La langue française

Conception

Définitions du mot « conception »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONCEPTION, subst. fém.

I.− PHYSIOL. [En parlant d'une femme ou p. ext. d'une femelle d'animal vivipare] . Action de former un enfant, un petit en soi (cf. concevoir I). Dans l'homme les ongles se manifestent dès le troisième mois de la conception (Cuvier, Leçons d'anat. comp., t. 2, 1805, p. 616). ... (elle s'accuse d'infanticide toutes les fois qu'elle a des rapports avec son mari non suivis de conception)... (P. Janet, Les Obsessions et la psychasthénie,1903, p. 20):
1. Depuis le moment de la conception jusqu'à celui de l'accouchement, il [l'utérus] devient en outre le but, ou le centre de toutes les sympathies. C'est le point de réunion des impressions diverses les plus vives... Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 1, 1808, p. 299.
Fait pour un enfant d'être conçu. Quoi qu'il en soit, Bonaparte ne gagnerait rien à cette transposition de vie : si vous fixez sa nativité au 15 août 1769, force est de reporter sa conception vers le 15 novembre 1768 (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 2, 1848, p. 299).Le soir, entre 7 h et 8 h, émue de la future tempête (qui vint le 7), pensant à l'anniversaire de la conception de notre enfant (Michelet, Journal,1858, p. 427).
Spéc., RELIG. CATH. (Dogme de) l'Immaculée Conception de la Vierge, abs. l'Immaculée Conception. Fait pour la Vierge Marie d'avoir été exempte du péché originel dès sa conception. Par exemple, sont matières de dévotion et non de foi, la conception de la très sainte Vierge, les indulgences, les reliques (A. France, Vie de Jeanne d'Arc,1908, p. 381).Deux dogmes qui, à coup sûr, ne peuvent s'autoriser du consentement unanime des pères : l'immaculée conception et l'infaillibilité du souverain pontife (M. Boegner, Foi et vie,1936, p. 110).P. méton. et p. ell. La fête de l'Immaculée Conception. Le Palinod de Caen se nommait le Puy de la Conception, parce qu'il se tenait le huit décembre. Toutes les poésies devaient y être dites en l'honneur de la Vierge (L. Grillet, Les Ancêtres du violon,t. 1, 1901, p. 61).
II.− Au fig., vocab. intellectuel et littér.
A.−
1. Action de concevoir (cf. concevoir* II A et B). Un projet est au stade de la conception. Une conception nette de l'espace dans ses trois dimensions (Cournot, Essai sur les fondements de nos connaissances,1851, p. 160).Reid entend par conception ce que les logiciens entendent ordinairement par simple appréhension (Cousin, Philos. écossaise,1857, p. 356).À l'heure actuelle, les tests de caractère sont basés les uns sur une conception analytique, les autres sur une conception globaliste de la personnalité (J. Delay, Ét. de psych. méd.,1953, p. 124):
2. On atteint une conception plus claire encore du Parthénon, si l'on examine les autres textes trop rares qui nous sont parvenus d'Anaxagore. Barrès, Le Voyage de Sparte,1906, p. 73.
2. P. méton. Résultat de cette action.
a) Représentation globale. Une conception du monde. Alors, que, selon la belle conception de Laplace, elle [notre planète] venait de se détacher de la nébuleuse solaire (A. de Lapparent, Abr. de géol.,1886, p. 91).Le problème relève d'une conception d'ensemble de la politique foncière et du logement (G. Belorgey, Le Gouvernement et l'admin. de la France,1967, p. 231):
3. ... si, comme je pense, ce point n'existe pas dans le réel, s'il n'est qu'une pure conception de l'esprit, si, pour mieux parler, il s'agit d'un lieu géométrique, nous le décrirons en entier, et nous serons ainsi fidèles à notre rendez-vous. Romains, Les Copains,1913, p. 155.
b) Usuel. [Le suj. désigne une pers. ou un groupe de pers. ou p. ext. une époque, une civilisation] Idée ou représentation particulière d'un objet. Avoir, se faire une (certaine) conception (originale, particulière, personnelle de qqc.). Synon. idée, (point de) vue, théorie.
