La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « hostilité »

Hostilité

Variantes Singulier Pluriel
Féminin hostilité hostilités

Définitions de « hostilité »

Trésor de la Langue Française informatisé

HOSTILITÉ, subst. fém.

A. − Vieilli. Acte d'ennemi. Commettre des hostilités (Ac.). Il avait commis particulièrement plusieurs hostilités contre les Français : on devait l'en punir (Baudry des Loz., Voy. Louisiane,1802, p. 76) :
1. Dix ou douze chiens énormes, grands comme des veaux, frisés comme des moutons, se ruèrent sur nous en montrant toutes leurs dents. Nos protecteurs les reçurent à coups de pierres, et après un quart d'heure d'hostilités, la paix se fit. About, Roi mont.,1857, p. 75.
Au plur., mod. Les hostilités. La guerre. L'arrêt, la cessation, le début, la fin, l'ouverture des hostilités; cesser, commencer, ouvrir, poursuivre, reprendre les hostilités. Les gouvernements ont arrêté leurs conditions. Les hostilités ne peuvent cesser avant la signature de l'armistice (Foch, Mém., t. 2, 1929, p. 296) :
2. ... après Charleroi la guerre se rapproche. Après Ypres, il faut se résigner à ne pas la voir finir à l'hiver. On s'installe en France... Les hostilités s'étendent maintenant à toute l'Europe. Morand, Londres,1933, p. 60.
En partic.
Agressivité proche de la belligérance. État d'hostilité d'un pays envers un autre. Là, l'hostilité des Maures, qui allait grandissant à mesure qu'il s'avançait, le contraignit à revenir en arrière (Hist. sc.,1957, p. 1457).
Demi-hostilité. État d'animosité. La France est déjà dans une demi-hostilité avec les Turcs (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, p. 454).
B. − Sentiment d'inimitié plus ou moins déclarée.
1. [Avec manifestations d'agressivité ouverte] Acte d'hostilité. C'était la lutte sans merci, l'hostilité meurtrière grandissant de jour en jour (Zola, Lourdes,1894, p. 191) :
3. Don Rodrigo : (...) Il faut que je tue celui à qui je dois d'être si mal traité! Tant d'hostilité ne s'explique pas; il y a du déshonneur dans cette affaire. Camus, Chev. Olmedo,1957, 2ejournée, 6, p. 765.
2. [En l'absence de démonstrations] Hostilité latente, muette. Vous savez que le silence est la forme la plus meurtrière de l'hostilité universelle contre moi (Bloy, Journal,1898, p. 281).Dans ses regards je lisais le soupçon, l'hostilité sourde, peut-être la haine (Daniel-Rops, Mort,1934, p. 292).
C. − Attitude d'opposition à quelqu'un ou à quelque chose. Être en hostilité avec l'autorité, son entourage, un gouvernement. Une hostilité au père, à qui l'on assimile toute pression sociale, des inhibitions consécutives à des rebuffades affectives (Mounier, Traité caract.,1946, p. 474) :
4. À la suite de son élection, le Président Kennedy décida la reprise des négociations, qu'il voulait voir aboutir malgré une hostilité croissante du Pentagone et de certains membres de la Commission atomique américaine... Goldschmidt, Avent. atom.,1962, p. 196.
Loc. (Être) en butte à l'hostilité de qqn. Les frères Pereire, en butte à l'hostilité de beaucoup d'hommes d'affaires et de banquiers jaloux de leur succès, furent mis en liquidation judiciaire (Lesourd, Gérard, Hist. écon.,1968, p. 76).
P. anal. [Le compl. de n. désigne un élément naturel, le monde qui nous entoure] L'hostilité du climat, du vent. Ce sentiment est bien évoqué par Bachelin dans les pages où l'hiver a toute son hostilité (Bachelard, Poét. espace,1957, p. 53) :
5. Je suis né pauvre, sous un ciel heureux, dans une nature avec laquelle on sent un accord, non une hostilité. Je n'ai donc pas commencé par le déchirement, mais par la plénitude. Camus, Actuelles I,1948, p. 225.
Prononc. et Orth. : [ɔstilite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1353 (Haigneré, éd. Chartes de S. Bertin, II, 343, d'apr. Barbier ds Fr. mod. t. 23, p. 63). Empr. au b. lat.hostilitas « sentiments hostiles ». Fréq. abs. littér. : 810. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 602, b) 682; xxes. : a) 1 236, b) 1 820.

