Félon : définition de félon


Félon : définition du Wiktionnaire

Adjectif

félon \fe.lɔ̃\

  1. (Histoire) Sous le régime féodal, qui fait quelque chose contre la foi due à son seigneur ; déloyal.
    • On n’accolera jamais les épithètes de félon et de déloyal au nom de Bois-Guilbert. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Roland, le preux chevalier, prie et se confesse lorsqu'il sent la fin approcher; il meurt fidèle à son seigneur, par opposition à Ganelon, le vassal traître et félon. — (André ~Vauchez, Naissance d’une chrétienté, dans Histoire du Moyen Âge - Tome II, Éditions Complexe, 2005)
  2. (Par extension) Traître.
    • Il s’en prend aux félons dans ses troupes, déplorant leur duplicité en ces termes : il y a « des gens qui, au Parti québécois, ont des doubles agendas, malgré les déclarations publiques qu’ils font ». — (Le Devoir, 6 mai 2007)
    • La belle du château est convoitée par deux amis. L’un mordra la poussière et astiquera sa vengeance. L’ami félon — tel est le titre du premier épisode — sera incarné par Charles Vanel dans la peau du hargneux. — (Le Devoir, 2 mai 2003)
    • Le héros galant et sans peur, le méchant très félon et la belle très amoureuse sont le fruit d’un temps où la narration ne se piquait pas toujours de nuances. — (Le Devoir, 15 mai 2003)
    • Le filon fêlé du filou félon. — (Titre de l’album n° 26 des aventures de Chick Bill)

Nom commun

félon \fe.lɔ̃\ masculin (pour une femme on dit : félonne)

  1. (Histoire) Vassal qui manque à la foi due à son seigneur.
    • Ganelon est le type du félon.
  2. (Par extension) Traître.
    • « Rien n’est plus avilissant que d’imaginer un félon dans son entourage, pensait Clémence, et de commencer à chercher la trahison sur chaque visage… » — (Maurice Druon, La loi des mâles)
    • […] plusieurs éléments de notre vocabulaire, et non les meilleurs, ont pratiquement disparu de l’usage. Je veux parler de tous ces termes désignant les méchants, les vils et les abjects. […] Exit aussi les ladres, les félons et les renégats. — (Le Devoir, 18 mars 2004)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Félon : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FÉLON, ONNE. adj.
T. de Féodalité. Qui fait quelque chose contre la foi due à son seigneur. Un vassal félon. Par extension, il signifie Qui marque de la déloyauté. Âme félonne. Cœur félon. Regard félon. Substantivement, Ganelon est le type du félon.

Félon : définition du Littré (1872-1877)

FÉLON (félon, lo-n') adj.
  • 1Traître et rebelle ; il se disait d'un vassal qui agissait contre la foi due à son seigneur. Un vassal félon.
  • 2 Par extension, traître et méchant. Faites marcher contre eux des Scythes, des Gelons, Et, s'il se peut encor, des monstres plus félons, Tristan, Marianne, V, 2. Ainsi montraient leurs cœurs félons Les Saüls et les Absalons, Quand tu les as soumis à celui qui t'adore, La Fontaine, Poésies mêlées, LXXIV.

    Il se dit aussi des choses. L'air de ce pays [l'Afrique] m'a déjà donné je ne sais quoi de félon, qui fait que je vous crains moins, et, quand je traiterai désormais avec vous, faites état que c'est de Turc à More, Voiture, Lett. 40. Insolence félone, Du Ryer, Scévole, I, 1. À peine il est entré que les cruelles dents Et les ongles félons [de la lionne] s'impriment dans ses flancs, La Fontaine, Captivité de St Malc.

  • 3 Substantivement. Ne me répondez point, félonne ! j'ai de quoi vous confondre, Lesage, Turcaret, II, 3. Par leur belle détrempée Les félons seront honnis, Hugo, Odes, IV, 12.