− Dans le domaine littér. et philos.Je lui racontais mes expériences, les rencontres qui m'avaient marqué, mes premiers emballements littéraires, ma conception du roman, mes projets, etc. (R. Martin du Gard, Souvenirs autobiographiques et littéraires,1955, p. LXX).Une conception criticiste de la conscience comme unité du sujet et de l'objet (Marcel, Journal métaphysique,1922, p. 282).Les conceptions classiques de la perception s'accordent pour nier que la profondeur soit visible (Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception,1945, p. 294).
− Dans le domaine artistique.La plastique sortant du grand foyer anonyme du moyen-âge devait s'orienter naturellement vers une conception scientifique de sa mission (É. Faure, L'Esprit des formes,1927, p. 150).
− Dans le domaine moral et relig.Des conceptions élevées, de basses, nobles conceptions. Il nourrissait une conception de la vie très pondérée, très nuancée, où les illusions avaient peu de place, et qui lui permettait d'accueillir sans surprise beaucoup d'événements (Romains, Les Hommes de bonne volonté,1938, p. 121).La conception chrétienne de l'homme pécheur et racheté (Maritain, Humanisme intégral,1936, p. 35).
− Dans le domaine jur. pol., souvent au plur.Des conceptions juridiques, politiques, sociales. Mais Français et patriote, et se faisant de la paix une conception napoléonienne, il entendait que l'union des nations fût l'œuvre exclusive de la France (A. France, La Vie en fleur,1922, p. 514).
SYNT. Fonder, modifier, orienter sa conception de qqc. (sur); s'appuyer sur une conception; se rattacher à la, rejeter une conception (de); les partisans, les tenants d'une conception; une conception dépassée, élargie, étroite, fausse, incomplète, périmée, restrictive de qqc.; une conception actuelle, classique, moderne, révolutionnaire, traditionnelle; une conception est critiquable ou défendable; au plur. diverses conceptions s'affrontent, réviser ses conceptions; confronter ses conceptions avec celles de qqn.
B.− P. méton. Faculté de concevoir (cf. concevoir II A et B). Clarté, faiblesse de conception (cf. intellect, intelligence, perception). Jamais les facultés d'expression n'ont pu dominer directement les facultés de conception (Comte, Cours de philos. positive,t. 2, 1839-42, p. 111).On croit prévoir la douleur : une fois de plus il [M. Baslèvre] découvrait que sa limite excède la conception humaine (Estaunié, L'Ascension de M. Baslèvre,1919, p. 233):
4. ... grande capacité d'improvisation en public, de séduction oratoire, de présence d'esprit, de rapidité de conception et de compréhension, de précision dans la parole. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 249.
C.− Action de concevoir (cf. concevoir* II C). Souvent associé à exécution, réalisation. Leur vie [aux symphonies] depuis la première conception dans l'esprit du compositeur jusqu'à l'instant où elles sont révélées au monde musical (J.-G. Prod'homme, Les Symphonies de Beethoven,1921, p. XI).Les tâches de conception autant que d'exécution sont de moins en moins l'œuvre d'individus isolés (L. Cros, L'Explosion scolaire,1961, p. 135):
5. L'écrivain a, naturellement, des joies pour lesquelles il vit et qui suffisent à le combler. Mais, pour moi, je les rencontre au moment de la conception, à la seconde où le sujet se révèle, où l'articulation de l'œuvre se dessine devant la sensibilité soudain clairvoyante. Camus, L'Envers et l'Endroit,1937, p. 22.
