Griller : définition de griller


Griller : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GRILLER1, verbe

A. − Emploi trans.
1. Cuire ou rôtir sur le gril. Griller des sardines, des saucisses, de la viande; griller du pain :
1. − Enfin, reprit-elle, vous avez bien saisi les nuances de ma recette; je la résume; griller les tartines, les mouiller de bouillon et de vin, les enduire de beurre et de moutarde, les remettre sur le gril, les tremper d'eau-de-vie et les allumer ainsi qu'un punch; c'est compris? Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p. 118.
P. anal. Cuire à sec, à feu vif. La souquenille était usée et plus trouée qu'une poêle à griller des châtaignes (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 111).Je voulus aller pêcher et griller des truites sur du charbon de bois (Giraudoux, Suzanne,1921, p. 153).On allumait un feu, on chauffait une tôle, on grillait dessus ces grains d'avoine, et on les mangeait (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 376).
En partic. Griller du café. Le torréfier. Le café n'était ni moulu ni grillé. Il faut laisser aux femmes ces sortes de soins, qu'elles aiment ordinairement à prendre elles-mêmes (Senancour, Obermann, t. 2, 1840, p. 61).Ils ont égorgé le cochon Ils ont grillé le café Ils ont fendu le bois (Prévert, Paroles,1946, p. 203).
Emploi pronom. passif. Le feu est bien allumé; ces côtelettes se grilleront vite (Littré)
Spécialement
TECHNOL. Chauffer fortement (une matière) par voie sèche, avec ou sans oxygène, afin de la rendre propre à une transformation métallurgique ou pour l'épurer. Le minerai de cuivre est grillé dans des fours [dans le procédé d'affinage du cuivre] (H. Fontaine, Électrolyse,1885, p. 247).Celui-ci [le sulfure de nickel] est alors grillé à mort, de telle sorte que la matière à traiter est finalement de l'oxyde de nickel NiO (Guillet, Métall. gén.,1923, p. 29).
TEXT. Passer un textile à la flamme pour enlever le duvet. (Dict. xixeet xxes.).
2. P. ext. Brûler (d'une façon quelconque). Pour le goûter, elles préparaient des rôties au bout d'une fourchette, contre les braises qui grillaient les doigts (Chardonne, Épithal.,1921, p. 10).Je ne veux plus qu'un camarade puisse me demander : « As-tu réfléchi à ce que tu dirais si la Gestapo te torturait, si on te grillait la pointe des seins, si on t'enfonçait des clous sous les ongles?... » (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 160) :
2. ... le poète incompris avait évolué du symbolisme à l'anarchisme : fasciné par la tentation du beau geste, il y était allé de sa bombe, dans la salle d'un limonadier universitaire où l'engin avait grillé les redingotes de quelques répétiteurs. Vogüé, Morts,1899, p. 49.
Emploi pronom. réfl. Les papillons viennent se griller à la chandelle (Littré). Emploi pronom. réfl. indir. Un vieux chat noir (...) était assis sur son derrière aussi près du feu que cela était possible sans se griller les moustaches (Gautier, Fracasse,1863, p. 10).
P. exagér. Causer une forte sensation de chaleur. Elle demeurait agenouillée, tournant le dos, les yeux dans la flambée qui lui grillait le visage (Martin du G., Thib., Sorell., 1928, p. 1244).
Emploi pronom. passif. Le train s'engouffra dans le tunnel de Malaunay, qu'ils se tenaient encore étroitement, vautrés dans le charbon, tapant de la tête contre les parois du récipient d'eau, évitant la porte rougie du foyer, où se grillaient leurs jambes, chaque fois qu'ils les allongeaient (Zola, Bête hum.,1890, p. 284).Emploi pronom. réfl. indir. Il s'est chauffé de si près, qu'il s'est grillé les jambes (Ac.). Emploi pronom. réfl. Il se grille devant le feu (Littré). En partic. S'exposer au soleil, se rôtir, se bronzer. Le temps était admirable. Quand mon mari rentrait de l'usine, il aimait à « se griller » plein soleil (Maurois, Climats,1928, p. 279).
P. anal. Dessécher par exposition ou séjour prolongés à une température excessive. La gelée a grillé ces plantes (Littré). Soudain, comme il traverse un grand pré que grille le soleil, il s'arrête (Renard, Hist. nat.,1896, p. 89).Ce ne sont, il est vrai, qu'herbes dures et sèches : cytises, thyms, aspics, lavandiers et chardons gris, sur ces plateaux pierreux qu'a grillés l'été (Bosco, Mas Théot.,1945, p. 324).
Emploi pronom. passif. Ces fleurs se sont grillées au soleil (Ac.1932).
