La langue française

Extraordinairement

Définitions du mot « extraordinairement »

Trésor de la Langue Française informatisé

EXTRAORDINAIREMENT, adv.

A.− En dehors des dates régulières. La commission départementale se réunit au moins une fois par mois aux époques et pour le nombre de jours qu'elle détermine elle-même, sans préjudice du droit qui appartient à son président et au préfet de la convoquer extraordinairement (Bacquias, Conseil gén. et conseil arrondiss.,1934, p. 67).
B.− Synon. de très, extrêmement.Des particules extraordinairement ténues (Poincaré, Mécan. nouv.,1909, p. 3).Une œuvre extraordinairement châtiée (Gide, Feuillets,1921, p. 724).
[S'appliquant à un adv.] Il dure un peu, flambe extraordinairement vite et fort et puis s'éteint (Fromentin, Dominique,1863, p. 190).
[Accompagné d'une négation] Je ne m'amuse pas extraordinairement, ma chère Caro, et même, pour dire la vérité, je m'embête considérablement (Flaub., Corresp.,1871, p. 251).
Prononc. et Orth. : [εkstʀaɔ ʀdinε ʀmɑ ̃]. Cf. extra- et extraordinaire. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. : 1313 (Comtesse Mahaut, 180, J. Richard d'apr. Delboulle ds R. Hist. litt. Fr. t. 12, p. 149). Dér. de extraordinaire, suff. -(e)ment2*. Fréq. abs. littér. : 482. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 174, b) 484; xxes. : a) 706, b) 1 216.

Wiktionnaire

Adverbe

extraordinairement \ɛk.stʁa.ɔʁ.di.nɛʁ.mɑ̃\

  1. D’une façon contraire à l’usage, à la règle ordinaire, à l’ordre accoutumé.
    • La commune de Nouan sur Loire, département de Loir et Cher , est autorisée à s'imposer extraordinairement, en centimes additionnels à ses contributions directes , la somme de huit cent soixante-six francs, pour être employée à réparer l'église et le presbytère. — (Projet de loi concernant les aliénations, […], demandées par diverses communes, séance du 13 janvier 1810, Corps législatif, extrait du registre des minutes de la Secrétairie d’État, 7 février 1810, p.19)
    • Les circonstances qui pourraient survenir extraordinairement.
  2. D’une façon extraordinaire, par extraordinaire.
    • Ceux qui ont reçu extraordinairement, doivent espérer extraordinairement. — (Blaise Pascal, dans COUSIN.)
    • Le jour de la fête de Vesta, le temple était ouvert extraordinairement [il n'y avait aucun endroit du temple où l’on ne pût entrer]. — (Historique des Vestales, dans DESFONTAINES)
    • Tout ceci me paraît un songe, mais la vie humaine est-elle autre chose ? je rêve plus extraordinairement qu’un autre et voilà tout. — (Cazotte, le Diable amoureux, ch. x.)
  3. Extrêmement, au-delà de la mesure ordinaire.
    • Il est extraordinairement riche.
    • Ce garçon-là m’aime extraordinairement. — (d'Ancourt, Été des coquettes, sc. 14.)
  4. (Avec de) Extrêmement beaucoup de.
    • Sans argent, beaucoup d’argent, extraordinairement d’argent, rien ne compte. — (Julien Thoulet, L’océan, 1904, p. 182)
  5. (Vieilli) Bizarrement, d’une manière choquante.
    • Elle est coiffée fort extraordinairement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXTRAORDINAIREMENT. adv.
D'une façon contraire à l'usage, à la règle ordinaire, à l'ordre accoutumé. Il n'était pas sur l'état, mais il a été payé extraordinairement. Les circonstances qui pourraient survenir extraordinairement. En termes d'ancienne Jurisprudence, Procéder extraordinairement contre quelqu'un, Procéder criminellement contre lui. Il signifie le plus souvent Au-delà de la mesure ordinaire. Il est extraordinairement riche, extraordinairement puissant. Il est extraordinairement difficile de caractère. Il signifie encore D'une manière choquante. Il est vêtu, elle est coiffée extraordinairement.

