La langue française

Incommode

Sommaire

  • Définitions du mot incommode
  • Étymologie de « incommode »
  • Phonétique de « incommode »
  • Citations contenant le mot « incommode »
  • Traductions du mot « incommode »
  • Synonymes de « incommode »
  • Antonymes de « incommode »

Définitions du mot incommode

Trésor de la Langue Française informatisé

INCOMMODE, adj.

A. − [En parlant d'une chose] Qui n'est pas commode, qui n'est pas pratique, ne répond pas aux besoins ou aux convenances de quelqu'un. Outil incommode; habit incommode; heure incommode; route incommode. À mesure que l'on s'élève en mathématiques du simple au composé, le même tour de démonstration, par les complications qu'il entraîne, devient de plus en plus incommode ou impraticable (Cournot, Fond. connaiss.,1851, p. 33).Un traitement qu'il eût été difficile et incommode de suivre seul à l'auberge (Tocqueville, Corresp. [avec Gobineau], 1858, p. 296).Si Jacqueline avait cru que sa petite maison lui était assignée pour toute la durée de sa vie, elle l'eût trouvée moins incommode et moins étroite (Rolland, J.-Chr., Amies, 1910, p. 1206).
B. − P. ext., littér. ou vieilli (dans la plupart des emplois).
1. [En parlant d'une chose ou d'un animé] Qui met dans un état d'inconfort physique ou de malaise moral; qui gêne, dérange, importune. Attitude, posture incommode; situation incommode; bruit, chaleur incommode; insectes incommodes; voisins incommodes. Je vais faire luire à tes yeux l'incommode et fâcheuse vérité (Restif de La Bret., M. Nicolas,1796, p. 132).Elle eût souhaité pouvoir s'humilier davantage et donner plus de force à sa prière en adoptant quelque position incommode ou pénible, ou par quelque mortification (Hémon, M. Chapdelaine,1916, p. 124):
Il trouvait qu'il y avait plus de naturel qu'à Paris; mais, par une conséquence naturelle, les sots étaient bien plus incommodes à Nancy. « Ce qui manque tout à fait à ces gens-ci, même aux meilleurs, se disait Lucien, c'est l'imprévu. » Stendhal, L. Leuwen, t. 1, 1835, p. 251.
DR. Établissements dangereux, insalubres ou incommodes. Établissements industriels ou commerciaux qui présentent des causes de danger ou des inconvénients, soit pour la sécurité, la salubrité ou la commodité du voisinage, soit pour la santé publique, soit encore pour l'agriculture, et qui de ce fait sont soumis à une législation particulière (d'apr. Réau-Rond. 1951, p. 560, s.v. établissements). La réglementation s'appuie sur une loi de 1917 relative aux procédures d'autorisation sous condition des « établissements dangereux, incommodes et insalubres », ce qui écarte les dangers massifs de proximité mais n'a aucun effet sur la lente diffusion de la pollution (Belorgey, Gouvern. et admin. Fr.,1967, p. 383).
[Suivi d'un compl.]
Incommode à qqn, pour qqn.Il est digne de remarque que les plus laides [des formes] ont été données aux animaux nuisibles ou incommodes à l'homme (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 278).L'un d'eux s'étant enivré, brisa une assiette et devint fort bruyant et singulièrement incommode pour les convives (Mussetds Revue des Deux Mondes,1833, p. 779).
(Chose) incommode à qqc.Qui nuit à quelque chose, qui lui est défavorable, néfaste. Dans un temps où ceux qui vouloient se délivrer d'une règle fâcheuse à l'amour-propre, et incommode aux passions, se contentoient de quelque chose qui ressemble à des raisonnements (Bonald, Législ. primit., t. 2, 1802, p. 128).Je remarque une fois de plus combien la passion véritable est incommode à l'éloquence (Gide, Journal,1905, p. 55).
2. [En parlant d'une pers.] Qui est d'un commerce difficile, d'un caractère peu accommodant, peu conciliant. Personnage incommode; créancier incommode; humeur incommode. L'importun créancier qui aurait pour débiteur un agent du pouvoir, le père intraitable qui lui refuserait la main de sa fille, l'époux incommode qui défendrait contre lui la sagesse de sa femme (Constant, Princ. pol.,1815, p. 150).Chef autoritaire mais humain et généreux, subordonné incommode mais inébranlablement fidèle (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 158).
[P. méton.] Le mysticisme breton, un peu âpre et incommode, mais pénétré de tendresse (Mounier, Traité caract.,1946, p. 737).
Prononc. et Orth. : [ε ̃kɔmɔd]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1534 « pénible à supporter, dommageable » (Rabelais, Gargantua, XXII, éd. R. Calder et M.A. Screech, p. 83); 2. 1546 « fâcheux, ennuyeux » d'une chose (Est., 640b, Vaganay ds Rom. Forsch. t. 37, p. 83); 1588 d'une pers. (Montaigne, Essais, III, XIII, éd. A. Thibaudet, p. 1053) 3. 1547 « peu commode, peu pratique » (J. Martin, trad. de Vitruve, 53b, d'après H. Vaganay, loc. cit.). Empr. au lat. class.incommodus « fâcheux, importun, désagréable (des pers. et des choses) ». Fréq. abs. littér. : 307. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 632, b) 412; xxes. : a) 303, b) 357.
DÉR.
Incommodément, adv.D'une manière incommode. Celui-ci écrivait, assez incommodément agenouillé devant la table (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 497).Deux bureaux (...) étaient incommodément aménagés en contrebas de la galerie les desservant (Cain,Transform. B. N.,1959,p. 51)[ε ̃kɔmɔdemɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1reattest. 1505 incommodeement (Lexique de Desdier Christol, 77 rob, R. Arveiller ds Mél. Séguy, p. 68); de incommodé, part. passé adj. de incommoder*, suff. -ment2ou considéré comme dér. de incommode par suffixation anal. [-éement] -ément (cf. Nyrop t. 3, § 608 commodément).