Rem. 1. La similitude entre la création physique (cf. supra I) et la création intellectuelle est plus partic. sensible dans les compar. suiv. La pensée elle-même est distincte de son expression, et la précède; c'est la conception qui précède la naissance (Bonald, Législ. primitive, t. 1, 1802, p. 244). Je vais m'enfoncer dans les abîmes du travail, de la conception qui a cet avantage de vous faire oublier, par ses douleurs, d'autres douleurs (Balzac, Lettres à l'Étrangère, t. 2, 1850, p. 34). La conception spirituelle ou intellectuelle, la création de nouvelles valeurs sociales suivent les mêmes règles que la conception biologique, s'élaborent sur le même modèle (M. Choisy, Qu'est-ce que la psychanal.?, 1950, p. 37). Cf. rem. analogue sous concevoir. 2. Dans le syntagme unité de conception, conception peut s'entendre comme appréhension par l'intelligence ou création intellectuelle. Elle [la dernière tentative, celle de Lavisse] n'en a pas moins produit un ouvrage sans unité de conception, partant sans vie (L. Febvre, Combats pour l'hist., Entre Benda et Seignobos, 1933, p. 80). Elles sont vraies les règles de l'art classique qui veut l'unité de conception et d'exécution dans l'œuvre d'art (F.-Ch. Barlet, J. Lejay, L'Art de demain, 1897, p. 87).
P. méton. Le résultat de cette action. Le Jugement dernier de la chapelle Sixtine est l'œuvre capitale de Michel-Ange, et peut-être la plus prodigieuse conception de l'art moderne (R. Ménard, Hist. des beaux-arts,1882, p. 75).Au-dessous des génies, (...) d'autres artistes de moindre envergure reprennent et vulgarisent les conceptions des maîtres (A. Rodin, L'Art,1911, p. 306).
Rem. Même rem. supra II C rem. 1. Les théories et les hypothèses sont des conceptions qui sont enfantées par notre esprit (C. Bernard, Principes de méd. exp., 1878, p. 222). Cinquante ans après que Descartes avait mis au jour sa « Géométrie », une autre grande conception..., le « Calcul infinitésimal » de Leibnitz et de Newton, prit naissance (M. Chasles, Aperçu hist. sur l'orig. et le développement des méthodes en géom., 1837, p. 142). Cf. également Balzac, Les Paysans, 1844, p. 113; Lamartine, Les Confidences, Graziella, 1849, p. 317; E. Delacroix, Journal, 1854, p. 34.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃sεpsjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. I. 1140-50 conception (en parlant de la Vierge) (Wace, Conception, éd. Ashford, 10); xiiies. [ms.] la conception nostre dame (ibid., titre, leçon mss CRM); 1680 (Rich. : Conception. Une des Fêtes que l'Eglise célèbre en mémoire de la conception de la Vierge [L'Immaculée conception de la Mère du Sauveur, Arnauld d'Andilly]). II. 1. 1315 « faculté de comprendre » (A.N. JJ 52, fo113 rods Gdf. Compl.); 2. 1549 « création de l'esprit » (Est.). Empr. au lat. class. conceptio « action de contenir, de renfermer » d'où « conception » puis « idée, pensée » en lat. chrétien. Fréq. abs. littér. : 3 040. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 466, b) 3 048; xxes. : a) 6 417, b) 5 330.
DÉR.
Conceptionnel, elle, adj.a) Couramment, lang abstr. et culturelle. Qui concerne les concepts et p. ext. les productions de l'esprit ou conceptions. Une déficience des autres qualités de l'intelligence : activité conceptionnelle trouble, jugement insuffisant, instruction superficielle et lacunaire (Mounier, Traité du caractère,1946, p. 434).b) Physiol. Qui concerne la conception. Anton. anticonceptionnel ou plus couramment contraceptif.L'œuf, puis l'embryon, le fœtus frappés de syphilis héréditaire germinative par hérédité paternelle, pourraient infecter à leur tour (...) l'organisme maternel (...) produisant ce que l'on a appelé la syphilis conceptionnelle (Nicolas dsNouv. Traité Méd.,fasc. 4, 1925, p. 610).L'hérédité parasitaire conceptionnelle de la tuberculose (Ce que la France a apporté à la méd. dep. le début du XXes.,1946, p. 93). Seule transcr. ds Littré : kon-sè-psio-nèl, fém. -nè-l'. 1reattest. 1877 « relatif aux idées » (Littré Suppl.), de conception, suff. -el* (cf. lat. conceptionalis « relatif à la conception »). Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Hagnauer (R.). L'Expr. écrite et orale. Paris, 1972, p. 261. − Martzloff (C.). La Déf. des traitements. Informat. et gestion. 1970, no20, p. 66. − Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 72.

