Exécution : définition de exécution


Exécution : définition du Wiktionnaire

Nom commun

exécution \ɛɡ.ze.ky.sjɔ̃\ ou \eɡ.ze.ky.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’exécuter quelque chose.
    • Au surplus , comme il était décidé que la citadelle serait rendue avant toute autre chose, la France et l’Angleterre passèrent outre à l’exécution complète de la convention du 22 octobre. — (Ulysse Tancé, Annuaire historique universel pour 1832, publié par Charles-Louis Lesur, Paris : Thoisnier-Desplaces, avril 1834, p. 320)
    • Il s’agissait de déclarer si le roi pourrait, oui ou non, s’opposer à l’exécution des décrets des législateurs. On accorda à Louis XVI le veto suspensif pendant quatre ans. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • En effet, en exécution de ces lettres patentes, l’emplacement pour bâtir le nouveau bourg fut tracé au delà de l’Aude, […]. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • La proposition rallia tout le monde et l’on se mit en devoir d’en réaliser l’exécution  ; […]. — (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. Action d’exécuter quelqu’un, de le mettre à mort.
    • Au mois de janvier de cette année, me trouvant à Paris, […], je reçus de Maxime Du Camp l’invitation tout à fait inattendue d’assister à l’exécution de Troppmann. — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • […], la comtesse fit incarcérer le meurtrier et, après jugement, celui-ci fut pendu. L’exécution eut lieu le jour de Pourim. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Staline s’était signalé par des proscriptions impitoyables: découvertes de complots, exécutions d’agents de l’ennemi, épurations à coup de révolver. — (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
    • Le gouvernement ordonne une répression sanglante. Arrestations, pendaisons, exécutions sommaires plongent Tripoli dans un bain de sang. — (Tewfik Farès, 1911 : la Libye en guerre, déjà, dans Libération du 18 mars 2011, p. S12)
  3. (Figuré) Critique décisive qui fait justice d’un homme ou d’une œuvre.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  4. (Droit) Exécution forcée, contrainte sur un débiteur par l’emploi de la force publique ou par une saisie.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Exécution : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXÉCUTION. n. f.
Action d'exécuter quelque chose. L'exécution d'une entreprise, d'un dessein. Il n'est pas bon pour le conseil, mais il est excellent pour l'exécution. Cela demande une prompte exécution. L'exécution d'un jugement, d'un acte, d'un contrat. L'exécution des lois. L'exécution d'un plan. En venir à l'exécution. Exécution par un agent de change d'un ordre donné par un client. L'exécution d'un tableau, d'une statue, d'un monument. L'exécution d'un opéra, d'une symphonie, d'un ballet. Exécution parfaite, de main de maître. Cette œuvre n'est pas mal conçue, mais l'exécution en est faible. Il est homme d'exécution, C'est un homme résolu, capable d'exécuter hardiment quelque chose. Mettre à exécution, Exécuter. Le projet, l'arrêt, le jugement fut mis à exécution. En termes de Procédure, Saisie-exécution, Saisie de meubles faite sur un débiteur au nom de son créancier. Toute saisie-exécution doit être précédée d'un commandement. Vente de meubles par suite de saisie-exécution. Exécution provisoire, Exécution d'un arrêt, d'un jugement, nonobstant tout recours. On dit encore qu'Un titre porte exécution parée lorsqu'il est en forme exécutoire. Voyez EXÉCUTOIRE. Exécution à la Bourse, Vente ou achat forcé des valeurs d'un vendeur ou d'un acheteur lorsqu'il ne remplit pas ses engagements. Il signifie aussi Action d'exécuter quelqu'un. L'exécution d'un condamné, L'action de mettre à mort un condamné. Assister à une exécution. L'exécution de ce condamné fut retardée. Il se dit figurément d'une Critique décisive qui fait justice d'un homme ou d'une œuvre. En termes de Guerre, Exécution militaire, La peine de mort infligée par un tribunal militaire. Il se dit aussi des Procédés violents auxquels une armée d'occupation recourt dans un pays pour contraindre les habitants à ce qu'on exige d'eux. Menacer un pays d'exécution militaire. Procéder par exécution militaire.