Expr. fam. Griller une cigarette; en griller une. La brûler en la fumant. Une courte récréation (...) permet (...) de griller quelques sèches (Lévy-Pinet1894, p. 265).Boulevard Bineau, à la porte de la clinique, il reconnut Victor, le chauffeur de son frère, qui grillait une cigarette devant l'auto, au bord du trottoir (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 267) :
3. Cachelin, parti pour chercher sa pipe, revint en l'allumant : « Je sais, dit-il, que vous ne fumez pas, aussi je ne vous offre point de cigarettes. Il n'y a rien de meilleur que d'en griller une ici (...) ». Maupass., Contes et nouv., t. 1, Hérit., 1884, p. 480.
En partic.
Faire subir le supplice du feu. Sais-tu, André, que ces brigands-là seront grillés en enfer, et tirés à quatre diables (Toepffer, Nouv. genev.,1839, p. 378).Le manichéisme, voyez-vous, a eu certainement du bon, puisqu'on l'a noyé dans des flots de sang; à la fin du douzième siècle, on grilla des milliers d'Albigeois qui pratiquaient cette doctrine (Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 96).
Fam. Mettre hors d'usage par échauffement prolongé et/ou excessif ou par mauvaise utilisation. Griller un moteur, un appareil de mesure (d'apr. Lar. encyclop., Lar. Lang. fr., Lexis 1975). Mettre (un ou plusieurs éléments d'un montage électrique) hors d'usage par passage d'un courant ou d'une tension trop intense. Griller une lampe, une résistance. Si le courant arrive à la bobine et n'en sort pas, celle-ci est dite « grillée » (...). Le contact est resté la veille accidentellement sur la véhicule. La batterie a donc grillé la bobine, mais en même temps s'est déchargée complètement (Chapelain, Techn. automob.,1956, p. 348).
3. Au fig., fam. et pop.
Griller qqc.
Griller une station, une étape. Ne pas s'arrêter à une station, à une étape. La Chine (...) « grillera » ainsi ces étapes « barbares » que sont le bombardier atomique et la fusée sol-sol (M. Gilbertds Le Nouvel Observateur,2 nov. 1966, p. 12, col. 4).Au fig. Griller les étapes. Synon. brûler les étapes (v. brûler I A 1 b).[Dans ce livre] nous vous avons proposé de griller les étapes, de remplacer par quelques heures de lecture une expérience qu'il faudrait plusieurs dizaines d'années pour acquérir « sur le terrain » (L. Broomhead, Je découvre la météor., Paris, A. Leson, 1978, p. 101).
Griller une voiture. La dépasser. On les a grillés, à cent à l'heure (Rob.).
Griller un feu rouge. Enfreindre l'interdiction de passer au feu rouge. Philippe Geraci, 24 ans, soupçonné d'être l'auteur de plusieurs cambriolages dans la région de Sens, a été arrêté samedi, à Maisons-Alfort, alors qu'il venait de griller un feu rouge (L'Est républicain,22 janv. 1980, p. 20).
Griller sa fortune. Synon. flamber. (Ds Rob.).
Griller une affaire. Rater. C'est grillé, cette histoire d'extra-finis. Les copains ne veulent plus rien entendre, tu le sais comme moi (Aymé, Brûlebois,1926, p. 218).Maintenant, c'est grillé (Car.Argot1977).
Griller qqn
Pop. Compromettre. [Plus cour. à la forme passive] Être grillé. Être compromis, démasqué, découvert, n'avoir plus d'issue. Fais gaffe à Charlot, il te grille partout en racontant que t'es raide (Simonin, Pt Simonin ill.,1957, p. 152).
Arg. Dénoncer. [Un chanteur à un grec :] « Nous fadons ou je te grille ». C'est-à-dire : « Part à deux où [lire : ou] je te dénonce (Hogier-Grison, Monde où l'on flibuste,1887, p. 189).
Dépasser, supplanter. Griller un concurrent, un rival; se faire, se laisser griller. Le journal qui a la bonne fortune de posséder ce reporteur phénomène aura grillé tous ses confrères (La Croix,7 mars 1937, p. 46).Bobet avait grillé Darrigade sur la ligne d'arrivée (Le Breton1960) :
4. L'escouade se scinde en deux patrouilles qui partent au trot, l'une à droite, l'autre à gauche, dans la rue déjà encombrée de poilus affairés et chercheurs − et tous les groupes s'observent, se surveillent (...). − Commençons par là-bas tout de suite; sans ça, nous s'rons grillés!... J'ai l'impression d'une sorte de combat désespéré entre tous les soldats, dans les rues du village qu'on vient d'occuper. Barbusse, Feu,1916, p. 74.
B. − Emploi intrans.
