La langue française

Expédient

Définitions du mot « expédient »

Trésor de la Langue Française informatisé

EXPÉDIENT1, ENTE, adj.

Qui est utile, opportun. Avoir quelques bons amis bien sincères et bien francs, et quant aux camarades s'en servir quand il y a lieu, − voilà, je crois, la méthode la plus expédiente pour vivre en paix (Verlaine, Corresp.,t. 1, 1869-96, p. 278).Les yeux sont si lointains qu'un télescope, semble-t-il, serait expédient pour les observer (Bloy, Femme pauvre,1897, p. 140).
Avec une nuance péj. Qui n'a d'autre valeur que celle d'un moyen ingénieux :
1. Le diplôme donne à la société un fantôme de garantie, et aux diplômés des fantômes de droits. Le diplômé passe officiellement pour savoir : il garde toute sa vie ce brevet d'une science momentanée et purement expédiente. Valéry, Variété III,1936, p. 277.
Croire, trouver expédient de + inf. Des officiers d'état-major, après avoir fait trembler le Palais de Justice, trouvent expédient de menacer le Parlement à son tour (Clemenceau, Iniquité,1899, p. 229):
2. [Je] faisais les cent pas devant le 126 du boulevard Montparnasse à l'attendre. Au lieu de Paul, c'est Léon Blum qui s'est amené, pour esquiver une invitation à déjeuner avec M. J'ai cru expédient de l'inviter tout aussitôt. Gide, Journal,1914, p. 396.
Il est expédient de, que. Ce poison de la plus ténébreuse officine des enfers est toujours invariablement versé, chaque fois qu'il est expédient d'ameuter des hommes contre Dieu (Bloy, Femme pauvre,1897p. 165).Les princes vous font savoir qu'ils arriveront sur les cinq heures, à la barrière de Clichy, et qu'il est expédient d'aller vous y faire tuer. Vous irez? (Vogüé, Morts,1899, p. 227).Il n'est pas expédient, Monsieur, que nous nous mêlions des affaires séculières, quelque rapport qu'elles aient aux choses spirituelles (Bremond, Hist. sent. relig.,t. 3, 1921, p. 237).
Prononc. et Orth. : [εkspedjɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1878 traité sous subst.; adj. en 1932. Étymol. et Hist. 1370-72 choses ... proffitables ou expedientes (Oresme, Éthiques, éd. A. D. Menut, livre IX, chap. 8, p. 471). Empr. au lat. class. expediens part. prés. de expedire littéralement « débarrasser le pied » d'où « dégager, lever les obstacles; apprêter, préparer; exécuter vivement quelque chose, mettre en ordre; être avantageux; être à propos ». Fréq. abs. littér. : 194.

EXPÉDIENT2, subst. masc.

Moyen ingénieux auquel on recourt pour sortir d'une situation délicate. Expédient provisoire, temporaire; avoir recours à un expédient; être fertile en, à bout d'expédients. Gourville, c'est l'homme à expédients, à moyens, à invention; il a de l'imagination, mais sans chimère (Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 5, 1852, p. 359).Tous les expédients étaient bons pour la distraire (Loti, Mariage,1882, p. 129).J'ai trouvé un expédient qui me permettra, je crois, de passer quelques jours de plus près de vous (Gide, Isabelle,1911, p. 633).
Avec une valeur péj. Moyen, action souvent peu honnête, qui permet de sortir momentanément d'une difficulté, d'un embarras, sans pour autant les résoudre. Tomber dans une vie d'expédients. − Tu n'as plus à hésiter, reprit le père, marie-la, puisque le mariage émancipe. Mais cet expédient paraissait répugner à la mère chaque jour davantage (Zola, Joie de vivre,1884, p. 889).Il nous fallut user de vingt ignobles expédients, comme de voler un peu de paille aux écuries du camp, ou de fouiller les poubelles des baraques allemandes pour en extraire les vieux journaux (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 51):
1. Molière, lorsqu'il écrit en vers, s'en tire à coups d'expédients; il connaît maints menus trucs pour satisfaire aux exigences de la mesure et de la rime. Mais, malgré sa grande habileté, l'alexandrin fausse un peu le ton de sa voix. Gide, Journal,1941, p. 82.
En partic., souvent au plur. Moyen honteux ou malhonnête de se procurer de l'argent. Le roi en était aux expédients pour payer les frais de « sa fête » (A. Daudet, Rois en exil,1879, p. 210).Depuis deux mois, Robineau, réduit aux expédients, menait une vie d'enfer, pour empêcher une déclaration de faillite (Zola, Bonh. dames,1883, p. 750).Vivre d'expédients :
2. L'impôt seul pouvait remplir le trésor et moins que jamais les Français étaient d'humeur à payer des impôts tandis qu'ils se plaignaient des expédients financiers auxquels la couronne était réduite. Bainville, Hist. Fr.,t. 1, 1924, p. 96.
Prononc. et Orth. : [εkspedjɑ ̃]. Cf. é-1. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) Fin xives. subst. sing. « avantage » (Oresme cité ds Meunier, Oresme, p. 177); b) 1673 subst. masc. plur. (Molière, Malade imaginaire, I, 7). Substantivation de expédient1*. Fréq. abs. littér. : 182 Bbg. Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 420.

