Futile : définition de futile


Futile : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FUTILE, adj.

A.− [En parlant d'une chose] Qui n'a que très peu ou pas de valeur réelle et ne mérite pas qu'on y attache quelque importance. Cause, question, sujet, détail futile. J'ignore l'art futile de ce qu'on nomme la galanterie (Balzac, Corresp.,1822, p. 168).Ta mémoire qu'encombrent mille souvenirs futiles, n'a rien retenu de ce désastre (Mauriac, Nœud vip.,1932, p. 59):
1. − Vous comprendrez, Monsieur Stangerson, dit-il, que dans une affaire aussi embrouillée, nous ne pouvons rien négliger; que nous devons tout savoir, même la plus petite, la plus futile chose se rapportant à la victime (...) le renseignement, en apparence, le plus insignifiant... G. Leroux, Myst. ch. jaune,1907, p. 57.
C'est, il est futile de + inf. Ne trouvez-vous pas qu'à l'heure qu'il est, c'est légèrement futile de soigner des états d'âme? (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 192).
En partic.
Qui n'engage à rien, qui ne tire pas à conséquence. Conversation, parole, occupation futile. La vie n'est pas faite de petites intrigues futiles (Maurois, Climats,1928, p. 164):
2. Le métier d'écrire m'apparut comme une activité de grande personne, si lourdement sérieuse, si futile et, dans le fond, si dépourvue d'intérêt que je ne doutai pas un instant qu'elle me fût réservée... Sartre, Mots,1964, p. 132.
Qui n'entre pas réellement en ligne de compte, qui ne se justifie pas. Motif, prétexte futile. Sans nous arrêter à combattre votre futile argument (Chateaubr., Essai Révol.,t. 2, 1797, p. 341).Par un futile souci de logique, je résolus de prendre le portemanteau comme point de repère et de me guider sur lui (Green, Journal,1938, p. 126).
Emploi subst. masc. à valeur de neutre. On va et revient du mastoc au futile (Flaub., Corresp.,1870, p. 134).Comment distinguerons-nous le futile de l'essentiel? (Green, Journal,1939, p. 173).
B.− P. ext. [En parlant d'une pers. ou de ses facultés] Qui attache de l'importance à des choses sans valeur réelle. Esprit, caractère futile. Vous êtes parvenu à faire de moi une fille médiocre et futile! (Giraudoux, Simon,1927p. 160).La présence constante de ce petit être futile (Maurois, Climats,1928, p. 74).Il a tout absorbé au long de sa jeunesse en apparence futile (Mauriac, Journal 2,1937, p. 152).
Emploi subst. On a fait le futile avec une tête lourde de pensées (Vigny, Journal poète,1842, p. 1175).
REM.
Futilement, adv.De manière futile. Il regrettait de dépenser si futilement des forces nouvelles (Chardonne, Épithal.,1921, p. 161).Elle fait mille recommandations à l'amant dont dont elle suspend si futilement le ministère (Valéry, Variété I,1924, p. 82).
Prononc. et Orth. : [fytil]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1488 « (d'un récipient) qui laisse fuir son contenu » (Mer des Histoires, I, 48b, éd. 1491 ds Rom. Forsch. t. 32, p. 69); xves. choses... futiles et peu necessaires (Terence en françoys, 142vo, éd. 1535 ds R. Hist. litt. Fr. t. 12, p. 713). Empr. au lat. class. futilis « qui laisse échapper son contenu; vain, inutile ». Fréq. abs. littér. : 318. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 383, b) 357; xxes. : a) 318, b) 642.

Futile : définition du Wiktionnaire

Adjectif

futile \fy.til\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est frivole, qui est de peu de conséquence, de peu de considération.
    • Heureuse enfant, murmura le général, qu’une cause aussi futile a encore le pouvoir de chagriner. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  2. Qui s’attache à des choses de peu de conséquence.
    • Ce qui rend les femmes particulièrement aptes à soigner, à élever notre première enfance, c’est qu’elles restent elles-mêmes puériles, futiles et bornées ; elles demeurent toute leur vie de grands enfants, une sorte d’intermédiaire entre l’enfant et l’homme. — (Arthur Schopenhauer, Essai sur les femmes, dans Pensées & Fragments, traduction par J. Bourdeau , Félix Alcan, éditeur, 1900 (16e éd.))
    • Le duc d’Orléans était leur garant, leur pavillon, leur espoir. Ils le savaient futile, versatile, influençable, capable de se jeter à l’étourdie dans les entreprises les plus folles, docile à toutes les flagorneries, aussi dépourvu de sens critique que de sens pratique, joueur, débauché, dépensier, […] — (Auguste Bailly, Mazarin, Fayard, 1935, p.104)

Adjectif

futile \ˈfjuː.taɪl\, \ˈfjuː.təl\

  1. Vain, futile.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Futile : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FUTILE. adj. des deux genres
. Qui est frivole, qui est de peu de conséquence, de peu de considération. Raisons futiles. Argument futile. Propos futiles. Querelle futile. Des écrits futiles. Il signifie aussi Qui s'attache à des choses de peu de conséquence. Un homme futile.

