La langue française

Renégat, renégate

Définitions du mot « renégat, renégate »

Trésor de la Langue Française informatisé

RENÉGAT, -ATE, subst.

A. − Personne qui a renié sa religion. Synon. apostat, hérétique.Ne sommes-nous pas tous païens ou juifs réformés (...), infidèles, déserteurs, renégats de la loi mosaïque (Borel, Champavert, 1833, p. 118).Sans doute, dit le curé Christophe, ils ont perdu notre respect; mais, je vous en préviens, bientôt ils calomnieront les pauvres curés qui se seront soumis aux lois de leur pays en prêtant le serment; ils les représenteront comme des renégats (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 365).V. apostasier ex. 2.
B. − P. ext. Personne qui abandonne ses convictions, qui trahit sa patrie, son parti, son passé. Synon. déserteur, traître.Au fond, ils ne me pardonnent pas mes redingotes, mes goûts, mes amis et mes dîners de l'hôtel Sinda. J'en vois là qui ruminent déjà l'exécution du traître, du renégat (Vogüé, Morts, 1899, p. 115).Il lui reste un peu de sa pédanterie d'école: − Ce ne sont, murmure-t-elle, que des renégats de la beauté (Abellio, Pacifiques, 1946, p. 300).
P. métaph. Quoi! de la liberté [des États-Unis] faire une renégate! (Hugo, Année terr., 1872, p. 101).
Empl. adj. Nous n'apportons jamais au roi des nations Que les retournements d'une âme renégate (Péguy, Ève, 1913, p. 797).On voit se coudoyer des régicides, des nobles renégats, des raffineurs, des magistrats jansénistes (Claudel, Pain dur, 1918, i, 3, p. 427).V. apostat ex. 2.
Prononc. et Orth.: [ʀ ənega], fém. [-at]. Ac. 1694, 1718: renegat; dep. 1740: -né-. Étymol. et Hist. 1. 1450 adj. synon. de traître (Jean Chartier, Chron. de Charles VII, éd. Vallet de Viriville, t. 2, p. 190: quatre à cinq cent Anglois et Normans surnommez François renégats); 2. 1572 subst. renégat « celui qui a abjuré sa religion » (lettre 4 et 6 sept. ds E. Charrière, Négociations de la France dans le Levant, t. 3, p. 299). Empr. à l'ital.rinnegato, att. au sens 2 dep. 1remoit. xives. (G. Villani ds Tomm.-Bell.), ou à l'esp. renegado (dep. 1220-50, Berceo d'apr. Cor.-Pasc.), respectivement part. passé de rinnegare et renegar (renier*). A remplacé l'a. et m. fr. reneié, reniié, renoié, renié « renégat ». Voir FEW t. 10, p. 253b et 254. Fréq. abs. littér.: 176. Bbg. Hope 1971, p. 49, 149. − Kohlm. 1901, p. 24. − Wind 1928, p. 139, 199.

Wiktionnaire

Nom commun

renégat \ʁə.ne.ɡa\ masculin (pour une femme on dit : renégate)

  1. Celui qui a renié sa religion pour en adopter une autre (éventuellement sous la contrainte).
    • Les renégats eurent la plénitude des droits des citoyens musulmans, les chrétiens fidèles ne jouirent que d’une assimilation incomplète et limitée, et, devenus tributaires, ils durent payer l’haràc.. — (Charles Yriarte, La Bosnie et l’Herzégovine pendant l’insurrection, Revue des Deux Mondes tome 15, 1876, page 598)
    • (Familièrement et par forme d'injure) Ah ! maudit renégat, le plus méchant du monde, Que le ciel te punisse et l'enfer te confonde ! (Regnard, Les Ménechmes)
  2. (Par extension) (Péjoratif) Celui qui a renié ses convictions, ses engagements, trahi son propre camp.
    • Les renégats sont également méprisés dans les deux partis.
    • (Par apposition)Les généraux renégats sont les représentants d'une classe qui, pour survivre en tant que telle, a renoncé à la nation chilienne et est sciemment devenue l'alliée de l'impérialisme nord-américain. — (Armando Uribe, Le livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)

Nom commun

renégate \ʁə.ne.ɡat\ féminin (pour un homme on dit : renégat)

  1. Celle qui a renié sa religion pour en adopter une autre (éventuellement sous la contrainte).
    • Dans l’enclos de ce Palais qui parait fort petit, on estime qu’il y a quatre cent femmes de toutes Nations & couleurs, & même quelques Renégates Chrétiennes qui ont été prises par des Corsaires, & forcées dans leur bas âge à embrasser le Mahometisme. — (Alain Manesson Mallet, Description de l’univers, Thierry, 1683, page 19)
  2. (Par extension) (Péjoratif) Celle qui a renié ses convictions, ses engagements, trahi son propre camp.
    • Tu te souviens, Gallagher, c’était ce que tu détestais en moi, mes idées de liberté. Et quand j’ai épousé Owens, tu m’as rayée de la carte. J’étais pire qu’une communiste pour toi, une renégate. — (Tony Cartano, En attendant Gallagher, Grasset, 1995, chapitre 3)