1. [Par transformation de l'obj. de la constr. trans. en suj.; correspond à A 1 et 2] Ne voulant pas manger, il s'est fait lui-même de l'eau panée, dans laquelle il mettait du sucre, de la fleur d'orange et du pain que lui faisait griller son valet de chambre (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 225).Des rougeoyantes cuisines où tournaient des poulets embrochés, où grillaient des porcs (Proust, Guermantes 1,1920, p. 98) :
5. − Ce qui est gelé est gelé, et le soleil va cuire le reste. Les prés grilleront. Si la chaleur succède au froid sans pluie, ça sera le coup de grâce : nous n'aurons même pas d'herbe cette année. Renard, Journal,1897, p. 410.
P. exagér. Éprouver une forte sensation de chaleur. Il ne voulait plus qu'on reste là au soleil nous autres, à griller (Céline, Voyage,1932, p. 494) :
6. Pendant que tu avais froid à Terre-Neuve, on cuisait ici, et, pendant que tu grillais en Afrique, nous grelottions dans nos habits d'été. Sand, Corresp.,1861, p. 278.
2. Au fig., loc. prép.
Griller de + subst. + de + inf.Éprouver un sentiment très vif qui pousse à. M. Bosmans grillait d'impatience de se mettre en route. Il sautillait, en mordillant le pommeau de son parapluie (Reider, MlleVallantin,1862, p. 70).Ni l'une ni l'autre n'avait envie de dormir cette nuit-là, elles grillaient au contraire du désir de causer (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 151) :
7. La guerre a été décidée dans un conseil d'administration strictement confidentiel (...). Et puis, on proclame : « Va te battre, héroïque populo! Tu grilles d'envie d'aller te faire trouer la peau... » L'Œuvre,3 mars 1941.
Griller de curiosité, d'impatience, etc. Être sous l'emprise d'une extrême curiosité, impatience, etc., Parlez, général, je grille d'impatience... (Bas) et je meurs de froid (Merimée, Théâtre C. Gazul, 1825, p. 52). Housten grillait de curiosité. Il était pressé, c'est vrai, mais que n'eût-il donné pour connaître le fond de ce cœur étrange (...)? (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 270).
Griller de + inf.Éprouver un vif désir de. Synon. brûler de.Griller de connaître, de dire, de savoir qqc. Quelquefois je passais sous sa fenêtre, et je grillais de monter chez elle; puis je m'arrêtais, effrayée de l'algarade qui m'y attendait peut-être (Sand, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 410) :
8. C'est encore Dudognon qui vit la mère. Il était bien anxieux de la revoir; il la devinait si douloureuse; mais il grillait de lui raconter ce que Gaspard avait fait pour son fils. Benjamin, Gaspard,1915, p. 100.
[Avec effacement du compl. prép.] Bussière m'a laissé griller un instant; puis m'a insinué sur le ton de taquinerie qu'il a souvent avec moi (...) : − MmeValavert a beaucoup causé avec moi... en aparté (Romains, Hommes bonne vol.,1939, p. 172).
Rem. 1. La plupart des dict. enregistrent l'expr. fam. griller dans sa peau. Synon. griller d'impatience. 2. Rob. atteste l'emploi de griller comme synon. de brûler dans l'expr. attention, vous grillez (par exemple, au cours d'un jeu de devinette). Être sur le point de deviner; être près du but.
Prononc. : [gʀije]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Trans. 1. a) 1155 « supplicier par le feu » (Wace, Brut, 3414 ds T.-L.); b) 1180-85 « brûler, détruire par le feu » (Raoul de Cambrai, 2120, ibid.); c) ca 1200 « rôtir (des aliments) sur un gril » (Beuve de Hantone, I, 3148, ibid.); 2. a) 1550 « soumettre à une chaleur trop vive » (Ronsard, Odes, Livre I, ode XV, 96, éd. P. Laumonier, t. 1, p. 143 : que sa vendange se laisse Griller aux torches de l'été); b) 1861 grillé « abîmé, racorni (ici, par les premiers froids d'automne) » (Goncourt, Journal, p. 960 : arbres roux, feuilles de vigne grillées); 3. 1757 métall. les mines [minerais] qui ont été grillées (Encyclop. t. 7, s.v. grillage); 4. 1840 « brûler légèrement, torréfier » café... grillé (Senancour, loc. cit.); 5. 1861 en griller une (cigarette) (Larch., p. 151); 6. a) 1827 « prendre » (Le Vice puni ou Cartouche, p. 94); b) 1881 « tromper » (Rigaud, Dict. arg. mod., p. 205); c) 1886 « dénoncer » (Hogier-Grison, Monde où l'on triche, 2esérie, p. 219); d) 1916 « devancer, doubler » (supra ex. 4). B. Intrans. 1546 « brûler » ici au fig. grisler de « brûler du désir de » (Rabelais, Tiers Livre, chap. 34, éd. M. A. Screech, p. 238). Dér. de grille* « instrument pour rôtir » cf. étymol. 1; dés. -er. Bbg. Pauli 1921, p. 27. - Quem. DDL t. 5.