Littré (1872-1877)

EXTRAORDINAIREMENT (èk-stror-di-nè-reman ; plusieurs disent èk-stra-or-di-nê-re-man ; voy. EXTRAORDINAIRE) adv.
  • 1D'une façon extraordinaire, par extraordinaire. Ceux qui ont reçu extraordinairement, doivent espérer extraordinairement, Pascal, dans COUSIN. Le jour de la fête de Vesta, le temple était ouvert extraordinairement [il n'y avait aucun endroit du temple où l'on ne pût entrer], Hist. des Vestales, dans DESFONTAINES. Tout ceci me paraît un songe, mais la vie humaine est-elle autre chose ? je rêve plus extraordinairement qu'un autre et voilà tout, Cazotte, le Diable amoureux, ch. x.

    Anciennement, procéder extraordinairement contre quelqu'un, procéder criminellement contre lui.

  • 2Extrêmement. Il est extraordinairement riche. Ce garçon-là m'aime extraordinairement, Dancourt, Été des coquettes, sc. 14. Il se voit des gens qui ont extraordinairement du mérite, Bussy-Rabutin, Hist. amour. des Gaules, préface. Dans cette phrase de Bussy, il y a une inversion peu usitée ; on dirait plutôt : qui ont du mérite extraordinairement.
  • 3Bizarrement. Elle est coiffée fort extraordinairement.

HISTORIQUE

XIVe s. Interroy estoit un office qui n'estoit pas ordenaire, ainçois se fesoit estrordenairement, Bercheure, f° 2, verso.

XVIe s. Il [l'homme] s'eslevera, si Dieu luy preste extraordinairement la main, Montaigne, II, 380.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « extraordinairement »

Dérivé de extraordinaire avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Extraordinaire, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « extraordinairement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
extraordinairement ɛkstraɔrdinɛrmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « extraordinairement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « extraordinairement »

  • Le public est extraordinairement tolérant. Il pardonne tout, sauf le génie. De Oscar Wilde / Le critique en tant qu’artiste
  • Je pensai avoir trouvé un amour et une femme. Elle était très belle, extraordinairement intelligente... Elle avait presque toutes les meilleures qualités, sauf la pureté De Alain-Fournier / lettre à Jacques Rivière
  • On est obligé à présent de regarder l'imposant spectacle de l'évolution de la vie comme un ensemble d'événements extraordinairement improbables, impossibles à prédire et tout à fait non reproductibles. De Stephen Jay Gould / La Vie est belle
  • "Je pense que c'est une décision extraordinairement mauvaise qui portera atteinte à la santé publique mondiale et à la celle du peuple américian", a-t-il estimé, cité par le New York Times. "Je ne vois pas très bien de quelle façon le peuple américain peut tirer profit de son absence à la table des négociations et de son incapacité à en définir les politiques". , Le retrait américain de l'OMS est une "décision extraordinairement mauvaise"
  • « Je pense que c’est une décision extraordinairement mauvaise qui portera atteinte à la santé publique mondiale et à la celle du peuple américian », a-t-il estimé, cité par le New York Times. « Je ne vois pas très bien de quelle façon le peuple américain peut tirer profit de son absence à la table des négociations et de son incapacité à en définir les politiques ». YECLO.com, Le retrait américain de l'OMS est une "décision extraordinairement mauvaise" (expert de Harvard) - Actualités 09/07/2020 - YECLO.com

Traductions du mot « extraordinairement »

Langue Traduction
Anglais extraordinarily
Espagnol extraordinariamente
Italien eccezionalmente
Allemand außerordentlich
Chinois 异常地
Arabe بشكل غير عادي
Portugais extraordinariamente
Russe чрезвычайно
Japonais 異常に
Basque izugarri
Corse straordinariamente
Source : Google Translate API

Synonymes de « extraordinairement »

Source : synonymes de extraordinairement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « extraordinairement »

Extraordinairement

Retour au sommaire ➦

Partager