La langue française

Farcir

Sommaire

  • Définitions du mot farcir
  • Étymologie de « farcir »
  • Phonétique de « farcir »
  • Évolution historique de l’usage du mot « farcir »
  • Citations contenant le mot « farcir »
  • Images d'illustration du mot « farcir »
  • Traductions du mot « farcir »
  • Synonymes de « farcir »
  • Antonymes de « farcir »

Définitions du mot farcir

Trésor de la Langue Française informatisé

FARCIR, verbe trans.

[Correspond à farce1]
A.− Emploi trans.
1. Remplir de farce une viande, un poisson, un légume. C'est (...) de l'ail broyé que ces mêmes paysans ajoutent à la sauce dont on farcit les oies et les cochons de lait (Faral, Vie temps st Louis,1942, p. 170):
Notre dîner, placé sur cette table, se composait d'un pilau, d'un plat de lait aigri que l'on mêle avec de l'huile, et de quelques morceaux de mouton haché, que l'on pile avec du riz bouilli, et dont on farcit certaines courges semblables à nos concombres. Lamart., Voy. Orient,t. 1, 1835, p. 246.
2. P. ext., fam. Remplir jusqu'à saturation. Une tabatière d'où ils tirent une poudre noire avec laquelle ils farcissent incessamment leur nez (Balzac, Œuvres div., t. 3, 1840, p. 209).
Farcir de balles, etc. Cribler de balles, etc. Notre père (...) a dû le tirer de trop près [un lièvre] : il est farci de petit plomb (H. Bazin, Vipère,1948, p. 271).
3. Au fig.
a) Surcharger un écrit ou un propos, de citations, de mots ou de tournures identiques. Synon. truffer.Les femmes croient les gens quand ils farcissent leurs phrases du mot amour (Balzac, Chabert,1832, p. 50).Il répétait trop souvent le mot « en effet » et moi je farcissais mes lettres de « en effet » (Stendhal, H. Brulard,t. 2, 1836, p. 449).
b) Imposer à quelqu'un, par des sollicitations répétées, une idéologie, une forme de conduite, de culture. Ah! ces penseurs, mon enfance en a-t-elle été assez farcie, comblée, bondée, obstruée, saturée, soûlée! (Bloy, Lieux communs,1902, p. 220).
B.− Emploi pronom.
1. À valeur passive. Les dindons se farcissent avec des truffes (Littré).
2. À valeur réfl. [Suivi d'un compl. d'obj.; le pron. a une valeur de compl. d'obj. indir.]
a) Fam. Se farcir (la panse, le chou...). Se remplir, se saturer (de), manger avec excès. Ah! quel plaisir de boire frais, De se farcir la panse! (Berlioz, Grotesques mus.,1859, p. 29).Cf. aussi Martin du G., Gonfle, 1928, III, 2, p. 1228.
b) Au fig. Se farcir (la tête, la cervelle) de. Surcharger son esprit, son intelligence, de notions, de connaissances pas toujours utiles. Laissez-là tous vos déclamateurs de tribunes et toutes ces billevesées grecques et latines dont vous vous êtes farci la mémoire (Jouy, Hermite,t. 1, 1811, p. 97).
3. Argot
a) [Le compl. désigne un inanimé concr. ou abstr.]
Se farcir (un travail, une tâche). Exécuter de mauvaise grâce un travail ennuyeux ou pénible. Synon. se taper, se coltiner.Je me le suis farci [le piano à déménager] tout seul (Trignol, Pantruche,1946, p. 87).
Rare. S'offrir, s'acheter quelque chose. Tu te rends compte de ce qu'on peut se farcir avec quinze mille francs! (Vialar, Faux-fuyants,1953, p. 120).
Se farcir une peine (de prison). La purger. Tu sors du ballon? Combien que tu t'es farci? − Dix piges (Trignol, Pantruche,1946p. 91).
b) [Le compl. désigne une pers.]
Supporter avec beaucoup de mal. Jojo était avare (...) mais, en plus, fallait se le farcir! (Simonin, Pt Simonin ill.,1957, p. 190).
Trivial. Se farcir une femme. Coucher avec elle. Synon. se taper, s'envoyer.On aurait voulu le poirer nous en train de se farcir la patronne (Céline, Mort à crédit,1936, p. 201).
Prononc. et Orth. : [faʀsi:ʀ], (je) farcis [faʀsi]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1174-76 au propre « bourrer, remplir » (G. de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, éd. E. Walberg, 1983); b) av. 1236 plus particulièrement, terme de cuis. Rostir, farsir, frire, larder (G. de Coinci, Doutance de la mort, 873, éd. V. F. Kœnig, Miracles, t. 4, p. 474); 2. ca 1210 au fig. farsie de träisson (Dolopathos, 322 ds T.-L.). cf. aussi farsi « mêlé de, avec un mélange de » un benedicamus farsi a orgue, a treble et a deschant (Renart, éd. E. Martin, XII, 884); 3. [1932 se farcir quelque chose (argot des voyous d'apr. Esn.)] 1935 (Simonin, J. Bazin, Voilà taxi! p. 87 : j'vais m'la farcir). Du lat. class. farcire « remplir, bourrer, gorger de » au propre et au figuré. Fréq. abs. littér. : 20. Bbg. Le Bidois Délire 1970, p. 203. − Versini (L.). Néol. et tours à la mode dans Angola. In : [Mél. Pintard (R).]. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1975, t. 13, no2, p. 515.

