Jouer : définition de jouer


Jouer : définition du Wiktionnaire

Verbe

jouer \ʒwe\ transitif indirect, intransitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se jouer)

  1. Se récréer ; se divertir ; s’amuser.
    • L’enfant a besoin de jouer, et jouer ici n’est pas vide de sens et synonyme de perte de temps. Jouer, c’est développer son intelligence, son jugement, son imagination, sa créativité, son sens de l’organisation, son sens de la collaboration, son sens de l’entraide, du compromis et de l’empathie, c’est aussi être capable de faire des choix. — (Michelle Chamard, « Que voulons-nous pour nos enfants? », le 3 janvier 2015, sur le site du quotidien Le Devoir, (www.ledevoir.com))
    • Je me replie dans ma chambre, après être redescendue dans le salon où j'ai trouvé Papa, Henri et Mayeul en plein fou-rire […], et après avoir tenté de m’insérer dans le jeu de Jean-Baptiste et Diane qui jouaient au papa et à la maman, mais qui voulaient que je fasse le chien. — (Élisabeth Lucas, Les tribulations d'Aliénor en milieu étudiant (et parfois hostile), Paris : Éditions Emmanuel, 2018)
    • Les don Quichotte qui pourfendent la « théorie du genre » s’effraient en effet que des filles jouent avec des voiturettes ou que des garçons changent les couches d'un poupon ou jouent à la dînette. — (Thierry Hoquet, Des sexes innombrables. Le genre à l'épreuve de la biologie, Éditions du Seuil, 2016, introduction)
  2. (Figuré) Prendre des risques ; user sans ménagement. — Note : Se dit en parlant de sa vie, de sa santé, etc.
    • Elle n'avait pas envie d'entendre une ixième fois le discours que servait son homme quand on lui disait qu'il jouait avec sa santé. Oh ! Après tout, il fait ce qu'il veut! — (Pieter Aspe, Le Tableau volé, ‎traduit du néerlandais par Emmanuèle Sandron, Éditions Albin Michel, 2011, chap. 3)
    • Le sultan retrouva son calme. Je m'aperçus qu'il n’aimais rien tant que la joute verbale. Il aimait le répondant. Il aimait aussi que son interlocuteur jouât avec sa vie. — (Olivier Weber, L'Enchantement du monde, Éditions Flammarion, 2015, chap. 38)
  3. (En particulier) S’amuser à un jeu quelconque.
    • Comme j'aime les jeux d'exercice, j'y jouois deux heures le matin et autant l'après-dînée. Mon mail s'acheva, à quoi je jouai avec madame de Frontenac, qui me disputoit sans cesse, quoiqu'elle me gagnât toujours : car, quoique je jouasse avec plus d'adresse, sa force l'emportoit par-dessus. — (Mémoires de Mlle de Montpensier, petite-fille de Henri IV, collationnés sur le manuscrit autographe, par A. Chéruel, tome 2, Paris : chez Charpentier, 1858, page 250)
    • On se marre comme des fous en jouant à chat, chat perché, et même chat-bite quand on a un peu trop picolé. — (Bérengère Krief, La prochaine fois je vous montre mon chat, Flammarion, 2015, prologue)
    • À peine fûmes-nous dans le salon, qu'elle se mit au piano, répéta les airs qu'il préfère, chanta les chansons qu'il aime, voulut qu'il jouât aux échecs avec moi. Il céda à tous ses désirs, écouta la musique, joua aux échecs, mais fut pensif le reste de la soirée; […]. — (Adélaïde de Souza, Adèle de Sénange, Londres, 1792, Éditions Payot & Rivages, 2018, lettre XV)
    • Ensemble, ils jouaient à la belote ou aux petits chevaux. Quand il y avait la foire aux Tuileries, ils y passaient des heures. — (Amélie Nothomb, Riquet à la houppe, Éditions Albin Michel, 2016)
    • Durant l'après-midi, les jeunes jouèrent au badminton dehors. Les dames se balancèrent. — (Carole Thibault, Série policière : L' Horloge: Les Jumeaux, Osmora Incorporated, 2018, chap. 8)
    • (Absolument)Complètement épuisé, j'ai commencé à mal jouer. Et là, j'ai découvert un truc intéressant. Quand son adversaire jouait mal, Kučera prenait le pli, signant lui aussi une piètre performance. — (Gustavo Kuerten, Guga: Un Brésilien, une passion française, Paris : Éditions Talent Sport, 2015)
  4. (Spécialement) (Sport) S'adonner à un sport d'équipe.
    • À quelques mètres des grilles, le bus est stoppé par des « supporters » qui lancent des pierres et des bombes agricoles sur le véhicule. Bloqués pendant de longues minutes et traumatisés, les joueurs rentrent en Normandie sans avoir joué. — (Tony Chapron, en collaboration avec Patrick Lafayette, Enfin libre ! Itinéraire d'un arbitre intraitable, Arthaud/Flammarion, 2018)
  5. Passer le temps à des jeux de commerce ou de hasard.
    • Jouons donc jusqu’à concurrence de vos six écus, et, si vous les perdiez par malheur et que vous voulussiez continuer le jeu, eh bien, vous êtes gentilhomme, et votre parole vaut de l’or. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre VII)
    1. (Suivi de à et d’un substantif spécifiant le jeu) Engager de l’argent dans un jeu de hasard.
      • Pierre Guyon tenta de ramener le débat à de justes proportions : « Chaque dimanche, plus de six millions de personnes jouent au tiercé dans le PMU de leur quartier ou de leur localité.[…]. » — (Paul Chantrel & ‎Jean-Claude Hallé, Le marginal, Éditions Julliard, 1979, chap. 58)
      • La Reine était dans la plus grande détresse de voir son fils compromis dans une telle affaire. A elle, il donna l’assurance qu’il ne jouerai plus à des jeux de hasard, et qu’il ne permettrait pas en sa présence que l’on jouât au baccara. — (Léon Lemonnier, Édouard VII: le roi de l’Entente cordiale, Librairie Hachette, 1949, page 142)
      • Il était d'un rat ! imaginez-vous, le soir, en se couchant, il cachait ses louis dans ses bottes, et quand nous jouions au bésigue, il mettait des haricots, parce qu'un jour j'avais fait la blague de sauter sur l'enjeu. — (Zola, Nana, 1880, page 1482)
    2. (Transitif) Hasarder des sommes ou des objets de valeur au jeu ou en bourse ; spéculer.
      • J'allai trouver M. J. N., agent de change, qui voulait absolument que je jouasse à la baisse, mais je me gardai bien d'écouter ses conseils. J’opérai à 53, et un peu plus tard je réalisai à 62. — (Adélaïde Millo de Campestre, Mémoires de madame de Campestre, tome 1, Paris : chez M. Antenor de Campestre, 1827, page 325)
      • Le marquis faisait des affaires avec sagacité ; à portée de savoir des nouvelles, il jouait à la rente avec bonheur. — (Stendhal, Le Rouge et le Noir, 1830, page 264)
      • Je suis un joueur, moi (...). Je joue sur les chevaux, je joue sur les cotons, je joue sur les cailloux et sur les perles... Je joue sur les jolies filles. — (Druon, Gdes fam., t. 1, 1948, page 83)
      • Le ministre des finances, sans le vouloir, précipita les événements. En ce moment il jouait à la baisse : pour déterminer une panique, il fit courir à la bourse le bruit que la guerre était désormais inévitable. L’empereur voisin, trompé par cette manœuvre et s’attendant à voir son territoire envahi, mobilisa ses troupes en toute hâte. — (France, Île ping. ,1908, page 390)
      • (Figuré) Le jeune homme qui courtise la fortune doit savoir jouer sur la vanité des salons qu'il fréquente. — (Stendhal, Mémoires d’un touriste, t. 2, 1838, page 358)
  6. Exploiter une situation, un sentiment ou une idée pour en tirer parti.
    • S'il est un domaine où les pays occidentaux doivent aussi se serrer les coudes, c'est celui de la lutte contre le terrorisme. Forme de guerre moderne, ce dernier joue de la peur pour imposer ses vues. — (Alain Redslob, La traversée de la Seine : De Matignon à l’Élysée ?, Éditions France-Empire, 1987, chap. 4, §. 3)
    • Contraint mais pas forcé, l’ancien champion se lance à corps perdu dans le projet, joue de la sympathie dont il jouit partout, notamment au CIO, pour faire passer les messages parisiens, transforme la maire Anne Hidalgo, longtemps réticente, en passionaria du dossier. — (JO-2024: les fabuleux destins de Tony Estanguet, AFP le 14.09.2017, sur le site de Challenges (www.challenges.fr))
    • La force collectiviste de la religion a été mentionnée aussi notamment par Marx, […], elle serait capable de transformer les foules, ce pourquoi d’ailleurs maints gouvernements jouent de la religion pour parvenir à leurs fins. — (La religion - Philosophie - Terminale ES, chap. II, §. A, sur le site Super BAC ES (www.bac-es.net), non daté, consulté le 6/02/2020)
  7. Se servir de l’instrument qui est nécessaire pour l'activité de tel ou tel jeu.
    • Si le sprinter jamaïcain Usain Bolt avait couru avec des sabots, il n'aurait pas été champion olympique. Si Rafael Nadal avait joué avec une raquette en bois, jamais il n'aurait gagné les tournois du grand Chelem en tennis. — (Paul Rigny, ‎Danièle Olivier, ‎Jean-Claude Bernier & Constantin Agouridas, La chimie dans le sport, Fondation de la Maison de la Chimie, Éditions EDP Sciences, 2015, page 40)
    • Des gamins jouaient avec un ballon de cuir. Robbie était parmi eux et Ian s'arrêta pour les regarder. — (Susan Wiggs, Le tourbillon des jours, traduit de l'anglais (États-Unis) par Louis de Pierrefeu, Paris : Éditions Harlequin, 2019, chap. 7)
  8. Utiliser avec habileté et ténacité, en parlant d'une arme blanche.
    • Il était 6 heures du matin ; sautant leur petit mur, ils se précipitèrent vers un des postes où les Arabes étaient en train de manger leur couscouss, jouèrent de la baïonnette, allant vigoureusement, culbutèrent; […]. — (« Sidi Brahim », dans Armée et marine, dirigé par Jules de Cuverville, tome 1, 1906, page 158)
    • Les combattants marocains des troupes franquistes étaient experts dans ces sortes de coups de main, ils s’infiltraient en profondeur dans les lignes ennemies et jouaient du couteau sans états d'âme. Ils s'en délectaient. — (Arturo Pérez-Reverte, Falcó, traduit de l'espagnol par Gabriel Iaculli, Éditions du Seuil, 2018, chap. 5)
  9. (Par extension) Se servir d’un instrument de musique, en tirer des sons.
    • […]; la domesticité nobiliaire était fort recherchée, et il ne faudrait pas conclure que l’instruction musicale fût assez répandue à cette époque pour que tous les laquais jouassent du violon. — (Ludovic Celler, Les Origines de l'opéra et le ballet de la Reine (1581), étude sur les danses, la musique, les orchestres et la mise en scène au XVIe siècle, chap 5 : Baltazarini, Didier : chez Didier & Cie, 1868, page 135)
    • Et comme l’instrument du sensible troubadour était presque aussi connu que sa personne, que d'ailleurs il n'y avait guère que lui qui jouât de la guitare dans le pays , chacun s'était écrié : « […] ». — (Paul de Kock, L'amant de la lune, Bruxelles : chez Meline, Cans & Cie, 1847, page 52)
    • Une recette, c’est comme une partition. La musicienne lit les notes qui se présentent à elle et, simultanément, elle en entend la mélodie : les voir c’est les entendre, avant même de les jouer. — (Françoise Vergès, À vos mangues !, traduction de Dominique Malaquais, dans Politique africaine, 2005/4, n° 100, page 319)
  10. (Par métonymie) Émettre de la musique.
    • Il est une heure. Un accordéon joue dehors. — (Félix Leclerc, Moi, mes souliers, 1955)
    • Dans leur moitié de monde, sans doute, un orchestre jouait au loin, des oiseaux bleus gazouillaient, des petits nuages roses défilaient en trombe dans le ciel, enfin tout ce qui se passe dans ces moments-là. — (Terry Pratchett, Les Annales du Disque-monde, tome 5 : Sourcellerie, traduit de l'anglais par Patrick Couton, Nantes : L'Atalante, 2012)
  11. Se mouvoir, avoir l’aisance et la faculté du mouvement. — Note : En ce sens, il se dit surtout des ressorts, des machines, etc.
    • Un serrurier fut requis, et on monta au premier étage.
      Après quelques difficultés, le pêne joua dans la serrure ; mais la porte me s'ouvrit pas.
      — Fermée en dedans, dit l'inspecteur, bien !
      — (Adolphe Belot & Jules Dautin, Le Parricide, tome 1, 2e éd., Paris : chez E. Dentu, 1873, page 3)
    • Le châssis grinça encore, puis, dans un crissement horripilant, le levier joua et la roue trembla et retomba dans l’eau dans un fracas tonitruant. — (Tad Williams, L’arcane des épées, tome 8 : La tour de l’ange vert, traduit de l’américain par Jacques Collin, Editions Pocket/12-21, 2016)
    • Lorsque le tenon joue dans la mortaise, l’assemblage se trouve promptement détruit par les efforts auxquels il est nécessairement soumis. — (De la charpente : comprenant les assemblages, les poutres armées, […], et la manière d’exécuter ces ouvrages, Bruxelles : au bureau de la Bibliothèque rurale, 1852, page 8)
  12. S'appliquer.
    • Ces clauses jouent généralement lorsque l’entreprise est proche de la faillite. Toutefois, l’application de ces clauses est subordonnée à des garanties d'emploi et à l’approbation du syndicat et de la fédération d’employeurs. — (Études économiques de l’OCDE : Allemagne, 1997, page 137)
  13. (Absolument) Faire du théâtre.
    • Les acteurs, soit qu'ils jouassent ou ne jouassent point dans la pièce, avaient leur entrée dans la salle, et les conservèrent tant que ces petites fêtes particulières eurent lieu. J'ai dit que les femmes n'y étaient pas admises ; mais les actrices qui ne jouaient pas étaient placées dans une loge située le long des coulisses, […]. — (Pierre Laujon, Spectacle des petits cabinets de Louis XV, dans Œuvres choisies de P. Laujon, membre de l'Institut, tome 1, Paris : chez Léopold Collin & chez Patris & Cie, 1811)
    • Cela ne l’empêchait nullement de réclamer à Jim des entrées de faveur lorsqu’il jouait dans un music-hall à Paris. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  14. (Pronominal) Se recréer, se divertir. — Note : Il se dit quelquefois, poétiquement, des choses.
    • Voulez-vous savoir combien est vif & impétueux l'amour que nous avons pour les nôtres? Voyez ces feux qui se jouent dans les airs. Ceux-ci s'élancent comme un trait rapide; ceux-là s'écartent de toutes parts avec effort , mêlent leurs éclats redoublés aux cris d'un Peuple transporté de son bonheur : […]. — (Pons Augustin Alletz, « Sur la joie des François lors de la convalescence du Roi , après la maladie de ce Prince à Metz, en 1744 », dans les Modèles d'Éloquence Latine, ou Morceaux choisis dans les Discours publics des Professeurs les plus célèbres…, Cologne & Paris : chez J. B. Brunet, 1775, page 314)
    1. (En particulier) (Au gérondif) en s’amusant ; sans application et sans peine.
      • L'insensé commet le crime comme en se jouant ; la sagesse est la prudence de l'homme.
        Il y a des crimes qui déshonorent, comme les vols & les homicides, & il faut qu'un homme soit un scélérat pour les commettre en se jouant.
        — (Proverbes de Salomon, traduits en françois avec une explication tirée des SS. Pères & des Auteurs ecclésiastiques, Paris : chez Guillaume Desprez, 1702, page 227)
      • Lors de sa cinquième séance publique au local du Casino de Genève, il y eût un petit complot parmi les auditeurs, pour faire surgir une difficulté que l'on croyait inextricable. A cet effet, on invita M. de Pradel, presque sous forme de défi, à essayer l'accouplement de ces deux mots : Aurore et Culotte, que l'improvisateur mit en œuvre en se jouant : […]. — (Adrien Heurpé, Eugène de Pradel, l'improvisateur en vers français à Hombourg-ès-Monts, Hombourg : à l'imprimerie de Louis Schick, 1828, page 4)
  15. (Pronominal) (Figuré) (Désuet) Attaquer inconsidérément quelqu’un.
    • J'avoue que tout cela m'indignait ; mais je dis constamment à M. Fontelliau, et je croyais le lui devoir par gratitude, qu'il se jouait à plus fort que lui en vous attaquant; […]. — (Honoré Mirabeau, « Lettre LXV à M. de Rougemont », du 29 septembre 1778 au donjon de Vincennes, compilée dans les Lettres à Sophie, tome 2 , dans les Œuvres de Mirabeau, Paris : chez Lecointe & Pougin & chez Didier, 1835, page 110)
    • Dans toute cette affaire, Charles II, toujours trompé et toujours croyant qu'il trompait, se jouait à plus fort que lui. L'homme politique habile et supérieur était Louis XIV, qui, connaissant les besoins et les folies du roi d'Angleterre, employait cet instrument pour préparer la conquête de la Hollande. — (Portraits historiques : Le comte de Shaftesbury, traduit de l'anglais de Shaftesbury's Memoirs, dans la Revue britannique, février 1838, page 109)
    • Le Cardinal : Menace de femme ! Écoutez-moi et ne vous jouez pas à moi. Que vous m'ayez compris bien ou mal, allez ce soir chez le duc. — (Alfred de Musset, Lorenzaccio, 1834, acte 4, scène 4)
  16. (Pronominal) Dédaigner ; considérer quelqu’un ou quelque chose comme négligeable ; témoigner qu’on n’en fait peu de cas.