GRILLER2, verbe trans.

A. − Garnir, entourer d'une grille. Croisée, devanture, façade, vitre grillée; guichet, lucarne, mansarde, soupirail grillé(e); cachot, cellule grillé(e); grillé et cadenassé. Il faut griller la fenêtre de ce cabinet (Ac.1835-1932).J'ai fait griller les fenêtres, poser de hauts contrevents et fixer les sièges aux parquets pour l'empêcher de regarder dans la rue s'il revient (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Berthe, 1884, p. 995).
Fréq. au part. passé. C'est le traqueur. Un hercule barbu suit le traqueur, balançant au bout d'un gros bâton une cage de bois, dont un côté est grillé de fer (Goncourt, Journal,1855, p. 159).L'on voyait au mur en face de la porte un trou quadrangulaire d'environ un pied carré, grillé d'une grille en fer à barreaux entre-croisés, noirs, noueux, solides, lesquels formaient des carreaux, j'ai presque dit des mailles, de moins d'un pouce et demi de diagonale (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 573).
P. anal. Former comme une grille devant une ouverture :
Un gros figuier et quelques ceps tortueux de vigne se penchaient de là sur l'angle de la maison (...). Leurs branches grillaient à demi deux fenêtres basses qui s'ouvraient sur cette espèce de jardin... Lamart., Graziella,1849, p. 165.
B. − Vieilli. Enfermer derrière une grille (v. grille A 1 a). Griller une fille. La faire religieuse. Il avait trois filles, il en a grillé deux (Ac.1835-1932).
Prononc. : [gʀije]. Étymol. et Hist. 1. [1463 d'apr. Bl.-W.1-5] 1572 chambre grillée (Yver, Print., 4ej. ds DG); 2. 1616 grillé « enfermé » (D'Aubigné, Hist., II, 184 ds Littré). Dér. de grille*; suff. *, d'où le verbe griller.
STAT. Griller1 et 2. Fréq. abs. littér. : 203. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 109, b) 300; xxes. : a) 459, b) 327.

