La langue française

Fuie

Définitions du mot « fuie »

Trésor de la Langue Française informatisé

FUIE, subst. fém.

Petite volière en bois où l'on abrite des pigeons domestiques et qui est généralement dressée sur un pilier et fermée par un volet. Une fuie, cellules de colombes, (...) se trouvait placée au milieu de la cour (Chateaubr., Rancé,1844, p. 151).Roucoulement de fuie et murmure de ruches, C'est le printemps, coureur de prétentaines, Ver! (Montesquiou, Hort. bleus,1896, p. 270).
Prononc. et Orth. : [fɥi]. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1135 « fuite » torner en fuie (Couronnement Louis, 1268 ds T.-L.); 2. 1278 « retraite pour les pigeons; volière » (Vend. ap. Laetare 1278, Loudun, A. Vienne ds Gdf. Compl.); cf. xives. (Aveu de la seigneurie de Bagneux, ap. Monteil, ép. 19, note 3 ds Gay, s.v. fuye). D'un lat. vulg. *fūgĭta, part. passé subst. de *fūgīre, class. fŭgĕre « fuir » (v. ce mot); cf. REW3, no3552; FEW t. 3, p. 839a.

Wiktionnaire

Nom commun

fuie \fɥi\ féminin

  1. Sorte de petit colombier.
    • Fuie. C’eſt une petite volière qu’on ferme avec un volet, & où on nourrit des pigeons domeſtiques en petit nombre : on a apellé auſſi fuie, un colombier qui n’a point de couverture. Mais dans la Coûtume de Tours, art. 37, le mot de fuie, ſignifie, ſelon Palu, un colombier à pié avec boulins, juſques au rez-de-chauſſée : il dérive le mot à fodiendo. — (César-Pierre Richelet, Dictionnaire de la langue françoise, ancienne et moderne, tome premier : A–D, Pierre Bruyset-Ponthus, Libraire, Lyon, 1759)
    • La coutume de Tours ne donne au ſeigneur féodal que le droit d’avoir une fuie ou volière à pigeons (1). Suivant celle du Roulonois, le ſeigneur féodal peut avoir un Colombier ; mais cette Coutume n’explique pas ſi c’eſt à pied ou autrement (2). — (« Colombier », in Répertoire universel et raisonné de jurisprudence civile, criminelle, canonique et bénéficiale, tome troisième, Visse, Libraire, Paris, 1784)
    • Une fuie, de pied ou intégrée, est composée de boulins, c’est-à-dire de « nids » dans chacun desquels vit un couple de pigeons. Dans les colombiers de pied, les boulins font partie intégrante de la structure : les murs, épais d’environ un mètre, sont évidés en une multitude de boulins de 40 centimètres de profondeur. — (François Julien-Labruyère, Paysans charentais : histoire des campagnes d’Aunis, Saintonge et bas Angoumois, tome I, Rupella, 1982)
    • […] il y a encore la fuye qui est une petite volière ». Le terme de fuie s’applique donc jusqu’à l’orée du XVIIe siècle à des ensembles de boulins de façades ou à des petites volières fermées par des volets avec peu de pigeons. « Ce tourillon avoit plus tost façon d’une fuye que d’une forteresse » (Carloix, VII, 12). — (Jean-Mary Couderc, ‎Alain Schulé, L’Anjou insolite, CLD, 1999)

Forme de verbe

fuie \fɥi\

  1. Participe passé féminin singulier de fuir.
    • Les demandeurs d’asile sont détenus dans des locaux surpeuplés sous une chaleur étouffante, manquent d’eau et de soins médicaux. Ce système vise à pousser les gens à repartir vers la situation désespérée qu’ils ont fuie. — (Claire Mallinson, citée par Le Monde Économie dans L’Australie exporte ses réfugiés, avril 2014)
  2. Première personne du singulier du présent du subjonctif de fuir.
  3. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de fuir.
    • Comment se fait-il que la vérité fuie devant nous comme si ce n’était pas de la vérité […] — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)

Nom commun

fuie \Prononciation ?\ féminin

  1. Fuite.
    • Que li Turc ont la fuie prisse — (Robert le Diable, manuscrit 25516 français de la BnF, fol. 197r. Manuscrit de 1275-1290.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FUIE. n. f.
Sorte de petit colombier.

Littré (1872-1877)

FUIE (fuie) s. f.
  • Petite volière qu'on ferme avec un volet et où l'on nourrit des pigeons domestiques en petite quantité. Ce n'est point un colombier, c'est une fuie.

HISTORIQUE

XVIe s. Ce tourillon avoit plus tost façon d'une fuye que d'une forteresse, Carloix, VII, 12. Et comme on voit un pigeon à la fuye Se retirer et un bœuf à la grange, Ainsi je tourne autour de la vendange, Saint-Gelais, 94.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* FUIE, s. f. (Econom. rustiq.) petite voliere qu’on ferme avec un volet, & où chaque particulier peut nourrir des pigeons domestiques. On appelle encore du nom de fuie des colombiers sans couverture. Il y a de ces colombiers dans la Beauce.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fuie »

(XIIIe siècle) Du latin fuga (« fuite, refuge »).
Ou du latin fodiendo, parce que ce type de colombier a des fondations.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin fuga.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. fuga, fuite, d'où, dans le français, le sens de retraite, refuge. Au XVIe siècle, fuie avait le sens de colombier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fuie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fuie fµi

Évolution historique de l’usage du mot « fuie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fuie »

  • Ses investigations l’entraînent dans l’autre Naples, la ville pauvre où Andrea est né et qu’il a fuie grâce aux diplômes. La descente vers les quartiers misérables de la zone industrielle devient plongée intérieure, la carte officielle se double d’une topographie secrète jusqu’à la découverte d’un autre monde. Domestique sur les hauteurs de la ville, inculte et violente, mais belle, affectueuse et même possessive, sa tante alors devient une figure fascinante, incompatible avec le monde lisse et calme de ses parents. La Croix, Elena Ferrante nous emmène vers une autre Naples
  • Le patron de Quentin l’accuse d’avoir participé au cambriolage de son entreprise. Le jeune homme se comporte comme un suspect et vérifie si le méfait apparaît dans la presse. Davia, idéalisant Quentin, remarque que le garçon la fuie et le sent tracassé. Un inspecteur des impôts visite l’entreprise « Ange logistique ». Une visite mal venue puisque les archives de comptabilité ont disparu suite au cambriolage. L’agent du fisc contacte la police. Pour Alex et Manu, cet acte de vandalisme émane du chef lui-même et ils entendent bien mettre la main sur le complice avec qui il aurait formaté cette arnaque. Manu interroge Quentin. Toutelatele, Un si grand soleil (spoiler) : résumé en avance de l’épisode du jeudi 18 juin 2020 sur France 2 | Toutelatele

Traductions du mot « fuie »

Langue Traduction
Anglais run away
Espagnol huir
Italien scappa
Allemand weglaufen
Chinois 逃跑
Arabe اهرب
Portugais fugir
Russe убегать
Japonais 逃げる
Basque ihes egin
Corse scappà
Source : Google Translate API

Synonymes de « fuie »

Source : synonymes de fuie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fuie »

Fuie

Retour au sommaire ➦

Partager