Exécution : définition du Littré (1872-1877)

EXÉCUTION (è-gzé-ku-sion ; en vers de cinq syllabes) s. f.
  • 1Action de passer du projet, du dessein conçu à l'acte, à l'accomplissement. Ai-je été, qu'il vous semble, ou rebelle ou trop lent à l'exécution de ce coup violent ? Mairet, Sophonisbe, v, 8. Voilà mon bras tout prêt Pour l'exécution de ce funeste arrêt, Rotrou, Bélis. III, 5. C'est par là d'ordinaire qu'on en vient à l'exécution, Sévigné, 417. Le dessein me plaît, l'exécution n'est pas moins heureuse, Bossuet, Lett. 412. Le concile en exécution de cette sentence déposa Nestorius, Bossuet, Hist. I, 11.

    Mettre à exécution, exécuter. Le projet fut mis à exécution.

    Absolument. Il ne faut point être de ceux qui, à force d'écouter, de chercher, de délibérer, se confondent dans leurs pensées et ne savent à quoi se déterminer ; gens de grandes délibérations et de grandes propositions, mais de nulle exécution, Bossuet, Polit. V, II, 8. Il est prompt et rapide dans l'exécution, Fénelon, Tél. XVII.

    Homme d'exécution, homme capable d'exécuter hardiment une entreprise. Stuart, homme d'exécution et très zélé protestant, Bossuet, Var. 10. Il n'y avait alors auprès de sa personne que deux Français ; l'un était M. Siquier, son aide de camp, homme de tête et d'exécution qui s'était mis à son service en Turquie, Voltaire, Charles XII, 8.

  • 2 Terme d'arts. Action d'exécuter d'après certaines règles, ou conformément à un modèle, à un plan. L'exécution d'un tableau, d'un monument, d'une symphonie.

    Manière d'exécuter. L'exécution entre pour beaucoup dans le mérite des ouvrages de peinture, de sculpture et de poésie.

    Terme de peinture. Habileté à exécuter. Ce peintre a de l'exécution.

    Terme de musique. L'action de jouer sur des instruments ou de chanter un morceau. L'exécution de ce quatuor, de cet opéra est parfaite, est mauvaise.

    Facilité de lire et d'exécuter une partie vocale ou instrumentale. Cet artiste a beaucoup d'exécution. Pour la manière de chanter, que nous appelons en France exécution, aucune nation ne saurait le disputer à la nôtre, Richelet. Il ne me semble pas en effet qu'on puisse pousser l'exécution à un plus haut degré de perfection que celui où elle est aujourd'hui, Rousseau, Dissert. sur la mus. mod.

  • 3L'exécution d'un mouvement, d'une manœuvre, l'action d'opérer un mouvement, une manœuvre.

    Terme de marine. Signal d'exécution, signal relatif à une évolution, à un ordre précédemment signalé.

    Plans d'exécution, plans des diverses parties d'un navire.

  • 4 Terme de jurisprudence. Fait d'accomplir ce qu'un acte ou un jugement prescrivent.

    Moyens pour procurer l'exécution.

    Exécution provisoire, exécution nonobstant tout recours.

    Terme de procédure. Exécution d'un débiteur. vente de ses biens par autorité de justice.

    Saisie-exécution, saisie des meubles d'un débiteur pour les faire vendre.

    Acte portant exécution parée, acte qu'on peut mettre à exécution, commandement préalablement fait ; tels sont les jugements et contrats en forme authentique.

    Terme de bourse. Vente ou achat public des valeurs dont une personne est acheteur ou vendeur, lorsque cette personne ne remplit pas, au terme, son engagement.

  • 5 Terme de guerre. Exécution militaire, mise à mort d'un condamné par un conseil de guerre.

    Exécution militaire, se dit aussi du dégât que l'on fait dans un pays, dans une ville pour punir les habitants ou pour les contraindre à faire ce qu'on exige d'eux.

    Effet que produit le feu d'une troupe, d'une batterie. L'artillerie fit une terrible exécution sur la masse qui s'avançait.

  • 6Supplice capital. L'exécution du condamné aura lieu demain. Ceux qui ont vu l'exécution [de la Brinvilliers] disent qu'elle est montée sur l'échafaud avec bien du courage, Sévigné, Lett. du 17 juillet 1676. S'il y a dans la place une fameuse exécution ou un feu de joie, il paraît à une fenêtre de l'hôtel de ville, La Bruyère, VII. L'exécution se fit dans la prison, pendant la nuit, de peur que la fermeté du coupable n'attendrît les assistants, Barthélemy, Anach. ch. 46.

