Irriter : définition de irriter


Irriter : définition du Wiktionnaire

Verbe

irriter \i.ʁi.te\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’irriter)

  1. Mettre en colère, provoquer l'agacement, la contrariété, l'impatience de quelqu'un.
    • Rien ne m’irrite plus que de pareils discours.
    • C’est un homme qui s’irrite facilement.
    • Pourquoi vous irriter ainsi ?
    • Un rien suffit pour l’irriter.
    • On vous a irrité contre moi.
    • Irriter les esprits par des mesures imprudentes.
  2. (Transitif) Agacer, importuner.
    • Vos provocations commencent à m’irriter.
  3. (Figuré) Augmenter, exciter, rendre plus fort, plus violent.
    • Vous irritez sa colère, son courroux, au lieu de chercher à l’apaiser.
    • Les obstacles irritaient son courage.
    • Cela ne fit qu’irriter sa passion, ses désirs, sa douleur.
  4. (Médecine) Causer de la douleur, de la chaleur et de la tension dans un organe, dans un tissu quelconque.
    • La piqûre des orties irrite la peau.
    • Avoir les muqueuses irritées.
  5. (Moins courant) Causer une simple excitation des membranes, nerfs, etc.
    • Cette musique discordante m’irrite les nerfs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Irriter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IRRITER. v. tr.
Mettre en colère. Rien ne m'irrite plus que de pareils discours. C'est un homme qui s'irrite facilement. Pourquoi vous irriter ainsi? Un rien suffit pour l'irriter. On vous a irrité contre moi. Irriter les esprits par des mesures imprudentes. Il signifie aussi, figurément, Augmenter, exciter, rendre plus fort, plus violent. Vous irritez sa colère, son courroux, au lieu de chercher à l'apaiser. Les obstacles irritaient son courage. Cela ne fit qu'irriter sa passion, ses désirs, sa douleur. Il signifie, en termes de Médecine, Qui détermine de la douleur, de la chaleur et de la tension dans un organe, dans un tissu quelconque. La piqûre des orties irrite la peau. Avoir les muqueuses irritées. Il se dit, quelquefois, en parlant d'une Simple excitation des membranes, des nerfs, etc. Cette musique discordante m'irrite les nerfs.

Irriter : définition du Littré (1872-1877)

IRRITER (i-rri-té) v. a.
  • 1Mettre en colère, en parlant des personnes qui irritent. Irriter un taureau, un lion. Ne dites pas à ce zélé magistrat qu'il travaille plus que son grand âge ne le peut souffrir ; vous irritez le plus patient de tous les hommes, Bossuet, le Tellier. A-t-il craint d'irriter les puissants, quand il a pu secourir les faibles ? Fléchier, Duc de Mont. On n'avait qu'à l'irriter : alors, fougueux et hors de lui-même, il éclatait par des menaces, Fénelon, Tél. XVI. Eurymaque n'avait qu'à le contredire ; en l'irritant, il découvrait tout, Fénelon, ib.

    Fig. Tout à coup une noire tempête enveloppa le ciel, et irrita toutes les ondes de la mer, Fénelon, Tél. VI.

    Absolument. Je veux me faire craindre, et ne fais qu'irriter, Corneille, Cinna, IV, 3.

    Mettre en colère, en parlant des choses qui irritent. Ta fortune est bien haut, tu peux ce que tu veux : Mais tu ferais pitié même à ceux qu'elle irrite…, Corneille, Cinna, V, 1. Ici tous les objets vous blessent, vous irritent, Racine, Athal. II, 3. Les moindres retardements irritaient son naturel ardent, Fénelon, Tél. XVI. La honte irrite enfin le plus faible courage, Voltaire, Henr. III.