    • Dans l'espoir de se délivrer d'une partie de ses ennemis, il céda aux rois des Francs la Provence et tout ce qu'il possédait au delà des Alpes, à condition qu'ils le défendraient contre les Grecs : mais les rois francs, après avoir réuni ces belles provinces à leur empire, se jouèrent de leurs serments. — (« Vitigès », dans Biographie universelle ou Dictionnaire de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs talents, leurs vertus ou leurs crimes, tome 20, Bruxelles : chez H. Ode, 1847, page 274)
    • Les Loges de Paris et de la province se jouèrent de la direction suprême, et travaillèrent au gré de leur caprice, inventant des grades, des formules, des cérémonies, créant même des Rites, des Mères Loges. La Grande-Loge anglaise de France profita de cette anarchie pour secouer le joug de l'Angleterre et prit, en 1756, le titre national de Grande-Loge de France. — (Réponse à la circulaire de S.E. le maréchal Magnan Gr∴ M∴ du Grand-Orient de France, en date du 30 avril 1862, Paris : imprimerie de E. Donnaud, page 5)
    • Car c'est là ce qui domine tout: c'est le Sultan qui a voulu, qui a organisé, qui a dirigé les massacres.[…].
      En même temps, il se jouait de l'Europe, il se jouait de vous et de l'humanité.
      — (Jean Jaurès, « Discours du 3 novembre 1896 à la tribune de la Chambre des députés » , en recueil dans Il faut sauver les Arméniens, Éditions Mille et une nuits, 2007 & 2015)
  17. (Pronominal) Se moquer de ; railler adroitement.
    • Quand on l'eut trouvé dans la foule des électeurs du palatinat de Sandomir, qu'on l'eut mis sur un char, traîné au milieu des comices, salué de génuflexions et de houras unanimes, il ne douta point que ce ne fût une raillerie, et que ses concitoyens ne se jouassent de lui. — (Narcisse-Achille de Salvandy, Histoire du roi Jean Sobieski et du royaume de Pologne, livre 5 : Suite des travaux de Jean Sobieski et règne de Michel Korybuth Wisniowieçki (1668-1673), Paris : chez Didier, 1855, page 345)
    • Il y a dix ans que je vous connais, croyez-le, et je m'attendais à votre ingratitude. Ainsi je n'ai mérité qu'un attachement vulgaire, et il a suffi qu'une petite fille minaudière et coquette se jouât de vous pour vous détourner en un instant de celle... — (Louis Edmond Duranty, Le malheur d'Henriette Gérard, Paris: chez G. Charpentier, 1879, page 94)
  18. (Transitif) (Figuré) Exposer témérairement.
    • Mais quand il s'y risqua , il aurait dû savoir qu'il jouait sa vie. Jamais on n'a vu de gouvernement , quelque libéral qu'il puisse être , admettre la pratique que l’insurrection contre lui doit rester impunie. — (John Lingard, Histoire d'Angleterre, depuis la première invasion des Romains, traduite de l'anglais par M. le Chevalier de Ronjoux, tome 12, Louvain : chez Vanlinthout & Vandenzande, 1831, page 190)
    • Tous les journaux en étaient pleins. Des millions et des millions de regards étaient fixés sur la scène où défilaient ces acteurs qui jouaient leur honneur et leur vie. — (Joseph Reinach, Histoire de l'affaire Dreyfus, tome 3 : La crise : Procès Esterhazy - Procès Zola, Éditions de la Revue blanche, 1903, page 404)
  19. (Transitif) (Figuré) Tromper ; abuser.
    • Quelle n'est donc pas notre folie, chrétiens auditeurs, de faire tant pour le monde et si peu pour Dieu ! de travailler sans cesse pour ce monde ennemi qui nous joue , qui nous tient dans les ténèbres du péché, qui nous enlève toutes les consolations de la vertu, […]. — (Abbé Joseph-Innocent Ricaud, Cours d'homélies sur les évangiles des dimanches de l'année, tome 3, 2e éd., Avignon : chez Seguin Aîné, 1854, page 240)
    • Thommereux. — Oui, oui… Je ne vois pas bien en quoi une partie d’écarté…
      Ribadier. — Comment, tu ne saisis pas ?… Eh ! parbleu, il s’agit de jouer ma femme !
      Thommereux. — À l’écarté ! Ah ! non alors ! Au baccara plutôt ! J’y ai la veine !
      Ribadier. — Quoi ? Qu’est-ce que tu vas comprendre ! Nous allons jouer ma femme… Nous allons lui donner le change, quoi !
      Thommereux. — Ah ! bon !
      (À part.) Ça m’étonnait aussi de sa part ! — (Georges Feydeau, Le Système Ribadier, 1892, acte II, scène 8)
    • Dès qu’il fit ce geste, je bondis à mon tour et traversai l’allée. Je le vis, comme dans un rêve, se hâter de saisir l’arme, mais j’étais déjà à couvert quand il épaula. […] Je l’avais joué. — (Pierre Boulle, La Planète des singes, Julliard, 1994, page 56)
    • J'imaginais mes histoires d'amour bien plus que je ne les vivais.[…]. Mais je les ai vécues quand même. L'intensité n'est peut-être au fond qu'une question de regard. Je me suis fait jouer plusieurs fois, comme ça. Les hommes confondent souvent la générosité avec le manque d'intelligence. — (Sylvie Desrosiers, Voyage à Lointainville, Montréal (Québec) : Éditions La courte échelle, 2004, page 57)
  20. (Transitif) Se livrer à tel ou tel jeu, avec une ou plusieurs personnes.
    • Il n'y avait alors que les gens de l'aristocratie qui jouassent aux échecs en Angleterre, et ce noble jeu était fort à la mode parmi eux, grâce à Philidor, le plus habile et le plus célèbre joueur d’échecs du monde entier. — (« Le secret du fameux automate joueur d'échecs », dans Les Modes parisiennes illustrées, n° 1081 du 14 novembre 1863, page 548)
    • Béru et Pinuche y jouent à la belote en buvant du vin rouge. Je m'amène en plein carré de dames. Il appartient au Gros, lequel ne se tient plus de joie. — (Frédéric Dard, San-Antonio : Le coup du père François, Paris : Éditions Fleuve noir, vers 1952, rééd. 1972 & 1980, chap. 3)
  21. (Transitif) Mouvoir l'élément d'un jeu.
    • Livka qui avait un temps d'avance dans le développement du jeu entama la partie en jouant le pion à d4. L'Arménien répliqua par un pion à e6. Livka sortit ensuite son Cavalier à f3 et son adversaire joua un pion à f5. — (Alain Pujol, Cocktail négus, Paris : Presses de la Cité (Collection Espionnage), 1960, chap. 7)
    • Quand les attaquants jouent le ballon dans la zone de danger, le défenseur a 50 pour cent de chances de pouvoir le dégager - ce qui signifie envoyer le ballon haut et loin des buts. — (« L'enseignement des techniques et tactiques défensives », chap. 8 de Entraîner les jeunes footballeurs, ASEP, traduit de l'américain & révisé par Alexandre Dellal, Marion Derand & Pierre Barrieu, Éditions De Boeck, 2009, page 105)
    • Ils allèrent ensemble sur le départ des femmes, Catherine, joua sa balle rapidement, le même claquement, la même direction qui me fit tourner la tête sur la gauche attendant le bruit caractéristique de la balle dans les branches, […]. — (Gilles Berlit, Été 60... Catherine Buckaert-Weiss, Le Petit-Quevilly : Éditions Gilbert Berrubé, 2010, page 32)
    • Jouer un jeu, Le savoir bien jouer, le jouer par préférence, être dans l’usage, dans l’habitude de le jouer.
  22. (Transitif) Mettre en jeu une carte ou une couleur dans laquelle on joue.
    • Si, à la seconde levée, A avait joué son 7 de cœur au lieu de son roi d’atout, cette manière inattendue de jouer aurait dû mettre votre défiance en éveil, car elle aurait indiqué soit que A est un joueur extraordinaire, soit qu'il emploie certains moyens pour deviner votre jeu. — (« Les jeux de cartes », dans la Grande encyclopédie méthodique, universelle, illustrée des jeux et des divertissements de l'esprit et du corps, Librairie illustrée, 1888, page 545)
    • (Dans une tournure ancienne et intransitive)Il en est de même du Deux de Trèfle, quand on joue en trèfle.
      Quand on joue en rouge, le Sept de cœur ou le Sept de Carreau sont la seconde Triomphe : c'est-à-dire, le Sept de Cœur quand on joue en Cœur, & le Sept de Carreau quand on joue en Carreau, & pour lors s'apellent aussi Manille.
      — (« Le Jeu de l'Hombre à Trois », dans l’Académie universelle des jeux: avec des instructions faciles pour apprendre à les bien jouer, nouvelle édition, 1re partie, Amsterdam, 1763, page 148)
  23. (Par extension) Choisir la stratégie d'une action ; agir avec tactique.
    • Si le RPR espérait consolider ses positions lors des élections sénatoriales de 1998, il ne pouvait gagner le « plateau » qu'avec l’appui des centristes. Or Jacques Chirac avait tout intérêt à jouer l’union des forces de droite plutôt que la division […]. — (René Monory, La Volonté d'agir, Éditions Odile Jacob, 2004)
  24. (Transitif) Exécuter un air ou un morceau de musique, sur un instrument ou avec des instruments.
    • […] : c'étaient les abonnés du Conservatoire qui, ce jour-là, faisaient preuve d'une vive et intelligente curiosité; ils étaient venus chez M. Seghers, parce que l'on y jouait une symphonie nouvelle de Mendelssohn, […]. — (Léon Kreutzer, « Société des Concerts et Société Sainte-Cécile », dans la Revue et gazette musicale de Paris, 20e année - n° 15 du 10 avril 1853, page 129)
    • Tenant dans ses bras Marie, âgée de trois ans, il la présentait avec orgueil aux ambassadeurs étrangers et voulait qu'elle jouât du clavecin en leur présence. C’était merveille de voir courir de si faibles doigts sur les touches avec précision et rapidité. — (Adelaïde Celliez, « Marie Tudor », dans Les Reines d'Angleterre, Paris : chez P.-C. Lehuby, 1852, page 461)
    • Vous entendez les hautbois ? Ils jouent le prélude de Lohengrin et se répondent d'une tour à l'autre de mon château. — (Thierry Debroux, Le Roi Lune : théâtre, créée au Théâtre du Méridien de Bruxelles le 26 avril 2005, Éditions Lansman, 2005, page 47)
    • Le nombre et la place des trous du tuyau varie selon le type de musique que l'on joue. À l'origine, il est souvent fixé impérativement par des règles d'origine extra-acoustique, magiques ou religieuses. — (Émile Leipp, Acoustique et musique: données physiques et technologiques, […] , Éditions Masson, 1971 , page 233)
  25. (Transitif) Représenter. — Note : Se dit en parlant, soit de la pièce de théâtre qu’on représente, soit du personnage qu’on est chargé d’y représenter.
    • On eût désiré que la scène du défi devînt plus piquante; que Boileau jouât un personnage moins subalterne; surtout, que Philippe, dans son joyeux délire , n'eût pas l'air si sûr de ses avantages sur le poëte satyrique , et ne se comparât point avec Homère. — (L. C., « Théâtre du Vaudeville : Philippe le savoyard », dans La Décade philosophique, littéraire et politique, Paris : au bureau de la revue, an IX, 2e trimestre (nivôse, pluviôse, ventôse), page 566)
    • Les principaux acteurs étaient M. de Voltaire qui s'était chargé des rôles de vieillards, madame Denis qui jouait les amantes passionnées , un imprimeur de Genève , appelé Craner, qu'on habillait en Gengis-kan ou en Orosmane, et Chabanon qui avait l’emploi des jeunes premiers. — (« Mémoires sur la vie de M. de La Harpe », dans Œuvres choisies et posthumes de M. de La Harpe de l'Académie française, tome 1, Paris : chez Migneret, 1816, page xxj)
    • Le tribunal était comme un théâtre. Les avocats s’animaient comme s’ils jouaient une pièce de Shakespeare. Ils parlaient haut et fort avec une désinvolture qui caractérise les acteurs de théâtre. — (Frédéric Hoebeeck, « Cette blessure: Souvenirs d'un enfant de l'assistance publique », Watermael-Boitsfort : Éditions Checopa & Paris : BoD/Books on Demand, 2017, page 287)
  26. (Transitif) Railler quelqu’un, le tourner en ridicule sur le théâtre :
    • La fameuse bulle Unigenitus était le sujet de la querelle. Les Jésuites, soutiens de la bulle, jouaient leurs adversaires dans des comédies qu'ils faisaient représenter par leurs élèves. — (C. D., « Bougeant (Guillaume-Hyacinthe) », dans la Biographie bretonne: recueil de notices sur tous les Bretons qui se sont fait un nom, par P. Levot, tome 1, Vannes : chez Cauderan, & Paris : chez J. Le Doyen & P. Giret, & chez Dumoulin, 1852, page 153)
    • « Les ouvrages les plus rares, les belles éditions, tout est consumé au fur et à mesure qu'on découvre un auteur païen ou un philosophe...[…]. Molière qui joua les faux dévots, La Fontaine qui fit parler les bêtes, Voltaire, Rousseau, d'Alembert, La Harpe, etc., etc., sont réduits en cendres. De pareils auto-da-fé sont des crimes irrémissibles et une injure faite au siècle où nous vivons. » — (Charles-Olivier Carbonell, L'autre Champollion: Jacques-Joseph Champollion-Figeac, 1778-1867, Presses de l'Institut d'études politiques de Toulouse, 1984, page 25)
  27. (Transitif) (Figuré) Feindre des sentiments qu’on n’a pas.
    • Simon a passé une heure sur ce toboggan, hier soir, en présence de son père. Il n'est pas tombé une seule fois. Alors cesse de jouer les rabat-joie et écoute ce que j'ai à te dire. — (Kay Stockham, Les promesses du Tennessee, traduit de l'anglais par Isabel Wolff-Perry, éd.Harlequin, 2010, chap. 8)
    • Nos parents jouèrent la surprise avec brio en déballant leur cadeau, ce qui nous rendit heureux et fiers, au bord des larmes de bonheur... La réalité est que le couple qui tenait la succursale du Primistère, amusé et surpris de notre démarche, n'avait pu tenir sa langue. — (Alain René Poirier, Souvenirs mélangés d'un Parisien malgré lui, Paris : BoD/Books on Demand, 2017, page 87)
  28. (Transitif) (Figuré) Être l'acteur de. — Note : Voir aussi l'expression jouer un rôle.
    • […].. et vous vous en prenez à moi, à moi qui devrais plutôt vous en vouloir ; car, enfin , vous m’avez rebuté, et il n’a pas dépendu de moi que je ne jouasse aujourd'hui le premier rôle dans la cérémonie qui se prépare. — (Armand Overnay & Théodore Nézel, La nuit des noces, drame en trois actes, acte 1, scène 6, créé au Théâtre de l'Ambigu-Comique, le 24 janvier 1826, Paris : chez Duvernois, 1826, page 10)
    • On chercherait en vain une fonction analogue dans le rôle que joue la raison dans la théologie chrétienne. — (Édouard Burnier, Bible et théologie: essais critiques, éditions F. Roth, 1943, page 112)
    • C'est la position que défend Freud, ce qui explique, selon lui, le rôle que joue la haine dans la vie des individus et des sociétés humaines. — (Jacob Rogozinski, Djihadisme : le retour du sacrifice, Éditions Desclée De Brouwer, 2017)
  29. (En particulier) Remplacer dans la fonction ; se substituer à…
    • Lorsque je prétends que « voler un voleur n'est pas méprisable » ce n'est pas une raison pour que tes sbires chargés de faire respecter l'ordre et la morale en déduisent qu'ils peuvent jouer les ripous avec des voyous, ou leur piquer la came en étouffant l'affaire. — (René Paloc, S'indigner ne suffit plus: France, ta République fout le camp, Mon Petit Éditeur, 2014, page 83)
  30. (Transitif) Imiter une chose, en prendre l’apparence.
    • Ce papier joue le velours. — Cette étoffe joue la soie. — Cette composition joue le diamant.
  31. (Familier) (Vieilli) Diffuser un film, au cinéma ou à la télévision.
    • — Après toute cette pluie, on a besoin de voir un peu la ville.
      — « Et de se réchauffer... »
      — Qu'est-ce qu'on joue au ciné ?
      — Ah non, pas de cinéma. On joue « Le Pont des soupirs... »
      — (Gaston Bonheur, À Fréjus ce soir-là, Éditions Julliard, 1960, page 97)
    • Tandis que là, elle n'en finissait pas sa dernière heure !
      D'autant qu'elle me dit :
      — Qu'est-ce qu'on joue ce soir à la télé ?
      Je lui dis :
      Les cinq dernières minutes, belle-maman !
      Elle me dit :
      — Oh, c'est plus qu'il ne m'en faut ! Et elle s'installe devant le poste.
      — (Raymond Devos, « La Dernière heure », 1977, en réunion dans Matière à rire : l'intégrale, Éditions Plon, 2015)
  32. (À la forme passive) Être fini ; être terminé ; ne plus être d’actualité.
    • Quand Olivier Émery était au fond du trou comme aujourd'hui, il n'avait plus aucun espoir et pressentait que tout était joué. Téléphoner à FIP ne servirait plus à rien, aucun réconfort ne lui parviendrait, […]. — (Jean-Marc Souvira, Le Vent t'emportera, Éditions Fleuve Noir, 2011, chap. 24)
  33. Mordre ou mâcher, en parlant du cheval avec son mors.
    • Le fiacre passa sans s'arrêter, tiré par un cheval roux et noir écumant de sueur, les oreilles baissées, qui jouait avec son mors comme s'il cherchait à le recracher. — (Robin Schone, Le club, tome 2 : Pour l'amour de Rose, traduit de l'anglais (États-Unis) par Camille Dubois, Éditions J'ai lu, 2016, chap. 1)
    • En termes de Manége, Ce cheval badine avec son mors, Il joue avec son frein. — (Dictionnaire de l'Académie française, 6e édition, tome 1, Paris : chez Firmin Didot frères, 1835, page 148)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Jouer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JOUER. v. intr.
Se recréer, se divertir à quelque amusement. Ces enfants jouent ensemble. Menez-les jouer. Ne sauriez-vous jouer sans vous fâcher? Ne jouez pas avec ce revolver, il est chargé.

