Vagabond : définition de vagabond, vagabonde


Vagabond, vagabonde : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VAGABOND, -ONDE, subst. et adj.

A. − Subst. et adj.
1.
a) (Celui, celle) qui se déplace sans cesse, qui mène une vie nomade, errante. Synon. chemineau, trimardeur (dér. s.v. trimarder; pop.).Vagabond de nuit; asile pour vagabonds. Les deux enfants considéraient avec un respect craintif et stupéfait cet être intrépide et inventif, vagabond comme eux, isolé comme eux, chétif comme eux, qui avait quelque chose de misérable (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 165).Le curé devenait inquiet. Quand un vagabond sonnait à la porte de la cure, il lui donnait un morceau de pain et, s'excusant sur ce qu'il n'avait pas de place, lui indiquait la maison d'Honoré où il l'assurait de trouver un gîte (Aymé, Jument, 1933, p. 70).
b) (Celui, celle) qui, par goût ou par nécessité, se déplace, voyage. Artisan, chevalier, chanteur, curé, moine vagabond. On évacue, dit-on, les populations. Ce n'est déjà plus vrai. Elles s'évacuent d'elles-mêmes. Il est une contagion démente dans cet exode. Car où vont-ils, ces vagabonds? Ils se mettent en marche vers le Sud, comme s'il était, là-bas, des logements et des aliments (...) pour les accueillir (Saint-Exup., Pilote guerre, 1942, p. 316).Il faut croire que ce métier de musiciens vagabonds couvrait largement leurs frais de voyage car nous avons fait bombance jusqu'au milieu de la nuit (T'Serstevens, Itinér. esp., 1963, p. 269).
c) P. anal. ou au fig. (Celui, celle) qui mène une vie sans ordre, sans but, qui ne se fixe pas sur un projet, une idée. Vagabond de l'art. Ils étaient bien, l'un et l'autre, de la race aventureuse des vagabonds de la vie, de ces vagabonds mondains qui ressemblent fort (...) aux bohèmes des grandes routes (Maupass., Bel-Ami, 1885, p. 298).Disraëli avait vécu en vagabond scolaire et politique. Il avait connu les demeures des usuriers avant celles des ministres et des évêques (Maurois, Disraëli, 1927, p. 207).
2. DROIT
a) (Personne) coupable du délit de vagabondage. Tout ouvrier qui voyagerait sans être muni d'un livret ainsi visé sera réputé vagabond, et pourra être arrêté et puni comme tel (Arrêté instituant le livret ouvrier, 1803ds Doc. hist. contemp., p. 116).Il ne connaissait pas trop ses droits, mais il n'ignorait pas que, sans papiers et sans domicile, il n'était qu'un vagabond pour la police (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 354).
b) (Enfant, adolescent mineur) qui fait l'école buissonnière, qui fait des fugues, qui rompt les liens familiaux et sociaux pour errer seul ou avec une bande organisée. Pour les mineurs délinquants et les vagabonds, une enquête est prescrite concernant la situation matérielle et morale de la famille et les antécédents de l'enfant, et une mesure éducative est prise (Encyclop. éduc., 1960, p. 202).
3. PATHOL. Maladie des vagabonds. État de la peau caractérisé par un épaississement et une pigmentation prononcée dus au manque de soin et à la vie errante. Synon. mélanodermie.Une affection actuellement rare, autrefois semble-t-il assez fréquente, la maladie des vagabonds, associe les parasitoses cutanées, l'état de dénutrition et d'avitaminose et comporte une hyperpigmentation (Quillet Méd.1965, p. 300).
B. − Adjectif
1. [En parlant d'un peuple, d'un groupe hum.]
a) Qui a l'habitude de vivre en nomade. Je passai en Afrique, je traversai pacifiquement ce grand désert jaune et calme, où errent des chameaux, des gazelles et des Arabes vagabonds (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Qui sait? 1890, p. 1193).Il faut saisir l'insaisissable, essayer de discipliner ce qui n'accepte aucune loi, maintenir au désert ces foules vagabondes qui, d'un bout de l'année à l'autre, pérégrinent dans les solitudes et que l'été ramène sur les bords de l'Oronte (Tharaud, Chemin de Damas, 1923, p. 191).
b) Qui est poussé à l'errance, à l'exode par des événements politiques, climatiques. Ainsi il ne s'agit pas d'un prolétariat vagabond, mais de groupes formés, cohérents, dont femmes, enfants et vieillards font partie (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum., 1921, p. 44).Là comme en Russie, à côté des paysans fermiers sédentaires, il y avait une forte proportion d'ouvriers agricoles: « l'immense Chine vagabonde », comme il y avait une immense Russie vagabonde (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1966, p. 317).
2. P. anal. [En parlant d'un animal]
a) Qui se déplace beaucoup, qui voyage, qui migre. La chèvre s'accommode bien des maigres ressources que la petite économie paysanne méditerranéenne met à sa disposition; vagabonde, elle se nourrit fréquemment aux dépens des récoltes d'autrui ou des forêts (Wolkowitsch, Élev., 1966, p. 36).