Wiktionnaire

Verbe

farcir \faʁ.siʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se farcir)

  1. (Cuisine) Remplir de farce.
    • Les oreilles de veau ont de commun avec les pieds et les cervelles, l'avantage de pouvoir être frites ou mangées à la poulette ; et de plus elles se laissent farcir , accommoder aux pois , aux oignons, au fromage, etc. — (Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière, Almanach des gourmands : servant de guide dans les moyens de faire la bonne chère, Paris : Maradan, an XII, p.12)
  2. (Figuré) Remplir avec succès. Il ne s’emploie que dans ces sortes de phrases, et toujours en mauvaise part.
    • Catholiques plus ou moins pratiques, mais presque tous libéraux exaltés, ils arrivaient au congrès la tête farcie des idées américaines sur la séparation de l’Église et de l’État, sur le système fédératif, et autres utopies alors très prônées à la Nouvelle-Grenade. — (Auguste Berthe, García Moreno Président de L’Équateur Vengeur et Martyr du Droit Chrétien, 1887, chapitre VII, p. 314)
    • Farcir l’esprit de connaissances inutiles.
    • Farcir un discours, un plaidoyer de citations.
  3. (Pronominal) (Familier) Faire quelque chose sans grand plaisir, supporter quelqu'un ou quelque chose de déplaisant.
    • Mais je dois rester, chéri. Hein, dans ce bled ? mais t'es folle ! tu voulais Vegas pas Triffouilly-les-Oies! Ce contrat tu m'as dit toi-même que c'était juste pour rendre service à ton agent ou à je ne sais plus qui, et que ça te faisait drôlement braire de te farcir cette trotte. — (Joseph Bialot & al., Du noir dans le vert : nouvelles, éd. Ecailler du sud, 2002, vol. 1, p. 129)

Verbe

farcir [Prononciation ?] 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Farcir.
  2. (Figuré) Remplir, bourrer, bonder.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FARCIR. v. tr.
T. de Cuisine. Remplir de farce. Farcir des poulets, des pigeons. Farcir une poitrine de veau. Farcir une carpe. Des œufs farcis. Cochon de lait farci. Tomate, aubergine farcie. Il signifie aussi, figurément, Remplir avec succès. Farcir l'esprit de connaissances inutiles. Se farcir l'esprit de mauvaise littérature. Farcir un discours, un plaidoyer de citations. Il ne s'emploie que dans ces sortes de phrases, et toujours en mauvaise part.

Littré (1872-1877)

FARCIR (far-sir) v. a.
  • 1 Terme de cuisine. Remplir de farce. Farcir un poulet.

    Par extension. Se farcir, farcir à soi, se remplir. Se farcir l'estomac de viandes.

  • 2 Fig. Remplir comme on remplit d'une farce. Il prit le vert [la couleur verte] et farcit Matta de bleu, Hamilton, Gramm. 4. De cédrat, de pistaches dont tu farcis la pauvre fille, Hamilton, ib. L'empereur cherchait de tous côtés à acheter des troupes, il en farcissait le Tyrol, Saint-Simon, 85, 101. Les fadaises dont tant d'historiens ont farci leurs chroniques, Voltaire, Oreilles, 7. Vous aurez le loisir de farcir l'encyclopédie de vérités qu'on n'eût pas osé dire il y a vingt ans, Voltaire, Lett. d'Alemb. 11.

    Farcir à soi. Pour mettre quelque choix dans le fatras dont je m'étais farci la tête, Rousseau, Confess. III.

  • 3Se farcir, être farci. Les dindons se farcissent avec des truffes.

