La langue française

Louable

Sommaire

  • Définitions du mot louable
  • Étymologie de « louable »
  • Phonétique de « louable »
  • Citations contenant le mot « louable »
  • Traductions du mot « louable »
  • Synonymes de « louable »
  • Antonymes de « louable »

Définitions du mot louable

Trésor de la Langue Française informatisé

LOUABLE, adj.

[Correspond à louer1] Qui est digne d'être loué.
A. − [En parlant d'une pers.] Celui qui, avec cette industrie, réussit à faire subsister sa famille, sans s'avilir et sans manquer à ses engagemens, est sans doute un homme louable (Senancour,Obermann, t. 2,1840, p. 96).
(Être) louable de (+ inf. ou subst.). [Plutarque] louable de mille vertus (Joubert,Pensées, t. 2,1824, p. 162):
1. Et elle, au fond de son coeur vide, ne trouvait plus qu'une lassitude, qu'une envie sourde. Était-elle donc meilleure que les autres, pour plier ainsi sous les plaisirs ? Ou était-ce les autres qui étaient louables d'avoir les reins plus forts que les siens? (...) elle souhaitait de nouveaux désirs... Zola,Curée, 1872, p. 595.
(Être) louable en (qqc.). Elle s'enquit (...) de ma tante Chausson qui ramassait les épingles qu'elle trouvait à terre, louable en cela, car il ne faut rien laisser perdre (A. France,Pt Pierre, 1918, p. 240).
B. − [En parlant d'un inanimé] Louable entreprise; louables efforts; but, intention, motif, sentiment louable. Voulez-vous me dire si vous avez jamais connu un homme (...) dont les actions fussent toujours bonnes, ou toujours mauvaises, incessamment blâmables, ou louables incessamment! (Musset,Lettres Dupuis Cotonet, 1836-37, p. 754).M. Zacharie Zacharian expose entre autres louables natures mortes, une Raie (Toulet,Notes art, 1920, p. 29):
2. Ce qui est beau et bon mérite l'honneur et la louange (...) mais il faut d'abord se souvenir, (...) que c'est l'acte intérieur de la volonté qui mérite avant tout la louange et surtout que cette volonté n'est elle-même belle et louable que parce qu'elle s'oriente vers une fin qui la règle. Gilson,Espr. philos. médiév., 1932, p. 120.
Il est louable de (+ inf.).Il est permis, il est même louable de parler avec son humeur (Joubert,Pensées, t. 1,1824, p. 248).
En emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Peu à peu le sacré, le juste, le légal, le décent, le louable et leurs contraintes se dessinent dans les esprits (Valéry,Variété II,1929, p. 56).
Par antiphrase. Louable coutume. Je suis parti sans prendre congé de toi, ni de personne, selon ma louable coutume. Pardonne-moi (Quinet,All. et Ital.,1836, p. 135).
Spéc., vieilli
HIST. [A qualifié les cantons de la Confédération helvétique] Il allait en Suisse porter des propositions aux louables cantons et recruter des soldats (Stendhal,Chartreuse, 1839, p. 73).
MÉD. [En parlant d'une substance produite par le corps] Qui présente les qualités voulues, normales. Du sang louable. Des matières louables (Ac. 1798-1878). La plaie de Jean se cicatrisait avec une lenteur infinie, le drain ne donnait toujours pas le pus louable (Zola,Débâcle, 1892, p.499).
P. anal. Il (...) demanda un haddok, une sorte de merluche fumée qui lui parut louable (Huysmans,A rebours, 1884, p. 180).
REM.
Louablement, adv.D'une manière louable. C'était réagir louablement contre la surcharge inutile du luxe ostentatoire (Huyghe,Dialog. avec visible, 1955, p. 38).
Prononc. et Orth.: [lwabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1remoitié xiies. «digne d'être loué» (Psautier d'Oxford, 95, 4 ds T.-L.: Kar granz est li Sires, e löebles mult); ca 1265 abis loables (Brunet Latin, Tresor, éd. J. Carmody, II, XXXIV, p. 203); 2. 1314 méd. ordure löable (Chir. de H. de Mondeville, 1533 ds T.-L.). Dér. de louer1*; suff. -able*; cf. le lat. laudabilis «digne d'éloges (d'une personne ou d'une chose)». Fréq. abs. littér.: 268. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 692, b) 238; xxes.: a) 339, b) 216.