SE JOUER s'emploie quelquefois dans le même sens. Des oiseaux qui se jouent dans le feuillage. Il se dit quelquefois, poétiquement, des Choses. Un ruisseau qui semble se jouer, qui se joue dans la prairie. Un rayon de soleil qui se joue dans les arbres. Faire quelque chose en se jouant, Faire quelque chose en s'amusant, sans application et sans peine. Cette tâche aurait paru difficile à tout autre, il l'a faite en se jouant. Fig., Jouer avec sa vie, avec sa santé, etc., N'user d'aucun ménagement pour conserver sa vie, sa santé, etc. On dit aussi quelquefois Jouer avec la vie, Ne point la regarder comme une chose sérieuse et agir en conséquence. Ce cheval joue avec son mors, se dit d'un Cheval qui mâche son mors. Jouer sur le mot, sur les mots, Faire des allusions, des équivoques sur les mots. Il aime à jouer sur le mot. Ne jouons pas sur les mots et parlons sérieusement.

JOUER signifie quelquefois Exploiter une situation, un sentiment, une idée pour en tirer parti. Jouer d'une blessure, d'une infirmité, d'un mal. Jouer de l'idée de patrie. Fig. et fam., Se jouer à quelqu'un, L'attaquer inconsidérément. Ne vous jouez pas à lui, il n'entend pas raillerie. On dit aussi Ne vous jouez pas à cela, ne vous y jouez pas, Ne soyez pas assez fou, assez téméraire pour faire cela, vous vous en repentiriez.

JOUER signifie aussi Se divertir, s'occuper à un jeu quelconque. Jouer aux échecs, au trictrac, aux boules, aux cartes, aux dés. Jouer aux barres, au tennis. Jouer avec quelqu'un. Jouer contre quelqu'un. Jouer deux contre deux. Tirer au sort à qui jouera le premier. Absolument, Il ne sait pas jouer. Il se dit quelquefois absolument en parlant de l'Habitude de jouer à des jeux de commerce ou de hasard, et se prend ordinairement dans un sens défavorable. C'est un homme qui joue. Il commence à se ranger, il ne joue plus. Rien ne peut l'empêcher de jouer. C'est une maison où l'on joue. Dans ce sens, il s'emploie souvent, par extension, pour désigner la Spéculation. Jouer à la Bourse. Jouer à la hausse, à la baisse. Jouer sur la Rente. Jouer sur les cafés, sur les grains. Jouer aux courses. Fam. et en plaisantant, Ne jouer que pour l'honneur, ou, transitivement, Ne jouer que l'honneur, Jouer sans intéresser le jeu. Fig. et fam., Jouer au plus sûr, Choisir de deux expédients celui où il y a le moins de risque, dont les inconvénients paraissent moins grands et le succès plus certain. Jouer à coup sûr, Être certain du succès des moyens qu'on emploie dans une affaire. Fig. et fam., Jouer au fin, au plus fin, Employer l'adresse, la finesse pour venir à bout de ses desseins. Fig. et fam., Jouer de bonheur, Réussir dans une affaire où l'on avait à craindre d'échouer. On dit surtout, dans le sens contraire, Jouer de malheur. Fig. et fam., Jouer à quitte ou double, ou Jouer quitte ou double, Risquer, hasarder tout, pour se tirer d'une mauvaise affaire. Fig. et fam., Jouer à qui perd gagne, se dit Lorsqu'un désavantage apparent procure un avantage réel.

JOUER s'emploie aussi, à certains jeux de Cartes, avec le nom de la couleur dans laquelle on joue. Jouer en carreau, en cœur, en trèfle, etc. On dit aujourd'hui plus fréquemment et transitivement (Voir plus loin) : Jouer carreau, jouer cœur.

JOUER signifie encore Se servir de l'instrument qui est nécessaire pour jouer à tel ou tel jeu. Jouer avec une bonne raquette. Jouer du couteau, du revolver, S'attaquer au couteau, au revolver. Ce sont des vauriens qui, pour la moindre querelle, jouent du couteau. Fig. et pop., Jouer des jambes, Courir. On le dit surtout d'une Personne qui s'enfuit. Il se mit aussitôt à jouer des jambes. Fig. et fam., Jouer de la prunelle, Jeter des œillades, faire quelques signes des yeux. Il se dit ordinairement en parlant des Signes qu'un homme et une femme se font l'un à l'autre, quand ils sont d'intelligence. Fam., Jouer des coudes, des pieds, des mains, Se démener pour sortir d'une foule. Figurément, ces expressions signifient Se faire une place par tous les moyens.

JOUER signifie, par extension, Se servir d'un instrument de musique, en tirer des sons. Jouer du violon, de la harpe, de la flûte, du hautbois, du piano, de l'orgue, etc. Il joue de toutes sortes d'instruments. Il signifie, par analogie, en termes d'Arts, Se mouvoir, agir d'une certaine façon, avoir l'aisance et la faculté du mouvement. En ce sens, il se dit surtout des Ressorts, des machines, etc. Ce ressort joue en sens inverse de l'autre. Expliquez-moi la manière dont les pièces de la machine jouent entre elles. Ce ressort joue bien, ne joue point. Cette serrure ne joue pas bien. Faites en sorte que la clef joue mieux dans cette serrure. Cet os joue imparfaitement dans l'emboîture. Ce bois joue, Ce bois se resserre ou se dilate. Fig., Faire jouer toutes sortes d'influences, Employer tout son pouvoir, tous les moyens dont on peut disposer.

JOUER se dit aussi des Cascades, des jets d'eau, etc., qu'on lâche pour les faire couler ou jaillir. On fit jouer les grandes eaux. Les eaux jouèrent tout le jour. Il se dit encore d'une Mine que l'on fait sauter, d'une pièce d'artillerie, d'un artifice que l'on fait partir, en y mettant le feu. Faites jouer la mine, le canon. Faites jouer les pétards. On dit, dans un sens analogue, Faire jouer une pompe, La faire aller. Il se dit aussi, dans cette acception, des Choses morales. Dans ce cas-là, la convention peut jouer. Le traité joue.

JOUER s'emploie aussi transitivement et signifie Se livrer à tel ou tel jeu, avec une ou plusieurs personnes. Jouer une partie de boston. Jouer le piquet. Jouer une partie de tric-trac. En termes de jeu de Paume, Jouer une balle, Pousser une balle. Jouer une carte, Jeter une carte. Jouer cœur, jouer carreau, etc., Jouer une carte de ces couleurs. Jouer le jeu, Jouer suivant les règles du jeu. Vous ne jouez pas le jeu. Fig. et fam., Jouer bien son jeu, Se comporter adroitement en quelque affaire, savoir bien dissimuler pour arriver à ses fins. Il a bien joué son jeu. Jouer un jeu, Le savoir bien jouer, le jouer par préférence, être dans l'usage, dans l'habitude de le jouer. Quel jeu jouez-vous? est-ce le boston? est-ce le piquet?

JOUER, transitif, se dit aussi en parlant de Ce que l'on hasarde au jeu. Jouer gros jeu. Jouer un petit jeu. Jouer deux louis sur une carte. Jouer tant à la partie. Nous ne jouons que dix sous. C'est un homme qui joue tout. Dès qu'il a quelque chose, il va le jouer. Jouer un jeu d'enfer. Voyez ENFER. Fam., Il jouerait jusqu'à sa chemise, Il jouerait tout ce qu'il a. Fig. et fam., Jouer gros jeu, S'engager dans une affaire où l'on hasarde beaucoup pour sa réputation, pour sa fortune, pour sa vie. Fig., Jouer sa vie, S'exposer témérairement. Fig., Jouer quelqu'un, Le tromper, l'abuser. Il le joue depuis trois ans, en lui faisant espérer cet emploi. Je vois que l'on m'a joué, que je suis joué. Il avait quelque dépit de se voir joué. On dit également Jouer quelqu'un par-dessous jambe, par-dessous la jambe. Ces expressions sont empruntées au jeu de Paume. On dit aussi pronominalement Se jouer de quelqu'un, de quelque chose, dans le sens de Regarder quelqu'un ou quelque chose comme négligeable, témoigner qu'on n'en fait point de cas. La fortune se joue des hommes. C'est un homme sans foi, il se joue de ses engagements. Il ne faut pas se jouer ainsi des lois. La nature semble quelquefois se jouer de la science. Se jouer de la vie des hommes. Se jouer de quelqu'un signifie particulièrement Se moquer de lui, le railler adroitement. Ne voyez-vous pas qu'on se joue de vous? Penserait-il se jouer de moi? On dit dans un sens analogue Ce chat se joue de la souris qu'il a prise, ce tigre se joue de sa proie, etc., lorsqu'il feint à plusieurs reprises de la laisser échapper, pour la ressaisir aussitôt. On dit plus ordinairement aujourd'hui Ce chat joue avec la souris. Il signifie aussi Tromper quelqu'un en lui donnant de belles paroles. Il m'a longtemps fait des promesses, donné des espérances, il se jouait de moi. Fig. et fam., Jouer un tour à quelqu'un, Lui faire un tour ou malin ou méchant. Il a voulu me jouer un tour auprès d'un tel. On dit aussi Jouer un tour de son métier et, plus souvent, Jouer un tour de sa façon.

JOUER, transitif, signifie en outre Exécuter un air, un morceau de musique sur un instrument, avec des instruments. Jouer une ouverture à grand orchestre. Jouer un air sur le violon, sur le piano, etc. Écoutez l'air qu'on joue. Il signifie encore Représenter, et se dit en parlant soit de la Pièce de théâtre qu'on représente, soit du Personnage qu'on est chargé d'y représenter. Jouer une comédie, une tragédie, une farce. Jouer un personnage, un rôle. Jouer les amoureux, les pères nobles, les ingénues, etc. On a joué Andromaque. Un tel a joué le rôle d'Oreste, a joué Oreste. Absolument, Ce comédien joue fort bien. C'est la première fois qu'il joue. On dit ironiquement dans le sens de Railler quelqu'un, le tourner en ridicule sur le théâtre : C'est un tel qu'on a joué dans cette pièce, sous un nom emprunté. Molière a joué les faux dévots. Jouer la comédie, Exercer la profession de comédien. On dit plutôt aujourd'hui FAIRE DU THÉÂTRE. Absolument, Cet acteur a cessé de jouer. Il signifie, par extension, Faire des actions plaisantes pour exciter à rire; et, figurément, Feindre des sentiments qu'on n'a pas, Vous le croyez affligé, il joue la comédie. Fig., Jouer la douleur, la surprise, etc.; jouer l'affligé, jouer l'homme d'importance, etc., Feindre d'être affligé, d'être surpris, d'être un homme d'importance, etc. Par extension, Jouer tel rôle, Figurer dans quelque affaire en telle ou telle qualité, ordinairement pour faire ou pour faciliter quelque tromperie. Dans ce prétendu marché, il joua le rôle de vendeur. Fig., Jouer un rôle, Figurer dans quelque affaire, dans certains événements, y prendre part, soit à son avantage, soit d'une manière fâcheuse, avilissante, etc. Il vit bien qu'il jouait le rôle de dupe. Il a joué là un bien vilain rôle. L'armée joua un rôle dans cette révolution. Il joua un grand rôle dans ces événements. On le dit quelquefois de Choses personnifiées. Le rôle que joue la mémoire dans les opérations de l'entendement. On dit aussi, mais seulement en parlant des Personnes, Jouer un mauvais personnage, un sot personnage, etc. Jouer un grand rôle signifie quelquefois, plus particulièrement, Faire une grande figure, occuper une grande place dans l'État. On dit, par opposition, Jouer un personnage.

JOUER se dit encore d'une Chose qui en imite une autre, qui en a l'apparence. Ce papier joue le velours. Cette étoffe joue la soie. Cette composition joue le diamant.

Jouer : définition du Littré (1872-1877)

JOUER (jou-é)

Résumé

  • V. n. Se livrer à un amusement.
  • 2° Plaisanter, badiner.
  • 3° Se divertir à un jeu quelconque.
  • 4° Avoir l'habitude de jouer de l'argent.
  • 5° Jouer aux écus.
  • 6° Se servir de l'instrument nécessaire pour jouer à tel ou tel jeu.
  • 7° Se servir d'un instrument quelconque.
  • 8° Se servir d'un instrument de musique, en tirer des sons.
  • 9° Se mouvoir, agir d'une certaine façon, en parlant des ressorts, des machines.
  • 10° Avoir un mouvement libre, facile.
  • 11° Se déjeter, en parlant du bois.
  • 12° En termes de jardinage, devenir hybride, en parlant d'une plante.
  • 13° Jaillir, en parlant des cascades et jets d'eau.
  • 14° Faire explosion.
  • 15° Offrir différentes nuances, en parlant des couleurs.
  • 16° V. a. Exécuter les différentes combinaisons d'un jeu.
  • 17° Hasarder au jeu.
  • 18° Jouer quelqu'un, jouer avec quelqu'un (aux jeux de paume ou de volant).
  • 19° Exécuter un air, un morceau de musique.
  • 20° Représenter une pièce de théâtre.
  • 21° Jouer la comédie.
  • 22° Jouer un rôle.
  • 23° Jouer un personnage.
  • 24° Jouer un conte.
  • 25° Jouer quelqu'un, le tourner en ridicule sur le théâtre ou autrement.
  • 26° Avoir l'apparence de.
  • 27° Se jouer, se livrer à un divertissement.
  • 28° Se jouer d'une chose, s'en moquer.
  • 29° Se jouer de quelqu'un, se moquer de lui.
  • 30° Se jouer de son fief.
  • 31° Se jouer à quelqu'un, à quelque chose.
  • 32° Se jouer soi-même, se faire à soi-même illusion.
  • 33° Se jouer, être joué, en parlant d'un jeu.
  • 34° Être joué en parlant d'un instrument de musique, d'un morceau de musique.
  • 35° Être représenté, en parlant d'une pièce de théâtre.
  • 1 V. n. Se livrer à un amusement. Ne jouez pas avec ce pistolet, il est chargé. Cet enfant est allé jouer chez son petit camarade. Laissez donc jouer un enfant et mêlez l'instruction avec le jeu, Fénelon, Éducat. filles, ch. 5.

    Fig. Envoyer jouer, ne pas écouter quelqu'un. Le galant donc… vous investit Lucrèce, Qui ne manqua de faire la tigresse à l'ordinaire, et l'envoyer jouer, La Fontaine, Mandr.

    Ce cheval joue avec son mors, il mâche son mors avec action.

  • 2Plaisanter, badiner. Il ne faut point jouer avec ceux qui ont en main l'autorité royale, Retz, III, 2. Il est vrai que saint Augustin l'aime trop [Paulin de Nole], et joue et subtilise sur l'amitié d'une manière qui pourrait ne pas plaire, Sévigné, 25 juin 1690. Non pas, marquise ; il n'y avait pas moyen de jouer là-dessus ; car il vous enveloppait dans ses soupçons, Marivaux, Sec. supr. de l'amour, III, 8.

    Jouer sur le mot ou sur les mots, faire des allusions, des équivoques sur les mots. Ce n'est pas quelquefois qu'une muse un peu fine Sur un mot en passant ne joue et ne badine, Boileau, Art p. II. Il jouait avec les mots, avec les phrases d'une façon très ingénieuse, Staël, Corinne, I, 3.

    Fig. Jouer avec sa vie, avec sa santé, ne pas ménager sa vie, sa santé.

    Jouer avec la vie, ne point la regarder comme une chose sérieuse et agir en conséquence. Il faut jouer avec la vie jusqu'au dernier moment, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 15 janv. 1761.

  • 3Se divertir à un jeu quelconque. Jouer à colin-maillard, à la main chaude, aux échecs, au trictrac, à la boule, etc. Jouer avec quelqu'un, contre quelqu'un. D'abord ils ont joué au volant ; Mme de Chaulnes joue comme vous, Sévigné, 70. Nous jouions au reversis quand les lettres arrivèrent, Sévigné, 253. Il [Mazarin] aimait naturellement le jeu ; mais il ne jouait que pour s'enrichir, et trompait tant qu'il pouvait pour gagner, Hamilton, Gramm. 5. Je ne vous conseille pas de jouer de moitié avec moi ; je vous ferais perdre infailliblement, Dancourt, la Désolation des joueuses, sc. 3.

    Jouer à quitte ou double, ou jouer quitte ou double, jouer une dernière partie par laquelle on sera acquitté de ce qu'on devait ou bien l'on devra une somme double.

    Fig. Jouer quitte ou double, risquer, hasarder tout, pour se tirer d'une mauvaise affaire.

    Jouer de son reste, jouer de ce qu'on a encore d'argent.

    Fig. Jouer de son reste, achever de consumer son bien. J'étais en train de jouer de mon reste, lorsque, par le plus grand bonheur du monde, je suis tout à coup devenu sage, Lesage, Estev. Gonzal. ch. 31.

    Jouer de son reste, signifie encore prendre un moyen extrême après lequel on n'a plus de ressource. Toute femme qui veut à l'honneur se vouer, Doit se défendre de jouer, Comme d'une chose funeste ; Car le jeu fort décevant Pousse une femme fort souvent à jouer de tout son reste, Molière, Éc. des f. III, 2.

    Enfin, jouer de son reste signifie user des dernières ressources, user de quelque chose qui va finir. Ce ministre qui est menacé, joue de son reste : il case ses amis. Je m'en vais d'Orléans jouer de mon reste, et me mêler de vous dire encore des nouvelles : vous devinerez les auteurs, Sévigné, Lett. 11 sept. 1675. Les commis des fermes, ayant déjà entendu parler des bienfaits qu'on nous fait espérer, nous font les plus horribles avanies ; ils jouent de leur reste, Voltaire, Lett. Morellet, 31 août 1755.

    Jouer à cul levé, jouer chacun à son tour, le premier perdant cédant sa place à un autre, et ainsi de suite.

    Fig. Jouer à boute-hors, supplanter.

    Jouer à qui perd gagne, jouer aux dames une sorte de partie où celui-là gagne qui fait prendre le premier toutes ses dames.

    Fig. et familièrement. Jouer à qui perd gagne, se dit lorsqu'un désavantage apparent produit un avantage réel.

    À certains jeux de cartes, faire jouer, nommer la couleur dans laquelle le coup doit être joué. C'est lui qui fait jouer.

    Jouer sans prendre, ou, simplement, jouer ; et faire jouer sans prendre, ou, simplement, faire jouer, signifie obliger l'adversaire à jouer sans écarter et sans prendre de nouvelles cartes.

    Au quadrille et au tri, jouer sans prendre, jouer sans demander le roi.

    Au jeu de la bête ombrée, jouer sans prendre, faire les levées nécessaires pour gagner sans avoir écarté.

    Jouer se dit particulièrement au jeu de la bête, pour déclarer que l'on s'engage à faire les levées nécessaires pour gagner ce qui va sur le coup, ou à faire la bête.