Wiktionnaire

Adjectif

incommode \ɛ̃.kɔ.mɔd\ masculin et féminin identiques

  1. Qui n’est pas commode, dont l’usage cause la gêne.
    • Le toit est plat ; l’escalier est en bois, très grossier et très incommode. — (Léon Feer, Le Tibet, 1886, chap. III, 1re partie)
    • Elles apitoyaient : leurs vêtements incommodes, effrangés par les broussailles, salis de terre rouge, étaient indignes d’épouses de prêtres. — (Victor Segalen, Les Immémoriaux, Plon, 1929, p. 121)
  2. Qui cause du malaise, de la fatigue, de l’ennui.
    • L’intensité du froid avait d’ailleurs fait de cette neige une poussière, assez incommode au marcheur. — (Victor Hugo, L’Homme qui rit, 1869, Livre premier, chap. 3)
    • Le voyageur se tenait assis ou accroupi sur la selle, dans une posture incommode, tandis qu’un domestique conduisait l’animal par la bride. — (Charles Remy, Notes et mémoires variés sur le Japon, Questroy et Cie, 1884, page 93)
  3. Qui est importun, en parlant d’une personne ou d’un animal.
    • Il n’y a point de sots si incommodes que ceux qui ont de l’esprit. — (François de La Rochefoucauld, Maximes, 1664, n° 451)
    • Près de Saigon, un couple de tigres rôdait naguère aux environs des forts du sud. La garnison résolut de se débarrasser de ces voisins incommodes. — (Paul-Émile-Marie Réveillère, Mers de Chine, Pichon et Cie, 1872, page 86)

Forme de verbe

incommode \ɛ̃.kɔ.mɔd\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de incommoder.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de incommoder.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de incommoder.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de incommoder.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de incommoder.

Adverbe

incommode \Prononciation ?\

  1. Incommodément, d'une façon qui ne convient pas.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INCOMMODE. adj. des deux genres
. Qui n'est pas commode, dont l'usage cause la gêne. Outil incommode. Être logé dans une maison fort incommode. Des vêtements incommodes. Il signifie aussi Qui cause du malaise, de la fatigue, de l'ennui. L'extrême chaleur est incommode. C'est une infirmité bien incommode. Situation, posture incommode. Le bruit est incommode. Ce grand vent était fort incommode. Il signifie encore Qui est importun, à charge, en parlant des Personnes et des animaux. C'est un voisin bien incommode. C'est un homme d'une société fort incommode, d'une humeur fort incommode.

Littré (1872-1877)

INCOMMODE (in-ko-mo-d') adj.
  • 1Qui n'est pas commode, qui n'offre pas de commodité. Outil incommode. Logement incommode. Si j'avais à remettre la tête d'un enfant ainsi gâté [par le goût de la toilette], j'aurais soin que ses habits les plus riches fussent les plus incommodes, Rousseau, Ém. II.
  • 2Qui cause du malaise, de la gêne. La chaleur est incommode. Je ne pouvais faire une plus incommode perte [il s'agit de la mort d'un serviteur] dans mon petit domestique, Sévigné, juin 1690 (n° 1284, édit. RÉGNIER) Quelqu'un dira peut-être qu'elle n'a pas ressenti de ces douleurs aiguës qui font qu'on regarde la mort comme une consolation et la vie comme un supplice ; que sa croix a été plus incommode que pesante, Fléchier, Mme de Mont. Une langueur qui semble d'abord plus incommode que dangereuse, des maux d'autant plus à plaindre…, Fléchier, Dauphine.
  • 3Importun, à charge, en parlant des personnes. Ne voulez-vous pas me défaire de votre marquis incommode ? Molière, Critique, 1. Importun à tout autre, à soi-même incommode, Boileau, Sat. VIII. Sa vertu l'avait rendu incommode à Idoménée, Fénelon, Tél. VI.