Louable, adj.[En parlant d'un bien immobilier] Qui peut être donné ou pris en location, qui remplit les conditions de la location. (Ds Lar. Lang. fr. et Lexis 1975). [lwabl̥]. 1reattest. 1606 (Crespin d'apr. FEW t. 5, p. 388a), rare; de louer2, suff. -able*.

Wiktionnaire

Adjectif

louable \lu.abl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est digne de louange.
    • Le Danemark, avec le souci le plus louable de la santé physique et morale de ses sujets, interdit absolument l'importation de l'alcool au Groenland. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Le département fait de louables efforts pour créer un dispensaire antituberculeux. Il organise l'inspection des écoles. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Il est évident que ces réformes sont fort louables, mais elles sont loin d'être acceptées avec enthousiasme: […] ; et les lettrés les considèrent comme un attentat sacrilège contre les traditions koraniques. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 65)
  2. Qui peut être loué, moyennant loyer.
    • Un studio louable au mois.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LOUABLE. adj. des deux genres
. Qui est digne de louange. Une action, une conduite louable. Il s'emploie aussi en parlant des Personnes et peut prendre alors un complément explicatif précédé de la préposition de. Vous êtes louable d'avoir pris cette initiative.

Littré (1872-1877)

LOUABLE (lou-a-bl') adj.
  • 1Qui est digne de louanges, en parlant des choses. D'un louable désir mon cœur sollicité, Corneille, Médée, III, 1. Une louable honte en vain t'en sollicite, Corneille, Cid, V, 6. Je suis persuadé que le péril n'est pas au point qu'il [le coadjuteur] se l'imagine ; mais le scrupule sur cette matière est en lui une religion louable, Retz, Mémoires, liv. II. Il en faut revenir à Solon : nulle louange avant la mort ; cela est bien contraignant pour moi, qui aime à louer ce qui est louable ; le moyen d'attendre ? Sévigné, 11 déc. 1675. Vous soupçonnez du juste, sur une vie sainte et louable, ce que des mœurs scandaleuses et criminelles n'oseraient vous faire soupçonner d'un pécheur, Massillon, Carême, Injust. du monde. On aurait dit que tout ce qu'il faisait de louable perdait son prix du moment qu'il était loué, Massillon, Or. fun. Villeroy. La pièce [l'Honnête criminel], n'est pas bien faite, mais il y a des endroits touchants ; l'auteur me l'a envoyée ; je l'ai loué sur ce qu'il y a de louable, Voltaire, Lett. Chabanon, 25 déc. 1767.

    Familièrement. Louable coutume, se dit ironiquement d'une coutume qui n'est guère bonne. Mon héros, en me caressant d'une main, m'égratigne un peu de l'autre, selon sa louable coutume, Voltaire, Lett. Richelieu, 11 juill. 1770.

    Substantivement. Il a du bon et du louable, qu'il offusque par l'affectation du grand ou du merveilleux, La Bruyère, XI.

  • 2Il se dit des personnes, dans le même sens. Quoi ! Scévole s'étonne ! eh ! trouve-t-il étrange Qu'un louable ennemi reçoive une louange ? Du Ryer, Scévole, II, 3. Ils s'entêtent trop de la gloire et du plaisir d'être généreux… ils aiment à être loués, et Mme de Miran ne songeait pas seulement à être louable, Marivaux, Marianne, 4e part.

    Avec la préposition de. Il est louable de s'être conduit ainsi. Vous êtes louable de cette crainte, Fénelon, Tél. VIII.

    Titre d'honneur que les cantons suisses se donnent entre eux. Les louables cantons de Zurich, de Berne, etc.

  • 3 Terme de médecine. Qui est de la qualité requise. Du sang, du pus louable. Des déjections louables. La matière est-elle louable ? Molière, Méd. m. lui, II, 6.

    Absolument. La matière louable, les excréments.

  • 4Il se dit, dans le langage familier, par extension du sens médical, de ce qui a qualité requise. Je me sens en disposition louable de bien boire du vin, Regnard, Ret. impr. sc. 7. Je tais plus de cas d'un bon régime qui entretient mes humeurs en équilibre, et qui me procure une digestion louable et un sommeil plein, Voltaire, Oreilles de Chest. 7.

HISTORIQUE

XIIe s. [Il] est…E sor toz li plus esauciez, E sor autres li plus loables, Benoit de Sainte-Maure, II, 7913.

XIIIe s. La seignorie de la commune [république] est corrumpue par deguerpir les bons us et la loi qui est bone et louable, Latini, Trésor, p. 314.