Griller : définition du Wiktionnaire

Verbe 1

griller \ɡʁi.je\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Supplicier par le feu.
    • Dans le film Disney Mulan, Mushu grille le faucon du chef des Uns.
  2. Rôtir sur le gril.
    • J’avais neuf ans et j’attrapais avec mon frère des sauterelles que nous faisions griller dans le jardin pour les manger. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • Faites griller, laissez griller ces côtelettes.
  3. (Métallurgie) Chauffer des minerais métalliques au contact de l’air, de façon à les oxyder et à les dégager par volatilisation des matières étrangères.
  4. (Par extension) Endommager, sécher ou mettre hors d’usage par une chaleur excessive.
    • Il s’est chauffé de si près qu’il s’est grillé les jambes.
    • Le soleil a grillé les vignes, les herbes.
    • Le soleil lui a grillé le teint.
    • Ces fleurs se sont grillées au soleil.
    • Ce feu est trop ardent, je grille.
  5. (Familier) Fumer (une cigarette).
  6. (Figuré) (Familier) Ne pas respecter une étape ou un arrêt.
    • L’urgence était telle que j’ai grillé deux feux rouges et un arrêt.
    • Nous avons grillé les étapes, nous devrions tout reprendre à zéro.
    • Nul ne sait si l'histoire d'un automobiliste faisant marche arrière pour « confisquer » le « barbecue » (le surnom du radar mobile) qui venait de le « griller » est vraie. Ou juste imaginaire parce que prêtant à sourire. — (Denis Boulard, Radar Business, Éditions First-Gründ, 2012 chap. 7)
  7. (Figuré) (Familier) Dépasser, prendre de vitesse.
    • Aussi, ils « grillèrent » un grand nombre de cyclistes et une automobile à quatre roues, ancien modèle, immobilisée par un pneu dégonflé. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 55 de l’éd. de 1921)
    • — Sans doute, reprenait M. Lavergne, redoutez-vous qu’il n’en raconte trop long et en donne ainsi l’éveil au coupable ?
      — Ce n’est pas cela, fit Ménardier, […] J’ai surtout peur qu’il me grille !
      — (Arthur Bernède, Belphégor, 1927)
    • J’étais arrivé de bonne heure parce que, ces soirs-là, il y a toujours des resquilleurs qui se faufilent et vous grillent votre fauteuil s’ils le voient inoccupé. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. I, Série noire, Gallimard, 1956, p. 10)
  8. (Populaire) Discréditer ; décrédibiliser.
    • Du moment que personne ne demande qui a frappé, l’patron leur aura « filé le duce » et nous sommes cuits, brûlés, grillés, carbonisés. Autant s’tirer. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Faire mine de rien, surtout faire mine de rien, il ne devait pas savoir que je savais, sinon j’étais grillé. Mais essayez donc de faire mine de rien quand un type vous empoigne et vous plaque au mur avec plus de force qu'un taureau. — (Marie Causse, Bleu tatouage, L'Arpenteur, 2014, chap. 7)
    • Il fallait qu’elle n’ait jamais été vue avant, et elle devait avoir un sponsor. Ce qui voulait dire qu’une voiture, aussi belle fût-elle, était grillée sur les meetings dès qu’elle avait paradé trois fois. — (Stéphanie Maurice, La passion du tuning, Seuil, 2015, coll. Raconter la vie, p. 79.)
  9. (Spécialement) (Courant) Rater une première chance à son entrée dans une carrière.
    • Cela fit comme une traînée de poudre. On sut, cela se sut, Monteret n'était pas content. Je m'étais fait « griller ». On se disait bien, aussi, que je prenais les choses d'un peu haut, d'un peu loin... — (Amina Danton, La tangente, Gallimard (NRF), 2009, p. 180)
  10. (Argot) Percer à jour, repérer.  (étymologie à préciser ou à vérifier)
    • J’étais sûr qu’il ne me demandait de mes nouvelles que pour pouvoir me taxer du fric ensuite, je l’ai trop grillé à deux kilomètres !
    • Il s'est fait griller par sa mère en faisant le mur
  11. (Vieilli) (Par extension) Avoir un grand désir, une extrême impatience de faire une chose.
    • Je grille de vous voir.
    • Griller d’impatience

Verbe 2

griller \ɡʁi.je\ transitif

  1. (Transitif) Garnir d’une grille.
    • Il faut griller la fenêtre de ce cabinet.
    • Fenêtre grillée.
    • Loge ou baignoire grillée : Loge de théâtre garnie d’une grille qui en ferme l’ouverture du côté de la salle.
  2. (Désuet) (Religion) Enfermer derrière une grille, faire entrer en religion.
    • Il avait trois filles ; il en a grillé deux.