    Substantivement. Dans cette phrase, usitée à la bouillotte : ouvrir le jouer, proposer une somme quelconque aux autres joueurs.

    Au jeu du mail, jouer au grand coup, jouer à qui poussera le mail le plus loin.

    Ne jouer que pour l'honneur, ou, activement, ne jouer que l'honneur, jouer sans intéresser le jeu.

    Jouer serré, jouer avec prudence et en évitant soigneusement de rien hasarder ; et fig. ne donner aucune prise à l'adversaire dans une discussion, dans une affaire. Voyons venir, et jouons serré, Beaumarchais, Mar. de Fig. III, 5.

    Jouer de malheur, jouer avec malheur, n'avoir point de chance au jeu. Vous jouez d'un malheur insupportable, vous perdez toujours, Sévigné, 9 mars 1672.

    Fig. Je trouvai hier Choiseul avec son cordon, il est fort bien ; ce serait jouer de malheur de n'en pas rencontrer présentement cinq ou six tous les jours, Sévigné, 503.

    On dit, dans le sens contraire, jouer de bonheur. Il faut convenir que nous jouons d'un grand bonheur, La Bruyère, X.

    Fig. Jouer à jeu sûr, être certain du succès des moyens qu'on emploie dans une affaire.

    Jouer au plus sûr, choisir de deux expédients celui où il y a le moins de risque. …Pour jouer au plus sûr, Il faut me l'amener en un lieu plus obscur, Molière, Éc. des f. V, 2.

    Fig. Jouer au fin, au plus fin, employer l'adresse, la finesse pour venir à bout de ses desseins.

    Fig. Jouer à, se mettre en danger de. Ma belle-fille… fut assez hardie pour passer une fort grande eau sur un cheval qui nagea plusieurs pas… elle jouait à se noyer, Sévigné, 29 janv. 1690. Il est certain qu'il a joué à nous brouiller ensemble, Sévigné, 8 févr. 1690.

  • 4 Absolument. Avoir l'habitude de jouer de l'argent. C'est que je joue ; et, comme je suis fort heureux, je mets sur moi tout l'argent que je gagne, Molière, l'Av. I, 5. Elle plaint le malheur de la nature humaine Qui veut qu'en un sommeil où tout s'ensevelit Tant d'heures sans jouer se consument au lit, Boileau, Sat. X. Il vaut mieux s'occuper à jouer qu'à médire, Boileau, ib. …Autour d'un tapis vert, Dans un maudit brelan ton maître joue et perd, Regnard, le Joueur, I, 2. Je reviens aujourd'hui de mon égarement, Et ne veux plus jouer, mon père, absolument, Regnard, ib. I, 7. J'aime, je bois, je joue, et ne vois en cela Rien qui puisse attirer ces réprimandes-là, Regnard, Distrait, I, 6.

    Donner à jouer, recevoir chez soi des joueurs. On ne donne plus à jouer dans cette maison. Il vaut mieux jouer une tragédie que de donner à jouer à des jeux de hasard ruineux, Voltaire, Lett. de Bordes, sept. 1769.

    Il jouerait les pieds dans l'eau, se dit d'un joueur déterminé.

  • 5Il s'emploie avec le nom de la monnaie qu'on met sur jeu. Jouer aux écus, Dict. de l'Académie.

    Jouer au dernier écu, jouer jusqu'à risquer le dernier écu qui reste dans la poche ; et fig. tout risquer. Nous avons entendu un de nos orateurs vous proposer, si l'Angleterre faisait à l'Espagne une guerre injuste, de franchir sur-le-champ les mers, et de jouer dans Londres même, avec ces fiers Anglais, au dernier écu, au dernier homme, Mirabeau, Collect, t. III, p. 319.

  • 6Se servir de l'instrument nécessaire pour jouer à tel ou tel jeu. Jouer du battoir, au battoir. Jouer avec une raquette. Jouer de masse.

    Jouer des gobelets, faire des tours de passe-passe avec des gobelets ; et fig. chercher à duper ceux avec qui on traite.

    Jouer des mains, badiner avec les mains, se donner des coups l'un à l'autre avec les mains.

    Jouer des mains, se dit aussi pour se battre tout de bon. Ou s'il faudra jouer des mains Avec des peuples inhumains, Scarron, Virg. III.

    Populairement. Jouer des mains, filouter.

    On dit dans le même sens : jouer de la griffe. Une grosse troupe d'archers, qui me menèrent en prison, après avoir joué de la griffe chez moi et raflé mes meilleurs effets, Lesage, Guzm. d'Alfar. VI, 5. Fig. Jouer d'adresse, user d'habileté, de ruse. Il faut jouer d'adresse, Corneille, le Ment. II, 5. Ma foi, il n'est que de jouer d'adresse en ce monde, Molière, Mal. im. interm. I, sc. 6. Voilà jouer d'adresse et médire avec art, Boileau, Sat. IX.

    On dit de même : jouer d'industrie. Agathe avait le bras et la main passables, et je remarquai que la friponne jouait d'industrie pour les mettre en vue le plus qu'elle pouvait, Marivaux, Pays. parv. 5e part.

    Fig. et populairement. Jouer des jambes, courir, et surtout s'enfuir. Il se mit aussitôt à jouer des jambes.

    Jouer des mâchoires, voy. MÂCHOIRE.

    Fig. et populairement. Jouer de la poche, tirer de l'argent de sa poche pour payer.

    Jouer du pouce, faire une dépense, payer ce qui est dû.

    Jouer de la prunelle, parler des yeux, langage dont se servent deux personnes qui ne peuvent se dire ce qu'elles ont à se dire, et surtout un homme et une femme qui se font des signes d'intelligence. Rouge, tout interdit, jouant de la prunelle, Molière, l'Étourdi, IV, 5. Agathe trouva plus de dix fois le moment de jouer de la prunelle sur moi d'une manière très flatteuse, Marivaux, Pays. parv. 2e part.

  • 7Se servir d'un instrument quelconque. Si tu ne le dis pas, je jouerai de la dague, Th. Corneille, D. Bertrand de Cigarral, IV, 2. À faire des nœuds, à tourner votre rouet pour tout amusement, et à jouer de l'éventail pour toute conversation, Boissy, Français à Londres, sc. 5.

    Jouer de l'espadon, jouer du bâton à deux bouts, etc. les manier avec adresse.

    Jouer du drapeau, le faire voltiger avec adresse.

    Fig. et populairement. Jouer des couteaux, se battre à l'épée. Taureaux, j'en suis ; je veux y jouer des couteaux, Et donner au public, sans crainte de leurs cornes, Échantillon sanglant de ma valeur sans bornes, Scarron, D. Japhet d'Arm. III, 4.

  • 8Se servir d'un instrument de musique, en tirer des sons. Jouer du violon, de la harpe, de la flûte, du hautbois, etc. Écrire par jeu, par oisiveté, et comme Tityre siffle ou joue de la flûte, La Bruyère, XII.

    Aujourd'hui, jouer se dit de toute espèce d'instruments ; autrefois il y avait un verbe particulier pour chaque instrument, on disait : toucher du piano ou de l'orgue, pincer de la harpe ou de la guitare, donner du cor, sonner de la trompette, etc.

  • 9Se mouvoir, agir d'une certaine façon, en parlant des ressorts, des machines. Ce ressort joue en sens inverse de l'autre. Les pièces de cette machine jouent mal entre elles.

    Fig. Faire jouer toutes sortes de ressorts, employer tout son pouvoir, tous les moyens dont on peut disposer. Les ressorts secrets qu'il fallut faire jouer, pour amasser de quoi fournir à cette dépense, étaient plus humiliants que l'ambassade n'était pompeuse, Voltaire, Charles XII, 7.

    On dit dans un sens analogue : faire jouer l'intrigue, les intrigues. Votre Majesté, qui a eu la bonté de me marquer la satisfaction de ma nouvelle et très mince dignité de secrétaire de l'Académie française, ne peut pas s'imaginer toutes les intrigues qu'on a fait jouer pour m'en écarter, D'Alembert, Lett. au roi de Prusse, 22 août 1772.

    Faire jouer les intérêts, les passions, les mettre en jeu. L'homme injuste, qui met tout en œuvre, qui entre dans tous les desseins, qui fait jouer les passions et les intérêts, ces deux grands ressorts de la vie humaine, Bossuet, Sermons, Justice, 1.

  • 10Avoir un mouvement libre, facile. Cette serrure ne joue pas. L'illusion si favorable au Panthéon vient, à ce qu'on assure, de ce qu'il y a plus d'espace entre les colonnes, et que l'air joue librement autour, Staël, Corinne, IV, 2.

    Terme de marine. Le vaisseau joue sur son ancre, quand il est agité par le vent et en même temps retenu par son ancre. Le gouvernail joue quand il est en mouvement. Le vent est dit jouer lorsqu'il varie souvent et rapidement. Une pièce joue quand elle est mal consolidée.

  • 11 En termes de charpente, de menuiserie et d'ébénisterie, le bois joue quand, par suite de dilatations ou de contractions, un assemblage se dérange.
  • 12 En termes de jardinage, on dit qu'une plante joue quand, grâce au vent ou aux insectes, les fleurs en sont fécondées par le pollen d'autres variétés, ce qui la rend hybride et lui ôte son caractère de pureté. Ces pensées ont joué. Avec tant de variétés à côté les unes des autres, vos potirons joueront.
  • 13Jouer, en parlant des cascades, des jets d'eau, etc. qu'on fait jaillir. Le roi ordonna à d'Antin de lui faire voir [à l'électeur de Bavière] les jardins de Marly, et d'y faire jouer les eaux, Saint-Simon, 362, 31.

    Autrefois, jouer se disait activement en ce sens. On joua les eaux.

    Lancer de l'eau. Faire jouer les pompes. Les pompes jouent.

  • 14Faire explosion. La mine, le fourneau joua. Quand le canon eut joué. Faire jouer une mine. Des matelots, dans une de leurs réjouissances, s'approchèrent dans des barques sous le môle, dont l'artillerie devait les foudroyer ; elle ne joua point, Voltaire, Louis XIV, 20.

    Fig. On fait sa brigue pour parvenir à un grand poste… l'amorce est déjà conduite, et la mine prête à jouer, La Bruyère, VIII.

  • 15Jouer se dit des couleurs qui ont différentes nuances. Cet oiseau [le mainate] n'est guère plus gros qu'un merle ordinaire, son plumage est noir partout, mais d'un noir plus lustré sur la partie supérieure du corps, sur la gorge, les ailes, la queue, et dont les reflets jouent entre le vert et le violet, Buffon, Ois. t. VI, p. 126.
  • 16 V. a. Exécuter les différentes combinaisons d'un jeu, d'une partie, d'un coup. Jouer tous les jeux. Jouer une partie de piquet. Jouer un coup habilement.

    À la paume, jouer une balle, pousser une balle.

    Aux échecs, jouer une pièce, la mettre à une autre case ; aux dames, jouer une dame, la pousser d'une case à une autre.

    Jouer une carte, jeter une carte. Jouer cœur, jouer carreau, etc. jouer une carte de ces couleurs.

    En ce sens, il s'emploie neutralement aussi. Jouer en carreau, en cœur, en pique.

    Au piquet, jouer bien les cartes, tirer tout le parti possible de ses cartes. Il écarte bien, mais il joue mal les cartes.

    Au jeu de trictrac. Jouer son coup, avancer deux dames du nombre des points donnés par chaque dé, ou une seule dame de la somme de ces points.

    Jouer le jeu, jouer suivant les règles du jeu. Vous ne jouez pas le jeu.

    Fig. Jouer bien son jeu, se comporter adroitement en quelque affaire, savoir bien dissimuler pour arriver à ses fins. Il a bien joué son jeu.

    Jouer un jeu, le savoir bien jouer, le jouer par préférence, être dans l'usage, dans l'habitude de le jouer. Quel jeu jouez-vous ? est-ce le whist ? Ne faut-il ni prévoyance, ni finesse, ni habileté, pour jouer l'hombre ou les échecs ? La Bruyère, XII.

  • 17Hasarder au jeu. Il joua et perdit cent écus dans cette soirée. Tel homme passe sa vie sans ennui, en jouant tous les jours peu de chose ; donnez lui tous les matins l'argent qu'il peut gagner chaque jour, à la charge qu'il ne joue point : vous le rendrez malheureux, Pascal, Pens. IV, 2, édit. HAVET. Il me prit envie de la jouer [une jolie lanterne] pour vingt pistoles, si je trouve des femmes assez folles pour cela, Sévigné, 15 mai 1671. Si deux hommes s'avisaient de jouer tout leur bien, quel serait l'effet de leur convention ? l'un ne ferait que doubler sa fortune, et l'autre réduirait la sienne à zéro ; et quelle proportion y a-t-il ici entre la perte et le gain ? Buffon, Arithm. mor.

    Familièrement. Il jouerait jusqu'à sa chemise, c'est un joueur effréné.

    Jouer gros jeu, voy. JEU.

    On dit dans le même sens : jouer grand jeu. Je ne permets à personne d'être fripon, mais je permets à un fripon de jouer un grand jeu : je le défends à un honnête homme, La Bruyère, VI.

    Au jeu de la bouillotte, jouer le tapis, jouer la passe quand il ne reste plus de prises.

    Fig. Jouer sa vie, s'exposer témérairement.

  • 18Jouer quelqu'un, jouer avec quelqu'un (uniquement en parlant des jeux de paume et de volant). Je l'ai joué du battoir. Il me gagne toujours, quoiqu'il me joue par-dessous la jambe, par-dessous jambe.

    Fig. et familièrement. Jouer quelqu'un par-dessous jambe, par-dessous la jambe, avoir facilement le dessus. Je les aurais joués tous deux par-dessous la jambe, Molière, Scapin, I, 2.

    Fig. Jouer quelqu'un, le tromper, l'abuser. Il voit quand on le joue et quand on dissimule, Corneille, Poly. V, 1. Mettez, pour me jouer, vos flûtes mieux d'accord, Molière, l'Ét. I, 4. Qu'à son gré désormais la fortune me joue ; On me verra dormir au branle de sa roue, Boileau, Épître V. Tel vous semble applaudir qui vous raille et vous joue, Boileau, Art p. I. Mais d'un soin si cruel la fortune me joue…, Racine, Bérén. V, 2. Les députés reconnurent qu'Alcibiade les avait joués, Rollin, Hist. anc. Œuvr. t. IV, p. 19, dans POUGENS.

    Jouer les deux, tromper deux personnes ou deux partis qui ont des intérêts opposés, en faisant semblant de les servir l'un contre l'autre.

    Rendre vain, inutile, en parlant des choses. Ici vous avez joué mes accusations, ébloui vos parents, et plâtré vos malversations, Molière, G. Dand. III, 8.

  • 19Exécuter un air, un morceau de musique sur un instrument, avec des instruments. Jouer une ouverture à grand orchestre. Jouer une contredanse. Jouer un air sur le violon, sur le piano, etc. Avant que de chanter, il faut que je prélude un peu, et joue quelque pièce, afin de mieux prendre mon ton, Molière, Mal. im. 1er interm. sc. 4.

    Absolument. Ce violoniste joue bien.

  • 20Représenter une pièce de théâtre. Jouer une tragédie, une comédie, un drame, un opéra. On a joué Andromaque de Racine. On jouera le Tartuffe de Molière. Vous jouez une pièce nouvelle aujourd'hui, Molière, Impromptu, 2. On a joué à Londres une traduction de Tancrède avec un très grand succès ; la pièce m'a paru fort bien écrite, Voltaire, Lett. d'Argental, 8 juill. 1772.

    Fig. On se voit soi-même dans ceux qui nous paraissent comme transportés par de semblables objets ; on devient bientôt un acteur secret dans la tragédie, on y joue sa propre passion, Bossuet, Comédie, 4. Absolument. Ce comédien joue fort bien. Nous ne savons pas nos rôles ; et c'est nous faire enrager vous-même, que de nous obliger à jouer de la sorte, Molière, l'Impromptu, 1. Jouez-vous tous deux aujourd'hui ? Molière, ib. 2.

    Fig. Jouer une pièce, un tour, un parti à quelqu'un, lui faire un tour ou malin ou méchant. L'infâme et lâche tour qu'un prince m'a joué, Corneille, Nicom. III, 8. Même on lui dit qu'il jouera, s'il est sage, à ces gens-là quelque méchant parti, La Fontaine, Fabl. VIII, 18. Et tu m'oses jouer de ces diables de tours ? Molière, Sgan. 6. Sans lui, tu te serais mal trouvé de m'avoir joué cette pièce, Brueys, Muet, V, 10.

    En ce sens, on emploie aussi neutralement jouer. Jouer d'un tour à quelqu'un, lui en jouer d'une, lui en jouer d'une bonne, faire subir à quelqu'un quelque mécompte, quelque mortification. Mais assemblons tous les rats d'alentour ; Je lui pourrai jouer d'un mauvais tour [au chat], La Fontaine, Fabl. XII, 25. On veut à mon honneur jouer d'un mauvais tour, Molière, Éc. des femmes, V, 4. Ce bon apôtre Qui m'en veut donner d'une et m'en jouer d'une autre, Molière, l'Ét. IV, 7. Que mon maître couvert de gloire Me joue ici d'un vilain tour ! Molière, Amph. I, 1. La fortune m'a bien joué d'un autre tour, Regnard, Démocr. III, 2. En voici bien d'une autre, monseigneur, le tripot m'a joué d'un mauvais tour, Voltaire, Lett. Richelieu, 1er fév. 1773. Leurs excellences européennes veulent, dit-on, se couper la gorge ; l'Anglais défie l'Allemand ; celui-ci plus rusé lui joue d'un tour de diplomate, Courier, 2e lett. particulière.

    Fig. Jouer un vilain tour, avec un nom de chose pour sujet, être funeste. Cela pourrait vous jouer un vilain tour.

  • 21Jouer la comédie, exercer la profession de comédien.

    Absolument. Cet acteur a cessé de jouer.

    Par extension. Jouer la comédie, faire des actions plaisantes pour exciter à rire. Est-ce que nous jouons ici une comédie ? - Non, Monsieur, nous ne jouons pas, Molière, Pourc. I, 11.

    Fig. Jouer la comédie, feindre des sentiments qu'on n'a pas, chercher à paraître ce qu'on n'est pas réellement. Vous le croyez affligé, il joue la comédie.