Futile : définition du Littré (1872-1877)

FUTILE (fu-ti-l') adj.
  • Qui est de peu de conséquence, de peu de valeur. Un talent futile. Raisons futiles. Tous ces discours qu'ils [les philosophes] ont fondés sur ce faux principe sont si futiles…, Pascal, Lett. à Mme Perier, 17 oct. 1651. Ce papillon lui-même, à nos yeux si futile, Qui sait si de son vol l'erreur n'est pas utile ? Peut-être, en son essor vif et capricieux, Il hâte en se jouant le grand œuvre des cieux [la fécondation des plantes dioïques], Delille, Trois règnes, VI. … Était-ce donc à des honneurs futiles, Romains, que se bornaient les vœux de votre ami ? Arnault, Germanic. V, 7.

    Il se dit aussi des personnes. Un homme futile. Quelques futiles petits-maîtres qui pensent ridiculiser toute vertu par une plaisanterie, Voltaire, Don Pédr. Épît. dédic. Ces lecteurs futiles qui confondent la plaisanterie avec l'évidence, Diderot, Claude et Nér. II, 6.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Futile : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* FUTILE, adj. (Gramm.) qui n’est d’aucune importance. Il se dit des choses & des personnes. Un raisonnement est futile, lorsqu’il est fondé sur des faits minutieux, ou sur des suppositions vagues. Un objet est futile lorsqu’il ne vaut pas le moindre des soins qu’on pourroit prendre, ou pour l’acquérir, ou pour le conserver. C’est dans le même sens qu’on dit d’un homme qu’il est futile. Une futilité, c’est une chose de nulle valeur. Voyez l’article suivant.

* Futile, (Antiq.) vase à large orifice & à fond très-étroit, dont on faisoit usage dans le culte de Vesta. Comme c’étoit une faute que de placer à terre l’eau qui y étoit destinée, on termina en pointe les vases qui devoient la contenir : d’où l’on voit l’origine de l’adjectif futilis. Homme futile, c’est-à-dire homme qui ne peut rien retenir, qui a la bouche large & peu de fond, & qu’il ne faut point quitter, si l’on ne veut pas qu’il répande ce qu’on lui a confié. Le futile fut aussi une coupe que portoient à leurs mains les vierges qui entouroient le flamen dans ses fonctions sacerdotales, les femmes qui étoient au service des vestales, & les jeunes enfans qui assistoient le flamen à l’autel, & qu’on appelloit camilles. Les Romains alloient chercher à la fontaine de Juturne, l’eau dont ils remplissoient les futiles. Cette eau guérissoit les malades qui en bûvoient, ainsi que l’assûre Varron (auteur grave).

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « futile »

Étymologie de futile - Wiktionnaire

Du latin futilis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de futile - Littré

Lat. futilis, dont le sens propre est : qui laisse échapper, par exemple dans vasa futilia, et qui vient de futire, laisser échapper. Futire tient probablement à fundere, verser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de futile - Wiktionnaire

Du latin futilis, fuyant, qui laisse échapper ce qu'il contient.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « futile »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
futile fytil play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « futile »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « futile »

