La langue française

Égrillard, égrillarde

Sommaire

Définitions du mot égrillard, égrillarde

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉGRILLARD, ARDE, adj. et subst.

I.− Adjectif
A.− [En parlant d'une pers.] Qui se complaît dans des propos grivois ou licencieux. Des ouvrières généralement laides, mais égrillardes (Balzac, Illus. perdues,1843, p. 292).Égrillardes demoiselles aux regards gluants (Flaub., Champs et grèves,1848, p. 382).Bourgeois égrillards, qui disent beaucoup de polissonneries (Rolland, Beeth.,t. 2, 1937, p. 584).
B.− [En parlant d'une chose, d'un comportement ou d'un discours] Un peu trop libre, ayant une tendance à la gauloiserie. Air, sourire égrillard; histoire, chanson égrillarde; propos, yeux, sous-entendus égrillards. Une joie égrillarde emplissait les cœurs (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Boule de suif, 1880, p. 147).Quelques bouffonneries égrillardes (Rolland, J.-Chr.,Révolte, 1907, p. 456):
1. Peu à peu notre entretien cessa d'être militaire pour devenir égrillard et puis franchement cochon... Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 155.
II.− Subst. Personne d'humeur gaillarde, de conduite trop libre. Quelque égrillarde à moitié nue qui se penche vers leur visage (Flaub., Champs et grèves,1848, p. 342):
2. Ces égrillards iraient, d'humeur bouffonne, Pincer au lit le diable et ses suppôts. Béranger, Chansons,t. 3, 1829, p. 2.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Un ex. de l'adj. subst. avec valeur de neutre. Le public toujours avide de l'égrillard! (Villiers de L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 86). b) Un ex. du subst. fém. égrillardise. Caractère égrillard. Alban était le seul auprès de qui elle pût goûter cette mousse d'égrillardise dont elle s'était grisée (Montherl., Bestiaires, 1926, p. 504).
Prononc. et Orth. : [egʀija:ʀ], fém. [-aʀd]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. I. Subst. 1. Ca 1580 esgrillard « malfaiteur, voleur » (Ph. Le Picard, Nouvelle fabrique des traits de vérité, 56 ds Delb. Mat.); 2. 1640 « personne d'une conduite libre » (Oudin Curiosités). II. Adj. 1. 1656 air égrillard (Th. Corneille, Le Geôlier de soi-même, III, 3 ds Livet Molière); 2. 1668 d'une personne (Id., Le Baron d'Albikrac, II, 9, ibid.). Prob. dér. du m. fr. griller « glisser » (cf. Gdf.), demeuré dans les patois de l'Ouest, le voleur apparaissant et disparaissant de façon inattendue; griller est lui-même issu de écriller, de même sens, sous l'influence de glisser*; v. écrille. Fréq. abs. littér. : 73. Bbg. Gall. 1955, p. 468.

Wiktionnaire

Adjectif

égrillard \e.ɡʁi.jaʁ\

  1. Gaillard, grivois, cru, libertin.
    • Il devient galant, égrillard ; son œil s’émerillonne… Il est heureux pour ma vertu que la haie me sépare de lui ; sans quoi, je suis sûre qu’il se jetterait sur moi. — (Octave Mirbeau, Le Journal d’une femme de chambre, 1900. p. 325.)
    • Il accueillit d’un air enjoué et d’une âme égale l’annonce câlinement faite par la Julie d’une paternité future et les sourires des voisins, les cancans des commères et jusqu’aux plaisanteries égrillardes du maire. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Une copie, plus grande que nature, de La Cruche Cassée […] trônait entre les deux buffets. Personne, pas même Arthur, n’avait donné une pensée à la signification gentiment égrillarde de cette rougissante ingénue, aux seins mal couverts par un fichu dérangé, serrant contre sa hanche sa cruche défoncée. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 310)
    • Il est d’une humeur égrillarde.
    • […] Zingaro, mon cher Zingaro,
      Au lieu de réparer des pots,
      Voudrais-tu comme un bon garçon
      Mettre la main à mon chaudron ?
      Alors que Mat s’en retournait, toujours en dansant, vers l’endroit d’où il était parti, plusieurs hommes de Kadere entonnèrent avec lui la chanson égrillarde. — (Robert Jordan, Les Feux du ciel, traduit par Jean-Claude Mallé, Bragelonne, 2013, ISBN 978-2-35294-664-9)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉGRILLARD, ARDE. adj.
Qui est gaillard, grivois; qui aime ou qui tient des propos libertins. Il est d'une humeur égrillarde. Auteur égrillard. Par extension, Conte égrillard. Chanson égrillarde.

Littré (1872-1877)

ÉGRILLARD (é-gri-llar, llar-d', ll mouillées, et non é-gri-yar) adj.
  • Qui a quelque chose d'un peu trop gaillard. Il a l'air égrillard. Des chansons égrillardes. … Ah, cousin ! qu'elle a le nez joli, Le minois égrillard, le cuir fin et poli ! Regnard, le Bal, 6. Elle est sage au moins ? car, à Paris, on dit que les filles sont diablement égrillardes, Dancourt, Vend. Surêne, sc. 9.