Wiktionnaire

Nom commun - français

hostilité \ɔs.ti.li.te\ féminin

  1. (Politique) Acte d’un ennemi ou état de guerre.
    • Le monde entier prenait part aux hostilités, sans pouvoir envisager la possibilité d’une paix prochaine, sans même l’espoir de recouvrer jamais la paix. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 392 de l’édition de 1921)
    • L'Autriche déclarait en outre, qu'elle trouvait inadmissible que, dans l'article 3, les puissances se congratulassent de la signature de la paix entre la Prusse et le Danemarck, les hostilités ayant formellement repris. — (Eugène de Guichen, Les grandes questions européennes et la diplomatie des puissances sous la seconde république française, Paris : chez Victor Attinger, 1929, page 112)
    • Un commencement d’hostilités. — Commencer les hostilités. — Suspendre les hostilités.
  2. (Par extension) (Par hyperbole) Comportement d'inimitié ou d'opposition ; disposition hostile.
    • Voici, pour commencer, ce que j’écrivais, il y a six ans, dans un livre de colère que l’hostilité générale s’efforça d’étouffer par tous les moyens imaginables. — (Léon Bloy, Le Salut par les Juifs, Joseph Victorion et Cie, 1906)
    • L’indifférence en matière de foi était devenue de règle, car d’hostilité on n’en sentait point trop encore ; à peine sourdait-elle, peut-être, dans quelques propos sacrilèges que les mauvaises langues : […], s’essayaient malicieusement dans l’ombre à propager. — (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Pavlov ne s'est pas borné à abdiquer simplement la psychologie en tant que science. Il voyait naître en lui le sentiment d’hostilité irréconciliable envers cette « alliée de la physiologie » qui n'a pas fait ses preuves. — (E. Asratian, I. Pavlov : sa vie et son œuvre, page 78, Éditions en langues étrangères, Moscou, 1953)
    • Victime de l’hostilité d'Arago en France et de Humboldt en Allemagne, Paravey a la mentalité d'un persécuté. Il se plaint dès 1835 « de sourdes et odieuses manœuvres qui tendent sans cesse à se renouveler.» — (Jean-Claude Drouin, Un esprit original du XIXe siècle : le chevalier de Paravey (1787-1871), dans la Revue d'histoire de Bordeaux et du département de la Gironde, 1970, p. 67)
    • Il n'y avait pas encore de déclin appréciable dans l'influence des ordres soufis. L’hostilité que leur manifestaient les wahhabites avait peu de poids en dehors de l'Arabie centrale. — (Albert Hourani, Histoire des peuples arabes, traduit de l'anglais par Paul Chemla, Éditions du Seuil, 1993, p.413)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HOSTILITÉ. n. f.
Acte d'un ennemi ou État de guerre. Commettre des actes d'hostilité, des hostilités. La guerre est déclarée, mais il n'y a encore eu aucun acte d'hostilité de part ni d'autre. Ce prince se livra à des actes d'hostilité, sans avoir déclaré la guerre. Un commencement d'hostilités. Commencer les hostilités. Suspendre les hostilités. Par extension, il se dit aussi d'une Disposition hostile. L'hostilité persévérante de cette nation contre la France. L'hostilité qu'a montrée à ce projet tout un parti politique.

Littré (1872-1877)

HOSTILITÉ (o-sti-li-té) s. f.
  • 1Acte d'ennemi qu'un État fait exercer contre un autre. On commença les hostilités. Commettre des actes d'hostilité. La Russie possédait quelques forts vers le fleuve d'Amour, à trois cents lieues de la grande muraille ; il y eut beaucoup d'hostilités entre les Chinois et les Russes au sujet de ces forts, Voltaire, Russie, I, 7. L'hostilité sans déclaration de guerre contre un peuple voisin qui sommeille tranquillement sur la foi des traités…, Raynal, Hist. phil. X, 14.