  • C’est le devoir du chrétien de réfléchir à cette question du temps qui passe. Ce n’est pas une question futile. Au contraire, aucune question n’est plus urgente. En effet, nous sommes à la fois, des êtres très précaires, notre vie est éphémère, elle ne tient qu’à un fil, nous ne savons pas si nous verrons demain. Et, à la fois, nous sommes des êtres d’éternité. Nous sommes promis à une vie éternelle. Le Christ ne nous invite-t-Il pas de façon pressante à faire un bon usage du temps ? Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Le temps, ce don de Dieu qui passe si vite en vacances
  • Citius, altius, fortius? Je veux bien. Même que la plupart du temps, je veux avec enthousiasme! Après tout, j’ai passé les 30 dernières années à les décrire ou à les raconter, ces exploits-là. Mais l’alerte collective, l’anxiété larvée leur enlèvent leur panache et presque leur sens. C’est comme si, tout à coup, il semblait futile de consacrer sa vie à plonger en limitant les éclaboussures. Radio-Canada.ca, Futile, le sport? | Coronavirus | Radio-Canada.ca
  • Lorsque Facebook a été créé, la croissance de ce réseau social est rapidement devenue exponentielle. Mais malgré son côté addictif et viral, un grand nombre de personnes considérait ce service relativement futile et dépourvu d’intérêt. Poster des photos ou des vidéos, « liker » les photos des autres n’avait rien d’essentiel et était présenté comme « nice to have », quelque chose dont l’humanité aurait aisément pu se passer. Mais alors que la moitié de la planète est entrée en confinement et que l’isolation forcée des individus représente un risque potentiel majeur sur le plan psychologique et mental, maintenir une forme de bien-être dans de telles conditions est devenu une obligation. La nécessité de rester en contact avec son cercle d’amis, de communiquer, de rire, d’avoir le sentiment de continuer d’appartenir à sa communauté et de contribuer, même virtuellement, à la vie de sa tribu, constitue un impératif vital. Il est intéressant de voir que les réseaux sociaux comme Facebook, alors considérés comme superficiels, se sont métamorphosés en outils de création de lien social, indispensable au maintien des relations humaines.  Forbes France, GAFA : Du Futile A L’Indispensable | Forbes France
  • Paradoxalement, il ne faut pas croire que la Mode est futile dans ces moments. TTT Magazine, PFW : virage numérique pour la SS21 · TTT Magazine
  • En même temps, je m’imaginais ce que les malades pouvaient endurer. Je pensais à la souffrance et à la détresse, voire à la mort auxquelles les soignants devaient faire face. Mon quotidien et mon poste prestigieux de directeur administratif et financier dans un cabinet de conseil m’a paru encore plus inutile et futile. J’ai réalisé à quel point la vie était fragile et précieuse, tout comme notre monde. Le Monde.fr, « Avec le confinement, mon poste prestigieux dans un cabinet de conseil m’a paru encore plus inutile et futile »
  • «En conséquence, il semble malheureusement qu'il serait futile de continuer à dialoguer avec la ligue. Il est temps de reprendre le travail. Dites-nous quand et où.» Le Soleil, Baseball: il serait futile de continuer les négociations, disent les joueurs | Sports | Le Soleil - Québec
  • Les meilleurs divertissements sont les plus futiles. De Jacques Chardonne / Propos comme ça
  • Il n'y a rien de définitif en nous, et qu'il est vain et futile d'essayer de rechercher qui on est : on ne découvrira jamais qui on est, ce qu'il faut c'est découvrir où on veut aller, ce qui est beaucoup plus intéressant. De Theodore Zeldin / Entretien avec Marianne Payot - Octobre 1994
  • Nommer est le plus manifeste et le plus futile des pouvoirs, celui qui fascine le plus, qui attise le plus de convoitises, qui occupe le plus les conversations et mobilise le plus les esprits de tous ceux qui sont associés aux affaires publiques. De Jacques Attali / Verbatim III (1988-1991)
  • Nous sommes tous embarqués dans la même galère. Nous sommes futiles et malhonnêtes parce que nous devons triompher de personnes futiles et malhonnêtes. De Kressmann Taylor / Inconnu à cette adresse
  • La fuite est futile, nous sommes tous prisonniers au milieu d'un cercle, quelle que soit la façon dont nous vivons notre vie, l'anéantissement nous attend, la mort n'oublie personne. De Andrei Stoiciu / Alors, la tempête...
  • L’Afrique, où parfois rien n’a changé depuis des siècles, est comme une métaphore de la sérénité des peuples à l’ère du zapping et de l’urgence futile. De Nicolas de La Casinière / L’Express - 14 Janvier 1999
  • L'important, c'est d'avoir un but ; n'importe lequel, même ridicule, même futile, mais d'en avoir un. De Gérard Bessette / Les Pédagogues
  • Il n’est pas déshonorant de mourir en poursuivant un but, même futile ; ce qui l’est, c’est de se laisser vaincre et d’accepter sa défaite. De Alexandra David-Néel
  • Le chroniqueur vit sa vie de cigale, individuelle et confortable, futile et superficielle. Il écrit ce qui lui chante, quand il lui chante. De Pierre Georges / Le Monde - Décembre 1999
  • C'est une conséquence du progrès que d'entretenir l'appétit du futile en variant son menu. De Jean Rostand
  • Qui a frôlé l'irréversible, découvre dans le futile merveilles. De Paul Carvel / Jets d'encre
  • Une raison futile diminue le poids des bonnes raisons qu’on avait données auparavant. De Jonathan Swift / Pensées
  • Rien de plus futile, de plus faux, de plus vain, de plus nécessaire que le théâtre. De Louis Jouvet
  • Les pensées et maximes sont un genre épuisé et un genre futile. De Jules Lemaître / Les contemporains
  • L'imagination n'est fertile que lorsqu'elle est futile. De Vladimir Nabokov

Traductions du mot « futile »

Langue Traduction
Corse inutile
Basque futile
Japonais 無駄な
Russe бесполезный
Portugais fútil
Arabe غير مجدي
Chinois 徒劳的
Allemand zwecklos
Italien futile
Espagnol fútil
Anglais futile
Source : Google Translate API

Synonymes de « futile »

Source : synonymes de futile sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « futile »



mots du mois

Mots similaires