HISTORIQUE

XIIe s. Dunc rova [demanda] que um fesist les povres enz venir ; Les tables en fist l'um del refrictur emplir : Jo crei qu'il pensa d'el [d'autre chose] que del ventre farsir, Th. le mart. 47.

XIIIe s. Atant a Renart envaï [entamé] Un benedicamus farsi à orgue, à treble et à deschant, Ren. 21374. Si li doit feindre noviaus songes, Tous farcis de plesans mençonges, la Rose, 9916. Ou s'il est doubles et lobans [trom peur], D'orguel farcis et de ramposnes, ib. 19017.

XVIe s. On farcissoit ses viandes [d'un roi de Tunis, du temps de Montaigne] de drogues odoriferantes, de telle sumptuosité qu'un paon et deux faisands revenaient à cent ducats, Montaigne, I, 393.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « farcir »

Provenç. farsir, frasir ; du latin farcire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin farcire (« remplir, garnir, fourrer, bourrer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin farcire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « farcir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
farcir farsir

Évolution historique de l’usage du mot « farcir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « farcir »

  • Le fermier qui aura réussi à croiser une dinde avec un kangourou aura créé la première volaille que l'on puisse farcir de l'extérieur. De François Cavanna
  • On le sait que c'est l'intention qui compte, mais ça aide de la farcir d'un brin de discernement, de temps en temps. De Antonine Maillet / Pélagie-la-Charette
  • Le Paris Saint-Germain connait depuis ce vendredi midi son adversaire pour les quarts de finale de la Ligue des Champions 2019/2020. Et si l’Olympique Lyonnais devra se farcir le Real Madrid ou Manchester City en cas de qualification, les Parisiens ont eux eu un tirage plus clément. En effet, le PSG affrontera l’Atalanta Bergame, qui jouera son premier quart de finale de son histoire. L’un des meilleurs tirages possibles donc pour le club de la capitale même si il faudra tout de même se méfier de la meilleure attaque de cette édition.  Onze Mondial, PSG : le meilleur tirage possible pour les Parisiens ?
  • La coeur de boeuf. Elle a repris des lettres de noblesse depuis quelques années, cette tomate plissée, parfois énormeest idéale à farcir. Charnue, dense, sucrée. Elle est parfaite pour des sauces tomates maison et coupées en gros morceaux, elle réveille les salades. gourmandiz.be, C’est la pleine saison des tomates : 11 variétés pour changer | gourmandiz.begourmandiz.be
  • Alors que le gros de la flotte de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne subit les affres de la dépression L2 et devrait progressivement rencontrer du vent mollissant, Manu Cousin (Groupe SETIN) ferme la marche dans de tout autres conditions météo. Ralenti par des soucis techniques, le Vendéen se trouve en arrière de la dépression avec moins de vent, mais risque bien de se «farcir» L3, un autre coup de vent qui pourrait le propulser à bonne vitesse, tandis que devant les allures vont redescendre. , Vidéo : Les meilleures images embarquées de la Vendée-Arctique-Les Sables prises depuis la mer Celtique - Voile & Moteur
  • Les avantages d’aller batailler en Europe sont multiples. D’abord, Alex touchera un salaire mensuel, pratique interdite dans une NCAA pourtant considérée comme un marché très lucratif pour les universités et les télévisions, entre autres. Ensuite, il disputera des matchs face à des joueurs plus aguerris, plus âgés, connaisseurs du basket et avec certainement le désir de se farcir le « petit frère de ». Et c’est exactement ce qu’est venu chercher le prospect à Murcie. En décembre dernier déjà, il parlait du poids de son nom pour ESPN. Un poids visiblement aussi léger qu’une plume. Mouais. TrashTalk, Alex Antetokounmpo rejoint Murcie en Espagne : le petit dernier entre en couveuse, rendez-vous dans cinq ans sur le toit du monde
  • 11. Frire les beignes 2 à 3 minutes de chaque côté. Les retirer et les égoutter sur une plaque recouverte d’un papier absorbant. Laisser refroidir les beignes complètement avant de les décorer ou de les farcir. La Presse, Les beignes ou l’art de se faire plaisir

Images d'illustration du mot « farcir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « farcir »

Langue Traduction
Anglais stuff
Espagnol cosas
Italien cose
Allemand sachen
Chinois 东西
Arabe أمور
Portugais coisa
Russe материал
Japonais もの
Basque gauza
Corse affari
Source : Google Translate API

Synonymes de « farcir »

Source : synonymes de farcir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « farcir »

Partager