Verbe

griller \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Glisser.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Griller : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRILLER. v. tr.
Rôtir sur le gril. Griller des saucisses, une côtelette, un bifteck. Du saumon grillé, maître d'hôtel. En termes de Métallurgie, il signifie Chauffer des minerais métalliques au contact de l'air, de façon à les oxyder et à les dégager par volatilisation des matières étrangères. Par extension, il signifie Incommoder, sécher par une chaleur excessive. Il s'est chauffé de si près qu'il s'est grillé les jambes. Le soleil a grillé les vignes, les herbes. Le soleil lui a grillé le teint. Ces fleurs se sont grillées au soleil. Intransitivement, Faites griller, laissez griller ces côtelettes. Ce feu est trop ardent, je grille. Par extension, il s'emploie intransitivement dans Griller de faire une chose, Avoir un grand désir, une extrême impatience de la faire. Je grille de vous voir. On dit aussi Griller d'impatience, ou, absolument, Griller, Brûler d'impatience.

Griller : définition du Littré (1872-1877)

GRILLER (gri-llé, ll mouillées, et non gri-yé) v. a.
  • 1Rôtir sur le gril. Griller des saucisses. Aussitôt des soldats affamés se jetaient sur ces chevaux abattus et les dépeçaient ; puis, sur des feux faits des débris de leurs voitures, ils grillaient ces chairs toutes sanglantes et les dévoraient, Ségur, Hist. de Nap. IX, 9.

    Terme de métallurgie. Griller des métaux, les faire chauffer à plusieurs reprises avant de les fondre, afin de les dégager des matières étrangères.

  • 2 Par extension, brûler d'une façon quelconque. Il s'est grillé les doigts en touchant une pincette trop chaude. Le fer était trop chaud, il a grillé la main de la repasseuse. Je veux te poursuivre, inhumain, Une torche noire à la main, Je t'en grillerai les moustaches, Homme le plus lâche des lâches, Scarron, Virg. IV. Le tonnerre a grillé un poirier chez mon curé, Bossuet, Lett. abb. 106.
  • 3Chauffer trop fort. Ce feu grille les jambes.

    Absolument. Ce feu est trop ardent, il grille.

  • 4Il se dit de l'effet produit par la chaleur du soleil, par la gelée. La grande ardeur du soleil a grillé les vignes. La gelée a grillé ces plantes.
  • 5 V. n. Éprouver un excès de chaleur. Vous êtes en plein soleil, vous grillez. Condamine l'observateur S'en va griller sous l'équateur, Voltaire, Ép. XXXIX.

    Fig. Avoir un extrême désir. La femme du pondeur s'en retourne chez elle ; L'autre grille déjà d'en conter la nouvelle, La Fontaine, Fabl. VIII, 6.

    Familièrement. Griller d'impatience, griller dans sa peau, ou, absolument, griller, être en proie à une vive impatience.

  • 6Se griller, v. réfl. Être rôti sur le gril. Le feu est bien allumé ; ces côtelettes se grilleront vite.

    Avec suppression du pronom personnel : Faites griller ces côtelettes. Il [Mucius Scévola] donne son bras en proie à la flamme et le laisse longtemps griller, Le P. Catrou, dans DESFONTAINES.

    Être brûlé d'une façon quelconque. Mes cheveux se sont grillés. Ces fleurs se grillent au soleil. Les papillons viennent se griller à la chandelle.

    Par exagération. Se chauffer trop fortement. Il se grille devant le feu.

HISTORIQUE

XIIe s. Raoul repaire, fait ot le destorbier ; Les nonnains fist ardoir et graaillier, Raoul de C. 62.

