Turlupiner : définition de turlupiner


Turlupiner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TURLUPINER, verbe

A. − Empl. trans.
1. Vieilli. Se moquer de. Il a reçu les papiers où on le turlupine, et il les a fait courir lui-même de fort bonne grâce (J. de Maistre, Corresp., t. 2, 1807, p. 421).Pour les hommes mûrs, ils sont condamnés à pâtir quoi qu'ils fassent. On blâme leur célibat et on raille leur désir de se marier. On querelle leur esprit de retraite et on turlupine leur courtoisie (Amiel, Journal, 1866, p. 455).
À la forme passive. Le frère du poëte, le docteur Boileau, avait été très-turlupiné lui-même, dans le numéro de juin 1703 [du journal de Trévoux] (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 354, note).
2. Pop., fam.
a) [Le suj. désigne une pers.] Agacer, tourmenter. Encore des fourbis, tout ça!... Je me méfiais... Silence, tas de gouapes! Oui, vous vous fichez de moi. C'est pour me turlupiner que vous buvez et que vous braillez là-dedans avec vos traînées (Zola, Assommoir, 1877, p. 783).Quand il [Maupassant] avait fini de turlupiner ses chers docteurs, il se réfugiait auprès d'une petite dame blonde (L. Daudet, Fant. et viv., 1914, p. 30).
Empl. pronom. Se tourmenter, se faire du souci. [L'amant] se turlupine Donc à tort! Puisque il est l'aimé! (Verlaine, Œuvres compl., t. 3, Épigr., 1894, p. 226).Je ne vais pas me turlupiner pour des foutaises de la littérature, et la plus facile, qui n'a ni consécration, ni poids, qui ne figure pas même au programme de l'agrégation, que l'Université n'a pas avalisée (Arnoux, Algorithme, 1948, p. 262).
b) [Le suj. désigne une chose] Préoccuper, tracasser. Tout à coup je les vois s'arrêter brusquement à la terrasse du café de La Pédale goudronnée. J'étais vexée; nous allions être obligés de passer devant eux; ça m'turlupinait (Lévy, Gosses Paris, 1898, p. 54).Mon père aussi avait débuté dans la vie comme professeur de mathématiques dans un collège; puis il s'était mis à brasser des affaires, à voyager et à boire à cause de ses grandes inventions et de ses plaies d'argent qui lui turlupinaient l'esprit (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 80).
B. − Empl. intrans., rare, vieilli. Faire des plaisanteries de mauvais goût. (Dict. xixeet xxes.).
P. anal. Faire des pitreries. Le pitre suça le bec d'un flageolet qui brandit son cri aigre sur l'explosion des cuivres et l'effondrement de la mailloche sur la caisse, s'interrompant pour turlupiner avec son instrument, se le fourrant dans les yeux, dans le nez, dans la bouche (Huysmans, Sœurs Vatard, 1879, p. 79).
Prononc. et Orth.: [tyʀlypine], (il) turlupine [-pin]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. a) 1615 trans. « se moquer de » (Harangue de Turlupin ds Variétés hist. et littér., t. 6, p. 71: Vrayment, c'est bien turlupiné! il nous la donne là belle!); 1695 (Regnard et Dufresny, La Foire Saint-Germain, I, 7 ds DG: voici le docteur; il faut le turlupiner); b) 1790 « tourmenter, tracasser » (Hébert, Père Duchêne, Br., no10, fasc. III, p. 283, 24 oct. ds Brunot t. 10, p. 217: ce bruit d'enfer [...] me « turlupine » bougrement la tête); 1850 (Flaub., Corresp., p. 254: ce qui me turlupine); 2. 1680 intrans. « faire des plaisanteries de mauvais goût » (Rich.). Dér. de turlupin*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 30.
DÉR.
Turlupinage, subst. masc.,rare. [Corresp. à supra B] Fait de dire ou d'écrire des plaisanteries grossières. Janin, malgré tout son esprit, et quoi qu'il fasse, est un écrivain qu'il ne faut jamais prendre au sérieux: le fond même de son inspiration est le turlupinage (Sainte-Beuve, Poisons, 1869, p. 34). [tyʀlypina:ʒ]. 1resattest. a) ca 1370 « hypocrisie » (J. Lefèvre, Lamentations, éd. A. G. van Hamel, l. II, 1765: au jour d'hui soubs turlupinage), attest. isolée dans ce sens, b) 1779 « action de turlupiner » (Linguet, Annales politiques, civiles et littér., t. 6, p. 275 ds Gohin, p. 238: le turlupinage le plus bas); a) de turlupin*, b) de turlupiner; suff. -age*.
BBG. Gohin 1903, p. 238 (s.v. turlupinage). − Migl. Nome propr. 1968 [1927] p. 98, 181, 327. − Quem. DDL t. 9.