    Par extension, il se dit des animaux qui troublent et fatiguent. Il n'y a rien de plus incommode que les cousins et les mouches.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

INCOMMODE, adj. (Grammaire & Morale.) il se dit de tout ce qui nous gêne, de quelque maniere que ce soit. Ainsi un forgeron est un voisin incommode. Il y a des vertus incommodes ; on aimeroit mieux des vices faciles. Il y a d’honnêtes fâcheux, de bonnes gens très-incommodes.

Incommodé, adj. (Marine.) se dit d’un vaisseau à qui il est arrivé quelque accident, comme de perdre quelques-uns de ses mâts, d’avoir sa manœuvre en desordre, d’être désemparé dans un combat, ou d’avoir une voie d’eau. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « incommode »

 Dérivé de incommodus avec le suffixe -e.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. incommodus, de in… 1, et commodus, commode.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin incommodus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « incommode »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
incommode ɛ̃kɔmɔd

Citations contenant le mot « incommode »

  • Tout a son endroit et son envers. La meilleure chose blesse si on la prend à contresens ; au contraire, la plus incommode accommode si elle est prise par le manche. De Baltasar Gracian y Morales / L'homme de cour
  • Les respects signifient : incommodez-vous. De Blaise Pascal / Pensées
  • Le plaisir est comme un lit de roses, mais le pli d'une seule suffit pour incommoder beaucoup. De Bernard Fontenelle
  • Il semble qu'il entre dans les plaisirs des princes un peu de celui d'incommoder les autres. De Jean de La Bruyère / Caractères
  • La montagne de débris, composée principalement de résidus de bois, s’est enflammée il y a quelques semaines sans avoir été aperçue. La fumée de l’incendie, poussée par le vent, incommode des employés de l’hôpital de la Cité-de-la-Santé. TVA Nouvelles, La fumée d'un incendie incommode un hôpital de Laval | TVA Nouvelles
  • L’esprit porte le corps comme un vêtement incommode, trop large, trop long et raide de partout. De Ernst Theodor Amadeus Hoffmann / Princesse Brambilla
  • Se mettre à plat ventre, c'est bien. Toutefois cette position est incommode pour lécher la main de celui qui vous donne des coups de pied dans le derrière. De Erik Satie
  • En hiver ainsi qu'en été Est incommode la pauvreté. De Dicton français
  • Il n'y a aucune honte à être pauvre, mais c'est bigrement incommode. De Sydney Smith / Aphorisme
  • Macadam - A supprimé les révolutions : plus moyen de faire des barricades. Est néanmoins bien incommode. De Gustave Flaubert / Dictionnaire des idées reçues
  • Le Covid-19 ne s’attaque pas qu’aux poumons ou à la gorge. Depuis le début, il joue avec nos nerfs. Nous avons affaire à un ennemi complexe, surprenant, mystérieux. Il nous laisse croire, comme cet été, qu’il a bien voulu disparaître, et revient en hiver avec férocité. Pourquoi envoie-t-il ceux-ci sous les respirateurs, alors qu’il incommode à peine ceux-là ? On croit savoir qu’il est dangereux pour les plus âgés et bénin pour les gamins, et voilà que des centenaires le chassent à grands coups de canne et que des jeunes dans la force de l’âge sont fauchés en quelques jours. Pourquoi pond-il un cluster ici, et boude tel autre territoire ni plus ni moins prudent ? Cet ennemi est injuste, cruel, il semble vouloir toujours nous prendre à revers, là où on ne l’attendrait pas. Dernier avatar : alors qu’on croyait le tenir au bout de la seringue grâce aux vaccins, voilà qu’il nous fait une pirouette génétique et joue les mutants, semblant nous lancer : "Attrape-moi si tu peux !" ladepeche.fr, Les nerfs solides - ladepeche.fr
  • Seul Henri était présent au tribunal. L’incident commence quand ce dernier fait du bruit avec le moteur de sa voiture, ce qui incommode son voisin Paul. Ensuite les versions sont différentes selon chacun. Henri raconte : «  je suis descendu de ma voiture et mon voisin était à sa fenêtre et m’insultait. Il est descendu dans la rue et m’a donné un coup de poing, alors je me suis défendu.  » Le témoignage de Paul ne va pas dans le même sens. Il dit que ce tapage est récurrent et qu’il est descendu de son appartement pour discuter mais que c’est Henri qui lui... La Voix du Nord, Le Cateau : deux voisins condamnés pour une bagarre dans la rue
  • Cette mesure, annoncée par le gouvernement Trudeau en décembre, incommode des voyageurs obligés de partir pour des raisons familiales. Passer un test à l’extérieur du pays peut être très dispendieux. Le Journal de Montréal, Les tests ne découragent pas les voyageurs | JDM

Traductions du mot « incommode »

Langue Traduction
Anglais inconvenient
Espagnol inconveniente
Italien sconveniente
Allemand ungünstig
Chinois 不方便
Arabe غير مريح
Portugais inconveniente
Russe неудобно
Japonais 不便
Basque deserosoa
Corse inconveniente
Source : Google Translate API

Synonymes de « incommode »

Source : synonymes de incommode sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « incommode »

Partager