    Fig. Jouer la douleur, jouer l'homme d'importance, feindre d'être affligé, d'être un homme d'importance. Vous ai-je dit comme elle a joué l'affligée ? Sévigné, 435. Vous ne comprendrez combien ce que vous nous avez dit de La Plessis est plaisant, que quand vous saurez qu'il y a un mois qu'elle joue la fièvre quarte, Sévigné, 243. Ce n'est presque plus le bon air que de jouer certaines frayeurs ; aussi bientôt on ne songera plus à avoir peur des chats, Montcrif, dans DESFONTAINES. Elle [la politesse exquise] a fait naître à certaines gens l'idée de jouer la grossièreté et la brusquerie pour imiter la franchise, et couvrir leurs desseins, Duclos, Consid. mœurs, ch. III. Mme de la Ferté-Imbaut, qui joue la dévotion, mais qui ne joue pas la sottise, D'Alembert, Lett. à Voltaire, 15 oct. 1776. S'il n'était que vicieux, je n'en désespérerais pas ; mais s'il joue les mœurs et la vertu ! Diderot, Père de famille, I, 5. Comment donc ? vous jouez la passion au mieux, Boissy, Sage étourdi, II, 5.

  • 22Jouer un rôle, le représenter. Un tel a joué le rôle d'Oreste. Vous voilà tous bien malades d'avoir un méchant rôle à jouer ! Molière, l'Impromptu, 1.

    Fig. Jouer un rôle, figurer dans quelque affaire. Il a joué un rôle dans cette misérable intrigue. Tous ceux qui jouèrent un rôle dans cette grande révolution. Il joua un grand rôle dans ces événements.

    Jouer un grand rôle, occuper une grande place dans l'État.

    Absolument. Jouer un rôle, avoir une influence notable dans les affaires, à la cour, etc. On fut assuré que Mlle de Hautefort ne jouerait jamais un rôle, et que l'empire de Mlle de Lafayette était solidement établi, Genlis, Mlle de Lafayette, p. 266, dans POUGENS.

    Jouer un rôle, se dit quelquefois de choses personnifiées. Le rôle que joue la chimie dans les progrès de l'industrie.

    Jouer le rôle de, agir comme. En ceci il joua le rôle de compère.

  • 23Jouer un personnage, le représenter. Jouer les pères nobles, les ingénues. Un tel a joué Oreste.

    Fig. L'orgueil, comme lassé de ses artifices et de ses différentes métamorphoses, après avoir joué tout seul tous les personnages de la comédie humaine, se montre avec un visage naturel et se découvre par sa fierté, La Rochefoucauld, Prem. pens. 11. Vous êtes sur le théâtre, vous jouez un grand personnage, Maintenon, Lett. au maréchal de Tessé, 10 févr. 1706.

    Fig. Jouer un mauvais personnage, un sot personnage, se comporter mal, se comporter sottement. Enfin, quoi qu'il en soit, témoigner de l'ombrage, C'est jouer en amour un mauvais personnage, Molière, le Dép. I, 2.

    Jouer un petit personnage, être dans un poste peu honorable, ou avoir peu d'influence, peu d'action. Que vous jouez au monde un petit personnage ! Molière, Femm. sav. I, 1.

  • 24Jouer un conte, jouer un récit, accompagner un conte, un récit d'une sorte de mise en scène, d'une pantomime expressive. Coulanges nous joua cela si follement et si plaisamment, qu'autant que cette scène est plate sur le papier, elle était jolie à la voir représenter, Sévigné, 504. Sa gaieté, des saillies piquantes, le talent de conter et même de jouer des contes, de la malice dans le ton avec de la bonté dans le caractère, Condorcet, d'Alembert.
  • 25Jouer quelqu'un, le tourner en ridicule sur le théâtre, ou autrement. Cela est bon pour toi ; mais pour moi, je ne veux pas être joué par Molière, Molière, Impromptu, 3. Je pense pourtant, marquis, que c'est toi qu'il joue dans la Critique, Molière, ib. 3. Je le trouve bien plaisant d'aller jouer d'honnêtes gens comme les médecins, Molière, Mal. im. III, 3. Après avoir joué tant d'auteurs différents, Boileau, Épitre I. Aristophane t'a joué [Socrate] sur le théâtre, tu as passé pour un impie, et on t'a fait mourir, Fénelon, Dial. des morts anc. 15. Cette petite pièce [l'Amour médecin] est d'un meilleur comique que le Mariage forcé ; elle fut accompagnée d'un prologue en musique, qui est l'une des premières compositions de Lulli ; c'est le premier ouvrage dans lequel Molière ait joué les médecins, Voltaire, Vie de Molière.

    Jouer quelqu'un, le tromper. Être franc et sincère est mon premier talent ; Je ne sais pas jouer les hommes en parlant, Molière, Mis. III, 7.

    Jouer une chose, s'en moquer. Il y a beaucoup de choses qui méritent d'être moquées et jouées, de peur de leur donner du poids en les combattant sérieusement, Pascal, Prov. X.

  • 26En parlant d'une chose, imiter une autre chose, en avoir l'apparence. Cette étoffe joue la soie.
  • 27Se jouer, v. réfl. Se livrer à un divertissement (ici se jouer est un verbe neutre à forme réfléchie, comme s'enfuir, s'écrier, se taire). Si on lui baillait des poupées pour se jouer, il ne s'en offenserait pas, Guez de Balzac, 7e disc. de la cour. Ces deux rivaux un jour ensemble se jouants, Comme il arrive aux jeunes gens, La Fontaine, Fabl. X, 12. Que veut dire ceci ? nous nous jouons, je crois, Molière, Mélic. I, 2. On n'est point capable de se jouer longtemps, lorsqu'on a dans l'esprit une passion aussi sérieuse que celle que je sens pour vous, Molière, Comt. d'Esc. 1. Voyez comme ces petites filles se jouent rudement, Sévigné, 70. Plus il cherche à se jouer innocemment, plus il se trouble et s'amollit, Fénelon, Tél. VII. On voyait même, dans les pâturages, les loups se jouer au milieu des moutons, Fénelon, Tél. XVII. Ce Dieu, c'est celui qui mesure les eaux de la mer dans le creux de sa main ; qui tient entre ses mains les foudres et les tempêtes ; qui dit, et tout est fait ; qui se joue en soutenant l'univers, Massillon, Avent. Circ. Ils font en se jouant et la paix et la guerre, Voltaire, Triumv. I, 1.

    Faire quelque chose en se jouant, faire quelque chose en s'amusant, sans effort.

    Dans le style élevé, se jouer se dit de choses auxquelles on attribue une sorte de dessein de se divertir. Les divers canaux qui formaient ces îles semblaient se jouer dans les campagnes, Fénelon, Tél. I. Un zéphyr léger se joue dans nos voiles, Fénelon, ib. IV. Ce n'est point saisir la touche de la nature que de la considérer ainsi ; les coups de pinceau dont elle se joue à la superficie fugitive des êtres, ne sont point le trait de burin fort et profond dont elle grave à l'intérieur le caractère de l'espèce, Buffon, Ois. t. IX, p. 352.

    Se jouer de quelque chose, faire sans peine ce qui pour d'autres semble difficile. Il se joue de toutes les difficultés. Il y a certaines familles qui, par les lois du monde, doivent être irréconciliables ; les voilà réunies ; et où la religion a échoué quand elle a voulu l'entreprendre, l'intérêt s'en joue et le fait sans peine, La Bruyère, VIII. Un Créqui, plus grand le jour de sa défaite que dans les jours de ses triomphes ; un Luxembourg qui semblait se jouer de la victoire, Massillon, Or. fun. Louis XI.

  • 28Se jouer d'une chose, s'en moquer, ne pas la traiter sérieusement, la traiter d'une manière dérisoire. Aussi ne vois-je rien qui soit plus odieux… Que ces francs charlatans, que ces dévots de place De qui la sacrilége et trompeuse grimace Abuse impunément et se joue à leur gré De ce qu'ont les mortels de plus saint et sacré, Molière, Tart. I, 6. Mes pères, c'est se jouer des paroles, Pascal, Prov. I. L'autre jour, Madame et Mme de Monaco prirent d'Hacqueville, pour s'en aller courir les rues incognito… comme Madame n'est point sur le pied d'être galante, elle se joue parfaitement bien de sa dignité, Sévigné, 19 juill. 1675. Avec quelle insolence et quelle cruauté Ils se jouaient tous deux de ma crédulité ! Racine, Baj. IV, 5. Les dieux, qui se jouent des desseins des hommes, nous réservaient à d'autres dangers, Fénelon, Tél. I. Souffrirez-vous, Neptune, disait-elle, que ces impies se jouent de ma puissance ? Fénelon, ib. VI. Peu de traités font mieux voir combien la religion sert de prétexte aux politiques, comme on s'en joue, et comme on la sacrifie dans le besoin, Voltaire, Ann. Emp. Ferdinand II, 1635.

    Disposer de quelque chose arbitrairement et selon le caprice. Vous vous jouiez de la vie des hommes ; vous n'aimiez personne ; qui vouliez-vous qui vous aimât ? Fénelon, Dial. des morts mod. Louis XI, la Balue.

    Dans le style élevé et poétique, il se dit des choses qui semblent se moquer. La mort nous les ravit [les biens terrestres], la fortune s'en joue, Corneille, Poly. IV, 3. Allez dans les hôpitaux… là vous verrez en combien de sortes la maladie se joue de nos corps, Bossuet, Sermons, Résurr. dern. 2. Semblable à un rocher escarpé qui cache son front dans les nues et qui se joue de la rage des vents, Fénelon, Tél. VII. Elle sentait toujours je ne sais quoi qui repoussait tous ses efforts et se jouait de ses charmes, Fénelon, ib. VII. Je ne peux répondre que de mes sentiments ; la destinée se joue de tout le reste, Voltaire, Lett. Mme Du Deffant, 20 juillet 1751. Dans le stérile espoir d'une gloire incertaine, L'homme livre, en passant, au courant qui l'entraîne Un nom de jour en jour dans sa course affaibli ; De ce brillant débris le flot du temps se joue ; De siècle en siècle il flotte, il avance, il échoue Dans les abîmes de l'oubli, Lamartine, Méd. II, 5.

  • 29Se jouer de quelqu'un, se moquer de lui. Ne voyez-vous pas qu'on se joue de nous ?

    Se jouer de quelqu'un, en faire un jouet. Ils s'étaient flattés de n'avoir à faire qu'à un roi jeune et sans expérience, et avaient espéré de s'en jouer comme d'un enfant, Rollin, Hist. anc. Œuvr. t. VIII, p. 95, dans POUGENS.

    On dit dans un sens analogue : Le chat se joue de la souris qu'il a prise, il feint de la laisser échapper pour la ressaisir aussitôt. Le jeune prince alors se jouerait de ma muse Comme le chat de la souris, La Fontaine, Fabl. XII, 5.

    Se jouer de quelqu'un, le décevoir, tromper ses desseins, son attente. Ô dieux ! est-ce ainsi que vous vous jouez des hommes ? Fénelon, Tél. IX.

    Se jouer de quelqu'un, le tromper en lui donnant de belles paroles. Il m'a longtemps donné des espérances, il se jouait de moi.

  • 30 Terme de féodalité. Se jouer de son fief, pouvoir le démembrer, et même en vendre une partie, sans qu'il fût rien dû au suzerain, pourvu qu'on retînt la foi entière et quelque droit seigneurial et domanial sur la partie aliénée.
  • 31 Fig. Se jouer à quelqu'un, l'attaquer inconsidérément. Ces canailles-là s'osent jouer à moi, Molière, Préc. sc. 8. Ce pauvre hère, voyant qu'il ne fallait pas se jouer à une ogresse…, Perrault, Contes, 46. Mon père lui montra bien qu'il se jouait à plus fort que lui, Fénelon, t. XIX, p. 250. Si la considération que j'ai pour la compagnie ne me retenait pas, je vous apprendrais à vous jouer à un homme de ma qualité, Lesage, Estev. Gonzal. ch. 32.

    Il ne faut pas se jouer à son maître, il ne faut pas attaquer ou choquer un plus puissant que soi.

    On dit dans le même sens : se jouer à quelque chose. Il ne faut pas se jouer à ce remède [la douche], Sévigné, 21 sept. 1677. Il ne se jouera plus à être malade, Sévigné, 342.

    Ne vous jouez pas à cela, ne vous y jouez pas, ne soyez pas assez fou, assez téméraire pour faire cela, vous vous en repentiriez. Pour vous écrire [au comte de Grignan], je suis votre très humble servante, je ne m'y joue pas, Sévigné, 23 avr. 1690.

    On dit par forme de menace : jouez-vous-y, qu'il s'y joue. Jouez-vous-y, je vous en prie ; vous trouverez à qui parler, Molière, G. Dandin, I, 6. Qu'il s'y joue, il verra, Destouches, Phil. mar. V, 8.

  • 32Se jouer soi-même, se faire à soi même illusion, se tromper soi-même (ici se jouer n'est plus un verbe neutre, mais est un verbe actif à forme réfléchie). Cette pitié qui causait des larmes [au théâtre], cette colère qui enflammait et les yeux et le visage… n'étaient que des simulacres… tant il est aisé de nous imposer, tant nous aimons à nous jouer nous-mêmes ! Bossuet, 2e sermon, Parole de Dieu, 3.
  • 33Se jouer, être joué, en parlant d'un jeu. Le whist se joue à quatre.

    Fig. Examinons donc ce point, et disons : Dieu est ou n'est pas ; mais de quel côté pencherons-nous ? la raison n'y peut rien déterminer ; il y a un chaos infini qui nous sépare ; il se joue un jeu, à l'extrémité de cette distance infinie, où il arrivera croix ou pile, Pascal, Pensées, X, 1, édit. HAVET.

  • 34Se jouer, être joué, en parlant d'un instrument de musique, d'un morceau de musique. Ceci se joue à quatre mains. Cet instrument se joue avec la bouche, avec les doigts.
  • 35Se jouer, être représenté, en parlant d'une pièce de théâtre. Le Tartuffe se joue ce soir aux Français.

    PROVERBE

    Qui a joué jouera, c'est-à-dire on ne quitte pas ses vieilles habitudes.
    Quiconque aime, aimera, Et quiconque a joué, toujours joue et jouera : Certain docteur l'a dit, Regnard, le Joueur, IV, 1.

HISTORIQUE

XIe s. En Rencesvals [j'] irai mon cors [ma personne] juer, Ch. de Rol. LXX. As eschez juent pour els esbaneier [se divertir], ib. VIII.

XIIe s. N'i a paien qui en joue n'en rie [il n'y a pas payen qui s'en joue et en rie], Ronc. 25.

XIIIe s. Qui aloient jouant sur l'erbe qui verdie, Berte, II. Veïr me porrez chescun jor, Ensemble od mei rire et juer, Lai del desiré. Amors n'a cure d'omme morne ; C'est maladie moult courtoise, L'en en rit, et jeue et envoise, la Rose, 2190. Ce doit moult Venus escuser, Quant voloit de franchise user, Et toutes dames qui se jeuent, Combien que mariage vuent [vouent, font vœu], ib. 14235. Et il respondirent que il leur sembloit que nous n'avions talent d'estre delivrez, et que il s'en iroient et nous enverroient ceulz qui joueroient à nous des espées, aussi comme il avoient fait aus autres, Joinville, 242. Lors est perduz joers et rires, Rutebeuf, 21. Bien le poez laissier ester, Fet soi Renart, ge me jooie, Ren. 21269. Espreviers doit estre esleuz de tel maniere que il ait petite teste et les oils [yeux] forniz, et joans et tornans legier sor la main, Latini, Trésor, p. 201.

XIVe s. Car qui n'est eüreux en fait ou en parler, Jamais jour à nul gieu ne deveroit jouer, Guesclin. V. 18320. Ceulx qui carolent et dancent ou chantent ensemble, ou qui joient ensemble des instrumens de musique, Oresme, Eth. 245. Thomas Brisoul, par son mauvais engin et faulx decevement, avoit fortraitte Alisette femme de Pierre Picart d'avecques son dit mari et menée jouer hors du païs, Du Cange, jocare.

XVe s. Vous mettez le royaume en votre volenté, et jouez du roi à votre entente, Froissart, II, II, 45. Avint que, une fois, ainsi que enfants jeuent et s'esbattent en leurs lits, ils s'entrechangerent leurs cottes, Froissart, II, III, 13. Quand le senechal de Hainaut et les autres virent venir celle grosse route [bande]…, ils jouerent de la retraite, et là seurent chevaux qu'esperons valoient, Froissart, II, II, 66. Si que je dy que fortune luy joua moult bien de son jeu, ainsi qu'à mains en ce jour, et jouera encore, Froissart, livre IV, dans LACURNE. Adonc luy dit un Breton qui moult savoit bien jouer de l'arbaleste : voulez-vous que je vous rende mort ce portier et du premier coup ? Froissart, livre II, p. 5. L'en doit tousjours jouer au moins perdre, Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 326. Le duc est un prince de hault courage et se fait mauvais juer à luy, Chastelain, Chr. des ducs de Bourg. II, 25. Mort de moy ! vous y jouez-vous ? Mon cueur, vous faictes grant folye, Orléans, Rondeau.

