Grivois : définition de grivois, grivoise


Grivois, grivoise : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GRIVOIS, -OISE, adj. et subst.

I. − Adjectif
A. − [En parlant d'une pers. ou, p. méton., d'un trait de son comportement] Qui est d'une gaieté libre et hardie. Synon. égrillard, gaillard, gaulois, libertin, licencieux, osé.Rire grivois. Cette petite actrice grivoise et fringante (Soulié, Mém. diable, t. 2, 1837, p. 24).
B. − [En parlant d'une chanson, d'une histoire, d'une représentation théâtrale ou picturale] Qui est osé, souvent en raison de son caractère licencieux. La prostituée était sa maîtresse, la chanson grivoise était sa romance (Flaub., 1reÉduc. sent.,1845, p. 51).Cette reproduction d'un tableau grivois du xviiiesiècle (Verlaine, Œuvres compl., t. 4, Mém. veuf, 1886, p. 232) :
Il réprouvait les façons grossières de ses camarades, les chansons obscènes, les plaisanteries grivoises, la brutalité, la débauche, les dissipations du cœur et des sens. Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 244.
II. − Subst., arg. Homme, femme aux mœurs libres. Un essaim de grivois, Buvant à leurs mignonnes (Béranger, Chans., t. 1, 1829, p. 115).Cf. Cladel, Ompdrailles, 1879, p. 319.
REM.
Grivoisement, adv.D'une manière grivoise (supra I). Le compositeur (...) a, grivoisement et habilement, césuré le dernier vers du refrain (Colette, Vagab.,1910, p. 93).
Prononc. et Orth. : [gʀivwa], fém. [-wa:z]. Ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. 1690 subst. « soldat » (Dominique, Fille sav. sc. de l'enrôlement ds DG); 2. 1696 id. « personne de mœurs libres et joyeuses » (Fureteriana ds Ritter, Les quatre dict. fr. ds Bull. de l'Institut nat. genevois, t. 36, p. 436 : les enjouées de Languedoc, les coquettes de Paris et de Touraine et les grivoises de Flandre); 1707 adj. « très libre, hardi » chansons grivoises (Dancourt, 2echap. du Diable boit., II, 2 ds Littré). Dér. de grive* étymol. 2; suff. -ois (-ais*). Fréq. abs. littér. : 74. Bbg. Sain. Sources t. 1 1972 [1925], pp. 351-352.

Grivois, grivoise : définition du Wiktionnaire

Adjectif 1

grivois \ɡʁi.vwa\

  1. Qui est égrillard et tient du libertinage.
    • Il est souvent grivois dans ses propos. Propos grivois. Contes grivois. Chanson grivoise.
    • Cependant le propriétaire commençait à jouer de la prunelle d’une façon extraordinaire. Il se balançait sur sa chaise, tenait des propos grivois. — (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème , 1848)
  2. D’une humeur libre et hardie. Leste en propos et en actions.
    • Le pouce est ce gras cabaretier flamand, d’humeur goguenarde et grivoise, qui fume sur sa porte, à l’enseigne de la double bière de mars. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)

Adjectif 2

grivois \ɡʁi.vwa\

  1. Relatif à Grives, commune française située dans le département de la Dordogne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Grivois, grivoise : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRIVOIS, OISE. adj.
Qui est égrillard et tient du libertinage. Il est souvent grivois dans ses propos. Il se dit surtout du Langage des récits. Propos grivois. Contes grivois. Chanson grivoise.

Grivois, grivoise : définition du Littré (1872-1877)

GRIVOIS (gri-voî) s. m.
  • 1Au XVIIe siècle, soldat de certaines troupes étrangères au service de France, et, par extension, soldat. Quand ils ont à leur tête un joli général, Il n'est pour les grivois point de plaisir égal, Boursault, Mots à la mode, sc. X. Ma foi, vive la pipe, c'est le salut du grivois, la Fille savante, 1690, dans Théâtre italien de GHERARDI, t. III, p. 69. Pour t'avoir, le grivois te guette, l'École des amours grivois, sc. I, 1744, dans FR. MICHEL, Argot. Par la sambleu, quoique grivois, Je suis constant comme un bourgeois, ib. sc. 2. Toujours prêt, comme le grivois, De brusquer un friand minois, Jacques Moreau, Suite du Virgile travesti, VIII. Son adversaire choisit pour le sien un grivois de ses amis, Lesage, Est. Gonz. ch. 46.

    S. f. Grivoise, femme qui vit avec les soldats. Cette cantinière est une bonne grivoise.

  • 2Aujourd'hui, homme ou femme d'un caractère libre, entreprenant, alerte à toute chose. C'est une grivoise. Orfévres, marchands drapiers, Épiciers, aussi droguistes, Vous-mêmes, petits merciers, Grimaud vous suit à la piste ; Car vous êtes des grivois Avec tous vos petits poids Et la fausse mesure, Chanson sur les corps de métiers, dans FR. MICHEL, Argot. Mais force fut au grivois dépité D'être conduit au gîte détesté, Gresset, Vert-Vert, III. Un essaim de grivois Buvant à leurs mignonnes, Béranger, Grande orgie.
  • 3 Adj. Grivois, grivoise, d'une humeur libre et hardie ; leste en propos et en actions. Des buveurs grivois Les femmes lui cherchaient querelle, Béranger, Mad. Grég.