Turlupiner : définition du Wiktionnaire

Verbe

turlupiner \tyʁ.ly.pi.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) (Familier) Faire des turlupinades, des mauvaises plaisanteries.
    • Cet homme ne fait que turlupiner.
  2. (Familier) Tracasser.
    • Cette idée me turlupine.
    • En échange de ce paradis, en échange de toutes ces liches, en échange de toutes ces bitures, tu me turlupines comme un gogo. — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
    • Baruteau se prétendait bon vivant, toujours le mot pour rire, toujours prêt à vider une chopine ou à turlupiner quelque blonde. — (Kléber Haedens, L’été finit sous les tilleuls, Le Livre de Poche, 1966, p. 146.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Turlupiner : définition du Littré (1872-1877)

TURLUPINER (tur-lu-pi-né)
  • 1 V. n. Faire des turlupinades. Il ne fait que turlupiner.
  • 2 V. a. Se moquer de quelqu'un, le tourner en ridicule. On connaît leur faible, on les turlupine dans l'occasion, Gherardi, Théât. ital. t. I, p. 360. Vous me turlupinez mal à propos, monsieur Caton, Dancourt, Gal. jardin, sc. 17. Turlupinant les jeunes précieuses, Il imitait leur courroux babillard, Gresset, Ver-vert. ch. IV.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « turlupiner »

Étymologie de turlupiner - Littré

Turlupin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de turlupiner - Wiktionnaire

(1615) Du nom de Turlupin[*] (Henri Legrand, aussi dit Belleville), comédien français ; on appela péjorativement turlupinades les lazzis des acteurs jouant un peu dans son style : méchantes pointes, jeux de mots et équivoques faciles.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « turlupiner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
turlupiner tyrlypine play_arrow

Conjugaison du verbe « turlupiner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe turlupiner

Citations contenant le mot « turlupiner »

  • OPINION. Le destin tourmenté du land d’ex-RDA n’a pas fini de turlupiner notre chroniqueur Le Temps, Trois malaises en Thuringe - Le Temps
  • Comment éviter la possible hausse de 3,5 à 4% des tarifs réglementés de l’électricité, annoncée pour le 1er janvier 2020 ? La question doit turlupiner plus d’un abonné à EDF. Avec l’arrivée de la période hivernale, et de la hausse mécanique de la consommation d’énergie, il existe pourtant une solution simple : souscrire à la vente privée* d’énergie organisée par Capital depuis le 1er octobre, en partenariat avec BeMove. Avec à la clé les économies les plus alléchantes du marché : -17% sur le kilowattheure hors taxes, par rapport au tarif réglementé de l’électricité et du gaz. Capital.fr, Énergie : évitez les prochaines hausses des tarifs de l’électricité et du gaz grâce à la vente privée Capital - Capital.fr
  • Christopher Nolan est en boucle. Toutes les décennies, le réalisateur britannico-américain nous offre une tempête de cerveau dans les méandres du temps et de la réalité, sans manquer de turlupiner ses spectateurs pour les années à venir. Moustique.be, Christopher Nolan joue à nouveau les maîtres du temps dans "Tenet" | Moustique.be
  • Les biologistes marins savaient depuis longtemps que les requins-baleines vivaient vieux. Très vieux même. Mais une question continuait à les turlupiner : “vieux à quel point ?” Grâce aux essais nucléaires conduits par plusieurs pays durant la guerre froide, ils ont réussi à percer une partie du mystère. Telle est la principale conclusion d’une étude publiée le 6 avril dans la revue Frontiers in Marine Science et reprise sur le site de la BBC. Courrier international, Des requins-baleines “datés” au carbone 14 déposé par les essais nucléaires

Traductions du mot « turlupiner »

Langue Traduction
Corse bugger
Basque bugger
Japonais バガー
Russe мудак
Portugais caralho
Arabe فتى
Chinois 虫子
Allemand mistkerl
Italien sodomita
Espagnol tío
Anglais bugger
Source : Google Translate API

Synonymes de « turlupiner »

Source : synonymes de turlupiner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « turlupiner »



mots du mois

Mots similaires