Wiktionnaire

Adjectif

expédient

  1. Qui est utile, opportun.
    • Il est expédient de bifurquer à faux pour dérouter les pillards qui braconnent les tenderies dès l'aube, avant le propriétaire. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Entre le Christ, Calvin et M. le sénateur Bérenger, ce n’est que de la terrasse d’un café que la confusion est possible. Mais il peut être expédient de les fourrer dans le même sac. — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 297-298)
    • Vous ferez ce que vous jugerez expédient.
    • Cela est expédient ou il est expédient, il est à propos, il est nécessaire.
    • Il est expédient de faire cela, que vous fassiez cela.

Nom commun

expédient \ek.spe.djɑ̃\

  1. Moyen de rencontre pour résoudre quelque difficulté, surmonter un obstacle, réussir dans quelque affaire.
    • Déroutés, les hommes du 24 mai cherchèrent une issue. On a dit qu'ils se rabattirent sur un expédient : la République sans les républicains. Ce n'est pas tout à fait cela. Ils essayèrent de fonder le mac-mahonisme qui, dans leur esprit devait préparer l'orléanisme. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  2. Ressource passagère qui parfois ne libère que provisoirement d’un embarras.
    • L'honorable M. Bertauld nous a dit encore : Je repousse votre projet de loi parce que c'est un expédient, une loi de circonstance, et qu'il n'appartient pas aux assemblées politiques de se saisir de faits particuliers pour en faire l'objet d'une modification législative. — (« Séance du 18 février 1873 », dans les Annales de l'assemblée nationale: compte-rendu in extenso des séances : Annexes, Paris : Imprimerie du Journal officiel, vol. 16, page 117)
    • La faim me devenait intolérable et, dans quelques heures, c’était de nouveau la nuit ; il s’agissait de trouver un expédient pendant qu’il en était temps encore. — (Knut Hamsun, La Faim, traduction de Georges Sautreau, 1961, p. 272)
    • Vivre d’expédients.
    • N'être qu’un expédient, n'être qu'une ressource passagère qui laissera bientôt retomber dans l’embarras celui qui l’emploie.
    • Être aux expédients, en être aux expédients, être réduit à user de toutes sortes de moyens pour se procurer des ressources.

Forme de verbe

expédient \ek.spe.di\

  1. Troisième personne du pluriel de l’indicatif présent de expédier.
  2. Troisième personne du pluriel du subjonctif présent de expédier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXPÉDIENT, ENTE. adj.
Qui est utile, opportun. Vous ferez ce que vous jugerez expédient. Il s'emploie surtout dans la locution Cela est expédient. Il est expédient, Il est à propos, il est nécessaire. Il est expédient de faire cela, que vous fassiez cela. Il s'emploie souvent comme nom masculin avec le sens de Moyen de rencontre pour résoudre quelque difficulté, surmonter un obstacle, réussir dans quelque affaire ou de Ressource passagère qui parfois ne libère que provisoirement d'un embarras. Trouvez-moi quelque expédient. C'est un homme d'expédients. Il est fertile en expédients. Proposer des expédients. Se résoudre à des expédients. Recourir à un expédient. Cette mesure est un mauvais expédient. Ce n'est qu'un expédient, C'est une ressource passagère qui laissera bientôt retomber dans l'embarras celui qui l'emploie. Être aux expédients, en être aux expédients, Être réduit à user de toutes sortes de moyens pour se procurer des ressources. Il était toujours aux expédients. Vivre d'expédients.

Littré (1872-1877)

EXPÉDIENT (èk-spé-di-an) adj. m.
  • Qui expédie, facilite, profite. Il était expédient de faire cela. Vous seul [Dieu] savez ce qui m'est expédient, vous êtes le souverain maître, faites ce que vous voudrez, Pascal, Prière pour l'us. des maladies. Ne croyant pas que tout ce qui était permis fût expédient, Fléchier, M. de Mont. Si tout leur est permis, tout n'est pas expédient, Massillon, Carême, Mélange. Quand le prince lui a dit [à un citoyen] : Il est expédient à l'État que tu meures…, Rousseau, Contr. soc. II, 5.