Wiktionnaire

Nom commun

conception \kɔ̃.sɛp.sjɔ̃\ féminin

  1. Action par laquelle un enfant est conçu dans le sein de sa mère quand l’embryon se forme par la rencontre d’un ovule et d’un spermatozoïde. → voir fécondation
    • Loin de favoriser la conception des femmes, le mariage n'est souvent qu'une école mutuelle de stérilité volontaire. — (Pierre Louÿs, Liberté pour l'amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
    • La conception nécessite l’atteinte et la pénétration par le spermatozoïde de l’ovocyte, qui complète sa méiose II avant la fusion des deux noyaux lors de la fécondation ([…]). — (Christine Brooker, Le corps humain: Étude, structure et fonction, traduit de la 2e édition anglaise par Isabelle Langlois-Wils & Élisabeth Lepresle, De Boeck Supérieur, 2000, p. 496)
    • L’immaculée conception : abréviation de l’immaculée conception de la Vierge Marie, dogme catholique selon lequel la Vierge Marie a été exempte du péché originel dès sa conception.
  2. (Figuré) Faculté de comprendre et de concevoir les choses.
    • Il a la conception vive, facile, lente.
  3. Pensée résultant de cette faculté, idée, production de l’intelligence.
    • Conception hardie, originale.
    • Voilà une plaisante conception.
    • Cet ouvrage est une des plus belles conceptions de l’esprit humain.
  4. Manière de voir les choses.
    • Tu as une curieuse conception de la vie !
    • Se faire une conception personnelle de telle ou telle chose.
    • La férocité des conventionnels s'explique facilement par l'influence des conceptions que le Tiers État avait puisées dans les pratiques détestables de l'Ancien Régime.— (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.III, Les préjugés contre la violence, 1908, p.143)
    • Beaucoup de mes interlocuteurs me signalent encore, […], la conception qu'on a du suffrage universel en ces contrées, où l'homme politique doit accepter d'être, dans la métropole, le protecteur, le soutien, le truchement de ses mandants. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • La conception coranique de la politique n'est pas irénique. Elle est d'affrontement, ou plutôt manichéenne, […]. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.39)
  5. Élaboration d’une idée ou d’un projet.
  6. (Par extension) Manière dont une chose est conçue.
    • En outre, la conception de l’autodéschisteur doit être telle que le blocage des dispositifs d’évacuation par la matière à éliminer soit impossible. Il doit être parfaitement automatique. — (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Paris : chez Dunod, 1938, p. 71)
    • Pourquoi ne s'en prenaient-ils pas à ceux qui infligeaient des chocs électriques atroces à des chiens mais qui cafouillaient tellement dans la conception de leurs tests qu'on ne pouvait tirer aucune conclusion de leurs résultats ? — (Jussi Valtonen, Ils ne savent pas ce qu'ils font, traduit du finnois par Sébastien Cagnoli, Librairie Arthème Fayard, 2017)
  7. (Électronique) Ensemble des études préliminaires à la fabrication d’un produit.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONCEPTION. n. f.
Action par laquelle un enfant est conçu dans le sein de sa mère. Au temps de la conception de l'enfant. Depuis la conception jusqu'à l'enfantement. La fête de la Conception de la Sainte Vierge, ou simplement de la Conception. L'Immaculée Conception. Il se dit figurément de la Faculté de comprendre et de concevoir les choses. Il a la conception vive, facile, lente. Il se dit également des Pensées que l'esprit enfante et, en général, de Ce que l'intelligence crée, produit. Conception hardie, originale. Voilà une plaisante conception. Cet ouvrage est une des plus belles conceptions de l'esprit humain. Se faire une conception personnelle de telle ou telle chose.

Littré (1872-1877)

CONCEPTION (kon-sè-psion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
  • 1 Terme de physiologie. Action par laquelle les animaux sont formés dans le sein de la mère. Chacun a en soi, dès sa conception, la cause qui le détruit.

    Se dit au sens actif, de la mère qui a conçu : la conception de la mère ; et au sens passif, de l'enfant qui a été conçu : la conception de l'enfant.

  • 2 Terme de théologie. L'immaculée conception, l'opération par laquelle la Vierge fut conçue dans le sein de sa mère sans la tache du péché originel, opinion récemment élevée au rang de dogme, et qui, durant le moyen âge, avait été combattue ardemment par les dominicains et soutenue ardemment par les franciscains.

    La Conception, fête de la Conception de la Vierge. L'Église célèbre aujourd'hui la Conception.