    Par extension. Il y eut en une nuit 185,000 égorgés de la main d'un ange ; quoique Dieu ne fasse pas toujours des exécutions si éclatantes…, Bossuet, Polit. VII, V, 16.

HISTORIQUE

XIIIe s. Ainçois doivent tout li jugement estre mis à execussion sans delai, Beaumanoir, VII, 12.

XIVe s. Il ont fait ou royaume mainte execution ; Il ont ars [brûlé] maint moustier, mainte belle maison, Occis fames, enfans à grant destruction, Guesclin. 7616. Quant aucuns biens se vendoient par execucion de justice, Bercheure, f° 32, verso.

XVIe s. Execution odieuse [peine de mort], Montaigne, I, 19. Les effects et executions ne sont en nostre puissance, Montaigne, I, 30. Une telle prudence est mortelle ennemye des haultes executions, Montaigne, I, 34. La connoissance des executions testamentaires appartient aux juges laiz, et par prevention aux royaux, Loysel, 316. Homme d'execution, Amyot, Timol. 4. La pluspart de la noblesse, ayant entendu l'execution [massacre] de Vassy, se delibera de venir près Paris, Lanoue, 547. Les bons conseils sont les sources d'où derivent les belles executions, Lanoue, 585.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Exécution : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

EXÉCUTION, (Jurisprud.) signifie l’accomplissement d’une chose, comme l’exécution d’un acte, d’un contrat, d’un jugement, soit sentence ou arrêt.

Exécution, signifie aussi quelquefois saisie, discussion de biens d’un débiteur pour se procurer le payement de ce qu’il doit.

Exécution de Biens, voyez Saisie-Exécution, Saisie Gagerie, Saisie réelle.

Exécution définitive d’un acte ou d’un jugement, est l’accomplissement qui est fait purement & simplement des clauses ou dispositions qu’il renferme sans qu’il y ait lieu de rien répéter dans la suite ; à la différence de l’exécution provisoire qui peut être révoquée par le jugement définitif. Mais si ce jugement confirme ce qui avoit été ordonné par provision, on ordonne en ce cas que l’exécution provisoire demeurera définitive, c’est-à-dire qu’elle demeurera sans retour. (A)

Exécution des Jugemens, voyez Jugemens.

Exécution de Meubles, voyez Gagerie, Saisie & Exécution, Saisie gagerie.

Exécution parée, parata executio, c’est-à-dire celle qui est toute prête, & que l’on peut faire en vertu de l’acte tel qu’il est, sans avoir besoin d’autre formalité ni d’autre titre.

En vertu d’un titre qui emporte exécution parée, on peut faire un commandement, & ensuite saisir & exécuter, saisir réellement.

Ces contrats & jugemens qui sont en forme exécutoire emportent exécution parée contre l’obligé ou le condamné ; mais ils n’ont pas d’exécution parée contre leurs héritiers légataires, biens tenans, & autres ayant cause, qu’on n’ait fait déclarer ce titre exécutoire contre eux. C’est pourquoi on dit ordinairement que le mort exécute le vif, mais que le vif n’exécute pas le mort.

L’usage est pourtant contraire en Normandie, suivant l’art. 129 du reglement de 1666. Voyez le recueil de quest. de M. Bretonnier, avec les additions au mot grosse de contrat. (A)

Exécution provisoire, est celle qui est faite par provision seulement, en vertu d’un jugement provisoire, & en attendant le jugement définitif. Voyez ce qui est dit ci-dessus à l’article . (A)

Exécution-Saisie, voyez Saisie.

Exécution testamentaire, c’est l’accomplissement qui est fait par l’exécuteur testamentaire des dernieres volontés d’un défunt portées par son testament ou codicille. Voyez ce qui est dit ci-dessus à l’article Exécuteur testamentaire. (A)

Exécution tortionnaire, Voyez Saisie tortionnaire.

