Félonne : définition de félonne


Félonne : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FÉLON, ONNE, adj.

A.− DR. FÉOD. [En parlant du vassal] Qui viole les engagements contractés envers le seigneur :
D'ici voyez ce beau domaine, Dont les créneaux touchent le ciel; Une invisible châtelaine Veille en tout temps sur ce castel. Chevalier félon et méchant, Qui tramez complot malfaisant, Prenez garde! La dame blanche vous regarde, La dame blanche vous entend! Becque, Corbeaux,1882, I, 1, p. 66.
Emploi subst. Ganelon est le type du félon (Ac.1932).Elle tomba entre les mains des serviteurs du félon, qui voulurent en user avec elle comme ils supposaient qu'en avait fait leur maître (Chateaubr., Mém.,t. 1, 1848, p. 202).
B.− P. ext., vieilli et littér.
1. [En parlant d'une pers.] Qui trahit ses engagements. Synon. déloyal, infidèle, rebelle, traître.Négociations que cet officier félon, traître à tous les partis, mena à son gré pour la réalisation de ses infâmes projets (G. Leroux, Roul. tsar,1912, p. 168).Les ouvriers félons reçurent une correction terrible des mains du populaire indigné (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 130).
2. [En parlant d'un comportement hum.] Qui est empreint de déloyauté. Regard félon, âme félonne. Que pensera de toi, pauvre âme ombrageuse et félonne! Que pensera de toi, durant les nuits d'hiver et de délaissement, la vieille lampe amie? (Milosz, Amour. initiation,1910, p. 210).
REM.
Félonner, verbe trans.,néol. d'aut. Se comporter en félon. Que ces félons les félonnent à leur tour, je ne trouve pas le fait d'un mauvais exemple (Bernanos, Gds cimet.,1938, p. 99).
Prononc. et Orth. : [felɔ ̃], fém. [-ɔn]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. Subst. 1. 2emoitié du xes. fel « personne cruelle, déloyale » (S. Léger, éd. J. Linskill, 227); fin du xes. felun (Passion, éd. D'A. S. Avalle, 138); 2. ca 1100 « personne qui agit contre la foi due à son seigneur » (Roland, éd. J. Bédier, 1819). B. Adj. 1. fin du xes. fellon « cruel, méchant » (Passion, 220); 2. ca 1100 « qui agit contre la foi due à son seigneur » (Roland, 1479). Mot d'origine discutée; on admet gén. aujourd'hui, à la suite de Diez (cf. FEW t. 15, 2, pp. 124-125; Dauzat) qu'il est issu d'un a. b. frq. *fillo, correspondant à l'a. sax. fillian « maltraiter, flageller », a. h. all. fillen « battre, flageller » (Schützeichel2), m. néerl. villen « écorcher » (Verdam). Pour les autres hyp., moins satisfaisantes, v. FEW loc. cit. Fellones est attesté en lat. médiév. dep. 858 (Hollyman, pp. 152-155; Nierm.); le mot désigne très tôt l'individu qui manque de fidélité (à Dieu, au roi, etc.), sans qu'il soit toujours possible de préciser davantage. Fréq. abs. littér. : 57. Bbg. Boulan 1934, p. 107. − Dessau (A.). L'Idée de la trahison au m. âge et son rôle ds les motivations de qq. chans. de geste. Cah. de civilisation médiév. 1960, t. 3, pp. 23-26. − Gohin 1903, p. 314. − Hollyman (K. J.). Le Développement du vocab. féod. en France. Genève-Paris, 1957, 202 p. − Jänicke (O.). Beiträge zur galloromanischen Wortforschung. Vox rom. 1971, t. 30, p. 66. − Joppich-Hagemann (U.), Korth (U.). Untersuchungen zu Wortfamilien der Romania Germanica. Bonn, 1973. − Lausberg (H.). Rom. Forsch. 1965, t. 77, p. 237. − Wagner (L.). B. Soc. Ling. 1964, t. 59, p. 104. − Weinrich (H.). Zur Etymologie von frz. félon « treulos ». In : [Mél. Rheinfelder (H.)]. Münich, 1963, pp. 389-396.