XVIe s. Et. attendant graisier des chastaignes, escript en foyer avec ung baston, Rabelais, Garg. I, 28. La deffense ne feut si toust faicte que elles grisloyent en leurs entendements d'ardeur de veoir qu'estoyt dedans, Rabelais, Pant. III, 34. Les ladres ont la peau crespie comme une oye deplumée, à sçavoir aspre, aride et inegale, icelle se ridant et grillant par l'adustion et siccité interieure des humeurs, Paré, XXII, 10. Je sçais qu'il s'est trouvé des simples païsans s'estre laissez griller la plante des pieds… avant que de s'estre seulement voulu mettre à rençon, Montaigne, III, 152.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Griller : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

GRILLER, voyez l’article Rotissage.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « griller »

Étymologie de griller - Littré

Gril ; bourguig. grullai ; Berry, grûler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de griller - Wiktionnaire

(Date à préciser) De glier (« glisser ») avec le suffixe -iller et dissimilation des deux \l\.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de griller - Wiktionnaire

(Verbe 1) (Date à préciser) De grille.
(Verbe 2) (Date à préciser) De grille.
Signifiant originellement « supplicier par le feu » puis « rôtir ». Par extension, il prend le sens de « soumettre à une chaleur trop vive » et par affaiblissement « brûler légèrement », « torréfier » et dans l’usage familier « fumer » (une cigarette). Par analogie, il prend le sens de « mettre hors d’usage (par un excès de chaleur) » et, au figuré, « transgresser » (une signalisation), « éliminer » (un concurrent).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « griller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
griller grije play_arrow

Conjugaison du verbe « griller »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe griller

Citations contenant le mot « griller »

  • Sur la grille du barbecue, faites griller les rondelles de chorizo. Retirez et réservez. Salut Bonjour, Voici les 3 meilleures recettes de pizza maison qui ont été cuisinées à Salut Bonjour | Salut Bonjour
  • Il était aux alentours de 19 h 20, lorsque les agents ont aperçu un scooter TMAX griller un stop. Au moment où les policiers se sont approchés pour contrôler les deux individus présents sur l’engin, le passager a récupéré un sac sous la selle puis l’a donné à son complice avant de prendre la fuite. Le conducteur a tenté de faire de même mais il a rapidement été rattrapé par les policiers, indique la chaîne de télévision. , Marseille. Le scooter grille un stop, les policiers découvrent près de 230 000 € dans le sac du - Toulon.maville.com
  • « Le marché Poêles à griller mondial croît à un TCAC élevé au cours de la période de prévision 2020-2026. L’intérêt croissant des particuliers pour cette industrie est la principale raison de l’expansion de ce marché. Selon le Rapport, le marché Poêles à griller devrait croître à un TCAC de xx % au cours de la période de prévision (2019-2027) et dépasser une valeur de XX USD d’ici la fin de 2027. » Thesneaklife, Rapport sur le marché Poêles à griller mondial 2020 – Couvrant l’impact du COVID-19, informations financières, développements, analyse SWOT par les meilleures entreprises mondiales | SCANPAN, Shree Ganesh, Le Creuset, Duke Manufacturing, Scanpan – Thesneaklife
  • Les policiers municipaux de Belfort ont eu une surprise en contrôlant le conducteur qui venait de griller un feu rouge, ce jeudi 9 juillet vers 17 h. Et qui paraissait bien jeune pour avoir le droit de conduire. Ce Belfortain, âgé de 15 ans, a bien essayé de s’en tirer en donnant une fausse identité. Mais, déjà connu des services, il a vite été démasqué. Placé en garde à vue, le mineur a reconnu les faits. Il est ressorti du commissariat avec une convocation devant le juge pour mineurs. , Faits-divers - Justice | Au volant à 15 ans, il est arrêté après avoir grillé un feu rouge
  • En les faisant griller au barbecue, certains vont vous révéler des saveurs, d’autres vont accentuer celles que vous connaissez déjà. Pour ne pas rater la recette, il est conseillé de les mettre sur une grille déjà chaude et de ne les faire chauffer que quelques minutes. Le Huffington Post, Au barbecue, les fruits grillent aussi bien que les légumes | Le Huffington Post LIFE
  • Quand un homme a de l’argent à griller, il trouve toujours une femme pour lui tendre une allumette. De Anonyme

Images d'illustration du mot « griller »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « griller »

Langue Traduction
Corse parcu
Basque grill
Japonais グリル
Russe гриль
Portugais grade
Arabe شواية
Chinois 烤架
Allemand grill
Italien griglia
Espagnol parrilla
Anglais grill
Source : Google Translate API

Synonymes de « griller »

Source : synonymes de griller sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « griller »


Mots similaires