Exécution militaire, c’est le massacre d’une ville ou le ravage d’un pays, qu’on permet à des soldats lorsque la ville ou le pays ont refusé de payer les contributions. Voyez Contribution. (Q)

Exécution, s. f. (Opera) on se sert de ce terme pour exprimer la façon dont la musique vocale & instrumentale sont rendues. Il est difficile de bien connoître une composition musicale de quelque espece qu’elle soit, si on n’en a pas entendu l’exécution. C’est de cet ensemble que dépend principalement l’impression de plaisir, ou d’ennui. La meilleure composition en musique paroît desagréable, insipide, & même fatigante, avec une mauvaise exécution.

En 1669 l’abbé Perrin & Cambert rassemblerent tout ce qu’ils pûrent trouver de musiciens à Paris, & ils firent venir des voix du Languedoc pour former l’établissement de l’opera. Lulli qui par la prévoyance de M. Colbert, fut bientôt mis à leur place, se servit de ce qu’il avoit sous sa main. Le chant & l’orchestre étoient dans ces commencemens ce que sont tous les Arts à leur naissance. L’opera italien avoit donné l’idée de l’opera françois : Lulli qui étoit Florentin, étoit musicien comme l’étoient de son tems les célebres compositeurs de delà les monts, & il ne pouvoit pas l’être davantage. Les exécutans qui lui auroient été nécessaires, s’il l’avoit été plus, étoient encore loin de naître. Ses compositions furent donc en proportion de la bonne musique de son tems, & de la force de ceux qui devoient les exécuter.

Comme il avoit beaucoup de génie & de goût, l’art sous ses yeux, & par ses soins, faisoit toûjours quelques progrès ; & à mesure qu’il le voyoit avancer, son génie aussi faisoit de nouvelles découvertes, & créoit des choses plus hardies. Despotique sur son théatre & dans son orchestre, il récompensoit les efforts, & punissoit à son gré le défaut d’attention & de travail. Tout plioit sous lui : il prenoit le violon des mains d’un exécutant qu’il trouvoit en faute, & le lui cassoit sur la tête sans que personne osât se plaindre ni murmurer.

Ainsi l’exécution de son tems fut poussée aussi loin qu’on devoit naturellement l’attendre ; & la distance étoit immense de l’état où il trouva l’orchestre & le chant, à l’état où il les laissa.

Cependant ce que nous nommons très-improprement le récitatif (voyez Récitatif), fut la seule partie de l’exécution qu’il porta & qu’il pouvoit porter jusqu’à une certaine perfection ; il forma à son gré les sujets qu’il avoit, dans un genre que personne ne pouvoit connoître mieux que lui ; & comme il avoit d’abord saisi une sorte de déclamation chantante qui étoit propre au genre & à la langue, il lui fut loisible de rendre suffisante pour son tems l’exécution de cette partie, sur un théatre dont il étoit le maître absolu, & avec des sujets qu’il avoit formés, qui tenoient tout de lui, & dont il étoit à la fois le créateur & l’oracle suprème.

Mais l’exécution de la partie instrumentale & du chant devoit s’étendre dans la suite aussi loin que pouvoit aller l’art lui-même ; & cet art susceptible de combinaisons à l’infini, ne faisoit alors que de naître. Par conséquent l’orchestre de Lulli, quoiqu’aussi bon qu’il fût possible, n’étoit encore lorsqu’il mourut qu’aux premiers élémens. On a beau quelquefois sur cet article employer la charlatanerie pour persuader le contraire, tout le monde sait que du vivant de Lulli, les violons avoient besoin de recourir à des sourdines pour adoucir dans certaines occasions ; il leur falloit trente répétitions, & une étude pénible, pour joüer passablement des morceaux qui paroissent aujourd’hui aux plus foibles écoliers sans aucune difficulté. Voyez Orchestre.

Qu’on ne m’oppose point les sourdines dont on se sert quelquefois dans les orchestres d’Italie. Ce n’est point pour faire les doux qu’on y a recours. C’est pour produire un changement de son, qui fait tableau dans certaines circonstances, comme lorsqu’on veut peindre l’horreur d’un cachot sombre, d’une caverne obscure, &c.

