La langue française

Hérissé

Définitions du mot « hérissé »

Trésor de la Langue Française informatisé

HÉRISSÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de hérisser*.
II. − Adjectif
A. − [Avec un compl. introd. par de ]
1. Couvert d'un ensemble de choses qui se dressent comme des piquants. Littoral hérissé d'écueils; joues hérissées de barbe. Un pays hérissé de montagnes. Un bataillon hérissé de piques (Ac.). Sa ceinture était si hérissée de dards, qu'elle faisait une bosse dans son large manteau (Flaub., Salammbô, t. 1, 1863, p. 16).Chevaliers passant au pied des donjons tout hérissés de poivrières et de tours (Faure, Hist. art,1914, p. 510) :
1. ... des vieilles, assises sur le pas de leurs portes, un coussin hérissé d'épingles sur les genoux, agitaient déjà leurs fuseaux... Beauvoir, Mandarins,1954, p. 217.
[P. ell. du compl.] L'armée franque, hérissée et compacte, refusa le combat sans se laisser entamer (Grousset, Croisades,1939, p. 227).
2. Qui possède quelque chose que l'on présente comme peu heureux, choquant ou exagéré. Une science, une affaire hérissée de difficultés (Ac. 1835-1935). Les noms propres y sont hérissés d'épithètes; un héros manque rarement d'être divin, semblable aux immortels, ou honoré des peuples comme un dieu (Chateaubr., Génie, t. 1, 1803, p. 549).Écrit un sanglant billet, hérissé d'ironie, à ce paresseux R. (Barb. d'Aurev., Memor. 2,1838, p. 294).De bonnes gens hérissés de politesse, bardés de civilité (Larbaud, Barnabooth,1913, p. 290).
En partic. Un pédant hérissé de grec et de latin. ,,Qui cite à tout propos du grec et du latin`` (Ac.).
[P. ell. du compl.] Tout lui constituait un avenir hérissé vers lequel elle s'avançait en tremblant (Montherl., Songe,1922, p. 58).
B. − Dressé comme des piquants. Moustaches hérissées. Cheveux hérissés. Poil hérissé (Ac.). Le poil tout hérissé du souffle prophétique (Leconte de Lisle, Poèmes trag.,1886, p. 44).La digue plantée d'une triple rangée de courts pilotis hérissés (Van der Meersch, Empreinte dieu,1936, p. 181) :
2. Tarrou remarqua seulement que ses touffes, sur les tempes, étaient beaucoup plus hérissées et qu'un de ses lacets était dénoué. Camus, Peste,1947, p. 1414.
En partic. Dont les poils, les plumes se dressent comme des piquants. Synon. ébouriffé, hirsute.Animal hérissé. Saint-Victor arrive, hérissé, ébouriffé, non peigné, non lustré (Goncourt, Journal,1858, p. 490).Un poulailler entouré d'un treillage en fil de fer, où des poules hérissées dormaient sur leur perchoir (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 136).La fréquence sonore de leur tête hérissée est par moment atroce (Artaud, Théâtre et son double,1938, p. 81).
Au fig. Hérissé contre (qqn/qqc.).Dressé contre (quelqu'un ou quelque chose). Il tombait au milieu de tous les préjugés hérissés contre lui (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 418).
C. − [Le déterminé désigne une pers.] Qui est dans une disposition d'humeur défavorable (à quelqu'un ou à quelque chose). Synon. hargneux, revêche; anton. aimable.Quel homme hérissé! (Ac. 1935). Marcel effectivement nous mettait tous « dans un même sac » (...) quand il nous lardait d'impertinences, lui si hérissé (Blanche, Modèles,1928, p. 131).Pourquoi, dis-je alors, tout hérissé de haine (Abellio, Pacifiques,1946, p. 71) :
3. − Sois prudent, dit Ritchie. Ne commence pas par un éreintement. − Pourquoi pas? demanda Gomez hérissé. Sartre, Mort ds âme,1949, p. 26.
Prononc. : [eʀise] init. aspirée. Fréq. abs. littér. : 906. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 370, b) 1 802; xxes. : a) 1 243, b) 969.