Félonne : définition du Wiktionnaire

Forme d’adjectif

félonne \fe.lɔn\

  1. Féminin singulier de félon.

Nom commun

félonne \fe.lɔn\ féminin (pour un homme on dit : félon)

  1. (Histoire) Vassale qui manque à la foi due à son seigneur.
  2. (Par extension) Traitresse.
    • Dans un passage bien connu de son Éthique, Cicéron parle du commerce comme d’une activité irrémédiablement vile, voire mesquine, mais qui n’est pas absolument félonne dans le cas du commerce de gros. — (Thomas de Quincey, Esquisses autobiographiques, José Corti, « Domaine romantique », 1994, p. 61)
    • De même que je suis à mon archétype une trahison permanente, Manuela est à celui de la femme de ménage portugaise une félonne qui s’ignore. — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 30)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Félonne : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FÉLON, ONNE. adj.
T. de Féodalité. Qui fait quelque chose contre la foi due à son seigneur. Un vassal félon. Par extension, il signifie Qui marque de la déloyauté. Âme félonne. Cœur félon. Regard félon. Substantivement, Ganelon est le type du félon.

Étymologie de « félonne »

Étymologie de félonne - Wiktionnaire

(Date à préciser) Dérivé de félon avec le suffixe -onne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « félonne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
félonne felɔn play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « félonne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « félonne »