    Filles de la Conception, ordre religieux de filles, d'abord sous la règle de Cîteaux, ensuite sous celle de Ste-Claire.

  • 3 Terme de philosophie. Faculté de comprendre les choses. Avoir la conception facile, lente. Sa conception était d'autant plus vive et plus nette que, son enfance n'ayant point été chargée des inutilités et des sottises qui accablent la nôtre, les choses entraient dans sa cervelle sans nuage, Voltaire, Ingénu, 3.

    État de l'intelligence qui fait apercevoir certains rapports entre les idées et les objets auxquelles elles se rapportent.

    Dans le langage de l'école écossaise, simple appréhension d'un objet par l'intelligence.

  • 4 Par extension, création de l'esprit. Cet ouvrage est une des plus belles conceptions de l'esprit humain. Les conceptions de vos lettres sont fortes, Guez de Balzac, liv. I, lett. 1. Les conceptions de vos lettres sont conformes au sens commun de ceux qui ont le jugement relevé, Guez de Balzac, ib. Pour en parler, nous ne pouvons avoir de conceptions assez hautes, Bossuet, I, Pass. 1. Fade discoureur qui cherche quelques femmes auprès de qui il puisse se parer de son bel esprit ou de sa philosophie, et mettre en œuvre ses rares conceptions, La Bruyère, V. Ceux-là seuls seront les vrais amis du peuple qui lui apprendront qu'aux mouvements qui nous ont été nécessaires pour sortir du néant doivent succéder les conceptions propres à nous organiser, Mirabeau, Collection, t. III, p. 352. Le caractère d'Hebadona [dans la Messiade de Klopstock] est une conception heureuse, Chateaubriand, Génie, II, I, 4.

HISTORIQUE

XIVe s. Convient arester leur male conception et voulenté, Ordonn. des rois de France, t. III, p. 347.

XVIe s. Zenobia ne recevoit son mary que pour une charge ; et cela faict, elle le laissoit courir tout le temps de sa conception [grossesse], Montaigne, I, 226. Cela surpasse la conception et le desir mesme de la philosophie, Montaigne, I, 235. Mes conceptions et mon jugement ne marche qu'à tastons, Montaigne, I, 155. Soubs une si vile forme, nous n'eussions jamais choisi [aperçu] la noblesse et splendeur de ses conceptions admirables [de Socrate], Montaigne, IV, 192. Son parler semblablement, pour les bonnes conceptions et les beaux discours qu'il contenoit, estoit plein de très utile et salutaire instruction, Amyot, Phocion, VII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONCEPTION, s. f. (Logiq.) La conception ou la compréhension, est cette opération de l’entendement par laquelle il lie les idées des choses en les considérant sous certaines faces, en saisit les différentes branches, les rapports, & l’enchaînement.

Elle réunit les sensations & les perceptions qui nous sont fournies par l’exercice actuel des facultés intellectuelles. Mais souvent l’esprit, faute d’avoir ces sensations & ces perceptions bien disposées, faute d’attention & de réflexion, ne saisit pas les rapports des choses sous leur véritable point de vûe ; d’où il arrive qu’il ne les conçoit pas, ou les conçoit mal. Suivant la judicieuse remarque de M. l’abbé de Condillac, une condition essentielle pour bien concevoir, c’est de se représenter toûjours les choses sous les rapports qui leur sont propres. Quand les sujets qu’on présente à l’entendement lui sont familiers, il les conçoit avec promptitude, il en connoît les rapports : il les embrasse tous, pour ainsi dire, en même tems ; & quand il en parle, l’esprit les parcourt avec assez de rapidité pour devancer toûjours la parole, à-peu-près comme l’œil de quelqu’un qui lit haut devance la prononciation.

Il arrive encore que l’ame est quelquefois entraînée de conception en conception par la liaison des idées qui quadrent avec son intérêt présent : alors il se fait un enchaînement successif de proche en proche d’une étendue de compréhension à une autre, de-là encore à une autre, & toûjours par le secours de l’intérêt, qui lui fournit des connoissances selon lesquelles elle se détermine plus ou moins convenablement.