Wiktionnaire

Forme de verbe

hérissé \e.ʁi.se\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe hérisser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HÉRISSER. (H est aspirée.) v. tr.
Dresser ses cheveux, ses poils, ses plumes, en parlant de l'Homme et des animaux. D'horreur, ses cheveux se hérissèrent. Le lion hérisse sa crinière quand il est irrité. Ce coq hérisse les plumes de son cou. Il se dit également en parlant des Cheveux, du poil, des plumes qui se dressent. Cheveux hérissés. Poil hérissé.

SE HÉRISSER signifie Dresser ses cheveux, son poil, ses plumes. Ce sanglier, ce coq est furieux, il se hérisse. Cet oiseau est irrité, les plumes de son cou se hérissent. Figurément, il se dit d'une Personne dont la susceptibilité est facilement irritable. Il se hérisse à tout propos. Adjectivement, Quel homme hérissé! On ne sait par où le prendre.

HÉRISSER, transitif, signifie, par analogie, Garnir une surface de choses en saillie, de pointes. On hérisse ce retranchement de pieux. Un bataillon hérissé de piques. Un pays hérissé de montagnes. Fig., Hérisser son style de pointes. Une science, une affaire hérissée de difficultés. Un pédant hérissé de grec et de latin, Qui cite à tout propos du grec et du latin. En termes de Botanique, Tige hérissée, Tige recouverte de poils rudes et apparents. Il se dit aussi des Saillants, des pointes. Les piquants qui hérissent la tige du rosier. Les épines, les buissons qui hérissent le bord d'un sentier. Les rochers qui hérissent les flancs d'une montagne.

HÉRISSER, intransitif, ou

SE HÉRISSER se dit en parlant des Cheveux, du poil, des plumes. Les cheveux lui hérissent de peur. Le poil des sangliers se hérisse quand ils sont irrités.

Littré (1872-1877)

HÉRISSÉ (hé-ri-sé, sée) part. passé de hérisser
  • 1Dressé en pointe aiguë. [Calchas] L'œil farouche, l'air sombre et le poil hérissé, Racine, Iphig. V, 6. Ses cheveux étaient hérissés, Fénelon, Tél. IX.

    Par extension. On ne voit guère plus de javelles pressées Que j'ai vu contre moi de piques hérissées, Tristan, Mariane, I, 3.

    Fig. et familièrement. C'est un homme hérissé, toujours hérissé, c'est un homme difficile avec qui on ne sait comment traiter.

    Style hérissé, style rude et déplaisant. Vous savez avec quelle fureur on affectait de louer l'Électre de Crébillon, ces vers durs et hérissés…, Voltaire, Lett. la Harpe, 25 mai 1764.

  • 2Couvert, garni de choses touffues, droites, aiguës. Un autel hérissé de dards, de javelots, Racine, Iphig. III, 1. Un rempart hérissé de piques et de dards, Voltaire, Orphel. I, 3. Depuis que la terre est hérissée de remparts bordés d'artillerie, ces grandes émigrations [des peuples barbares] ne sont plus à craindre, Voltaire, Mœurs, 88. La partie de l'île qui donne son nom à la colonie entière est hérissée, dans son centre, de rochers affreux, où il règne un froid continuel, Raynal, Hist. phil. XIII, 27.

    Poétiquement. L'hiver hérissé de glaçons.

    Terme de botanique. Couvert de poils rudes et fort apparents. Tige hérissée.

    Terme de zoologie. Se dit d'une surface ou de poils assez longs, serrés, un peu roides et durs au toucher.

  • 3 Fig. Qui est pourvu de certaines choses, défauts ou qualités, que l'on compare à des piquants. La dame en question passait pour hérissée de cette espèce de sagesse-là, Marivaux, Pays. parv. 5e part. Si, tout hérissé d'algèbre, le compas à la main, vous aviez respecté la poésie qui m'est chère…, je vous épargnerais peut-être, Gilbert, le Carnaval des auteurs.

    Hérissé de grec, de latin, qui cite à tout propos du grec, du latin. Tout hérissé de grec, tout bouffi d'ignorance, Boileau, Sat. IV. Allez, grande barbe, pédant hérissé de grec ; vous perdez le respect qui m'est dû, Fénelon, Dial. des morts mod. (Louis XI, Bessarion). Son précepteur, qui était un homme hérissé de latin, citait des passages de Virgile et d'Horace, Lesage, Bachel. de Salam. ch. 48.

