Hisse : définition de hisse


Hisse : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

HISSER, verbe trans.

A. − MAR. Élever, faire monter (une embarcation, un canot, une voile, un fardeau) à une hauteur déterminée, par traction sur un cordage travaillant sur une poulie ou un palan et actionné soit à la main, soit à l'aide d'un appareil de levage. Synon. embarquer, guinder; anton. abaisser, abattre, descendre.Harbert et le marin se rembarquèrent donc sur le Bonadventure, dont l'ancre fut levée, la voile hissée (Verne, Île myst.,1874, p. 362).Sous voiles, sa livarde et son hunier hissés, son grand foc, son petit foc, sa trinquette établis et sa brigantine d'artimon déployée, la barque à Papadakis avait grande allure (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 170).V. aussi bonnette ex. 1 :
1. Le radeau fut hissé un peu plus haut, le mât de charge pivota, et l'engin et son homme disparurent le long de la coque. En pesant sur le palan, Gérard s'aperçut que les ordres de Simon avaient été exécutés. Peisson, Parti Liverpool,1932, p. 247.
Cour. Hisser le drapeau, les couleurs. Synon. arborer; anton. amener, abattre.[Faire] amener le pavillon tricolore et hisser l'Union Jack (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 172) :
2. La plus belle des aventures (...) est la rencontre de deux vaisseaux (...). Les deux bâtiments s'approchent, hissent leur pavillon, carguent à demi leurs voiles, se mettent en travers. Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 258.
[À l'impér., en emploi interjectif pour rythmer un effort collectif sur un cordage; p. ext. effort individuel bref, intense et répété] Oh hisse! Ohé hisse! « Oh! hisse » des matelots, jurons, chants, sifflets de bateaux à vapeur (A. Daudet, Tartarin de T.,1872, p. 51).On tira, tous attelés à la corde, Buteau d'abord, puis la Frimat, la Bécu, Françoise, Lise elle-même (...) − Ohé hisse! criait Buteau, tous ensemble!... (Zola, Terre,1887, p. 259).
B. − P. ext. Hisser sur, à, jusqu'à.Élever, faire monter (quelque chose ou quelqu'un) en faisant un effort. Des gosses, hissés sur l'épaule des pères, ouvraient des yeux fascinés (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 451).Au terminus de la voie ferrée, le chauffeur avait hissé leur malle, et quelques ballots, sur le toit (Camus, Exil et roy.,1957, p. 1561).V. bassin ex. 27 :
3. − C'est étrange, dis-je au petit prince, tout est prêt : La poulie, le seau et la corde... (...). Je ne voulais pas qu'il fît un effort : − Laisse-moi faire, lui dis-je, c'est trop lourd pour toi. Lentement je hissai le seau jusqu'à la margelle. Saint-Exup., Pt Prince,1943, p. 482.
P. métaph. Ils avaient (...) hissé à grand-peine leur courage au niveau de cette épreuve, tendu leurs dernières forces pour demeurer sans faiblir à la hauteur de cette souffrance (Camus, Peste,1947, p. 1275).
Hisser sur un piédestal, sur le pavois (au fig.). Élever au plus haut degré, estimer au plus haut point. Fie-toi à moi toujours, comme si j'étais resté encore sur ce piédestal où ton amour m'avait hissé (Flaub., Corresp.,1846, p. 399).
Emploi pronom. S'élever avec effort. Se hisser sur un mur, à une fenêtre; se hisser sur la pointe des pieds, à la force du poignet; se hisser sur un cheval. Bernard (...) s'était hissé sur son bureau et balançait les jambes (Martin du G., Devenir,1909, p. 54).Je l'imitai et me hissai sur des échasses aussi hautes que les siennes, malgré une horrible peur de tomber (A. France, Vie fleur,1922, p. 402) :
4. Assister aux exécutions constitue un devoir [pour le gamin de Paris] (...). Pour ne rien perdre de la chose, on escalade les murs, on se hisse aux balcons, on monte aux arbres, on se suspend aux grilles, on s'accroche aux cheminées. Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 696.
Au fig. Synon. de se hausser.Se hisser au premier rang, à l'échelon supérieur, à une fonction, au pouvoir. Elle avait une façon prévenante d'écouter qui prêtait de la valeur à ses interlocuteurs et les encourageait à se hisser pour elle au-dessus de leur niveau habituel (Martin du G., Thib., Pénitenc., 1922, p. 796) :
5. ... offrir même une aide pour franchir les mauvais jours à venir, (...) croyez-moi cher monsieur, c'est atteindre plus haut que l'ambitieux vulgaire et se hisser à ce point culminant où la vertu ne se nourrit plus que d'elle-même. Camus, Chute,1956, p. 1485.
REM. 1.
Hissage, subst. masc.,mar. Action de hisser. Palan de hissage. Une poulie de retour sera employée pour diriger sur un treuil ou un cabestan le garant d'une caliorne de hissage (Galopin, Lang. mar.,1925, p. 49).
2.
Hissement, subst. masc.Même sens. Hissement des couleurs ([Pesch], Hist. École nav.,1889, p. 312).[Son] aigre comme un hissement de poulie (Lorrain, Sens. et souv.,1895, p. 184).
Prononc. et Orth. : [ise] init. asp., (il) hisse [is]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. a) 1552 inse! « commandement pour faire tirer quelque chose en haut » (Rabelais, Quart Livre, éd. R. Marichal, XX, 34); b) 1573 ysser « tirer en haut, surtout à l'aide d'une corde » (Du Puys); c) av. 1794 se hisser « s'élever avec effort » (Florian, L'Enfant et le dattier ds Fables, éd. H. Bonhomme, p. 202). Empr. du b. all.hissen « hisser » (cf. m. néerl. hischen, hijschen, de même sens), de formation onomatopéique. La forme nasalisée hinser est sans doute due à la volonté de rendre le bruit sourd que fait la corde sur laquelle on tire, cf. FEW t. 16, p. 209 b. Fréq. abs. littér. : 570. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 252, b) 832; xxes. : a) 974, b) 1 173. Bbg. Gorog (R.P. de). Notes on the etymology of several Fr. words of Germanic origin. Rom. Notes. 1959, t. 1, p. 75.