  • 2Rendre plus vif, plus ardent, en parlant des personnes. Quel démon vous irrite et vous porte à médire ? Boileau, Sat. IX. Mais de faire fléchir un courage inflexible, … D'enchaîner un captif de ses fers étonné, …C'est là ce que je veux, c'est là ce qui m'irrite, Racine, Phèdre, II, 1.
  • 3Rendre plus vif, plus violent, en parlant des choses. Irriter le mal. Irriter la fièvre. Enfin épargnez-moi ces tristes entretiens Qui ne font qu'irriter vos tourments et les miens, Corneille, Poly. II, 2. Sévère craint ma vue, elle irrite sa flamme, Corneille, ib. II, 5. Que n'a pas fait ce Sauveur miséricordieux [Jésus] pour prévenir les malheurs de ses citoyens ? fidèle au prince comme à son pays, il n'a pas craint d'irriter l'envie des pharisiens en défendant les droits de César, Bossuet, le Tellier. Pour ne pas irriter la haine publique déclarée contre le ministère, Bossuet, ib. Pourquoi veux-tu, cruelle, irriter mes ennuis ? Racine, Androm. II, 1. Et c'est cette vertu si nouvelle à la cour Dont la persévérance irrite mon amour, Racine, Brit. II, 2. Je vois que mon silence irrite vos dédains, Racine, ib. III, 3. La possession des richesses ne fait qu'en irriter la soif, Fénelon, t. XVIII, p. 54. Les sciences irritent sa curiosité au lieu de la satisfaire, Massillon, Car. Avenir. La mollesse De leur goût dédaigneux irritait la paresse, Voltaire, Henr. X. Comment irriter, par degrés, la curiosité du spectateur ? Voltaire, Lett. d'Argental, 16 mai 1767. Et tous ses ennemis irritent ma colère, Voltaire, Tancr. II, 1. Me voir rappeler incessamment tant de doux souvenirs, c'était irriter le sentiment de mes pertes, Rousseau, Conf. VI. Il faudrait s'attacher principalement à irriter l'appétit, Diderot, Interprét. de la nat. n° 39.
  • 4Causer une excitation sur les membranes et sui les nerfs. Irriter la membrane pituitaire par des sternutatoires. Cela m'irrite les nerfs.
  • 5 Terme de médecine. Exciter dans une partie une activité excessive, accompagnée d'ordinaire d'une sensation plus ou moins douloureuse. La fumée irrite l'œil.
  • 6S'irriter, v. réfl. Devenir irrité, se mettre en colère. Quels foudres [ô Dieux] lancez-vous quand vous vous irritez, Si même vos faveurs ont tant de cruautés ? Corneille, Hor. III, 1. Mais ce n'est pas assez, amis, de s'irriter, Il faut voir quels moyens on a d'exécuter, Corneille, Pomp. IV, 1. Faible, et qui s'irritait contre un trépas si lent, Racine, Mithr. V, 4. Qu'un jeune homme ne s'irrite jamais contre un vieillard, qu'il ne le menace jamais, Diderot, Opin. des anc. phil. (Pythagorisme).

    S'irriter que, s'irriter de ce que. Sa bonté [de Dieu] s'irrite que vous lui fassiez demander des grâces pour autrui, tandis que vous vous réservez le privilége de pouvoir l'outrager encore vous-même, Massillon, Carême, Véritable culte.

    Par extension, devenir impatient. Plus l'obstacle qu'on trouve à ses grandeurs paraît faible, plus l'ambition s'irrite de ne pas le vaincre, Bossuet, Polit. X, III, 5.

    Fig. La mer s'irrite, commence à s'irriter, la mer s'agite, commence à s'agiter.

  • 7Devenir plus vif, en parlant des choses. Les haines s'irritaient en secret. Ta fureur s'irritant soi-même dans son cours, Racine, Brit. V, 6. Ce feu, longtemps caché, qui vient de nous surprendre, Dans Vérone allumé, s'irritait sous la cendre, Ducis, Othello, I, 1.
  • 8 Terme de médecine. Contracter une irritation. Sa gorge s'irrite à force de parler.

    On a dit en un sens analogue : le sang s'irrite. Je pense à votre belle jeunesse, à votre santé… comme vous en avez abusé, comme votre sang s'est irrité, Sévigné, 11 mai 1680.

HISTORIQUE

XVIe s. Si furent irritez et provoquez contre les Romains, Bercheure, f° 11, verso.

XVe s. Je suis beaucoup irrité Contre toi, vin desloyal, Basselin, XX.

XVIe s. Ilz attisoient le feu le plus qu'ilz pouvoient au dedans de la ville, en l'irritant par toute maniere qu'il leur estoit possible, Amyot, Brut. 39. Un tousseur continuel irrite mon poulmon, Montaigne, I, 91. La volupté mesme cherche à s'irriter par la douleur, Montaigne, III, 2. Irriter les frelons, Cotgrave Le zele est une ardante affection de l'ame qui tend à l'honneur de Dieu et au salut du prochain, dont s'ensuit aussi qu'elle s'irrite quand on le deshonore, Lanoue, 68. L'eau qu'on arreste en est plus irritée, Et bruit plus fort plus elle est arrestée, Desportes, Diverses amours, XV, dialogue.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Irriter : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