REMARQUE

Expédient n'est employé qu'au masculin et avec le verbe être. Il n'y a cependant aucune raison pour ne pas en user comme dans les siècles passés, lui donner un féminin et l'employer ainsi que tout autre adjectif.

HISTORIQUE

XIVe s. Que pour notre vie faire bonne, il est miex et plus expedient dire et prononcier que delettacion est malvese chose, Oresme, Eth. 294. Ordonnances justes et expedientes, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVIe s. L'Estat de France est maintenant si attenué et affoibli, qu'il ne seroit pas expedient qu'il se departist de ces alliances, Lanoue, 379.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « expédient »

(Siècle à préciser) Du latin expediens, de expedio ; voir expédier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç, expedien ; espagn. espediente ; ital. espediente ; du latin expedire, être utile, proprement dégager, de ex, hors, et pes, pedis, pied : tirer le pied hors. D'après Palsgrave, p. 9 (XVIe siècle), on prononçait euzpedient.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « expédient »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
expédient ɛkspedjɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « expédient »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « expédient »

  • L'amnistie est l'expédient des gouvernements faibles. De Hervé Bazin / Vipère au poing
  • Le trop d’expédients peut gâter une affaire. De Jean de La Fontaine / Fables
  • Dans la vie il y a deux expédients à n’utiliser qu’en dernière instance : le cyanure ou la loyauté. De Michel Audiard / Le Gentleman d’Epsom
  • Les assurances ! Encore un expédient devenu nécessaire dans le monde rendu manchot d'où nous sortons ! De Guy-René Plour / Défricheur de Hammada
  • «L’Europe unie n’est pas un expédient moderne, économique ou politique, mais c’est un idéal qu’approuvent depuis mille ans tous ses meilleurs esprits, ceux qui ont vu loin.». 1960. Dans les locaux du Centre européen de la culture qu’il a fondé dix ans plus tôt à Genève, le philosophe suisse Denis de Rougemont achève son anthologie Vingt-huit siècles d’Europe. La conscience européenne à travers les textes (Ed. Payot). Le Temps, A Strasbourg, l’Europe à réinventer - Le Temps
  • Cet expédient a donné l’occasion de mettre en lumière son club et sa capacité à se retrousser les manches. Parmi les projets, il y a une volonté de mettre en place une section jeunes qui n’en est qu’à ses balbutiements en complément d’une formation seniors qui évolue en départementale : « On veut faire découvrir notre sport et participer à la vie du village. Nous n’en sommes pas encore à avoir une équipe de jeunes. On a repris l’entraînement dans notre salle et on va le faire tout l’été », explique Marc Dreyfuss. Le basket virtuel c’est bien mais effectivement rien ne vaut sa pratique en condition réelle avec tous les à-côtés qui font les charmes du sport collectif. , Sport lorrain | Ban-de-Laveline s’est offert une sympathique fenêtre de tir
  • Les producteurs d’alcool qui expédient avec UPS bénéficieront d’une couverture contre les dommages lorsqu’ils utiliseront cet emballage approuvé par UPS. Les marchands en ligne qui expédient de l’alcool devront obtenir l’approbation préalable de leur compte. Vivez l'actualité avec Repha.fr, UPS propose désormais des spiritueux et des emballages de vin approuvés pour les marchands en ligne du Royaume-Uni - Vivez l'actualité avec Repha.fr
  • Cette rapide dérive de Titan n'est pas totalement une surprise : Jim Fuller, astrophysicien à Caltech, avait en 2016 publié une théorie expliquant que les lunes extérieures peuvent migrer aussi vite que les intérieures parce qu'elles se verrouillent sur des orbites qui les font entrer en résonance avec leur planète et qui les expédient vers le large. Cette théorie est aujourd'hui brillamment validée par deux séries de mesures différentes. Elle pourrait s'appliquer à d'autres planètes du système solaire ainsi qu'aux exoplanètes découvertes récemment possédant des exolunes et même aux systèmes d'étoiles binaires. Sciences et Avenir, Titan s'éloigne à toute vitesse de Saturne - Sciences et Avenir

Traductions du mot « expédient »

Langue Traduction
Anglais expedient
Espagnol conveniente
Italien espediente
Allemand zweckmäßig
Chinois 权宜
Arabe ملائم
Portugais expediente
Russe целесообразный
Japonais 便宜
Basque komenigarria
Corse spaciente
Source : Google Translate API

Synonymes de « expédient »

Source : synonymes de expédient sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « expédient »

Expédient

Retour au sommaire ➦

Partager