De même le chant brillant, leger, de tableau, de grande force, les chœurs de divers desseins, & à plusieurs parties enchaînées les unes aux autres, qui produisent de si agréables effets, ces duo, ces trio savans & harmonieux, ces ariettes qui ont presque tout le saillant des grands aria d’Italie, sans avoir peut-être aucuns des défauts qu’on peut quelquefois leur reprocher ; toutes ces différentes parties enfin de la musique vocale trouvées de nos jours, ne pouvoient venir dans l’esprit d’un compositeur qui connoissoit la foiblesse de ses sujets. Le récitatif d’ailleurs, la grande scene suffisoit alors à la nation à laquelle Lulli devoit plaire. Les poëmes immortels de Quinault étoient tous coupés pour la déclamation : la cour & la ville étoient contentes de ce genre ; elles n’avoient ni ne pouvoient avoir l’idée d’un autre.

L’art s’est depuis développé : les progrès qu’il a faits en France sont en proportion avec ceux qu’il a faits en Italie, où l’on a naturellement une plus grande aptitude à la musique ; & comme les compositions de Pergolese, de Hendel, de Leo, &c. sont infiniment au-dessus de celles du Carissimi, de Corelli, &c. de même celles de nos bons maîtres françois d’aujourd’hui sont fort supérieures à celles qu’on admiroit sur la fin du dernier siecle. L’exécution a suivi l’art dans ses différentes marches ; leurs progrès ont été & dû être nécessairement les mêmes. Les routes trouvées par les compositeurs ont dû indispensablement s’ouvrir pour les exécutans ; à mesure que l’art de la navigation a pris des accroissemens par les nouvelles découvertes qu’on a faites, il a fallu aussi que la manœuvre devînt plus parfaite. L’une a été une suite nécessaire de l’autre.

Ainsi en examinant de sang froid & avec un peu de réflexion les différences successives d’un genre destiné uniquement pour le plaisir ; en écartant les déclamations que des intérêts secrets animent ; en se dépouillant enfin des préjugés que l’habitude, & l’ignorance seules accréditent, on voit qu’il n’est rien arrivé de nos jours sur la Musique, qui ne lui soit commun avec tous les autres arts. La Peinture, la Poésie, la Sculpture, dans toutes leurs différentes transmigrations des Grecs chez les Romains, de chez les Romains dans le reste de l’Italie, & enfin dans toute l’Europe, ont eu ces mêmes développemens. Mais ces arts ont avancé d’un pas plus rapide que la Musique, parce que leur perfection dépendoit du génie seul de ceux qui ont composé. La Musique au contraire ne pouvoit parvenir à la perfection, que lorsque l’exécution auroit été portée à un certain point, & il falloit au génie le concours d’un très grand nombre d’artistes différens que le tems pouvoit seul former. M. Rameau a saisi le moment : il a porté l’exécution déja préparée en France par le travail & l’expérience de plus de soixante ans, à un degré de perfection égal à celui de ses compositions dramatiques. Voyez Chanteur, Orchestre, Opera. (B)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Exécution : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « exécution » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « exécution »

Étymologie de exécution - Littré

Provenç. executio ; espagn. ejecucion ; ital. esecuzione ; du lat. exsecutionem, exécution (voy. EXÉCUTER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de exécution - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin exsecutio (« poursuite judiciaire »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « exécution »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
exécution œksekysjɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « exécution »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « exécution »