  • Rester prisonnier de soi-même et de sa cellule familiale a d’autres vertus que celle d’écouter pousser ses cheveux qu’un coiffeur ne viendra pas couper : on s’ouvre aux autres.Aux gens oubliés le reste du temps et que l’on prend plaisir à appeler quitte à les entendre tousser. Telle cette tata félonne reniée du répertoire téléphonique parce qu’elle a piqué du pognon à toute la famille sans jamais le rendre. On l’appelle et on finit par renouer le contact, en oubliant d’évoquer les remboursements. Que du positif : la tata n’était pas retorse, juste légère. On se redécouvre, en même temps que l’on invente d’autres pratiques. Mon épouse se lance à faire du pain. Il est douloureux au goût, la mie colle aux doigts. Moi, je tente de faire des cigarettes avec une attestation de sortie (découpée dans Centre Presse) et le produit de la tonte de la pelouse une fois séché.Je tousse, c’est infâme, j’arrête, j’ai peur. On découvre donc que l’on peut se passer du pain, et de fumer (c’est plus dur) : la santé y gagne. Alors on convoque quelques amis pour célébrer cette trouvaille.Par WhatsApp et Face time,  téléphone en main, on se fait un apéro à distance, on rit en vidant les verres par écrans interposés, on compare nos mojitos et le reste. Et on boit comme pour oublier que, finalement, rien ne sera jamais comme avant. Santé ! -CHRISTOPHE- centrepresseaveyron.fr, Les pistes de la rédaction de Centre Presse pour positiver malgré tout - centrepresseaveyron.fr
  • Dans leur partie, France et Olivier Mestral sont des stars. Depuis dix ans, le couple dirige France Boutique, une chaîne de télé-achat dont ils sont les présentateurs vedettes.  Sofia, leur associée, qui, sous couvert de leur apporter un produit bidon, manigance pour les évincer du juteux business du télé-achat. La félonne croit ainsi ternir leur réputation de sérieux. A dessein, elle place une taupe dans leur équipe, le sémillant Walter... Télé 7 Jours, France Boutique (Ciné+ Club) - Karin Viard et François Cluzet en stars du téléachat
  • Brigitte Bardot ne se montrera pas aussi félonne que Jackie Kennedy. Cette grande admiratrice du général n’a pourtant partagé qu’un dîner au Château, lors de la soirée annuelle des Arts et des Lettres, le 5 décembre 1967, où elle se rend en compagnie de son mari de l’époque, Gunther Sachs. De Gaulle a d’ailleurs imposé que le carton portât le nom civil de l’actrice, c’est-à-dire « Mme Gunther Sachs » et non « Brigitte Bardot ». Ce jour-là, le chef du service de presse Pierre-Louis Blanc est harcelé de coups de fil de journalistes : va-t-elle venir ou non ? Sera-t-il possible de la photographier lorsqu’elle sera présentée au général ? Atlantico.fr, Comment Charles de Gaulle a été envoûté par Brigitte Bardot lors de sa visite à l'Elysée | Atlantico.fr
  • *Et ils disent ils répètent ils cacatent ils hululent ils coassent ils braient la même phrase perfide félonne fielleuse fallacieuse « le mandat devra être plus robuste pour non seulement se défendre convenablement mais aussi de traquer » , Mali: le mandat de la Minusma prorogé pour un an à l’ONU | maliweb.net
  • Monseigneur Yvain cheminait, pensif, à travers une épaisse forêt. Soudain, au milieu des fourrés, il entendit un cri perçant et douloureux. Il se dirigea vers ce cri et, quand il parvint sur les lieux, il aperçut un lion dans un essart. Un serpent lui mordait la queue et lui brûlait la croupe en lui jetant des flammes. Monseigneur Yvain ne contempla pas longtemps ce prodige. Il se demanda en lui-même à qui il porterait secours. Il décida d’aider le lion car une créature venimeuse et félonne ne mérite que d’être maltraitée ; or, le serpent est venimeux ; le feu lui sort de la bouche tellement il regorge de félonie. C’est pourquoi monseigneur Yvain pensa d’abord le tuer. Il dégaina son épée, s’avança en protégeant son visage avec son écu pour éviter les flammes qui sortaient de la gueule plus large qu’une marmite. Si le lion l’attaquait par la suite, la bataille se poursuivrait de plus belle mais, quoi qu’il advînt, il voulut aider le lion car Pitié l’implore de porter secours et assistance à l’animal noble par excellence. Avec son épée bien affûtée, il attaqua le serpent. Il coupa en deux la bête à terre et tronçonna encore les deux moitiés. Il frappa et frappa encore, donna tellement de coups qu’il découpa le serpent en petits morceaux et le dépeça intégralement. Il devait encore trancher un morceau de la queue du lion où restait attachée la tête du serpent félon. Il en trancha autant qu’il fallut, mais le moins possible. Après avoir délivré le lion, Yvain pensait qu’il lui faudrait aussi le combattre et que la bête l’attaquerait. Mais jamais une telle idée n’effleura l’animal. Ecoutez plutôt ce que fit le lion, écoutez comme il se comporta avec noblesse et générosité ! Il manifesta sa soumission en étendant vers Yvain ses deux pattes jointes, puis, inclinant la tête au sol, il se dressa sur ses pattes de derrière et s’agenouilla ; toute sa face était mouillée de larmes d’humilité. Monseigneur Yvain devina véritablement que le lion le remerciait et qu’il se prosternait devant lui pour l’avoir délivré de l’étreinte mortelle du serpent. Cette aventure lui plut beaucoup. Yvain essuya son épée salie par le venin et l’ordure du serpent, puis il la glissa dans son fourreau. Il se remit en route et le lion l’accompagna. Désormais, il ne le quittera plus jamais et restera toujours à ses côtés, désireux de le servir et de le protéger. ladepeche.fr, Écriture. Créez votre carnet de curiosités - ladepeche.fr

Traductions du mot « félonne »

Langue Traduction
Corse felonia
Basque delitu
Japonais 重罪
Russe фелония
Portugais crime
Arabe جناية
Chinois 重罪
Allemand verbrechen
Italien crimine
Espagnol delito
Anglais felony
Source : Google Translate API

Antonymes de « félonne »



mots du mois

Mots similaires