HISTORIQUE

XIe s. Des plus feluns, dix [il] en ad apelez, Ch. de Rol. v. Si vengez cels que li fels fist ocire, ib. XI. Mais tout seit fel [qui] cher ne se vende primes [d'abord], ib. CXLI. Ce dist li reis : vous estes mi felun [félons à moi], ib. CCLXXVIII. Si come fel qui felonie fist, ib. CCLXXIX.

XIIe s. Regart de felon, Ronc. p. 20. Là vit li rois un estor [combat] mout felon, ib. p. 113. Au mont [monde] n'a [n'y a], voir, si cruel traïson Qu'un bel semblant et courage felon, Couci, IX. Diex ! quant crieront outrée, Sire, aidez à pelerin, Pour qui [je] sui espouvantée ; Car felon sont Sarrazin, Dame de Faiel, dans Couci. Car felenesse gent a mult à guverner, Et pur ço li covient mult fier semblant mustrer, Th. le mart. 107.

XIIIe s. Mout fit, cele journée, felon tems et cuivert, Berte, XXXIV. Mais chardon felon et poignant M'en aloient moult esloignant, la Rose, 1683. On ne doit pas tenir le bailli por sage, qui vers toz est fel et cruels, Beaumanoir, 18. Et ce fesoie-je, pource que les danrées enchierissent en yver, pour la mer qui est plus felonnesse en yver que en esté, Joinville, 267.

XIVe s. Nous appellons fors et felons ceulx qui se courcent [courroucent] et aïrent là où il ne convenist pas, Oresme, Eth. 129.

XVe s. Et on dit, et voir est, qu'il n'est si felle guerre que de voisins et d'amis, Froissart, I, I, 128. Vieillesse felonne et fiere, Pourquoi m'as si tost abattu ? Villon, p. 29, dans LACURNE.

XVIe s. Le chargeant de felonnes paroles et contumelieuses, Montaigne, I, 4. Les felons ou dysenteries, Paré, v, 19.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Félon : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « félon » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « félon »

Étymologie de félon - Wiktionnaire

(Xe siècle) De l’ancien français fel (« cruel, pervers, perfide ») et felon (id.) ; le mot désigne très tôt l'individu qui manque de fidélité à Dieu, au roi, etc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de félon - Littré

Wallon, fel, vigoureux, fort ; provenç. fel, felh, felon, felhon, fellon ; espagn. fellon ; ital. fello, fellone ; du bas-lat. felo, felonis, qui est dans un capitulaire de Charles le Chauve. On ne remonte avec certitude que jusque-là ; quant au reste, l'étymologie est incertaine. On remarquera tout d'abord que le bas-latin felo, felonis, est la bonne forme du mot, puisque le vieux français et le provençal disent au nominatif fel, et au régime felon ; il faut donc un mot où l'accent se déplace ; l'italien y concourt, puisque, disant fello, fellone, il traite ce mot comme il fait latro, latronem, dans ladro et ladrone. On a fait diverses conjectures. On a indiqué le latin fel, bile, d'où un adjectif signifiant bilieux, colère ; mais fel a donné le français fiel, l'italien fiele, l'espagnol hiel ; il est donc probable que, si fel, felon, venait de là, il aurait la forme fiel, fielon. Diez propose l'ancien haut allemand fillan, fouetter ; d'où un substantif fillo, flagellateur, bourreau ; cette étymologie a l'avantage de donner un nom en o, onis ; mais, outre que le sens n'est pas très bon, fillo est un substantif supposé, et on ne connaît que le verbe fillan. Duméril a signalé l'islandais fella, tuer, renverser, anglais to fell ; le sens n'est pas très favorable. Grandgagnage remonte à l'anglais fell, féroce, qui se retrouve dans le hollandais fel, et le vieux frison fal ; ce mot rend assez bien compte du felon des langues romanes, sauf qu'il y manque le sens de traître, sens qui sans doute a donné, par déduction, le sens de faible que, d'après Duméril, felle a en normand. Dans l'ancienne langue le féminin est felonesse ; c'est plus tard qu'on a fait félonne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « félon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
félon felɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « félon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « félon »