XIVe s. Se l'ulcere soit vers la fin, et ele envoie ordure loable…, H. de Mondeville, f° 74 bis.

XVIe s. Nous ne verrions pas un mesme homme donner dans la bresche d'une brave asseurance, et se tourmenter après, comme une femme, de la perte d'un procez… l'action est louable, non pas l'homme, Montaigne, II, 7.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « louable »

Provenç. laudable, lauzable ; espagn. laudable ; portug. louvavel ; ital. laudabile ; du lat. laudabilis, de laudare, louer 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1re moitié du XIIe siècle) Composé de louer et -able.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « louable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
louable luabl

Citations contenant le mot « louable »

  • Dieu et le diable représentent un effort louable de spécialisation dans la division du travail. De Samuel Butler
  • Admirons la louable franchise des chemins de fer qui , pour nous mettre en garde, inscrivent au front de toutes les stations le mot Gare ! De Albert Willemetz
  • De nombreuses personnes se font une fausse idée du bonheur. On ne l’atteint pas en satisfaisant ses désirs, mais en se vouant à un but louable. De Helen Keller / Journal
  • L'ordre et l'égalité sont louables en toutes choses ; mais particulièrement dans les affaires du ménage. De Proverbe oriental
  • En soi les buts de l'écrivain sont louables, mais il faut avoir du génie pour les réaliser et ça c'est quelque chose d'immatériel que Dieu seul peut donner selon son bon plaisir. De Alice Parizeau / L'Amour de Jeanne
  • Depuis lors, le numéro un mondial Djokovic a été durement critiqué. M. Pospisil a déclaré à Radio-Canada Sports : "Je pense que l’idée de Novak était louable, et que ses intentions étaient bonnes, mais il faut admettre qu'organiser des tournois aussi rapidement était une erreur. Tennis World FR, Vasek Pospisil :"l’idée de Novak Djokovic était louable et avec bonne intention"
  • Chers amis treizistes, l’appel de BG est louable, mais à moins que vous ne soyiez équipé d’un boîtier Médiamétrie, on ne prendra pas en compte votre mobilisation. Ce qui le sera c’est celle des panelistes représentatifs de la population française et la capacité du rugby à XIII à les mobiliser davantage que les programmes de l’équipe TV sur ce créneau. C’est en effet un exercice périlleux. On va leur proposer une retransmission ponctuelle sans laisser le temps à la compètition de s’installer. Croisons les doigts pour un effet immédiat et là dessus le rôle de Gilles Dumas va être primordial.… Lire plus » Treize Mondial, Super League - Dragons Catalans - La chaîne L'Équipe : l'audience comme juge de paix - Rugby à XIII - Treize Mondial
  • Les comportements vont-ils diamétralement changer cette nuit ? C’est en effet demain matin qu’entrera "en vigueur" la nouvelle règle relative au port du masque : il sera désormais nécessaire de le porter obligatoirement dans les espaces intérieurs ouverts au public, pour se pritéger du risque Covid-19. Seul hic, qui… masque cette louable intention gouvernementale : où est le décret stipulant noir sur blanc quels sont les lieux visés ? Tous les commerces, de l’hypermarché à la minuscule cordonnerie de quartier ? Quid des parties communes des immeubles, et des halls d’entreprise ? Qui pour veiller à cette obligation ? Ne pas porter le masque sera-t-il passible de sanction ? petitbleu.fr, Qu’en sera-t-il demain des masques ? - petitbleu.fr
  • Si l’intention de départ est souvent louable, «plusieurs membres issus de milieux associatifs ignorent que ces actions de charité sont souvent récupérées politiquement», note le journal.  fr.le360.ma, Quand le mouton de l'Aïd s'invite aux joutes électorales | www.le360.ma
  • Une innovation pratique et louable, ce d’autant plus que l’oxygène médical est très coûteux et parfois introuvable dans les centres hospitaliers au Cameroun. , Oxynnet, une innovation de l'informaticien camerounais Arthur Zang pour oxygéner des patients de la Covid-19 - Médiaterre

Traductions du mot « louable »

Langue Traduction
Anglais commendable
Espagnol recomendable
Italien lodevole
Allemand lobenswert
Chinois 值得称赞的
Arabe جدير بالثناء
Portugais louvável
Russe похвальный
Japonais 立派な
Basque commendable
Corse elogiosu
Source : Google Translate API

Synonymes de « louable »

Source : synonymes de louable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « louable »

Partager