La langue française

Condamnable

Définitions du mot « condamnable »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONDAMNABLE, adj.

A.− Qui peut, qui doit être condamné à une peine par la loi. Synon. coupable, punissable, fautif; anton. excusable.Le meurtre est condamnable parce que Dieu l'a défendu (G.-H. Bousquet, Les Grandes pratiques rituelles de l'Islam,1949, p. 109):
1. Un trouble profond l'avait saisie, elle retrouvait cette preuve qu'il n'y a point d'homme condamnable, qui, au milieu de tout le mal qu'il a pu faire, n'ait encore fait beaucoup de bien. Zola, L'Argent,1891, p. 406.
B.− Que tout le monde doit réprouver. Action, maxime, opinion condamnable (Ac. 1798-1932). Synon. blâmable, critiquable, répréhensible; anton. louable, recommandable.Il y a dans les tournois des choses tout à fait condamnables, d'autres qu'on peut tolérer, d'autres qu'on doit approuver (Faral, La Vie quotidienne au temps de St Louis,1942, p. 39).Tout effort pour détruire le fruit de l'union sexuelle ou simplement de le prévenir est condamnable (Hist. de la sc.,1957, p. 1601):
2. La violence, ma petite chérie, doit toujours être évitée dans les rapports humains. Elle est éminemment condamnable. Queneau, Zazie dans le métro,1959, p. 132.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃danabl̥] ou [kɔ ̃da-]. Pour [a] ant. ou [ɑ] post. à la 2esyll. et pour la non prononc. de m, cf. condamner. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1404 chars condempnables « qui mérite d'être condamné » (ici « viande inutilisable ») (Stat. des bouch. de Meulan, Ord., IX, 62 ds Gdf. Compl.); 1508-17 qui encourt la réprobation (Fossetier, Cron. Marg., ms. Brux. 10512, VIII, III, 16, ibid. : condemnable audace). Empr. au b. lat. condemnabilis « répréhensible », ives. ds TLL s.v., 122, 74. Fréq. abs. littér. : 111.

Wiktionnaire

Adjectif

condamnable \kɔ̃.dɑ.nabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui mérite d’être condamné.
    • Action, opinion, maxime condamnable. Il est condamnable dans sa conduite.
    • L’affaire, évidemment très condamnable, de son bodyguard particulier, amateur de baston et d’honneurs, qui a pris le melon en croyant avoir le gros bras très long, n’est pas pour autant une affaire d’État. — (Érik Emptaz, « Des poings en moins », Le Canard enchaîné, 1er août 2018, page 1.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONDAMNABLE. (Dans ce mot et dans les deux suivants, on ne prononce pas l'M.) adj. des deux genres
. Qui mérite d'être condamné. Action, opinion, maxime condamnable. Il est condamnable dans sa conduite.

Littré (1872-1877)

CONDAMNABLE (kon-da-na-bl') adj.
  • Qui mérite d'être condamné, d'être blâmé. Action condamnable. Il est condamnable d'avoir ainsi parlé. Ah ! d'un si grand service oubli trop condamnable, Racine, Esth. II, 3. Vous voulez voir encor cet objet condamnable, Voltaire, Tancr. II, 5.

HISTORIQUE

XVIe s. Ils seroyent condamnables si ils y parvenoyent au detriment public ou particulier, Lanoue, 86.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CONDAMNABLE. Ajoutez : - REM. Malherbe a écrit condemnable : Il est des choses répréhensibles qui ne sont pas condemnables, Lexique, éd. L. Lalanne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « condamnable »

Condamner

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de condamner avec le suffixe -able.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « condamnable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
condamnable kɔ̃danabl

Évolution historique de l’usage du mot « condamnable »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « condamnable »

  • Ce n'est le goût du luxe qui est condamnable, mais le sentiment d'y avoir droit. De Jean Rostand / De la vanité
  • Une oeuvre sincère ne saurait être plus condamnable qu'un cri. Tout drame inventé reflète un drame qui ne s'invente pas. De François Mauriac / Journal
  • Le basisme est légitime quand il vient de la base. Le basisme n'est pas légitime, il est même condamnable, quand il vient du sommet. De J. P. Garnier et et L. Janover / La deuxième Droite
  • Viennent inévitablement les réponses d’internautes outrés. Elles ne sont pas toujours polies, hélas. Elles peuvent verser dans l’injure, car la colère ne s’exprime pas toujours dans de beaux habits. C’est évidemment condamnable. Le Journal de Montréal, L’art de se victimiser | Le Journal de Montréal
  • Une call-girl se faisant appeler geisha alors que le Japon est l’unique dépositaire de cette charmante activité. Un gringo portant un sombrero mexicain. Tout cela est évidemment condamnable et est vivement condamné par certains représentants des cultures autochtones et authentiques. Atlantico.fr, Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy | Atlantico.fr
  • Un ours a été découvert aujourd’hui en Ariège, abattu par balles. L’ours est une espèce protégée, cet acte est illégal et profondément condamnable. La préfète s’est rendue sur place. L’Etat va porter plainte. pic.twitter.com/tlMPzmsvyf Le HuffPost, Un ours abattu en Ariège, l'État va porter plainte | Le HuffPost
  • Pour la Cour européenne des droits de l’homme (Cedh), l’appel au boycott des produits israéliens n’est pas condamnable. L'Humanité, La justice a tranché : Boycotter Israël n’est pas un crime | L'Humanité

Traductions du mot « condamnable »

Langue Traduction
Anglais condemnable
Espagnol condenable
Italien condannabile
Allemand verurteilbar
Chinois 难受的
Arabe مدان
Portugais condenável
Russe осуждаемы
Japonais 非難
Basque condemnable
Corse cundannativi
Source : Google Translate API

Synonymes de « condamnable »

Source : synonymes de condamnable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « condamnable »

Condamnable

Retour au sommaire ➦

Partager