La progression de la conception est plus ou moins étendue, selon le degré de perfection du sensorium commune : plus il est parfait, plus l’ame peut recevoir de perceptions distinctes à la fois. L’étendue & le degré de perfection de la conception, regle l’étendue & la promptitude du bon sens ; elle fournit même souvent le fond & la forme des raisonnemens, sans le secours de la raison : mais quand elle est trop bornée, ou trop irréguliere, elle fait toûjours naître des décisions vicieuses.

Il résulte de ce détail, qu’il est très-important de tâcher de concevoir les choses sous les idées qui leur sont propres, de se rendre la conception familiere par l’attention, & de l’étendre par l’exercice : elle ne fait pas le génie, mais elle y contribue quand elle agit promptement ; & lorsqu’elle est active, elle donne l’industrie, mere de l’invention, si nécessaire dans les Arts, & si profitable à certains peuples. Art. de M. le Chevalier de Jaucourt.

Conception, (Med. Physcol.) voyez Génération & Grossesse.

Conception immaculée, (Théol.) Voyez Immaculée Conception.

Conception, (la) Géog. mod. ville de l’Amérique méridionale dans le Chili, avec un bon port, sur la mer du Sud. Long. 304d 27′ 30″; lat. mérid. 36d 42′.

Conception, (la) Géog. mod. ville de l’Amérique septentrionale dans la nouvelle Espagne, dans l’audience de Guatimala.

Conception, (Géog. mod.) ville de l’Amérique méridionale dans le Paraguai, à l’endroit où la riviere des Limaçons se jette dans celle de la Plata.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « conception »

Provenç. conceptio ; espagn. concepcion ; ital. concezione ; du latin conceptionem, de conceptum, supin de concipere (voy. CONCEVOIR). L'ancien français disait concevement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin conceptio (« action de contenir, de renfermer »), d'où « conception » puis « idée, pensée » en latin chrétien. [1]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin conceptio (« action de recevoir ensemble », « grossesse », « expression ») dérivé de concipere (« concevoir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « conception »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
conception kɔ̃sɛpsjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « conception »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « conception »