XVIe s. Et, sans eux arrester, jouerent des talons jusques à Lyon, Lett. de Louis XII, t. IV, p. 161, dans LACURNE. Le jeu de la constance se joue principalement à porter…, Montaigne, I, 48. Jouer le dernier acte de sa comedie [mourir], Montaigne, I, 67. N'as tu pas veu tuer un de nos roys en se jouant [Henri II] ? Montaigne, I, 74. Ceulx qui disent… se jouent des paroles [jouent sur les mots], Montaigne, I, 223. Il semble à poinct nommé que la fortune se joue à nous, Montaigne, I, 253. Il joua contre luy un soupper, Montaigne, I, 272. Les Gaulois empeschoient que la balance ne jouast librement, Amyot, Cam. 49. Le Candiot luy joua un tour de ruze candiote, Amyot, P. Aem. 42. J'ay despit de le voir se jouer ainsi en seureté, et passer son temps parmy nous, Amyot, Timol. 22. Il plaça son artillerie jusques à la faire jouer dans le cœur de l'armée espagnolle, D'Aubigné, Hist. I, 26. Ils gagnerent le fond des fossez par mines, qu'ils rendirent jusques dessous le rempart, puis les firent jouer, D'Aubigné, ib. I, 27. Quant aux munitions de guerre, La Rochelle en aida, mais chichement ; en partie pour ce qu'il couroit un bruit que le comte de Montgommeri en avoit joué, D'Aubigné, ib. II, 295. Fuyr quand il fault jouer des coulteaux, Rabelais, Garg. I, 39. Il apprint fort bien à dancer, et à jouer de l'espée à deux mains, Rabelais, Pant. II, 5. Le vassal peut demembrer son fief sans s'en dessaisir, ou la main mettre au baston ; qui est ce que l'on dit : se jouer de son fief sans demission de foi, Loysel, 641. T'avoir cinq ans fait de moy sacrifice, N'avoir de toy le dernier benefice, C'est trop jouer à l'amoureux transi, Pasquier, Œuvres meslées, p. 385, dans LACURNE. Jouer à la fausse compagnie [s'en aller, s'esquiver], Oudin, Dict. Porter l'espée sur la cuisse, et n'en savoir pas jouer, H. Estienne, Apol. pour Hérod. p. 510, dans LACURNE. En jouant on perd argent et temps, Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 86. Quant le vent qui s'y joue [dans une chevelure], Desportes, Angélique, I. Un roy seul demeure : Les sots sont chassez ; Fortune à cette heure Joue aux pots cassez, Sat. Mén. éd. LABITTE, p. 29.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

JOUER. Ajoutez :
36 S. m. Le bien jouer, l'action de bien jouer. Le bien jouer à la paume ne consiste pas en l'esprit, Malherbe, Lexique, éd. L. Lalanne.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Jouer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* JOUER, (Gramm.) il se dit de toutes les occupations frivoles auxquelles on s’amuse ou l’on se délasse, mais qui entraînent quelquefois aussi la perte de la fortune & de l’honneur.

Les hommes ont inventé une infinité de jeux qui tous marquent beaucoup de sagacité. Voyez Jeu.

Le verbe jouer se prend en une infinité de sens différens. On se joue de son travail ; on se joue de la vertu ; on joue l’innocence ; on joue la comédie ; on joue d’un instrument ; on joue un mauvais rôle.

On joue beaucoup aujourd’hui dans le monde ; il n’est pas inutile de savoir jouer, ne fut-ce que pour amuser les autres ; & il est bon de savoir bien jouer si l’on ne veut pas être dupe.

* Jouer, (Gram. Mathémat. pures.) c’est risquer de perdre ou de gagner une somme d’argent, ou quelque chose qu’on peut rapporter à cette commune mesure, sur un évenement dépendant de l’industrie ou du hasard.

D’où l’on voit qu’il y a deux sortes de jeux ; des jeux d’adresse & des jeux de hasard. On appelle jeux d’adresse ceux où l’évenement heureux est amené par l’intelligence, l’expérience, l’exercice, la pénétration, en un mot quelques qualités acquises ou naturelles, de corps ou d’esprit, de celui qui joue. On appelle jeux de hasard, ceux où l’évenement paroît ne dépendre en aucune maniere des qualités du joueur. Quelquefois d’un jeu d’adresse l’ignorance de deux joueurs en fait un jeu de hasard ; & quelquefois aussi d’un jeu de hasard, la subtilité d’un des joueurs en fait un jeu d’adresse.

Il y a des contrées où les jeux publics, de quelque nature qu’ils soient, sont défendus, & où on peut se faire restituer par l’autorité des lois l’argent qu’on a perdu.

A la Chine, le jeu est défendu également aux grands & aux petits ; ce qui n’empêche point les habitans de cette contrée de jouer, & même de perdre leurs terres, leurs maisons, leurs biens, & de mettre leurs femmes & leurs enfans sur une carte.

Il n’y a point de jeu d’adresse où il n’entre un peu de hasard. Un des joueurs a la tête plus saine & plus libre ce jour-là que son adversaire ; il se possede davantage, & gagne, par cette seule supériorité accidentelle, celui contre lequel il auroit perdu en tout autre tems. A la fin d’une partie d’échecs ou de dames polonoises, qui a duré un grand nombre de coups entre des joueurs qui sont à-peu-près d’égale force, le gain ou la perte dépend quelquefois d’une disposition qu’aucun des deux n’a prévue & ne s’est proposée.

Entre deux joueurs dont l’un ne risque qu’un argent qu’il peut perdre sans s’incommoder, & l’autre un argent dont il ne sçauroit manquer sans être privé des besoins essentiels de la vie, à proprement parler, le jeu n’est pas égal.

Une conséquence naturelle de ce principe, c’est qu’il n’est pas permis à un souverain de jouer un jeu ruineux contre un de ses sujets. Quel que soit l’évenement, il n’est rien pour l’un ; il précipite l’autre dans la misere.

On a demandé pourquoi les dettes contractées au jeu se payoient si rigoureusement dans le monde, où l’on ne se fait pas un scrupule de négliger des créances beaucoup plus sacrées. On peut répondre, c’est qu’au jeu on a compté sur la parole d’un homme, dans un cas où l’on ne pouvoit employer les lois contre lui. On lui a donné une marque de confiance à laquelle il faut qu’il réponde. Au lieu que dans les autres circonstances où il a pris des engagemens, on le force par l’autorité des tribunaux à y satisfaire.

Les jeux de hasard sont soumis à une analyse qui est tout à fait du ressort des Mathématiques. Ou la probabilité de l’évenement est égale entre les joueurs ; ou si elle est inégale, elle peut toujours se compenser par l’inégalité des mises ou enjeux. On peut à chaque instant demander quelle est la prétention d’un joueur ; & comme sa prétention à la somme des mises est en raison des coups qu’il a pour lui, le calcul déterminera toujours, ou rigoureusement, ou par approximation, quelle seroit la partie de cette somme qui lui reviendroit, si le jeu ne s’instituoit pas, ou si le jeu étant une fois institué, on vouloit l’interrompre.

Plusieurs Auteurs se sont exercés sur l’analyse des jeux ; on en a un traité élémentaire de Huygens ; on en a un plus profond de Moivre ; on a des morceaux très-sçavans de Bernoulli sur cette matiere. Il y a une analyse des jeux de hasard par Montmaur, qui n’est pas sans mérite.

Voici les principes fondamentaux de cette science. Soit p le nombre des cas où une chose arrive ; soit q le nombre des cas où elle n’arrive pas. Si la probabilité de l’évenement est égale dans chaque cas, l’apparence que la chose sera est à l’apparence qu’elle ne sera pas, comme p est à q.

Si deux joueurs A & B jouent à condition que si les cas p arrivent, A gagnera ; que ce sera B au contraire qui gagnera, si ce sont les cas q qui arrivent, & que la mise des deux joueurs soit a ; l’espérance de A sera , & l’espérance de B sera . Ainsi, si A & B vendent leurs espérances, ils en peuvent exiger l’un la valeur , l’autre la valeur .

S’il y a deux évenemens indépendans, & que p soit le nombre des cas où l’un de ces évenemens peut avoir lieu ; q le nombre des cas où le même évenement peut ne pas arriver ; r le nombre des cas où le second évenement peut avoir lieu ; s le nombre des cas où le second évenement peut ne pas arriver ; multipliez p + q par r + s ; le produit pr + qr + ps + qs sera le nombre de tous les cas possibles de la chose, ou la somme des évenemens pour & contre.

Donc si A gage contre B que l’un & l’autre évenemens auront lieu, le rapport des hasards sera comme pr à qr + ps + qs.

S’il gage que le premier évenement aura lieu & que le second n’aura pas lieu, le rapport des chances ou hasards sera comme ps à pr + qr + qs. Et s’il y a trois ou un plus grand nombre d’évenemens, la raison des chances ou hasards se trouvera toujours par la multiplication.

Si tous les évenemens ont un nombre donné de cas où ils peuvent arriver, & un nombre donné de cas où ils peuvent ne pas arriver ; & que a soit le nombre des cas où ils peuvent arriver ; b le nombre des cas où ils peuvent ne pas arriver ; & n le nombre de tous les cas : élevez à la puissance n.

Maintenant si A & B conviennent que si un de ces évenemens indépendans, ou un plus grand nombre de ces évenemens a lieu, A gagnera ; & que si aucun de ces évenemens n’a lieu, le gagnant sera B : la raison ou le rapport des hasards qu’ils courent, ou celui de leurs chances relatives, sera comme à ; car est le seul terme où a ne se trouve point.

Si A & B jouent avec un seul dé, à la condition que si A amene deux fois ou plus de deux fois As, en huit coups, il gagnera ; & qu’en toute autre supposition ou cas, il perdra. On demande le rapport de leurs chances ou hasards.

Puisqu’il n’y a qu’un cas à chaque coup pour amener un As, & cinq cas pour ne le pas amener ; soit a = 1 & b = 5 ; d’ailleurs puisqu’il y a huit coups à jouer, soit n = 8. On aura donc , pour la chance d’un des joueurs, & pour la chance de l’autre ; ou l’espérance de A à l’espérance de B comme 663991 à 1015625 ; ou à peu près comme 2 à 3.

A & B sont engagés au jeu de palets ; il ne manque à A que quatre coups pour avoir gagné ; il en manque six à B ; mais à chaque coup l’adresse de B est à l’adresse de A comme 3 est à 2. On demande le rapport de leurs chances, hasards ou espérances. Puisqu’il ne manque à A que quatre coups, & qu’il n’en manque à B que six, le jeu sera fini dans neuf coups au plus. Ainsi élevez a + b à la neuvieme puissance, & vous aurez  ; & prenez pour A tous les termes où a a quatre ou un plus grand nombre de dimensions ; & pour B tous ceux où b en a six ou davantage ; & tout le rapport de leurs hasards, comme est à  ; & soit a = 3 & b = 2 ; & vous aurez en nombre les espérances des joueurs, comme 1759077 à 194048.

A & B jouent au palet ; mais A est le plus fort, ensorte qu’il peut faire à B l’avantage de deux coups sur trois. On demande le rapport de leurs chances dans un seul coup. Supposons que ce rapport soit comme z à 1, élevez z + 1 à la troisieme puissance, & vous aurez . Maintenant A pouvant faire à B l’avantage de deux coups sur trois, A se propose de gagner trois coups de suite, & conséquemment à cette condition sa chance sera comme à , & . Ou . Et &  : donc les chances sont comme à 1.

Trouver en combien de coups il est probable qu’un évenement quelconque aura lieu ; ensorte que A & B puissent gager pour ou contre à jeu égal. Soit le nombre des cas où la chose peut arriver du premier coup = a ; soit le nombre des cas où la chose peut ne pas arriver du premier coup = b ; & x le nombre des coups à jouer, tel que l’apparence que la chose arrivera soit égale à l’apparence qu’elle n’arrivera pas. Par ce qu’on a dit plus haut, ou . Ainsi . Et reprenant l’équation , & faisant on aura . à la puissance x, par le théorême de Newton, & vous aurez , &c. = 2. Or dans cette équation, si q = 1 & x = 1, q étant infinie, x le sera aussi. Faisant donc x infinie, on aura , &c. = 2. Soit , & l’on aura , &c. = 2. Mais , &c. est un nombre dont le logarithme hyperbolique est z. Donc z = log. 2. Mais le logarithme hyperbolique de 2 est à peu près 7 : donc z = 7 à peu près. Mais où q est 1, x est 1 ; & où q est infinie x = à peu près 7. Voilà donc les limites du rapport de x à q fixées. C’est d’abord un rapport d’égalité, qui dans la supposition de l’infini, devient celui de 7 à 10, ou à peu près.

Trouver en combien de coups A peut gager d’amener deux As avec deux dés. Puisqu’A n’a qu’un cas où il puisse amener deux As avec deux dés ; & trente-cinq où il peut ne les pas amener, q = 35 ; multipliez donc 35 par 7 ; le produit 24.5 montre que le nombre de coups cherché est entre 24 & 25.

Trouver le nombre des cas dans lesquels un nombre quelconque donné de points peut être amené avec un nombre donné de dès. Soit p + 1 le nombre donné de points ; n le nombre de dés ; & f le nombre des faces de chaque dé : soit , , , , &c. le nombre cherché de coups sera

, &c.

&c.

&c.

&c. .

Série qu’il faut continuer jusqu’à ce que quelques-uns des facteurs soit égal à 0, ou négatif ; & remarquez qu’il faut prendre autant de facteurs des différens produits &c. &c. &c. qu’il y a d’unités dans .

Soit donc le nombre de cas cherché, celui où l’on peut amener seize points avec quatre dés.

Or . Donc 125 est le nombre cherché.

Trouver en combien de coups A peut gager d’amener quinze points avec six dés. A ayant 1666 cas pour lui, & 44990 contre ; divisez 44990 par 1666, & le quotient 27 sera = q. Multipliez donc 27 par 7 ; le produit 18. 9 montrera que le nombre de coups est environ 19.

Trouver le nombre de coups dans lequel il y a à parier qu’une chose arrivera deux fois ; de sorte que A & B risquent autant l’un que l’autre. Soit le nombre des cas où la chose peut arriver du premier coup = a ; & le nombre de ceux où elle peut ne pas arriver = b. Soit x le nombre de coups cherché. Il paroît par ce qui a été dit que . Et faisant  ; . 1°. Soit , & partant . 2°. Soit q infinie, & par conséquent x aussi infinie. Soit x infinie, & . Donc &c. , & . Soit . L’équation se transformera dans l’equation différentielle suivante.

, & cherchant la valeur de z par les puissances de y, on aura , ou à-peu-près. Ainsi la valeur de x sera toujours entre les limites de 3 q & de 1. 678 q. Mais x convergera bientôt à 1. 678 q ; c’est pourquoi, si le rapport de q à 1 n’est pas très-petit, nous ferons . Ou si on soupçonne x d’être trop petite, on substituera sa valeur dans l’équation & l’on notera l’erreur si elle en vaut la peine ; x prendra ainsi un peu d’accroissement. Substituez la valeur accrûe de x dans l’équation susdite, & notez la nouvelle erreur. Par le moyen de ces deux erreurs, on peut corriger celle de x avec assez d’exactitude. Voici une table des limites qui conduiront assez vîte au but qu’on se propose dans ce problême. Si l’on parie seulement que la chose arrivera une fois, le nombre sera entre

1 q & 0. 693 q
si deux fois ; entre 3 q & 1. 678 q
si trois fois ; entre 5 q & 2. 675 q
si quatre fois ; entre 7 q & 3. 671 q
si cinq fois ; entre 9 q & 4. 673 q
si six fois ; entre 11 q & 3. 668 q.

Trouver en combien de coups on peut se proposer d’amener trois As, deux fois, avec trois dés. Puisqu’il n’y a qu’un cas où l’on puisse amener trois as, & 215 où l’on ne les amene pas,  ; multipliez donc 215 par 1. 678 : le produit 360.7 montrera que le nombre de coups est entre 360 & 361.

A & B mettent sur table chacun douze pieces d’argent ; ils jouent avec trois dés, à cette condition qu’à chaque fois qu’il viendra onze points, A donnera une piece à B, & qu’à chaque fois qu’il viendra quatorze points B donnera une piece à A ; ensorte que celui qui aura le premier toutes les pieces en sa possession les regardera comme gagnées par lui. On demande le rapport de la chance de A à la chance de B. Soit le nombre de pieces que chaque joueur dépose = p. a & b le nombre des cas où A & B peuvent chacun gagner une piece. Le rapport de leurs chances sera donc comme ap à bp. ici , , . Or si 27 étant à 15 comme 9 à 5, vous faites a = 9 & b = 5 ; le rapport des chances ou des espérances sera comme à , ou comme à .

Une attention qu’il faut avoir, c’est de n’être pas trompé par la ressemblance des conditions, & de ne pas confondre les problêmes entr’eux. Il seroit aisé de croire que le suivant ne differe en rien de celui qui précede. C a vingt-quatre pieces, & trois dés ; à chaque fois qu’il amene 27 points, il donne une piece à A, & à chaque fois qu’il amene 14, il en donne une à B ; & A & B conviennent que celui des deux qui aura le premier douze pieces, gagnera la mise. On demande le rapport des chances de A & de B. Ce second problême a ceci de propre qu’il faut que le jeu finisse en vingt-trois coups ; au lieu que le jeu peut durer éternellement dans le premier, les pertes & les gains se détruisant alternativement ; élevez à la 23e puissance, & les douze premiers termes seront aux douze derniers, comme la chance de A à celle de B.

Trois joueurs A, B & C ont chacun douze balles ; quatre blanches & huit noires, & les yeux bandés, ils jouent à condition que le premier qui tirera une balle blanche gagnera la mise ; mais A doit tirer le premier, B le second, C le troisieme, & ainsi de suite, dans cet ordre. On demande le rapport de leurs chances. Soit n le nombre des balles ; a le nombre des blanches ; b le nombre des noires, & l’enjeu = 1.

1°. A a pour amener une balle blanche les cas a ; & les cas b pour en amener une noire ; donc sa chance en commençant est . Soustrayant de 1 ; la valeur des chances restantes sera .

2°. B a pour amener une balle blanche les cas a ; & les cas pour en amener une noire ; mais c’est à A à commencer de jouer, & il est incertain s’il gagnera ou ne gagnera pas l’enjeu ; ainsi l’enjeu relativement à B n’est pas 1, mais seulement ; ainsi donc sa chance, en qualité de second joueur est . Soustrayez de , & la valeur du reste des chances sera .

3°. C a pour amener une balle blanche les cas a ; & les cas pour en amener une noire ; ainsi sa chance en qualité de troisieme joueur, est .

4°. En raisonnant de la même maniere, A a pour amener une balle blanche les cas a, & pour en amener une noire les cas  ; ainsi comme jouant un quatrieme coup, après les trois premiers coups joués, sa chance sera  ; & ainsi de suite pour les autres joueurs.

Ecrivez donc la série , où les quantités P, Q, R, S dénotent les termes ou quantités précédentes, avec leurs caracteres. Prenez autant de termes de la série qu’il y a d’unités dans  ; car il ne peut pas y avoir plus de tours au jeu qu’il y a d’unités dans b + 1 ; & la somme de tous les troisiemes termes, sautant les deux termes intermédiaires, en commençant par , sera toute la chance de A ; pareillement la somme de tous les troisiemes termes, en commençant par , sera toute la chance de B, & tous les troisiemes termes en commençant par , sera la chance de C.