b) Qui erre, divague en quête de nourriture, d'abri. Synon. errant.Chien vagabond. Il commençait de recueillir et d'héberger (...) des animaux vagabonds (Duhamel, Journal Salav., 1927, p. 119).
3. P. anal., littér.
a) [En parlant d'un végétal] Qui se répand, qui envahit un territoire, un lieu. Une forte odeur de résine s'échappait de la chambre unique qui remplissait, avec une étable en appentis à plusieurs divisions, toute cette pauvre masure, couverte de mousse et de plantes vagabondes (Sand, Jeanne, 1844, p. 61).Un vrai jardin doucement abandonné et qui semble promettre la perpétuité du repos de la tombe sous les branches de ses rosiers vagabonds (Goncourt, Journal, 1869, p. 505).
b) [En parlant d'un corps céleste] Qui semble avoir une course aléatoire. Planète vagabonde. Le précepteur des enfans (...) commençait à effrayer ces dames, en leur démontrant, à sa manière, qu'un jour ou l'autre notre terre ne pouvait manquer d'être mise en poudre par le choc d'un de ces astres vagabonds (Jouy, Hermite, t. 1, 1811, p. 52).P. ell., empl. subst. Savons-nous ce que font toutes ces vagabondes Qui courent dans nos cieux? (Hugo, Contempl., t. 3, 1856, p. 282).
c) [En parlant d'une route, d'un cours d'eau] Dont le tracé est changeant, sinueux. Rivière, route vagabonde. Un de ces sentiers qui montent, descendent, tournent et reviennent (...), ayant tour à tour des cailloux, des marguerites et des orties, sentiers vagabonds faits pour les pensées flâneuses (Flaub., Champs et grèves, 1848, p. 288).Il faut vous dire que la Durance est un fleuve de montagne, vagabond, pillard, coléreux et qu'il a un lit de cailloux de plus de 2 kilomètres de large (Giono, Eau vive, 1943, p. 34).
4. ÉLECTR. Courant vagabond. Courant électrique libre, non canalisé. Le voisinage des rails de tramways est d'ailleurs néfaste à la conservation des conduites, à cause de la présence des « courants vagabonds » qui se produisent au voisinage des rails (Quéret, Industr. gaz, 1923, p. 202).
5. [P. méton.]
a) Qui est propre aux personnes, aux animaux qui mènent une vie errante, qui se déplacent sans cesse. Instincts vagabonds; vie, course vagabonde; habitudes vagabondes. J'ai compris que ma destinée était à jamais marquée d'un sceau fatal, et je me suis résigné à continuer cette existence errante et vagabonde sans souvenir de la veille, sans espoir du lendemain (Ponson du Terr., Rocambole, t. 1, 1859, p. 662).Encore aujourd'hui l'habitant de l'Argonne a conservé l'humeur vagabonde, errante: il circule, émigre en été, exerce des métiers roulants, va louer ses bras au dehors (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr., 1908, p. 121).
b) Qui passe sans cesse d'un objet à l'autre, qui ne peut se fixer, s'arrêter sur quelque chose. Synon. inconstant, instable.Méditation, conversation, causerie, lettre vagabonde; esprit vagabond. Ma vagabonde imagination brisait les entraves, arrangeait les événements de la vie à ma guise, et me plongeait dans les délices d'un amour heureux (Balzac, Peau chagr., 1831, p. 145).Je me rappelais bien certains regards bleus et vagabonds de la duchesse de Guermantes dans la nef de Combray (Proust, Temps retr., 1922, p. 1023).
Prononc. et Orth.: [vagabɔ ̃], fém. [-ɔ ̃:d]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1382 adj. vagabonde « qui mène une vie errante » (Choix de pièces inédites relatives au règne de Charles VI, éd. L. Douët d'Arcq, t. 2, 1864, p. 197); 1391 id. vacabond (Registre criminel du Châtelet, Paris, éd. de la Sté des Bibliophiles fr., t. 2, 1864, p. 166); fin xves. [ms.] id. vagabond et fugitif (Raoul de Presles, Cité de Dieu ds Delb. Notes mss); 1502 subst. tous vaccabons oysifs (Ord. de pol. de Bourges, VIII, Boyer ds Gdf. Compl.); b) 1561 adj. « qui est caractérisé par le changement continuel de lieu, l'errance » vie vagabonde (J. Grévin, César ds Théâtre compl., éd. L. Pinvert, p. 43); 1635 course vagabonde (Rotrou, Bagne de l'oubli, V, 1, p. 155 ds IGLF); c) 1747 « propre aux êtres animés qui mènent une vie errante ou aiment à se déplacer sans cesse » humeur vagabonde (Gresset, Le Méchant, p. 158); 2. a) 4equart xives. « qui fait preuve d'inconstance » justice y est vacabonde (Eustache Deschamps, Ballade, MCCCCXXIV, 5 ds Œuvres compl., éd. G. Raynaud, t. 8, p. 79); b) 1541 « qui passe sans cesse d'un objet à un autre et n'obéit qu'à sa fantaisie » conception... vagabonde et erronnée (Calvin, Institution chrétienne, I, IV, § 3, éd. J. D. Benoît, t. 1, p. 65); 3. 1750 « se dit des animaux domestiques errants » (Fougeret de Monbron, Le Cosmopolite, p. 22). Empr. au b. lat.vagabundus « vagabond, errant », dér. du lat. class. vagāri « aller çà et là, errer », v. aussi vaguer. Fréq. abs. littér.: 766. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 146, b) 1 166; xxes.: a) 1 342, b) 846.

