La langue française

Irrité

Sommaire

  • Définitions du mot irrité
  • Étymologie de « irrité »
  • Phonétique de « irrité »
  • Citations contenant le mot « irrité »
  • Traductions du mot « irrité »
  • Antonymes de « irrité »

Définitions du mot « irrité »

Trésor de la Langue Française informatisé

IRRITÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de irriter*.
II. − Emploi adj.
A. − [En parlant d'un tissu, d'un organe] Qui est légèrement enflammé. Plaie, gorge irritée. Comme à la suite de toutes les orgies, j'avais la tête lourde, la bouche pâteuse et l'estomac irrité (Vidocq, Mém., t. 1, 1828-29, p. 51).
B. − [En parlant d'une pers.] Qui se trouve dans un état d'énervement, plus ou moins proche de la colère. Christophe, irrité et nerveux, essaya de lire, ne put, et monta dans sa chambre (Rolland, J.-Chr., Buisson ard., 1911, p. 1396).Un Shamane qui perdait plusieurs patients les uns après les autres était vite traité de sorcier; en Californie et dans les régions avoisinantes, des Indiens qui se trouvaient dans ce cas ont été parfois tués par la parenté irritée du défunt (Lowie, Anthropol. cult., trad. par G. Métraux, 1936, p. 342).Ce matin-là, mécontent, irrité, il (...) était parti chasser seul, pour occuper le temps et pour oublier (Druon, Lis et lion,1960, p. 317).
P. métaph., littér. [En parlant des éléments] Déchaîné, furieux. Flots, vents irrités. Le bruit de la mer irritée, dont les vagues assaillaient les murs du château, se joignit à la grande voix de la tempête, et les rochers parurent s'ébranler (Balzac, Enf. maudit,1831-36, p. 337):
Oh! Qui m'emportera sur quelque tour sublime D'où la cité sous moi s'ouvre comme un abîme! Que j'entende, écoutant la ville où nous rampons, Mourir sa vaste voix, qui semble un cri de veuve, Et qui, le jour, gémit plus haut que le grand fleuve, Le grand fleuve irrité, luttant contre les ponts! Hugo, Feuilles automne,1831, p. 787.
Qui annonce, qui manifeste, qui dénote cet état d'énervement. Air, regard, sourire, visage irrité. Il s'imaginait (...) les bruits irrités de vaisselle qu'il entendrait l'après-midi entière (Zola, Faute Abbé Mouret,1875, p. 901).Un article de Mirbeau, galopade d'épithètes à la fois irritées et laudatives, faisait partir toute une édition (L. Daudet, Brév. journ.,1936, p. 236).
Prononc. et Orth. : [iʀite]. Att. ds Ac. dep. 1694.

Wiktionnaire

Adjectif

irrité \i.ʁi.te\

  1. De mauvaise humeur à cause de quelque chose.
    • C'était évidemment une satisfaction de pure forme donnée par Londres aux exigences irritées de la France. Il fallait bien que les puissances locarniennes parussent tomber d'accord. — (Victor Margueritte, Le cadavre maquillé : La S.D.N. (Mars-Septembre 1936), Flammarion, 1936, p.35)
  2. Qui subit une irritation.

Forme de verbe

irrité \i.ʁi.te\

  1. Participe passé masculin singulier de irriter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IRRITER. v. tr.
Mettre en colère. Rien ne m'irrite plus que de pareils discours. C'est un homme qui s'irrite facilement. Pourquoi vous irriter ainsi? Un rien suffit pour l'irriter. On vous a irrité contre moi. Irriter les esprits par des mesures imprudentes. Il signifie aussi, figurément, Augmenter, exciter, rendre plus fort, plus violent. Vous irritez sa colère, son courroux, au lieu de chercher à l'apaiser. Les obstacles irritaient son courage. Cela ne fit qu'irriter sa passion, ses désirs, sa douleur. Il signifie, en termes de Médecine, Qui détermine de la douleur, de la chaleur et de la tension dans un organe, dans un tissu quelconque. La piqûre des orties irrite la peau. Avoir les muqueuses irritées. Il se dit, quelquefois, en parlant d'une Simple excitation des membranes, des nerfs, etc. Cette musique discordante m'irrite les nerfs.

Littré (1872-1877)

IRRITÉ (i-rri-té, tée) part. passé d'irriter
  • 1Mis en colère. Ma haine est un effet d'un amour irrité, Rotrou, Bél. I, 3. Il [un mauvais auteur] ne gagnera rien sur ce juge irrite [le lecteur] Qui lui fait son procès de pleine autorité, Boileau, Sat. IX. Pourvu que par ma mort tout le peuple irrité Ne vous ravisse pas ce qui m'a tant coûté, Racine, Brit. IV, 2. Je sais jusqu'où s'emporte un amant irrité, Racine, Iphig. III, 7. Le sénat chaque jour et le peuple irrités De s'ouïr par ma voix dicter vos volontés, Racine, Brit. IV, 2. Et pour mieux apaiser ses mânes irrités, Racine, Phèdre, V, 7. La mer, mugissant, ressemblait à une personne qui, ayant été longtemps irritée, n'a plus qu'un reste de trouble et d'émotion, étant lasse de se mettre en fureur, Fénelon, Tél. VI. Ce n'est pas un Dieu irrité qui nous envoie, Massillon, Carême, Mot. de conv.

    Il se dit fig. et poétiquement des choses, dans le même sens. Le fleuve irrité franchit ses rivages. Il vit sans inquiétude frémir à l'entour les flots irrités, Bossuet, le Tellier.

  • 2 Terme de médecine. Qui a subi une irritation. Les poumons irrités par un air froid et piquant.

    Les humeurs sont irritées, se disait autrefois pour exprimer qu'elles devenaient plus âcres, et qu'elles étaient dans un mouvement extraordinaire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « irrité »

Du participe passé du verbe irriter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « irrité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
irrité irite

Citations contenant le mot « irrité »

  • Une rencontre qui a de quoi rendre inquiets les supporters madrilènes. Le Real Madrid vient d'enchaîner un deuxième match sans succès de suite. Et Zinédine Zidane s'est montré particulièrement irrité après le coup de sifflet final : 90min.com, Real Madrid : Zidane visiblement irrité après la défaite en Supercoupe

Traductions du mot « irrité »

Langue Traduction
Anglais irritated
Espagnol irritado
Italien irritata
Allemand irritiert
Chinois 恼怒的
Arabe غاضب
Portugais irritado
Russe раздраженный
Japonais イライラしている
Basque haserre
Corse irritatu
Source : Google Translate API

Antonymes de « irrité »

Partager