Hisse : définition du Wiktionnaire

Forme de verbe

hisse \is\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe hisser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe hisser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe hisser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe hisser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe hisser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Hisse : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HISSER. (H est aspirée). v. tr.
T. de Marine. Élever, hausser. Hisser une voile. Hisser son pavillon. Par extension,

SE HISSER signifie S'élever, se hausser avec effort. Je me hissai jusqu'à la fenêtre. Fig., Se hisser aux honneurs, à une fonction.

Hisse : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

HISSE, (Marine.) commandement que fait l’officier pour élever ou hausser quelque chose.

Hisse, hisse, commandement redoublé, pour dire hisser promptement. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « hisse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hisse is play_arrow

Citations contenant le mot « hisse »

  • Le service Bison futé hisse le drapeau orange vendredi 10 juillet et rouge samedi 11 juillet. , Circulation : en Auvergne-Rhône-Alpes, Bison futé hisse le drapeau rouge ce week-end | Actu Lyon
  • Neuchâtel a décidé de hisser un drapeau sur son Château, siège du gouvernement, pour indiquer le niveau de la pandémie de Covid-19 dans le canton. Actuellement, les cas restent sporadiques et le pavillon est bleu. , Neuchâtel hisse le drapeau de la pandémie - Le Matin
  • A partir de ce mercredi , le canton de Neuchâtel en Suisse a décidé de hisser un drapeau de couleur sur le château de la ville de Neuchâtel, pour montrer la progression de l'épidémie. Drapeau bleu, pour des cas sporadiques. Drapeau rouge en cas d'épidémie exponentielle France Bleu, En Suisse, le canton de Neuchâtel hisse des drapeaux de couleur représentant la situation du Covid19
  • Aux jeunes, mis en situation, il importe de montrer leurs capacités à se hisser au niveau de leurs aînés. De Roger Lemerre / L’Equipe.fr
  • Il en est plus d'un qui, à vouloir se hisser sous les feux des projecteurs, s'est retrouvé pendu à la lanterne. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • Il faut se ménager des haltes dans le quotidien pour descendre en soi, ou plutôt pour se hisser à soi. De Jean-Marie Poirier / Le Prix du souvenir
  • Il n'y a jamais eu qu'un moyen de se hisser au pouvoir, c'est de crier : Peuple, on te trompe ! De Louis Latzarus / Eloge de la bêtise
  • Il y a trois sortes de fils : l'enfant qui ne vaut pas son père, celui qui se hisse à son niveau et celui qui le surpasse. De Massa Makan Diabaté / Une hyène à jeûn

Traductions du mot « hisse »

Langue Traduction
Corse sollevamento
Basque hoist
Japonais ホイスト
Russe подъемник
Portugais guindaste
Arabe رفع
Chinois 提升
Allemand hissen
Italien montacarichi
Espagnol izar
Anglais hoist
Source : Google Translate API

Synonymes de « hisse »

Source : synonymes de hisse sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hisse »


Mots similaires