La langue française

Intumescence

Définitions du mot « intumescence »

Trésor de la Langue Française informatisé

INTUMESCENCE, subst. fém.

A. − Action de se gonfler; augmentation de volume, gonflement, renflement. Bientôt elle [la lune] tombe à l'horizon, l'intersecte, ne montre plus que la moitié de son front qui s'assoupit, s'incline et disparaît dans la molle intumescence des vagues (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 61).
B. − Spécialement
1. MÉD. Gonflement, augmentation de volume d'un tissu, d'un organe. (Dict. xixeet xxes.). Synon. tumescence; anton. détumescence.Intumescence des chairs (Ac.).
2. GÉOMORPHOL. Relief formé par un soulèvement des couches superficielles. Légère intumescence du sol. Les intumescences étaient nombreuses sur ce sol, que les forces plutoniennes avaient évidemment convulsionné (Verne, Île myst.,1874, p. 85).Sur quelques points, comme au Puy de Dôme, la lave, de consistance pâteuse, forma de grosses intumescences arrondies, ou dômes (Boule, Conf. géol.,1907, p. 184).
Dôme d'intumescence. Il s'est formé dans l'ancien cratère un dôme d'intumescence, qui a dépassé de 300 mètres l'altitude primitive du sommet, sans donner lieu à aucune coulée (Lapparent, Arbr. géol.,1886, p. 75).
3. MÉCAN. DES FLUIDES. Onde de translation provoquée par le mouvement d'une paroi verticale à vitesse constante (d'apr. Encyclop. Sc. Techn. t. 8 1972, p. 526). L'intumescence dans un canal ouvert est un phénomène analogue à l'onde de choc produite dans une conduite par le mouvement continu d'un piston (d'apr. Encyclop. Sc. Techn.t. 81972,p. 526).
REM.
Intumescent, -ente, adj.Qui se gonfle, qui augmente de volume. Aussi hautes que s'élevèrent les collines intumescentes, aussi bas s'affaissa un bassin creux, vaste et profond, ample lit des eaux (Chateaubr., Paradis perdu,1836, p. 101).
Prononc. : [ε ̃tymεs(s)ɑ ̃:s] et [-mesɑ ̃:s]. Étymol. et Hist. 1. 1611 « gonflement, fait d'être enflé » (Cotgr.); 2. 1962 mécan. des fluides (Lar. encyclop.). Dér. sav. du lat. intumescere « gonfler, s'enfler ».

Wiktionnaire

Nom commun

intumescence \ɛ̃.ty.mɛ.sɑ̃s\ féminin

  1. Action par laquelle une chose s’enfle.
    • bientôt elle tombe à l’horizon, l’intersecte, ne montre plus que la moitié de son front qui s’assoupit, s’incline et disparaît dans la molle intumescence des vagues. — (François-René de Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, 1841, Première partie/Livre II)
  2. (En particulier) (Médecine) Augmentation de volume du corps ou d'une de ses parties.
    • L’intumescence des chairs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INTUMESCENCE. n. f.
T. didactique. Action par laquelle une chose s'enfle. L'intumescence des chairs.

Littré (1872-1877)

INTUMESCENCE (in-tu-mè-ssan-s') s. f.
  • Terme didactique. Action par laquelle une chose s'enfle. L'intumescence des mers par l'action combinée du soleil et de la lune. Et quoique son flux [de la mer] ne s'élève qu'à la hauteur de quinze pieds dans ses plus grandes intumescences sur nos côtes, Voltaire, Dict. phil. Coquilles.

    Terme de géologie. Mouvement d'intumescence de la croûte terrestre, mouvement présidant à l'édification des masses continentales, et s'exerçant non sur une ligne, mais sur une grande surface.

    Terme de botanique. Tuméfaction produite à la base du pétiole des feuilles de la sensitive.

    Terme de physiologie et de médecine. Augmentation de volume d'un tissu, d'une partie quelconque du corps. L'intumescence de la rate.