  • Le concours comprend à la fois des catégories d’étudiants et de designers professionnels, les premiers dessins étant soumis sous forme de croquis ou d’images numériques. Les candidats présélectionnés développeront ensuite leurs créations sous forme de modèles numériques, avec l’aide et les conseils à distance des concepteurs de Polestar et de Maximilian Missoni, responsable de la conception. Les étudiants et les concepteurs professionnels gagnants verront leurs créations modélisées de la même manière que toutes les créations Polestar – dans le centre de conception de Göteborg sous la forme de maquettes très détaillées à l’échelle 1:3. , Polestar lance un concours de conception mondial | Autoalgerie.com
  • Le neumorphisme est le dernier style de conception des interfaces numériques. Servicesmobiles.fr, WWDC20 : nouvelle vague dans la conception de l'interface utilisateur
  • L'habillement est une conception de soi que l'on porte sur soi. De Henri Michaux
  • Dieu. Créature mythique et fictive à la base de toute conception religieuse. De Anonyme / Grande encyclopédie soviétique
  • Quelle est donc notre conception de Dieu sinon la personnification de l’inconcevable ? De Georg Christoph Lichtenberg
  • Dieu est la plus riche et la plus personnelle conception humaine. De Miguel de Unamuno / Le sentiment tragique de la vie
  • La mort, c'est comme l'amour, une conception de la beauté. De Dominique Lévy-Chédeville / L'homme aux passions tristes
  • Calvitie : toujours précoce - et causée par des excès de jeunesse ou la conception de grandes pensées. De Gustave Flaubert / Dictionnaire des idées reçues
  • Le jardin est la prolongation naturelle d'une conception de la vie. De Erik Orsenna / Pierre Boncenne - Le Monde de l'éducation - Juillet 2000
  • La pudeur est la conception la plus raffinée du vice. Elle parachève l'hypocrisie des sentiments. De Maurice Dekobra
  • Combien de larmes, de souffrances, de drames ont causé notre artificielle conception de la famille et du mariage ! De Alexandra David-Néel
  • La femme que l'on a aimée résume-t-elle toute notre conception de l'amour ? De Gilles Archambault / La fuite immobile
  • Si l'homme se dit être un animal qui a évolué, il repose hélas son affirmation sur sa propre conception de l'évolution. De David Degrendele
  • De même que je ne voudrais pas être un esclave, je ne voudrais pas être un maître. Telle est ma conception de la démocratie. De Abraham Lincoln / Lettres - 1858
  • S’attendre au pire, à quelque chose de pis que la chute, tout en chutant, c’était un peu la conception que j’avais de la vie. De Christian Oster / Mon grand appartement
  • En apparence, ce partenariat améliore l’accès à l’IP Arm, y compris l’IP Automotive Enhanced (AE), dans la conception de systèmes sur puce (SoC) personnalisés. Les avantages pourraient néanmoins s’étendre bien au-delà du développement d’une IP de semi-conducteurs personnalisée et optimisée pour les SoC automobiles ou les SoC destinés à d’autres systèmes complexes. Cette annonce pourrait changer la façon dont les semi-conducteurs, l’électronique et toutes les plates-formes connexes seront conçus à l’avenir. VIPress.net, Arm et Siemens concluent un partenariat qui va changer la conception des semi-conducteurs pour le secteur automobile - VIPress.net
  • La technologie d’impression 3D offre une combinaison unique de liberté de conception et de facilité de reproduction. En quelques heures, vous pouvez créer votre modèle 3D unique gagné et le transformer en un objet physique, le tout sans utiliser de moules coûteux et d’outils d’usinage robustes. Actualité du marché de l'imprimante 3D, 10 conseils sur la conception de modèles pour l'impression 3D - imprimeren3D.net
  • Le design de l’iPhone 12 n’est pas exactement un secret. Une variété de rumeurs et de rapports affirment que les modèles d’iPhone 2020 s’inspireront de l’iPhone 5 et de l’iPad Pro. Cela signifie que les combinés comporteront des bords plats au lieu des courbes que l’on trouve sur les derniers iPhones. Les nouveaux téléphones auront également des coins arrondis et un écran plat. L’iPhone 12 sera disponible en quatre versions, dont deux téléphones iPhone 12 ordinaires et deux modèles iPhone 12 Pro. Au total, nous aurons trois tailles d’iPhone 12 cette année, 5,4 pouces et 6,1 pouces pour l’iPhone 12 et l’iPhone 12 Max, et 6,1 pouces et 6,7 pouces pour l’iPhone 12 Pro et l’iPhone 12 Pro Max. Apple devrait dévoiler les nouveaux combinés en septembre, mais des unités factices pour iPhone 12 circulent actuellement et une nouvelle vidéo nous donne un aperçu de ce à quoi ressemblent les conceptions d’Apple 12 divulguées d’Apple dans la vraie vie. Breakingnews.fr, Une vidéo révèle à quoi ressemblera la conception de l'iPhone 12 d'Apple dans la vie réelle
  • Externalisation des études de conception, sous-traitance, approvisionnement externe de composants... : les chaînes de valeur de conception et de fabrication de produits intégrant de l'électronique et du logiciel embarqué sont de plus en plus complexes à maîtriser. Avec son offre de diagnostic dédiée, Cap'Tronic apporte éclairage et solutions aux organisations. , Cap'Tronic propose un diagnostic de maîtrise et de dépendance en conception et fabrication
  • Selon lui, la PS5 est tout simplement un chef d'oeuvre de conception. Il apprécie notamment le fossé technique entre la PS4 et la PS5 en termes purement graphique, mais revient surtout sur la manière dont Sony a conçu le stockage et la compression des données pour des taux de transferts incroyables.eval(ez_write_tag([[336,280],'playerone_tv-medrectangle-3','ezslot_0',110,'0','0'])); Playerone.tv, La PS5 est un chef d'oeuvre de conception selon un ingénieur de l'Unreal Engine 5 - Playerone.tv

Images d'illustration du mot « conception »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « conception »

Langue Traduction
Anglais design
Espagnol diseño
Italien design
Allemand design
Chinois 设计
Arabe التصميم
Portugais projeto
Russe дизайн
Japonais 設計
Basque diseinua
Corse disignu
Source : Google Translate API

Synonymes de « conception »

Source : synonymes de conception sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « conception »

Conception

Retour au sommaire ➦

Partager