    Fig. Disposition à l'inimitié. Procurez-vous sa haine et son hostilité Plutôt qu'une amitié…, Rotrou, Bélis. IV, 6.

  • 2Disposition hostile des États et gouvernements. L'hostilité de la Restauration contre le gouvernement révolutionnaire d'Espagne finit par la guerre.

    Sentiment d'opposition hostile, quant à la politique et aux affaires publiques. L'hostilité des journaux contre le nouveau ministère.

HISTORIQUE

XVIe s. Par voye et hostilité de guerre, Lettres de Louis XII, t. I, p. 81, dans LACURNE. Le temps de minorité et hostilité qui auroit esté telle que durant icelle on n'auroit peu agir ny deffendre, Coust. génér. t. I, p. 694. Declarant criminels de leze majesté tous ceux qui en forme d'hostilité ont pris les armes contre le roy en son royaume, Condé, Mémoires, p. 685. Jamais l'ambition, jamais les inimitiez publicques ne poulserent les hommes les uns contre les aultres à si horribles hostilitez et calamitez si miserables [qu'en Amérique les Espagnols], Montaigne, IV, 20.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hostilité »

Du latin hostilitas.
 Dérivé de hostile, avec le suffixe -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. hostilitat ; espagn. hostilidad ; ital. ostilità ; du lat. hostilitatem (QUICHERAT, Addenda), qui vient de hostilis, hostile.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hostilité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hostilité ɔstilite

Fréquence d'apparition du mot « hostilité » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « hostilité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « hostilité »

  • La comédie est une forme d’agression et d’hostilité socialement acceptée.
    George Carlin
  • Ce ne sont ni les brigands ni les incendies qui détruisent le monde, mais la haine, l'hostilité, les petites intrigues...
    Anton Tchekhov — Oncle Vania
  • L'amitié entre femmes n'est jamais que la suspension des hostilités.
    Antoine de Rivarol
  • Plus grave que l’hostilité : l’indifférence.
    Antoine Audouard — Un Pont d’oiseaux
  • L'hostilité à l'art, c'est aussi l'hostilité au neuf, à l'imprévu.
    Robert Bresson — Notes sur le cinématographe
  • Au moment où vous écrivez les derniers paragraphes, le livre vous témoigne une certaine hostilité dans sa hâte de se libérer de vous.
    Patrick Modiano — Discours de réception de son prix Nobel de littérature
  • Tout refus de communiquer est une tentative de communication ; tout geste d'indifférence ou d'hostilité est appel déguisé.
    Albert Camus — L'Etranger
  • Les dirigeants de plusieurs provinces canadiennes ont exprimé leur hostilité à toute réouverture de cette frontière alors que les États-Unis connaissent une augmentation du nombre de cas recensés de coronavirus dans plusieurs États.
    Coronavirus. La frontière entre le Canada et les États-Unis devrait rester fermée jusqu’au 21 - Redon.maville.com
  • L’organisation tire la sonnette d’alarme, car les inégalités existantes ont été consolidées par plusieurs mois de confinement, et les personnes LGBTI ont été confrontées à de terrifiants actes de discrimination, de stigmatisation, d’hostilité et de violence.
    La marche des fiertés rappelle à point nommé que les personnes LGBTI ne doivent pas être exclues des mesures de lutte contre la pandémie de COVID-19 | Amnesty International
  • Les plus belles figures de femmes que j'ai connues sont résignées ; et je n'imagine même pas que puisse me plaire et n'éveiller en moi quelque pointe d'hostilité, le contentement d'une femme dont le bonheur ne comporterait pas un peu de résignation.
    André Gide — Journal - Juin 1907
Voir toutes les citations du mot « hostilité » →

Traductions du mot « hostilité »

Langue Traduction
Anglais hostility
Espagnol hostilidad
Italien ostilità
Allemand feindseligkeit
Chinois 敌意
Arabe العداء
Portugais hostilidade
Russe враждебность
Japonais 敵意
Basque etsaitasuna
Corse ostilità
Source : Google Translate API

Synonymes de « hostilité »

Source : synonymes de hostilité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hostilité »

Combien de points fait le mot hostilité au Scrabble ?

Nombre de points du mot hostilité au scrabble : 11 points

Hostilité

Retour au sommaire ➦