En faisant a = 4, b = 8, n = 12 ; la série générale se transformera dans la suivante , . Ou dans cette autre, en multipliant tous les termes par quelque nombre propre à ôter les fractions, comme ici par , .

Donc la chance de A sera 165 + 56 + 10 = 231,
la chance de B sera 120 + 35 + 4 = 159,
la chance de C sera 84 + 20 + 1 = 105.

Ainsi les chances de ces joueurs A, B, C seront dans le rapport des nombres 231, 159, 105 ou 77, 53, 35.

A & B ont douze jettons, quatre blancs & huit noirs ; A parie contre B qu’en en prenant sept les yeux fermés, il y en aura trois blancs. Quel est le rapport de leurs chances ?

1°. Cherchez combien de fois on peut prendre diversement sept jettons dans douze ; & par le calcul des combinaisons vous trouverez 792. .

2°. Séparez trois jettons blancs, & cherchez toutes les manieres dont quatre des huit noirs peuvent se combiner avec eux ; vous en trouverez 70.
.


Et puisqu’il y a là quatre cas où trois jettons peuvent être tirés de quatre, multipliez 70 par 4 ; & vous trouverez 280 pour les cas où trois blancs peuvent venir avec quatre noirs.

3°. Par la loi générale des jeux, celui-là est le gagnant qui amene le plutôt l’évenement convenu ; à moins que la condition contraire n’ait été formellement exprimée. Ainsi donc si A tire quatre jettons blancs avec trois noirs, il a gagné. Séparez quatre jettons blancs, & cherchez toutes les manieres dont trois noirs de huit peuvent se combiner avec quatre blancs, & vous trouverez 56. . Ainsi il y a 280 + 56 cas = 336 qui sont gagner A ; ce qui ôté du nombre de tous les cas 792, il en reste 456 qui le font perdre. Ainsi le rapport de la chance de A à la chance de B, est comme 336 à 456, ou 14 à 19.

Dans les problèmes suivans, pour éviter la prolixité, nous ne donnerons point l’analyse, mais seulement son résultat. Cela suffira pour faire présumer les avantages & les desavantages dans les jeux, gageures, hasards de la même nature. Un bon esprit fera de lui-même ces sortes d’estimation approchée, dont on peut se contenter dans presque toutes les circonstances de la vie où elles sont de quelqu’importance.

A & B jouent avec deux dés, à condition que si A amene six, il aura gagné, & B s’il amene sept. A jouera le premier ; mais pour compenser ce desavantage, B jouera deux coups de suite ; & cela jusqu’à ce que l’un ou l’autre ait amené le nombre qui finit la partie. Si l’on cherche le rapport de la chance de A à la chance de B, on le trouvera de 10355 à 12276.

Si un nombre de joueurs A, B, C, D, E, &c. tous d’égale force, déposent chacun une piece, & jouent à condition que deux d’entre eux A & B commençant à jouer, celui des deux qui perdra cédera la place au joueur C ; celui des deux qui perdra cédera la place au joueur D, jusqu’à ce qu’un de ces joueurs vainqueur de tous les autres, tire les enjeux ou la mise. On demande le rapport des chances de tous ces joueurs. Selon la solution de M. Bernoulli, le nombre des joueurs étant , les chances des deux joueurs qui se suivent l’un l’autre, sont comme à , & partant les chances de tous les joueurs A, B, C, D, E, &c. selon la proportion géométrique , &c. Cela posé, il n’est pas difficile de déterminer les chances de deux joueurs quelconques, ou avant que de commencer, ou quand le jeu est engagé.

Par exemple, sont trois joueurs A, B, C ; alors , & . c’est-à-dire que leurs chances ou espérances de gagner avant que A ait gagné B, ou B, C, sont comme 5, 5, 4, ou sont , ,  ; car toutes ensemble doivent faire 1. Lorsque A aura gagné B, les chances seront comme .

S’il y a quatre joueurs A, B, C, D, leurs chances ou attentes seront en commençant comme 81, 81, 72, 64 ; & lorsque A a gagné B, les chances ou attentes de B, D, C, A, comme 25, 32, 36, 56 ; & lorsque A a gagné B & C, les chances ou attentes de C, D, B, A, comme 16, 18, 28, 87.

A, B, C, trois joueurs d’égale force, mettent une piece, & jouent à condition que deux commenceront, & que celui qui perdra sortira, mais en sortant ajoutera une somme convenue à la mise totale ; & ainsi de suite de tous ceux qui sortiront, jusqu’à ce qu’il y en ait un qui batte les deux autres, & qui tire tout. On demande si la chance de A & de B est meilleure ou plus mauvaise que celle de C.

Si la somme que chaque joueur qui sort ajoûte à la masse, est à la premiere mise de chacun, comme de 7 à 6, les chances des trois joueurs sont égales. Si le rapport de la somme ajoûtée par le sortant à la masse, est à la premiere mise en moindre rapport que de 7 à 6, le sort de A & B vaut mieux que celui de C ; si ce rapport est plus grand, le sort de C est le meilleur ; & lorsque A a gagné B une fois, les chances des joueurs sont comme les nombres ou 4, 2, 1. Celle de A la plus avantageuse, & celle de B la moindre.

M. Bernoulli a généralisé la solution de ce problème, en l’étendant à un nombre de joueurs quelconque.

A & B deux joueurs d’égale force jouent avec un nombre donné de balles ; après quelque tems il en manque une à A pour avoir gagné, & trois à B ; on trouve que la chance de A vaut de la mise totale, & celle de B

Deux joueurs A & B d’égale force, jouent, à condition qu’autant de fois que A l’emportera sur B, B lui donnera une piece d’argent, & qu’autant de fois que B l’emportera sur A, A lui en donnera tout autant ; de plus qu’ils joueront jusqu’à ce que l’un des joueurs ait gagné tout l’argent de l’autre. Ils ont maintenant chacun quatre pieces ; deux spectateurs font une gageure sur le nombre de tours qu’ils ont encore à faire, avant que l’un des deux soit épuisé d’argent, & le jeu fini. R gage que le jeu finira en dix tours, & l’on demande la chance de S qui gage le contraire. On trouve la chance de S à celle de R comme 560 à 464.

Si chaque joueur avoit cinq pieces, & que la force de A fût double de celle de B, le rapport de la chance de celui qui parie que le jeu finira en dix tours, à celle de son adversaire, sera comme 3800 à 6561.

Si chaque joueur a quatre pieces, & qu’on demande quelle doit être la force des joueurs, pour qu’on puisse parier avec égal avantage ou desavantage, que le jeu finira en quatre coups, on trouve que la force de l’un doit être à la force de l’autre, comme 5.274 à 1.

Si chaque joueur avoit quatre pieces, & qu’on demandât le rapport de leurs forces, pour que le pari que le jeu finira en six coups, fût égal pour & contre, on le trouvera comme celui de 2.576 à 1.

Deux joueurs A & B d’égale force, sont convenus de ne pas quitter le jeu, qu’il n’y ait dix coups de joués. Un spectateur R gage contre un autre S, que quand la partie ne finira pas, ou avant qu’elle finisse, le joueur A aura trois coups d’avantage sur le joueur B, on demande le rapport des chances des gageurs R & S ; & on le trouve comme les nombres 352 à 672.

On voit par la solution compliquée de ces problèmes, que l’esprit du jeu n’est pas si méprisable qu’on croiroit bien ; il consiste à faire sur-le-champ des évaluations approchées d’avantages & de desavantages très-difficiles à discerner ; les joueurs exécutent en un clin d’œil, & les cartes à la main, ce que le mathématicien le plus subtil a bien de la peine à découvrir dans son cabinet. J’entens dire que, quelque affinité qu’il y ait entre les fonctions du géometre & celles du joueur, il est également rare de voir de bons géometres grands joueurs, & de grands joueurs bons géometres. Si cela est, cela ne viendroit-il pas de ce que les uns sont accoutumés à des solutions rigoureuses, & ne peuvent se contenter d’à-peu-près, & qu’au contraire les autres habitués à s’en tenir à des à-peu-près, ne peuvent s’assujettir à la précision géométrique.

Quoi qu’il en soit, la passion du jeu est une des plus funestes dont on puisse être possédé. L’homme est si violemment agité par le jeu, qu’il ne peut plus supporter aucune autre occupation. Après avoir perdu sa fortune, il est condamné à s’ennuyer le reste de sa vie.

Jouer, (Jurisp.) se jouer de son fief, signifie vendre une partie de son fief sans démission de foi. Voyez Fief, Démembrement, & Jeu de fief.

Se jouer de ses qualités, c’est en changer selon l’occurrence. Un mineur peut se jouer de ses qualités, c’est-à-dire, que quoiqu’il se soit d’abord porté héritier, il peut ensuite se porter douairier ou donataire. (A)

Jouer, (Marine.) on dit d’un vaisseau qu’il joue sur son ancre, quand il est agité par les vents, & en même tems arrêté par son ancre. Le gouvernail joue lorsqu’il est en mouvement.

Jouer avec son mord, (Maréch.) se dit d’un cheval qui mâche & secoue son mors dans sa bouche. Jouer de la queue, se dit du cheval qui remue souvent la queue comme un chien, sur-tout lorsqu’on lui approche les jambes. Les chevaux qui aiment à ruer & à se défendre sont sujets à ce mouvement de queue qui désigne souvent leur mauvaise volonté.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Jouer : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « jouer » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « jouer »

Étymologie de jouer - Littré

Wallon, jower ; bourg. jué ; provenç. jogar ; espagn. jugar ; ital. giuocare ; du lat. jocari, jouer. jocus, jeu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de jouer - Wiktionnaire

Du latin jŏcare (attesté chez Plaute), variante non déponente du latin classique jŏcari (« plaisanter, badiner »), puis « s’amuser, se divertir, jouer » en bas latin, supplantant en ce sens le classique ludēre [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « jouer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jouer ʒwe play_arrow

Conjugaison du verbe « jouer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe jouer

Citations contenant le mot « jouer »