Nom commun

renégate \ʁə.ne.ɡat\ féminin (pour un homme on dit : renégat)

  1. Celle qui a renié sa religion pour en adopter une autre (éventuellement sous la contrainte).
    • Dans l’enclos de ce Palais qui parait fort petit, on estime qu’il y a quatre cent femmes de toutes Nations & couleurs, & même quelques Renégates Chrétiennes qui ont été prises par des Corsaires, & forcées dans leur bas âge à embrasser le Mahometisme. — (Alain Manesson Mallet, Description de l’univers, Thierry, 1683, page 19)
  2. (Par extension) (Péjoratif) Celle qui a renié ses convictions, ses engagements, trahi son propre camp.
    • Tu te souviens, Gallagher, c’était ce que tu détestais en moi, mes idées de liberté. Et quand j’ai épousé Owens, tu m’as rayée de la carte. J’étais pire qu’une communiste pour toi, une renégate. — (Tony Cartano, En attendant Gallagher, Grasset, 1995, chapitre 3)

Nom commun

renégate \ʁə.ne.ɡat\ féminin (pour un homme on dit : renégat)

  1. Celle qui a renié sa religion pour en adopter une autre (éventuellement sous la contrainte).
    • Dans l’enclos de ce Palais qui parait fort petit, on estime qu’il y a quatre cent femmes de toutes Nations & couleurs, & même quelques Renégates Chrétiennes qui ont été prises par des Corsaires, & forcées dans leur bas âge à embrasser le Mahometisme. — (Alain Manesson Mallet, Description de l’univers, Thierry, 1683, page 19)
  2. (Par extension) (Péjoratif) Celle qui a renié ses convictions, ses engagements, trahi son propre camp.
    • Tu te souviens, Gallagher, c’était ce que tu détestais en moi, mes idées de liberté. Et quand j’ai épousé Owens, tu m’as rayée de la carte. J’étais pire qu’une communiste pour toi, une renégate. — (Tony Cartano, En attendant Gallagher, Grasset, 1995, chapitre 3)

Nom commun

renégate \ʁə.ne.ɡat\ féminin (pour un homme on dit : renégat)

  1. Celle qui a renié sa religion pour en adopter une autre (éventuellement sous la contrainte).
    • Dans l’enclos de ce Palais qui parait fort petit, on estime qu’il y a quatre cent femmes de toutes Nations & couleurs, & même quelques Renégates Chrétiennes qui ont été prises par des Corsaires, & forcées dans leur bas âge à embrasser le Mahometisme. — (Alain Manesson Mallet, Description de l’univers, Thierry, 1683, page 19)
  2. (Par extension) (Péjoratif) Celle qui a renié ses convictions, ses engagements, trahi son propre camp.
    • Tu te souviens, Gallagher, c’était ce que tu détestais en moi, mes idées de liberté. Et quand j’ai épousé Owens, tu m’as rayée de la carte. J’étais pire qu’une communiste pour toi, une renégate. — (Tony Cartano, En attendant Gallagher, Grasset, 1995, chapitre 3)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RENÉGAT, ATE. n.
Il s'est dit de Celui, de celle qui a renié la religion chrétienne pour embrasser une autre religion. Il s'est fait renégat. C'est une renégate. Il se dit figurément de Celui qui, par des motifs intéressés, abjure sa religion quelle qu'elle soit, renie sa patrie ou ses opinions politiques. Les renégats sont également méprisés dans les deux partis.

Littré (1872-1877)

RENÉGAT (re-né-ga, ga-t') s. m.
  • 1Celui, celle qui a renié la religion chrétienne pour embrasser une autre religion. Amet, laissant tomber son cimeterre, se joignit à la renégate, et tous deux ensemble firent ce qu'ils purent pour me lier les mains, Scarron, Rom. com. II, 14. Quoique renégat, il ne laisse pas d'être honnête homme, Lesage, Diable boit. X. Ce qui est singulier, c'est le nombre de renégats espagnols, français, anglais qu'on a trouvés dans les États du Maroc, Voltaire, Mœurs, 162.

    Familièrement et par forme d'injure. Ah ! maudit renégat, le plus méchant du monde, Que le ciel te punisse et l'enfer te confonde ! Regnard, Ménechm. II, 6.

