La langue française

Étarquer

Définitions du mot « étarquer »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTARQUER, verbe trans.

MAR. [Le compl. désigne un cordage, une voile] Raidir, tendre le plus possible. Étarquer une écoute, une voile. Les drisses doivent toujours être étarquées (Barber1969).Pas une voile qui ne fût vigoureusement étarquée (Verne, Tour monde,1873, p. 117).
Emploi pronom. à sens passif. Et [le vannier] établit sa voile, une fortune carrée en toile tissée à la maison, et brunie comme vieux cuir. Vent arrière, elle aiderait à la marche. Elle se gonfla, s'étarqua, et la barque commença de glisser (La Varende, Homme aux gants,1943, p. 101).
Prononc. : [etaʀke]. Étymol. et Hist. xviies. esterquer (Explication de divers termes ds Jal); 1773 étarquer (Bourdé de La Villehuet, Manuel des marins : hunier ... étarqué). Empr. au m. néerl. sterken « raffermir, consolider » (Verdam), v. FEW t. 17, p. 229a, Barbier Misc. 5, 11); le mot fr. signifie proprement « hisser une voile jusqu'à ce qu'elle soit tendue, raide ». Bbg. Artur (J.). Le Lang. des gens de mer. Déf. Lang. fr. 1970, no52, p. 24. − La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 340. − Le Scal (Y.). Lang. de la mar. à voile. Vie Lang. 1961, p. 190.

Wiktionnaire

Verbe

étarquer \e.taʁ.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Marine) Hisser une voile, de manière que les ralingues en soient très tendues.
    • Et louées Celles avec nous qui, sur les grèves souillées d’algues comme des bauges désertées, et dans la puanteur sacrée qui monte des eaux vastes —quand l’ipomée des sables vire au rouge d’hyacinthe,—et la mer revêtant sa couleur d’holocauste— auront su s’étarquer à de plus hautes vergues ! — (Saint-John Perse, « Amers » dans La Nouvelle Revue française, janvier 1953, no. 1, p. 24)
    • Du poignet, de la poigne, du nerf, étarque voyons, étarque — (Jacques Sternberg, Le Navigateur, 1977, page 140)
    • Eux aussi appréciaient la belle ouvrage, le bord bien tiré, le cap suivi au mètre près, le foc impeccablement étarqué, ni trop, ni trop peu, la voile serrée à la limite du frisottage de ses parties supérieures. — (Martine de Rosny-Farge, La Petite Fille du lac : souvenirs lémaniques, 2002, page 190)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ÉTARQUER (é-tar-ké) v. a.
  • Terme de marine. Hisser une voile, de manière que les ralingues en soient très tendues.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « étarquer »

Emprunté au néerlandais sterken « raffermir, consolider » Référence nécessaire
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « étarquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
étarquer etarke

Évolution historique de l’usage du mot « étarquer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « étarquer »

  • Pour compenser, et replacer le creux de la GV au plus près du mât, il faut étarquer le guindant avec la drisse ou le cunningham. Inversement, lorsque vous choquez le pataras, vous devez vous rappeler de relâcher la tension du guindant et de choquer l'écoute ou le hale-bas. Bateaux.com, Comment le pataras influence-t-il le réglage de la grand-voile?
  • À bord, les marins expérimentent une véritable vie communautaire : partage des tâches ménagères, participation aux manœuvres, temps conviviaux, sieste, échanges informels… « Nous passions beaucoup de temps à regarder la mer et à discuter, nous riions beaucoup », note le jeune homme. « C’est une vie très simple. Il faut se nourrir, faire avancer le bateau et le nettoyer pour qu’il soit propre, hisser les voiles, tirer sur les bouts, barrer, choquer la voile ou l’étarquer ». Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Un « fameux trois-mâts » pour retrouver le goût de la vie
  • Attention, on ne borde pas une drisse ! En effet, cette manœuvre est utilisée pour hisser la voile (et non la régler). Pour tendre la voile vers le haut, on parle alors d'étarquer une drisse… Bateaux.com, Que faire quand on vous dit : "Borde le foc !" ou "Choque la grand-voile" ?
  • L'inconvénient majeur de l'enrouleur, c'est qu'il ne permet pas d'étarquer la voile une fois enroulée. Ainsi, elle reste toujours trop creuse pour naviguer efficacement au près. Bateaux.com, Réduire la voile d'avant d'un voilier en utilisant un enrouleur
  • Ce n’est pas de la grande littérature, ça non, mais le compagnon idéal pour traverser la tempête du moment. La Voile pour les nuls fera de vous un marin de salon capable d’envoyer un spi, d’empanner, de virer de bord vent debout, de naviguer bâbord ou tribord amures, d’embraquer, d’étarquer, de manier le winch comme personne, de définir les mots pataras et hale-bas sans même une hésitation… Bref, ces 458 pages réveilleront le Tabarly qui sommeille en vous. Il sera temps ensuite, quand le soleil et l’insouciance brilleront à nouveau sur le pays, de passer de la théorie à la pratique. Et de vous lancer à la conquête des grands espaces. La Semaine, Survie en période de crise et de confinement : nos coups de cœur pour éviter les coups de blues

Traductions du mot « étarquer »

Langue Traduction
Anglais squeeze
Espagnol exprimir
Italien spremere
Allemand drücken
Chinois
Arabe يعصر
Portugais aperto
Russe выжимать
Japonais 絞る
Basque estutu
Corse schiacciare
Source : Google Translate API

Synonymes de « étarquer »

Source : synonymes de étarquer sur lebonsynonyme.fr

Étarquer

Retour au sommaire ➦

Partager