    Il se dit des choses en un sens analogue. La vie est hérissée de ces épines, et je n'y vois d'autre remède que de cultiver son jardin, Voltaire, Lett. Luneau de Bois Germain, 21 oct. 1769. Un ouvrage sur Homère qu'il [Villoison] prendrait la liberté de présenter à Votre Majesté, s'il ne craignait que le grec dont cet ouvrage est hérissé ne la fit reculer deux pas en arrière, D'Alembert, Lett. au roi de Pr. 25 avr. 1774. L'origine de la population de l'Amérique est hérissée de difficultés inexplicables, Raynal, Hist. phil. XVII, 3.

    Absolument. L'érudition est hérissée dans les uns, et agréable dans les autres, D'Alembert, cité dans le Dict. de POITEVIN.

  • 4 Terme d'art militaire. Baril hérissé, voy. HÉRISSON FOUDROYANT.
  • 5 S. m. État de ce qui est hérissé. Le ton de la robe [d'un chien], le hérissé du poil, Th. Gautier, cité dans le Dict. de POITEVIN.

    Nom spécifique des poissons des genres tétrodon et baliste, dits aussi hérissons.

  • 6 S. f. Hérissée, chenille velue qui se tient sur l'artichaut, et qui est la chenille de la noctuelle.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hérissé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hérissé erise

Citations contenant le mot « hérissé »

  • Si quelqu’un dans un jardin bien arrosé brise la violette, le pavot Et le lys hérissé de langues jaunes, Les fleurs fanées laissent soudain tomber leur tête flétrie, Ne se tiennent plus et regardent, de leur cime, la terre. De Ovide / Les Métamorphoses - Livre X
  • La nouvelle loi locale ne s’appliquera qu’au territoire de la ville de Berlin – la capitale est l’un des 16 États-régions de l’Allemagne fédérale. Elle a cependant hérissé les syndicats de police et des politiciens de droite dans tout le pays. Certains ont menacé de ne plus envoyer leurs polices en renforts de leurs collègues berlinois, lorsqu’il s’agit par exemple d’assurer le maintien de l’ordre lors de gros événements. Chaque État-région dispose de sa propre police, responsable de l’ordre public mais aussi de la lutte contre la criminalité (il existe aussi des polices fédérales). La police de Berlin est déjà plutôt volontariste quand il s’agit de lutter contre l’homophobie par exemple. Elle a créé une cellule de contact dédiée, où les personnes victimes d’actes homophobes peuvent porter plainte. Basta !, À Berlin, une loi contre les discriminations hérisse la police et la droite - Basta !
  • Louis ferré hérissé, pas grave du tout avec 20% des voies ,moins d un électeur sur quatre le désaveu est total pour l ancien maire qui aura laissé bagneres de luchon en état de désolation total... Thermes à l agonie Plateau de superbagneres al abandon Parc du quinconces défiguré avec son skate parc Plus de casino Plus de piscines municipales Cours des comptes 2019 rapport catastrophique Les luchonnais sont hérissés de louis ferré... Adishatz ladepeche.fr, La composition des commissions hérisse L. Ferré - ladepeche.fr
  • Mercredi, des sources améri­caines et des respon­sables de l’or­ga­ni­sa­tion terro­riste ont annoncé la mort de Khaled al-Aruri. Ce diri­geant du Hurras ad-Din, un groupe syrien affi­lié à Al-Qaïda, a été tué à Idlib dimanche 14 juin 2020. Alors qu’il était dans sa voiture, un missile de 45 kilos hérissé de six épées lui est tombé dessus. Ulyces, L’US Army abat un chef d’Al-Qaïda avec un missile hérissé d'épées

Traductions du mot « hérissé »

Langue Traduction
Anglais spiky
Espagnol puntiagudo
Italien spinoso
Allemand stachelig
Chinois 尖刺的
Arabe شائك
Portugais pontiagudo
Russe остроконечный
Japonais とがった
Basque spiky
Corse spiky
Source : Google Translate API

Synonymes de « hérissé »

Source : synonymes de hérissé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hérissé »

Hérissé

Retour au sommaire ➦

Partager