  • 2 Fig. Celui qui, par des motifs intéressés, abjure ses opinions politiques et trahit son parti. Ce grand renégat de l'indépendance [Cromwell] soupçonnait jusqu'à ses gardes, Chateaubriand, Stuarts, le Protectorat.

HISTORIQUE

XVe s. Quatre à cinq cens Anglois et Normans surnommés François renegats, J. Chartier, Hist. de Charles VIII, p. 194, dans LACURNE.

XVIe s. Un gentilhomme valaque, nommé Ynovie ou Jean, renegat à la cour du grand seigneur, D'Aubigné, Hist. II, 196.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RENÉGAT, s. m. (Théol.) chrétien qui apostasie & abandonne la foi de Jesus-Christ pour embrasser quelqu’autre religion, mais singulierement le mahométisme. Voyez Apostat.

On prétend que les renégats sont ceux d’entre les turcs qui maltraitent le plus cruellement les esclaves chrétiens qui tombent entre leurs mains.

Ce mot est formé du latin renegare, qui signifie renier, abjurer un sentiment.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « renégat »

Provenç. renegat, de renegar (voy. RENIER) ; espagn. renegado, ital. rinnegado. Le français renégat vient du provençal ; l'ancien français disait renié ou renoié. Pour l'explication comment renié ou son équivalent renégat a pu signifier qui a renié (voy. RENIÉ).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’occitan renegat[1], de renegar, du latin populaire renegare (« renier ») ou emprunté à l’italien rinnegato ou à l’espagnol renegato[2], littéralement : « qui a renié ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « renégat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
renégat renega

Citations contenant le mot « renégat »

  • Mais il n’est pas connu comme le plus diplomate. Il est à la fois vénéré et vilipendé par certains de ses collègues anciens officiers et analystes en tant que renégat, qui a fait carrière en remettant en question la doctrine de l’armée et pour son affirmation selon laquelle les dirigeants militaires n’ont jamais été tenus responsables de leurs échecs en Irak et en Afghanistan. News 24, Trump choisit le colonel retraité renégat pour le poste d'ambassadeur d'Allemagne - News 24
  • On en voit tous les jours. Et chaque renégat (traitre) a toujours une bonne raison pour justifier son parjure. Il dira à tout venant qu’il n’a trahi personne ou même que c’est son ancien bienfaiteur qui est le vrai traitre. Les renégats, ce sont des personnes qu’on peut détecter précocement avec un zeste d’attention. Ils usent au départ de tous les moyens pour intégrer le cercle décisionnel restreint. Afriquematin.net, AGC/Une mort et mille leçons aux transfuges-renégats de toute race - Afriquematin.net
  • Ça c’est sûr le papier car, malheureusement, Coteries of New York accusait des lacunes sur le côté narratif, les possibilités offertes et l’impact des choix. Shadows of New York devrait comporter une toute nouvelle histoire tournant autour d’une vampire renégat du clan Lasombra, ainsi que de nouveaux personnages. Espérons que Draw Distance aura pris en compte ses erreurs sur l’opus précédent pour offrir un jeu plus riche et plus proche du jeu de rôle papier. JVFrance, Draw Distance dévoile un premier trailer de gameplay pour Vampire: The Masquerade – Shadows of New York - JVFrance
  • La milice du général renégat Khalifa Haftar, avec le soutien de pays arabes et européens, a lancé, le 4 avril 2019, une attaque contre Tripoli qui a fait des milliers de morts et de blessés parmi la population civile, sans compter les dégâts matériels engendrés par cette agression. , Tunisie : Le MAE renouvelle le soutien de son pays au gouvernement d’Al-Sarraj en Libye | TRT Français
  • Le gouvernement ruse de son côté explique que Rodchenkov a agi de son propre chef, et nie un dopage d’état. « Les Jeux Olympiques étaient un projet de Vladimir Poutine. Nous n’avions aucune limitation sur nos ressources » réassure de son côté le renégat. Cependant pour Rodchenkov, le dopage est inévitable, quel que soit le pays : « C’est dans la nature humaine, (les Jeux) ne seront jamais propres.» Sport24, Laboratoire caché, urine maquillée: les révélations fracassantes de l'ancien patron antidopage russe - Scan Sport
  • "Il peut y avoir à l'occasion un policier renégat, déplorable, comme c'est le cas dans n'importe quelle industrie, commerce, ou profession", a-t-il déclaré. , USA-Trump minimise les violences policières contre les noirs

Images d'illustration du mot « renégat »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « renégat »

Langue Traduction
Anglais renegade
Espagnol renegado
Italien rinnegato
Allemand renegat
Chinois 叛徒
Arabe المتمرد
Portugais renegado
Russe ренегат
Japonais 反逆者
Basque renegade
Corse rinnegatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « renégat »

Source : synonymes de renégat sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « renégat »

Renégat

Retour au sommaire ➦

Partager