HISTORIQUE

XVIe s. Intumescence, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « intumescence »

Lat. intumescere, se tuméfier, de in, en, dans, et tumescere (voy. TUMEUR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé du latin intumescere (« se gonfler, s'enfler »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « intumescence »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
intumescence ɛ̃tymɛssɑ̃s

Citations contenant le mot « intumescence »

  • Il passionne parce qu’il s’émerveille. Il est lui-même émerveillé par son sujet. Par les granits et par les sédiments, par la façon dont les grands cataclysmes ont persillé de terrains divers tout ce vieux plateau. Les cataclysmes, il les démonte, il les reconstruit. Il prend le sol en pièces détachées et le rebâtit dans l’unité originelle. Il fallait qu’il y fût ! Je parierais qu’il y était. Il casse la terre, il creuse les fossés tectoniques, il fait bouillir les micaschistes au feu central, il coince les laves ou il les fait jaillir par la gueule de cinq cents volcans ; il donne des coups d’épaule avec les Pyrénées ; il explique tout : les vrais volcans, les faux volcans, les volcans avortés, les volcans « à l’envers » avec leurs cratères « intrusifs », les cheminées, les érosions, les déchaussements, l’« intumescence pépéritique ». Il rabote les plateaux, il découpe les vallées, il écrase des fougères plus hautes que nos sapins dans les sillons où se forme la houille ; il tasse, il pile, il ouvre, il accouche la planète, il ahane, on est en suspens. Et le voilà qui ramène soudain le petit tout chaud au bout de son poing ; c’était le puy de Dôme ! www.lyonne.fr, Redécouvrir Alexandre Vialatte : Lucien Gachon, poète de la géologie - Paris (75000)
  • ♦ Trouble de l’excitation sexuelle chez la femme : « Incapacité persistante ou répétée à atteindre, ou à maintenir jusqu’à l’accomplissement de l’acte sexuel, une activité sexuelle adéquate (lubrification, intumescence). » Le Journal de Montréal, Dysfonction sexuelle | Le Journal de Montréal
  • L’imbécile, de la plus pertinente acception, est ce manant ou cette poissarde qui fait des vilenies et blesse son semblable gratuitement par les errements de son bas niveau d’humanité sans jamais se reconnaître fautif au point de se gonfler de ses propres bêtises. L’enflure sur la bêtise par inaptitude à se juger, voilà un indice majeur de l’imbécillité, un signe révélateur de l’entendement primitif de l’imbécile. L’imbécile est un grossier mais pas un narcissique. Car le narcissique est, malgré ses motivations d’extrême égotisme et précisément pour cet égotisme qui veut se faire voir toujours ostensiblement grand et bon, un séducteur ; alors que l’imbécile, par manque de toute estime de soi, de toute qualité dont il peut être fier, est immédiatement repoussant, ne faisant exhibition que de ses conneries… Le narcissisme est la surenchère, l’intumescence de l’estime de soi mal assumée par l’excès, qui se dévie en autolâtrie, je dis bien mal assumée, car l’on ne s’estime jamais assez quand l’estime est bien orientée. L’imbécile, quel que soit sa fonction sociale, qu’il soit politicien, journaliste, industriel ou itinérant, ressasse les mêmes incohérences, reproduit les mêmes aberrations sans pouvoir les dépasser malgré les évidences contraires ne réclamant pourtant nul dépassement intellectuel pour être appréhendées. AgoraVox, Réponse d'un « Gaulois réfractaire » et de ses compatriotes au mépris dont ils sont l'objet - AgoraVox le média citoyen
  • Nous vivons en Haïti, une société où les puissants se contentent d’une sorte d’introversion bruyante, de claustration méprisante par rapport aux majorités. Du nègre riche gonflé et constipé dans son âme de supérieur, son intumescence de corrompu au mulâtre qui voudrait être pris pour aryen méprisant minablement tout ce qui n’est pas clair de peau, n’acceptant que des relations condescendantes et hypocrites avec la grande majorité, sans oublier l’intellectuel ankylosé arrogant et féru de répétition occidentaliste, il faut que les secteurs dominants de la société (je ne dis pas classes) désapprennent car c’est de leur nouvel apprentissage que l’étiologie du mal et du mal-être haïtien pourra être faite et que sera appliquée la médication nécessaire. Car c’est des élites de toutes sortes, libérées du lumpen aristocratisme ambiant de l’Haïti traditionnelle, que montera la désabomination de la condition sociale par une projection de nouvelles valeurs éminemment humaines et citoyennes. , L’éducation « humano - citoyenne », planche du salut haitien

Traductions du mot « intumescence »

Langue Traduction
Anglais intumescence
Espagnol intumescencia
Italien intumescence
Allemand intumeszenz
Chinois 膨胀
Arabe انتفاخ
Portugais intumescência
Russe припухлость
Japonais 膨張
Basque intumescence
Corse intumescenza
Source : Google Translate API

Synonymes de « intumescence »

Source : synonymes de intumescence sur lebonsynonyme.fr

Intumescence

Retour au sommaire ➦

Partager