  • Si Delle Donne avait été dispensée pour des raisons médicales, elle aurait gagné tout son salaire de la saison. Avec ce verdict, si elle choisit de ne pas jouer, les Mystics, champions en titre de WNBA, n’auront pas à la payer. Basket Europe, La WNBA oblige Elena Delle Donne, MVP en titre, à jouer malgré sa maladie | Basket Europe
  • Un tutoriel interactif nous guide ensuite pour les différentes commandes et options disponibles sur le site. Que ce soit comment jouer en ligne, avec des amis ou seul et comment trouver un jeu. Journal Métro, Ce site nous permet de jouer à des centaines de jeux de société en ligne
  • Le mot d’ordre, pour cette version PC de Death Stranding, semble être : “60 FPS pour tous”. Avant de plonger dans le détail et vous proposer nos résultats sur 17 modèles de cartes graphiques, rappelons les configurations minimales et recommandées par Kojima Productions. Pour y jouer en Full HD 1080p à 30 FPS, vous devez disposer au minimum d’un processeur Intel Core i5-4460 ou AMD Ryzen 5 1400, 8 Go de mémoire vive et un GPU GeForce GTX 1050 Ti ou Radeon RX 570 (4 Go). À partir de la GTX 1060 ou Radeon RX 590 et un CPU Core i7-3770/Ryzen 5 1600, le studio estime pour pourrez jouer à 60 images/secondes en Full HD. Des recommandations hardware tout à fait décentes, pour un jeu qui s’avère de plus particulièrement beau. Rappelons que Death Stranding utilise une version modifiée du moteur Decima conçu par Guerilla Games et notamment utilisé dans Horizon : Zero Dawn et Until Dawn. Jeuxvideo.com, Death Stranding sur PC : quelles cartes graphiques faut-il pour jouer en 4K à 60 FPS ? (Vidéo) - Actualités - jeuxvideo.com
  • «Là tu as une équipe qui n’a pas vraiment envie de jouer et s’ajoutent des problèmes avec les tests. C’est la première équipe que l’on sait qui a eu un faux résultat positif.  TVA Sports, «Une équipe qui n’a pas vraiment envie de jouer» - TVA Sports
  • Cette étude part du postulat que les entreprises ont un rôle primordial à jouer dans cette course contre la montre. Ce sont elles qui, par leur modèle économique, font la médiation entre les technologies et le marché. Si de nombreuses innovations durables sont encore réduites à des marchés de niche, c’est parce qu’elles sont souvent portées par de petites entreprises pionnières. C’est lorsque des grandes entreprises s’emparent de ces innovations, ou que les pionnières parviennent à devenir elles-mêmes de grandes entreprises, que les innovations durables peuvent toucher les marchés de masse. Or, la transition écologique ne pourra pas se faire sans assurer une transition durable des marchés de masse. Le Monde.fr, Changement climatique : « Les entreprises ont un rôle primordial à jouer dans cette course contre la montre »
  • LISTE | Joueurs qui devraient jouer pour l’Angleterre en 2021, dont le successeur de Billy Vunipola | Ruck Accueil> Actualités du rugby> LISTE | Les joueurs qui devraient jouer pour l’Angleterre en 2021, y compris le successeur de Billy Vunipola Urban Fusions, LISTE | Les joueurs qui devraient jouer pour l'Angleterre en 2021, y compris le successeur de Billy Vunipola | Rugby
  • «Ce que je trouve déplorable, c’est que ce sont les commerçants qui sont pénalisés et qui devront jouer à la police. [...] Est-ce que, dans le métro, les autorités vont aussi donner des amendes à la Société de transport de Montréal pour les gens qui ne portent pas de masque?», demande l’homme d’affaires. Le Journal de Québec, Port du masque: des commerçants furieux de devoir jouer à la police | JDQ
  • En cas de défaillance de la Juventus, l'Inter Milan (2e) a encore une petite carte à jouer. Mais les Milanais devront s'imposer mercredi contre la Fiorentina de Franck Ribéry, encore brillant dimanche contre le Torino avec deux passes décisives. RTL sport, Sans vraiment bien jouer, la Juventus Turin devrait bientôt décrocher son 9e titre d'affilée - RTL sport
  • Ramzy Bedia : il dévoile son salaire XXL pour jouer dans la série "H" Public.fr, Ramzy Bedia : il dévoile son salaire XXL pour jouer dans la série "H"
  • L'Europe "aurait" une carte à jouer... C'est certain, mais pour ça il faudrait d'abord qu'elle existe "unie", et ne plus être un conglomérat de membres d'un club où tous se piquent dans les poches les uns des autres. Trop de divergences... Le Point, Libye : pourquoi l'Europe a vraiment une carte à jouer - Le Point
  • (Belga) Le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement des 27 pays membres de l'UE, qui a lieu depuis vendredi matin sous la houlette de Charles Michel à Bruxelles, n'a toujours pas abouti à un accord et pourrait jouer les prolongations sur la journée de dimanche. RTL Info, Sommet européen - Les leaders pourraient jouer les prolongations dimanche - RTL Info
  • L’OM jouera en amical ce week-end, en direct sur Twitch. Une première pour un club français. Sportune, OM : Premier club en France à jouer en direct sur Twitch
  • Le Département de l'organisation du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) a publié un communiqué, appelant les organisations et les membres au niveau de base à jouer pleinement leurs rôles dans le travail de contrôle des inondations et de secours. , Le PCC appelle ses membres à jouer leurs rôles dans la lutte contre les inondations
  • ASSE : Kolodziejczak et Camara pourront jouer la finale de la Coupe de France ! , ASSE : Kolodziejczak et Camara pourront jouer la finale de la Coupe de France ! - Radio Scoop
  • Les jours se suivent et se ressemblent pour les supporters de Leeds. Si vendredi ces derniers ont fêté comme il se doit le retour de leur équipe préférée en Premier League après 16 ans d’absence, ce samedi c’est le titre officiel de champion de D2 qui est venu couronner la saison de la formation entraînée Marcelo Bielsa. Et comme la veille, c’est en regardant la télé que ce titre en Championship est tombé. En effet, la défaite de Brentford à Stoke (1-0) a assuré à Leeds la première place au classement. Alors que les Bielsa Boys ont encore deux matchs à jouer cette saison, contre un pour leurs rivaux, ils comptent cinq points d’avance sur West Bromwich Albion et six sur Brentford, qui rate une grosse occasion de passer dauphin de Leeds. foot01.com, Football Angleterre - Ang : Leeds et Bielsa champions de D2 toujours sans jouer - Foot 01
  • Salut Lucas. Comment s'est passé le retour de Paris avec sept buts dans les valises ? Ça s'est bien passé. Tout le monde a pris du plaisir et on a essayé de profiter car ce n'est pas tous les jours qu'on peut jouer contre Paris. Je pense que tout le monde était content, car on a eu des maillots, on a pris des photos... Le lendemain, on s'est peu un peu promenés dans Paris avec le groupe, c'était bien, il faisait beau, puis on est rentrés en Belgique dans l'après-midi.Vous vous doutiez qu'en jouant 120 minutes contre le PSG, le score risquait d'être plus élevé ? Oui, c'est sûr. Déjà que 90 minutes c'est beaucoup, alors jouer quatre fois trente minutes... En plus, on avait vu le score contre Le Havre, ils avaient joué 90 minutes et en avaient pris neuf, donc on s'est dit que, pour nous, ça allait être chaud. Et finalement, on en a pris moins. On s'est même créé quelques petites occasions et on a essayé de jouer notre jeu. Même si, évidemment, contre une équipe comme le PSG, ce n'est pas facile. Boursorama, Lucas Pirard : "C'est peut-être la seule fois que je joue contre le PSG" - Boursorama
  • Ça me plairait beaucoup. Je me vois bien jouer dans des films d’action. J’apprécie le genre, d’autant que je suis fan de Wesley Snipes. Pour les scènes de bagarre, je pourrais même faire réaliser des économies à la production !  Télé 7 Jours, Teddy (France 3) Teddy Riner : "Je me vois bien jouer dans des films d’action"
  • « Je suis très content de revenir jouer à la maison, avec un petit peu de public aussi. On se prépare peu à peu pour arriver au maximum puis ensuite ce sera les finales. Le reste n'est pas très important. » CulturePSG, Match : Neymar : « Je suis très content de revenir jouer à la maison » | CulturePSG
  • CHRISTOPHE MAÉ. Nous étions à notre quatrième date de tournée, à Nantes. Nous sommes descendus de scène et nous l'avons appris en allumant la télévision. Même si on s'en doutait, ce fut un coup de massue. On ne pensait pas que ça serait aussi rapide. On s'est alors tous dit « au revoir » en se donnant rendez-vous deux mois après pour jouer dans les festivals d'été. Et ça a pris une ampleur inimaginable. C'était beaucoup de frustration. Ça faisait plus d'un an et demi que j'imaginais ce show dans les moindres détails et, d'un coup, tout tombait à l'eau. Aujourd'hui, à la Fabrique, c'est la première fois que je retrouve mes musiciens. leparisien.fr, Christophe Maé : «Pas question de jouer devant 4000 masques» - Le Parisien
  • «Il est particulièrement préoccupant que les Blue Jays de Toronto soient tenus de jouer dans des endroits où le risque de transmission du virus reste élevé, a déclaré Mendicino, dans un communiqué. Le Droit, Ottawa ne permet pas aux Jays de jouer à Toronto en saison régulière | Sports | Le Droit - Gatineau, Ottawa
  • Alors que de nombreux joueurs aiment partager leurs aventures en streamant, un fan japonais est allé encore plus loin et a trouvé un moyen pour permettre à son poisson domestique de jouer à Rubis et essayer de devenir le meilleur dresseur Pokémon. Et pour votre information, oui cela a été aussi amusant et ridicule qu'on pouvait s'y attendre. Dexerto.fr, Un poisson joue à Pokémon Rubis et remporte deux badges en stream | Dexerto
  • C'est peut-être la question que tout le monde se pose avant la Dreamhack : si on joue une série de qualifier du tournoi en ligne, peut-on jouer à la deuxième série ? Breakflip, Peut-on jouer les deux séries qualifiers de la Dreamhack Cup sur Fortnite ? - Breakflip - Actualité, Guides et Astuces - eSport et Jeu Vidéo
  • Très ambitieux même puisque Joel Embiid n’a dépassé les 38 minutes qu’à une seule reprise cette saison. Et seulement dix fois, il a profité de plus de 35 minutes pour s’exprimer. Et là, il va devoir enchaîner des rencontres de haut niveau, avec beaucoup de minutes à jouer, après une coupure de quatre mois. Basket USA, En playoffs, Brett Brown espère pouvoir faire jouer davantage Joel Embiid | Basket USA
  • En vigueur dès samedi, le port du couvre-visage est désormais obligatoire dans les lieux publics clos, mais les marchands s’inquiètent d’avoir à jouer le rôle d’agents de la paix. Le Journal de Québec, Masque obligatoire: les commerçants refusent de «jouer à la police» | JDQ
  • Ainsi, nul ne doit se décourager et s’estimer inutile. Sur le théâtre du monde, nous avons tous une place à tenir, un rôle à jouer et des œuvres à opérer. Et cette place, ce rôle et ces œuvres sont uniques, car nous sommes tous uniques. Notre nom est gravé sur le bras de Dieu. Chacun a sa partition à jouer dans la Rédemption du monde. Car si par malheur un tel fait défection, personne ne pourra prendre sa place ! C’est la raison pour laquelle notre contribution au salut est essentielle. Nous n’avons rien à envier à Platon ou à Mozart. Dieu, en nous appelant à l’existence, a prévu pour nous, dans Sa Providence, de belles actions de charité à accomplir. Et celles-ci ne le cèdent en rien, en importance, aux plus grandes réalisations de l’esprit humain. Aleteia, Nous avons tous un rôle à jouer pour le Salut du monde !
  • Tout d'abord, il y a l'implacable réalité des chiffres, qui tombe comme une hache sur un billot pour faire du petit bois de ces esprits forts au mental d'airain qui nieraient l'évidence. Oui, il y a un avantage à jouer à domicile, et non, cela n'a rien à voir avec le confort superstitieux de petits repères acquis dans son petit vestiaire. C'est beaucoup plus sûrement le fruit d'une ambiance qui porte l'hôte ou inhibe le visiteur, et bien souvent d'une chimie combinant les deux. L'Équipe, Jouer à domicile, « home sweet home » ? - Tous sports - L'Équipe
  • Le but est de résoudre les énigmes le plus vite possible, en marquant des points. Vous pouvez jouer en solo ou en duo, et affronter les autres équipes sachant que deux niveaux de difficulté sont disponibles (une nouveauté par rapport à l’édition 2019). En octobre Tours Métropole prévoit une remise des prix pendant la Foire de Tours et avec « des milliers de cadeaux » (places pour le sport, entrées à la piscine…). Info Tours.fr, 5 bonnes raisons de passer votre été à jouer aux Mystères de Tours Métropole Info Tours.fr l'actualité de Info Tours.fr
  • "Je suis très fatigué, admet Depay. Après six mois sans jouer, j'ai besoin de ça, j'ai besoin de jouer des matchs pour revenir en forme. On a bien rebondi par rapport au dernier match (défaite contre les Rangers ndlr) je pense, on a gagné mais on sait qu'on doit encore faire mieux. On doit se concentrer là dessus mais c'était plutôt bien." RMC SPORT, OL: Depay se dit « prêt » à jouer contre le PSG en finale de Coupe de la Ligue
  • Pour pouvoir jouer à la bêta sur PC et consoles, il vous faudra acquérir l'un des trois packs fondateurs. Le trois packs sont les suivants : Breakflip, Comment jouer à la beta de Rogue Company ? - Breakflip - Actualité, Guides et Astuces - eSport et Jeu Vidéo
  •  Les frères Bryan, considérés par beaucoup comme les meilleurs joueurs de double de l’histoire du tennis, avaient déclaré que 2020 était peut-être leur dernière année sur le circuit. En raison de la pandémie de Covid-19, la célèbre paire devrait repartir pour une saison supplémentaire afin de rejouer avec du public. Malgré cela, ils ont avoué ne pas être favorables à la tenue de l’US Open : « Je ne pense pas que nous voulions jouer un U.S. Open sans fans dans les tribunes. Pour jouer un tournoi avec ces caractéristiques, mieux vaut ne pas s’inscrire  », a reconnu Bob Bryan dans des propos recueillis par le New York Times. We Love Tennis, US Open > Les Frères Bryan hésitent à jouer l’US Open - We Love Tennis
  • Franck Haise compte jouer en 3-5-2 avec une pointe haute au milieu positionnée derrière 2 attaquants. Un rôle de « 10 » qui devrait correspondre à merveille à Gaël Kakuta. Le technicien commente : « Il y a le contexte de sa venue qu’on ne peut jamais oublier mais il y a d’abord les qualités du joueur et son expérience. Il avait une forte envie de revenir. Beaucoup d’éléments étaient réunis pour qu’on fasse un bout de chemin ensemble. Je suis très heureux qu’il nous ait rejoint. Son expérience va nous apporter pour gérer les moments du match, être décisif dans les bons moments mais on aura besoin de tout le monde. Chacun va devoir trouver sa place. Gaël on sait pourquoi on l’a recruté mais on va tous devoir faire beaucoup d’efforts. On attend que chacun apporte sa pierre à l’édifice. Gaël ne jouera pas dans le même système qu’à Amiens mais il sera dans les soutiens de nos attaquants car on jouera surement plutôt à 2 devant alors qu’à Amiens, il n’avait qu’une seule pointe devant lui. Il aura 2 fois plus de possibilités de jouer vers l’avant. » Lensois.com, Franck Haise : «  Gaël Kakuta aura 2 fois plus de possibilités de jouer vers l’avant » – Lensois.com
  • Si ce n'est pas l'interprétation musicale de Reda Kateb que l'on entend à l'écran, c'est par cet instrument que le réalisateur a souhaité que l'acteur aborde son personnage : "Tout devait venir de cette aisance avec la musique, de cette insolence, de cette vivacité", explique-t-il au micro d'Allociné. Le comédien a donc appris pendant un an à jouer de la guitare et à être à l'aise avec celle-ci. "Mon travail consistait à faire semblant, se souvient Reda Kateb auprès d'Allociné, et en même temps à ressentir de l'intérieur ces morceaux [...] Mon rôle m'est rentré davantage par les doigts et les oreilles que par la tête !" , Django : Reda Kateb joue-t-il vraiment de la guitare dans le film ?
  • Blackjack est un moyen de passer un pur moment de divertissement pour tuer le temps ou oublier un peu les soucis de la vie. Mais en même temps, jouer à ce jeu est également une opportunité de se faire un peu d’argent, voire une grosse somme. Beaucoup de joueurs se laissent séduire par le jeu pour le confort de s’améliorer dans le jeu depuis chez soi,  avec le blackjack en ligne gratuit , c’est le meilleur allié pour apprendre à jouer en ligne à n’importe quel instant sans mettre les pieds dehors. Par ailleurs, la présence du mode fun vous permet de vous entraîner gratuitement si vous n’y connaissez rien. Plus la peine de vous faire arnaquer par les autres sites qui vous soutire de l’argent alors que vous êtes novice, blackjack est la meilleure façon d’apprendre à jouer en ligne. , Pourquoi jouer au blackjack -
  • Près de 34 ans à jouer, manger et dormir rugby pour celui qui n’est finalement arrivé que tardivement dans la grande maison du CAB. En juniors première année. « Je repoussais, repoussais et puis j’ai décidé de franchir le pas. Et en 1999, je joue mon premier match de Top 16 avec Brive. C’était irréel. J’étais plus spectateur que joueur de porter le maillot de cette équipe qui était l’une des meilleures de l’époque en Europe », se remémore l’ailier-arrière qui participa activement à la remontée du club dans l’élite en 2003 en terminant la saison meilleur marqueur d’essais. www.lamontagne.fr, Après 34 ans à jouer au rugby, le Corrézien Jérôme Naves a décidé de raccrocher les crampons - Brive-la-Gaillarde (19100)
  • “J’ai vu le club grandir et j’ai grandi avec lui. J’adore le club, j’y ai prouvé et aussi trouvé beaucoup de choses. mais les allers-retours étaient trop contraignants et je dois m’investir dans mon travail. Mais je pars triste. J’ai l’énorme regret de ne pas avoir pu dire au revoir correctement aux bénévoles, aux amis, en raison du Covid. Pas de dernier match, pas de fête. C’est un peu un crève-cœur, après sept ans à l’USLCF ! Je garde tellement de bons souvenirs, avec les victoires dans 3 coupes d’Aquitaine, celle de la Nouvelle-Aquitaine, le séjour inoubliable en Guyane, et cette saison avec un groupe de copains formidables. Mais aussi une saison galère où on se maintient à la dernière journée, mais intense sur le plan humain… L’USLCF m’a redonné le plaisir de jouer, parce que c’est un club familial. Ce n’est pas qu’une expression toute faite. Il y a des valeurs, c’est sans prise de tête, les bénévoles se dévouent vraiment pour le club. Aujourd’hui, il s’est structuré, je l’ai vu grandir, il forme les éducateurs, travaille fort sur les féminines, l’école de foot. C’est rare de voir un club où les trois quarts des joueurs de la A entraînent les jeunes. Il y a une identification, c’est superbe à voir. Le président fait un gros travail aussi, toujours là pour aider. L’USLCF, c’est une famille et je la quitte le cœur serré ! Mais je reviendrai vous voir !”. Girondins4Ever, Alexandre Martin Cantero : "L'USLCF m'a redonné le plaisir de jouer. Je pars triste" | Girondins4Ever
  • Si la victoire se concrétise, l’Impact devra ensuite espérer de l’aide d’autres équipes qui joueront mercredi et jeudi. 98.5 FM, L’Impact aura un coup à jouer mardi soir - 98.5 FM
  • Selon ce que rapporte Ben Nicholson-Smith, de Sportsnet, jouer à Baltimore est maintenant une option sur la table des Jays. Passion MLB, Jouer à Baltimore est maintenant une option pour les Jays - Passion MLB
  • « Je venais juste de l’hôpital où je fais ma thérapie, et oui, ma main droite … Je ne peux plus jouer de la guitare », a-t-il déclaré à Eon Music. « C’est fini. Ma main droite est paralysée. » Urban Fusions, Don Dokken dit qu'il `` ne peut plus jouer de la guitare '' | Rock
  • À vous de jouer Le Journal de Montréal, Jeu-questionnaire: à vous de jouer | Le Journal de Montréal
  • Wizards of the Coast propose une nouvelle façon de jouer à Magic The Gathering, sans avoir à préparer de deck, avec le format Jumpstart. En attendant sa sortie physique "plus tard cette année", il est déjà possible de l'essayer dans le free-to-play Magic Arena grâce à un évènement limité disponible jusqu'au 16 août. Jeuxvideo.com, Magic Arena accueille le mode Jumpstart, un format accessible et rapide à jouer - Actualités - jeuxvideo.com
  • La solution facile – sur laquelle les Jays travaillent – serait assurément d’aller jouer à Buffalo. Les Jays ont des installations là-bas, ce qui rend le projet logique. Passion MLB, Les Blue Jays pourraient jouer à Pittsburgh en 2020 - Passion MLB
  • Contre toute attente, jouer aux jeux vidéo rime avec travail. Le secteur explose. En 2018, il pesait 4,9 milliards d'euros, en croissance de 15 %, il recrute donc toujours plus. Développeurs et graphistes en tête, les emplois dans le jeu vidéo ont connu, la même année, une progression de 11 %. Les Echos, Jeux vidéo : quand jouer c'est travailler | Les Echos
  • Pour Bernard Sigogna : "La saison dernière, nous avons commencé un nouveau cycle avec pour objectif de regrouper, au sein du Stado, les meilleures jeunes filles du département afin de jouer les premiers rôles dans ce championnat élite. Si on peut se réjouir que de nombreux clubs des Hautes-Pyrénées aient maintenant une équipe cadettes et même seniors, il est tout de même regrettable de ne pas unir nos forces afin d’être encore plus compétitifs. Le premier entraînement a permis de faire un état des lieux et de se rassurer sur la valeur de ce nouveau groupe qui devra être d’attaque début septembre lors des matches de barrage afin d’accéder au championnat élite en sachant que cette fois il y aura trois qualifiés dans chaque poule de 4." nrpyrenees.fr, Les cadettes veulent jouer les premiers rôles - nrpyrenees.fr
  • Vous avez envie de vous faire un bon padel sur Paris et sa région et vous vous demandez où vous pouvez jouer ? Tour d’horizon des clubs d’île de France. Padel Magazine, Où jouer au padel à Paris ? | Padel Magazine
  • La vidéo ci-dessous montre une grosse centaine de dauphins fonçant le long d’une côte californienne, près de Laguna beach. Ils sont en chasse, cap sur une proie désignée par un guetteur posté plus loin. Ne pas confondre avec des dauphins venant jouer à l’étrave de votre voilier. Ceux-là, des jeunes en général, viennent pour apprendre à surfer, pour avancer plus vite à moindre peine. Les explications d’Éric Dumay, cétologue. voilesetvoiliers.ouest-france.fr, VIDÉO. Ne pas confondre les dauphins en chasse et ceux qui viennent jouer devant votre étrave
  • Quelle est la raison qui vous pousse aujourd’hui à ne pas disputer l’USPGA le 6 août prochain ? En fait, il y a plusieurs raisons qui m’incitent à ne pas aller à San Francisco jouer ce premier Majeur de la saison (6-9 au TPC Harding Park). D’abord, j’ai effectué il y a quinze jours un stage à Montpellier avec la Team St-Laurent et mon niveau de jeu était très faible. Je me suis fait également opérer d’un œil au début du mois de juin… Je devais porter des lunettes et je dois avouer que j’ai eu du mal à m’y habituer. Outre ces deux raisons, l’organisation du voyage vers la Californie était très compliquée. Il faut assurer quinze jours de quarantaine aux États-Unis et compte tenu des conditions sanitaires là-bas, trouver un logement et un lieu pour s’entraîner, c’était loin d’être évident. Il y avait trop d’interrogations ! On s’est dit avec mon staff que partir quinze jours là-bas à m’entraîner tout seul pour un unique tournoi, certes un tournoi du Grand Chelem, ça ne valait pas le coup. Avec le Covid-19 là-bas, on est sûr de rien. C’est une décision qui n’a pas été facile à prendre. Ce voyage vers les États-Unis commençait à m’inquiéter. Personnellement, j’aurais adoré passer deux semaines en Californie, je n’y suis jamais allé… Mais à un moment donné, il faut se poser les bonnes questions. Avec Franck (Lorenzo-Vera) et Max (Demory), on s’est dit que ça ne me ferait pas trop de mal d’avoir une quinzaine de jours de boulot et de reprendre la compétition avec le UK Swingsur le Tour européen qui débute dans quelques jours (le 22 juillet à Newcastle pour le British Masters). Là, depuis que j’ai pris cette décision, je me sens bien plus apaisé.  , Hébert : «Ne pas jouer l’USPGA, une décision qui n’a pas été facile à prendre»
  • Mieux vaut jouer contre un pipeux que contre un chanceux. De Pierre Leroux (1797-1871)
  • Aucun jeu ne peut se jouer sans règles. De Vaclav Havel / Méditations d'été
  • Je déteste perdre... Je préfère ne pas jouer. De Roberto C. Goizueta
  • Les hommes qui ne savent pas jouer me font peur. De Attila Jozsef / Poèmes
  • Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. De Friedrich Nietzsche
  • Les chefs d'orchestre se divisent en trois catégories : - ceux qui laissent jouer - ceux qui font jouer - ceux qui empêchent de jouer. De Anonyme / Victoires de la musique classique - 4 Février 1997
  • Bien jouer c'est ne pas jouer... C'est très facile ! De Simone Signoret / Entretien avec Madeleine Chapsal - Décembre 1984
  • Pourquoi jouer tant de notes alors qu'il suffit de jouer les meilleures ? De Miles Davis
  • Il n'est pas difficile de jouer, mais de s'arrêter de jouer. De Proverbe polonais
  • Tromper, jouer, trahir : les secrets d’amour. De Camille Laurens / Dans ces bras-là
  • Il faut jouer pour devenir sérieux. De Aristote
  • J'ai souvent joué avec l'homme, dit Dieu. Mais quel jeu, c'est un jeu dont je tremble encore. Charles Péguy, Le Mystère des saints Innocents, Gallimard

Images d'illustration du mot « jouer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « jouer »

Langue Traduction
Corse ghjucà
Basque jolastu
Japonais 遊ぶ
Russe играть
Portugais jogar
Arabe للعب
Chinois
Allemand spielen
Italien giocare
Espagnol jugar
Anglais to play
Source : Google Translate API

Synonymes de « jouer »

Source : synonymes de jouer sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires