arabe سخام
Chinois 乌黑
Allemand rußig
Italien fuligginoso
Espagnol holliniento
Anglais sooty
Source : Google Translate API

Synonymes de « fuligineux »

Source : synonymes de fuligineux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fuligineux »



mots du mois

Mots similaires