IRRITER, v. act. (Gramm.) c’est exercer l’ire ou la colere. Les fautes des hommes irritent les dieux ; on irrite un animal en le tourmentant. La contrainte irrite le desir. Le mal s’irrite souvent par le remede. Il y a des hommes qu’on irrite facilement ; les Poëtes en sont ; genus irritabile vatum.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Irriter : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « irriter » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « irriter »

Étymologie de irriter - Littré

Lat. irritare, que les étymologistes latins regardent comme un fréquentatif de irrire, inrire, gronder, grogner, en parlant d'un chien. Du supin irritum vient le causatif irrītare, faire gronder comme un chien, irriter. In-rire est formé de in, en, et rire, qui est le radical sanscrit rāi, rāgati, il aboie (dans le véda).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de irriter - Wiktionnaire

D’irrito, qui chez les Romains signifiait exciter un chien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « irriter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
irriter irite play_arrow

Conjugaison du verbe « irriter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe irriter

Citations contenant le mot « irriter »

  • Avant de mettre le gel, assurez-vous d’avoir la peau propre. Pour les peaux sèches, ce traitement peut irriter la peau et provoquer des picotements. Presse santé, Comment traiter les cicatrices au gel d’aloé ? | Pressesante.com
  • Six ans plus tard, Başakşehir a-t-il réussi son pari ? Sportivement, c’est indéniable. Le club de l’extrême-ouest d’Istanbul a terminé deux fois vice-champion en 2017 et 2019 et s’est qualifié pour sa première Ligue Europa en 2018. Avant de glaner, enfin, un premier titre de champion et irriter le trio historique. Pourtant, Başakşehir sonne toujours creux. L’affluence moyenne de son stade ne dépasse pas 3000 personnes (pour une enceinte qui peut en contenir 17 000, ndlr), soit la douzième affluence moyenne du championnat. Même les supporters d’Erdoğan ne s’y rendent pas. "Sociologiquement, Başakşehir peut avoir une valeur sur le terrain, mais dans la société, il n’en a aucune, analyse le chercheur. On ne peut pas créer un mouvement politique autour d’un club, mais on ne peut pas non plus inventer un club et pousser ce club à la popularité en utilisant sa puissance politique. C’était le but d'Erdoğan avec Başakşehir, mais en Turquie, ça ne marche pas comme ça. Un citoyen peut soutenir de manière fanatique Erdoğan politiquement et continuer à supporter Galatasaray, Fenerbahçe et Beşiktaş. Ce n’est pas incompatible. C’est pourquoi les gens ne basculent pas à supporter Başakşehir." Francetvsport, Turquie : Istanbul Başakşehir, l'ombre d'Erdoğan derrière le champion
  • Si rien ne fonctionne, peut être que l’épilation en institut est la meilleure option pour vous. Les professionnelles de l’épilation savent épiler le bikini sans irriter la peau et elles ont des techniques pour déloger les poils en limitant la douleur (on vous le rappelle, cette zone est très sensible).  billie, Voici comment éviter les boutons et l’irritation du bikini lors du rasage | billie
  • Dans ces conditions, L’Equipe indique que le technicien portugais a de très fortes chances de se trouver toujours en poste pour le stage de pré-saison qui débutera lundi à Dinard. Cette situation bancale commence sérieusement à irriter les joueurs. , Bordeaux : le stage avec Sousa, le groupe agacé - Football MAXIFOOT
  • Il y a comme cela des hommes de caractère si fâcheux et si faciles à irriter, qu'il vaudrait mieux les ignorer complètement que de les avoir pour amis. De Érasme / Eloge de la folie
  • Les théories servent à irriter les philistins, à séduire les esthètes et à faire rire les autres. De Amélie Nothomb / Le Sabotage amoureux
  • Corrige-nous Yahvé, mais dans une juste mesure, sans t'irriter, pour ne pas trop nous réduire. De Jérémie / Ancien Testament
  • S'irriter d'un reproche, c'est reconnaître qu'on l'a mérité. De Tacite / Annales
  • Si ton ennemi te semble colérique, cherche à l'irriter encore davantage. De Sun Tzu / L'art de la guerre
  • Il ne faut pas s'irriter contre le cours des choses. De Euripide

Traductions du mot « irriter »

Langue Traduction
Corse irrità
Basque narritagarriak
Japonais 苛立ち
Russe раздражают
Portugais irritar
Arabe يزعج
Chinois 刺激
Allemand reizen
Italien irritare
Espagnol irritar
Anglais irritate
Source : Google Translate API

Synonymes de « irriter »

Source : synonymes de irriter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « irriter »


Mots similaires