  • La Cour suprême des États-Unis a suspendu, mardi 16 juin, l’exécution programmée en soirée de Ruben Gutierrez, au Texas, car cet État interdit la présence d’aumôniers dans ses chambres de la mort. Or le condamné avait demandé la présence d’un « conseiller spirituel » à ses côtés. La Croix, États-Unis : au Texas, une exécution suspendue pour motifs religieux
  • "Il est important de mettre l’accent sur l’exécution électronique des marchés publics", Quentin Dor lemoniteur.fr, "Il est important de mettre l’accent sur l’exécution électronique des marchés publics", Quentin Dor
  • Les autorités iraniennes doivent immédiatement stopper l’exécution qui a été prévue d’un homme condamné à mort pour le viol d’un enfant, a déclaré Amnesty International le 17 juin. , Iran. L’exécution prévue d’un homme condamné pour viol doit être stoppée | Amnesty International
  • L’opposition par le débiteur à l’exécution forcée d’une décision en matière d’aliments en raison de l’acquittement total ou partiel de la dette relève des juridictions de l’État membre d’exécution. , Compétence en cas d’opposition à l’exécution d’une décision en matière d’aliments - Éditions Francis Lefebvre
  • Deux prisonniers en tenue orange s'écroulent, tués d'une balle dans la tête. Le jihadiste français Tyler Vilus ne peut nier sa présence sur cette scène d'exécution filmée en 2015 en Syrie, mais a affirmé jeudi n'avoir été qu'un spectateur parmi la foule. Le Point, Aux procès de Tyler Vilus, la scène de l'exécution - Le Point
  • Donald Trump a mis sa menace à exécution. Le président américain a officiellement lancé mardi 7 juillet, la procédure de retrait des Etats-Unis de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Il accuse notamment l’agence onusienne d’avoir tardé à réagir face à la pandémie de coronavirus. L'Obs, Trump met sa menace à exécution et retire officiellement les Etats-Unis de l’OMS
  • Après avoir tenté l’union nationale pendant le confinement, Emmanuel Macron a vite compris qu’aucun de ses adversaires ne répondrait à ses avances, malgré l’ampleur de la crise. Désormais concentré sur trois priorités – la relance économique, la protection sociale, l’ordre républicain juste –, il ne lui reste plus qu’à escompter quelques résultats concrets d’ici à 2022 pour convaincre les Français d’une possible continuation. Même relégué à l’art de l’exécution, le premier ministre reste une pièce maîtresse dans son dispositif. Le Monde.fr, Le premier ministre renvoyé à l’art de l’exécution
  • Quand à propos d’une idée, on dit qu’on est d’accord sur le principe, cela signifie que l’on a pas la moindre intention de la mettre à exécution. De Otto von Bismarck
  • Le gouvernement monarchique a un grand avantage sur le républicain : les affaires étant menées par un seul, il y a plus de promptitude dans l'exécution. De Montesquieu / L'esprit des lois
  • La peinture est le métier le plus long et le plus difficile. Il lui faut l'érudition comme au compositeur, mais il lui faut aussi l'exécution comme au violon. De Eugène Delacroix / Journal
  • Poursuivre lentement l'exécution d'un dessein, et le divulguer, est le même que parler d'une chose pour ne pas la faire. De Cardinal de Richelieu / Testament politique
  • Rien n'est plus agréable que de prendre une décision héroïque et, pour des raisons indépendantes de notre volonté, de ne pas pouvoir la mettre à exécution. De William James
  • Le succès, qui ne prouve pas toujours le mérite, tient souvent davantage au choix du sujet qu’à son exécution. De Pierre Choderlos de Laclos / Les liaisons dangereuses
  • Je ne connais pas de meilleure méthode pour faire annuler les mauvaises lois que de les mettre rigoureusement à exécution. De Ulysses S. Grant / Discours
  • L’exécution de Saddam Hussein, le pire des hommes, est une faute. De Nicolas Sarkozy / Le Monde - 3 Janvier 2007
  • Lorsque tu persévères dans l’exécution d’une tâche et qu’elle devient plus facile, c’est que tu t’es amélioré. De Anonyme
  • La communication, comme la guerre, est un art simple, et tout d’exécution. De Luc Ferry
  • Le travail s’allonge de façon à remplir la durée prévue pour son exécution. De Cyril Northcote Parkinson
  • La science des projets consiste à prévenir les difficultés de l'exécution. De Vauvenargues
  • Une idée sans exécution est un songe. De Duc de Saint-Simon / Mémoires
  • L'initiative consiste dans la stricte exécution des ordres reçus. De Anonyme
  • Ne faut-il que délibérer ? La cour en conseillers foisonne : Est-il besoin d'exécuter ? L'on ne rencontre plus personne. Jean de La Fontaine, Fables, Conseil tenu par les rats
  • Voilà bien les hommes, tous également scélérats dans leurs projets ; ce qu'ils mettent de faiblesse dans l'exécution, ils l'appellent probité. Pierre Choderlos de Laclos, Les Liaisons dangereuses
  • L'exécution, dans la peinture, doit toujours tenir de l'improvisation. Eugène Delacroix, Journal, 27 janvier 1847

Images d'illustration du mot « exécution »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « exécution »

Langue Traduction
Corse esecuzione
Basque exekuzioa
Japonais 実行
Russe выполнение
Portugais execução
Arabe تنفيذ
Chinois 执行
Allemand ausführung
Italien esecuzione
Espagnol ejecución
Anglais execution
Source : Google Translate API

Synonymes de « exécution »

Source : synonymes de exécution sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « exécution »


Mots similaires