    Substantivement. Oh ! oh ! quels égrillards, Molière, le Sicil. 9. Quelle est cette égrillarde Qui d'un œil curieux me tourne et me regarde ? Regnard, Démocrite, II, 7. S'il pouvait, par bonheur, choir en quelque embuscade, Et que des égrillards avec de bons bâtons…, Regnard, Fol. am. I, 1. C'est un jeune égrillard, beau, bien fait, de bonne mine, un peu étourdi, beaucoup libertin, Dancourt, les Fées, I, 9. Ces égrillards iraient d'humeur bouffonne Pincer au lit le diable et ses suppôts, Béranger, Préf. Collé, quoi qu'en disent ces dames, Est un fort honnête égrillard, Béranger, Désaug.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « égrillard »

Ce mot paraît venir de é- préfixe, et grille : comme qui dirait celui qui sort des grilles, des bornes. Égrillard 2, qui montre qu'en effet il y a eu un tel composé, vient à l'appui de cette étymologie. On trouve dans le bourguignon s'égrailli, se divertir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Avec le suffixe -ard, de l’ancien français escriller (« glisser, trébucher ») et altération du \c\ en \ɡ\ → voir griller (« glisser »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « égrillard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
égrillard egrilar

Évolution historique de l’usage du mot « égrillard »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « égrillard »

  • Entre hommes, la prétention du plus chaste bourgeois est de paraître égrillard. De Honoré de Balzac
  • Lui aussi, Villon, a fait le mal – et le mal a fait sa ruine. Né à Paris d’une mère pauvre et certainement orphelin de père, François de Montcorbier doit son éducation à un lointain parent dont il prendra le nom, Guillaume de Villon. Ce clerc aisé du Quartier latin, où sont les universités et le savoir, lui offre la possibilité d’étudier. François obtient un prestigieux grade de maître ès arts qui lui ouvre la possibilité de carrières prestigieuses. Mais il travaille peu et se rit du savoir figé de l’université : il préfère les tavernes. Là-bas, il joue, boit, se bat, fréquente prostituées et petits bandits et puise, de cette contre-université, le sel d’une poésie qui en fera l’envers égrillard de la chaste poésie de son temps. Télérama, Livre classique : et si on relisait François Villon, le premier poète maudit ?
  • Ici, quatre femmes au décolleté plongeant et au regard égrillard (dit-on égrillard pour une femme, ou ce mot est-il réservé aux mâles ?) avalent des spaghetti à pleine bouche, comme des sauvages, des barbares livrées à leurs instincts les plus bas. Sont-ce des spaghetti qui dégoulinent de leurs bouches ? Ou un Freudien de passage y verrait-il le fruit abondant de fellations multiples ? Non, c’est de la peinture, ce n’est qu’une coulure de peinture, qui est là pour nous rappeler que c’est le médium lui-même qui est ici en jeu, et qu’il sait échapper à la représentation. Amateur d'art, Giulia Andreani, peintre irrévérencieuse – Amateur d'art
  • Merci aux irréductibles taverniers Parisiens résistant toujours et encore aux légions de la modernité rance et de la globalisation formatée de perpétuer, là où l’âme de la Ville Lumière vibre à l’unisson d’une France qui ne veut pas périr, l’esprit égrillard et bon enfant qui caractérise leur maison. Marianne, Le Gourmet des Ternes : la table qui respire la gastronomie parisienne
  • Certains très décontractés (Rins avec son gros chien aux pieds), d’autres faussement sereins (Marc Marquez, regard étonnant… tendu vers l’arrière de son fauteuil) et enfin des pilotes, je l’ai dit, allant de l’égrillard à la statue de marbre. , MotoGP 2020: Victoire pour Alex Marquez lors du premier GP virtuel !
  • "Quand le dialogue n’est pas possible il faut faire entrer les idées à coups de poing”. Voilà comment répondait un homme, égrillard, lors d’un micro-trottoir réalisé en 1975 dans les rues de Paris. Cette parole décomplexée assumant à visage découvert frapper sa compagne semble appartenir à un autre monde. Dans la norme sociale des années 70, si on fumait en voiture avec des enfants non attachés de retour d’un barbecue bien arrosé sans que cela ne choque personne, on pouvait bien assumer de battre sa femme devant des millions de téléspectateurs. Les temps ont changé? En quelque sorte. Moustique.be, Violences faites aux femmes: la fin du silence? | Moustique.be

Traductions du mot « égrillard »

Langue Traduction
Anglais grateful
Espagnol agradecido
Italien grato
Allemand dankbar
Chinois 感激
Arabe ممتن
Portugais grato
Russe благодарный
Japonais 感謝
Basque eskertu
Corse grata
Source : Google Translate API

Synonymes de « égrillard »

Source : synonymes de égrillard sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « égrillard »

Partager