    Il se dit des choses dans le même sens. C'est lui qui fait toutes les chansons grivoises que son maître vous chante quelquefois, Dancourt, 2e chap. du Diable boit. II, 2. Les saillies de Piron et le ton grivois de Crébillon me plurent beaucoup, Duclos, Mém. Œuv. t. x, p. 40, dans POUGENS. Il n'est pas douteux que les chansons militaires, ou grivoises, distraient et délassent l'esprit du soldat au milieu des fatigues, Saint-Foix, Ess. Paris, Œuv. t. IV, p. 191, dans POUGENS. On sait qu'avec beaucoup de noblesse et de fierté dans l'âme, le maréchal de Saxe avait les mœurs grivoises, Marmontel, Mém. IV. Ce théâtre [les Variétés] jouera seul les pièces qu'on appelle grivoises, c'est-à-dire sales, Courier, Livret.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « grivois »

Étymologie de grivois - Littré

Grivoise, râpe à tabac. La grivoise s'introduisit parmi les troupes, fit mode, et ceux qui s'en servirent reçurent le nom de grivois.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de grivois - Wiktionnaire

(Libertin) (1690) Apparait avec le sens de « soldat », dérivé de grive avec le suffixe -ois, grive étant attesté au sens de « guerre » en 1648 → voir grief.
(Relatif à Grives) Mot dérivé de Grives avec le suffixe -ois.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « grivois »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
grivois grivwa play_arrow

Citations contenant le mot « grivois »

  • « Il y a moins d’attention sur ce qu’on pourrait nommer comme étant le caractère objectivement problématique. En tant que juriste, je reste attachée à cette notion parce qu’on ne peut pas tout mettre dans le même sac : les commentaires grivois ou incivils qu’on a pu recevoir dans sa vie n’équivalent pas [dans le Code criminel] à se faire toucher les fesses ou à un viol. » Le Devoir, La fin du silence | Le Devoir
  • Mais ce n’est pas tout… Le film n’a pas peur de mettre à mal le « politiquement correct », notamment en utilisant l’oncle Stuart : alcoolique, grivois, drogué, le personnage sert de tête de bélier pour défoncer les portes de la bienséance et du bon goût – ce qui est plutôt réjouissant. Plus généralement et sans édulcorant, Mon ninja et moi n’a pas peur d’aborder certains rivages sombres de l’âme humaine, cupidité, violence sourde et soif de vengeance  comprises. Benzine Magazine, Mon ninja et moi : un coup de banzaï sur l'animation ! - Benzine Magazine
  • Que j’aime l’humour ! Le vrai, le juste, celui qui cueille au détour d’une phrase. Celui lancé à la volée, l’intelligent, le fin, l’enfantin, le naïf, le débonnaire, le détaché, l’élégant mais aussi, je dois l’avouer, le grivois, le salace. Celui qui déclenche un franc éclat de rire ou juste un sourire en coin. Je n’ai aucune rigidité ou aucune posture de bien-pensante. Quelle que soit sa tonalité ou sa provenance - belge, anglaise, corse, bretonne, savoyarde - qu’il soit féminin, masculin ou de tous les genres, je l’aime. Point ! Même l’humour noir a une forme d’élégance qui m’attrape et dont j’adore la couleur. À chaque fois. , « Ne pas laisser en suspens les blagues sexistes idiotes »
  • C’est l’année suivante qu’Elon Musk entre en scène, par le biais de son site web X.com — rien de grivois là-dedans : il s’agissait d’une banque en ligne imaginée par l’entrepreneur. Pendant un temps, le système de paiement adopte le nom de X.com. En parallèle, le projet de banque en ligne est progressivement abandonné au profit du projet d’envoi d’argent par mail. Mais en 2001, décision est prise de repasser sur le nom de PayPal. Numerama, Au fait, pourquoi PayPal s'appelle PayPal ?
  • ReportageAutrefois associé à des rites de fertilité, le Kanamara matsuri (festival du pénis de fer) à Kawasaki suit un déroulé immuable. Des dizaines de milliers de personnes assistent à la procession de divinités incarnées dans des phallus géants. Depuis dix ans, un tourisme massif et un mercantilisme grivois se sont greffés à l’événement. Le Monde.fr, Au Japon, le phallus est une fête

Images d'illustration du mot « grivois »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « grivois »

Langue Traduction
Corse saucosu
Basque saucy
Japonais 生意気
Russe дерзкий
Portugais picante
Arabe بذيء
Chinois 俏皮的
Allemand frech
Italien impertinente
Espagnol fresco
Anglais saucy
Source : Google Translate API

Synonymes de « grivois »

Source : synonymes de grivois sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « grivois »



mots du mois

Mots similaires