  • Des nuages qui filent, un vent félon, un pâle soleil. Dans ce clair-obscur, un étrange pavillon se détache. Tout en bois, il dessine une vague d’une rare élégance. Il est l’un des plus fameux emblèmes d’architecture inspirée du vivant. Son modèle? Le squelette d’un oursin de mer. Le Temps, Quand la nature inspire l’architecture  - Le Temps
  • Plus tard, dénonçant cette union de la droite et du centre dans laquelle Pascal Blanc, fléché pour présider l’Agglo en cas de succès de Philippe Mousny lors du second tour, s’affiche en dix-neuvième position, Yann Galut a enfoncé le clou : « Nous ne sommes pas un rassemblement de façade. Nous ne nous sommes jamais traités de menteur. Nous ne sommes jamais traités de félon. Nous ne nous sommes jamais traités d’idiot comme ils l’ont fait en face. » www.leberry.fr, Yann Galut en meeting à Bourges : "Un grand changement serait historique" - Bourges (18000)
  • Monseigneur Yvain cheminait, pensif, à travers une épaisse forêt. Soudain, au milieu des fourrés, il entendit un cri perçant et douloureux. Il se dirigea vers ce cri et, quand il parvint sur les lieux, il aperçut un lion dans un essart. Un serpent lui mordait la queue et lui brûlait la croupe en lui jetant des flammes. Monseigneur Yvain ne contempla pas longtemps ce prodige. Il se demanda en lui-même à qui il porterait secours. Il décida d’aider le lion car une créature venimeuse et félonne ne mérite que d’être maltraitée ; or, le serpent est venimeux ; le feu lui sort de la bouche tellement il regorge de félonie. C’est pourquoi monseigneur Yvain pensa d’abord le tuer. Il dégaina son épée, s’avança en protégeant son visage avec son écu pour éviter les flammes qui sortaient de la gueule plus large qu’une marmite. Si le lion l’attaquait par la suite, la bataille se poursuivrait de plus belle mais, quoi qu’il advînt, il voulut aider le lion car Pitié l’implore de porter secours et assistance à l’animal noble par excellence. Avec son épée bien affûtée, il attaqua le serpent. Il coupa en deux la bête à terre et tronçonna encore les deux moitiés. Il frappa et frappa encore, donna tellement de coups qu’il découpa le serpent en petits morceaux et le dépeça intégralement. Il devait encore trancher un morceau de la queue du lion où restait attachée la tête du serpent félon. Il en trancha autant qu’il fallut, mais le moins possible. Après avoir délivré le lion, Yvain pensait qu’il lui faudrait aussi le combattre et que la bête l’attaquerait. Mais jamais une telle idée n’effleura l’animal. Ecoutez plutôt ce que fit le lion, écoutez comme il se comporta avec noblesse et générosité ! Il manifesta sa soumission en étendant vers Yvain ses deux pattes jointes, puis, inclinant la tête au sol, il se dressa sur ses pattes de derrière et s’agenouilla ; toute sa face était mouillée de larmes d’humilité. Monseigneur Yvain devina véritablement que le lion le remerciait et qu’il se prosternait devant lui pour l’avoir délivré de l’étreinte mortelle du serpent. Cette aventure lui plut beaucoup. Yvain essuya son épée salie par le venin et l’ordure du serpent, puis il la glissa dans son fourreau. Il se remit en route et le lion l’accompagna. Désormais, il ne le quittera plus jamais et restera toujours à ses côtés, désireux de le servir et de le protéger. ladepeche.fr, Écriture. Créez votre carnet de curiosités - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « félon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « félon »

Langue Traduction
Corse felonu
Basque felon
Japonais 重罪犯
Russe панариций
Portugais criminoso
Arabe مجرم
Chinois 重罪犯
Allemand schwerverbrecher
Italien fellone
Espagnol felón
Anglais felon
Source : Google Translate API

Synonymes de « félon »

Source : synonymes de félon sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « félon »


Mots similaires