Vagabond, vagabonde : définition du Wiktionnaire

Adjectif

vagabond \va.ɡa.bɔ̃\

  1. Qui erre çà et là.
    • Que d'histoires, de légendes orientales durent voyager alors avec cette foule vagabonde ! — (Jean-Jacques Ampère,La Littérature française dans ses rapports avec les littératures étrangères au Moyen Âge, Revue des Deux Mondes, 1833, tome 1)
    • … blancs de poussière, hâlés par le soleil, avec nos habits déchirés, nos chaussures usées, rapiécées, nous avions une belle allure vagabonde, insolente et pleine d'orgueil. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 187, 2012)
  2. (Figuré) Sans ordre, inconstant, changeant.
    • Esprit vagabond.
    • Tête vagabonde.
    • Ainsi, précipitant leur course vagabonde,
      La vague suit la vague et l'onde pousse l'onde.
      — (Jacques Delille)
    • Figure-toi l’imagination la plus vagabonde, le cœur le plus amoureux, l’âme la plus tendre, l’esprit le plus poétique, sans cesse en présence de l’homme le plus caillouteux le plus atrabilaire. — (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)

Nom commun

vagabond \va.ɡa.bɔ̃\ masculin (pour une femme on dit : vagabonde)

  1. (Souvent péjoratif) Personne errante, sans domicile, sans patrie.
    • La protection royale ne sauroit s'étendre à ceux qu'on appelle boutiquiers, artisans et autres François mariés avec des Espagnoles, qui ne sont pas censés avoir conservé l'esprit de retrour dans leur patrie et que l'on doit considérer plutôt comme des vagabonds. — (Maurepas, Dépêche de Maurepas au consul de Carthagène, 3 septembre 1746)
    • (Figuré) Mon esprit est un vagabond qui se plaît à s'égarer, et qui ne saurait encore souffrir qu'on le retienne dans les justes bornes de la vérité. — (René Descartes, Méditations Métaphysiques)
    • Il est hostile aux gens qui passent, les vagabonds, qu'il appelle traîne-bâton, traîne-savate, patassot, les forains qui sont des rabouins, des « romanichels », des « camp-volant » et jusqu'à une époque récente il n'apprécie guère les vacanciers, surtout si ce sont des Parigots. — (Jean Defrasne, Les Comtois : le pays, l'histoire, l'esprit, Cabedita, 2002, page 102)
    • Le pauvre n'est plus tout à fait l'image du Christ sur terre mais un profiteur sans vergogne et paresseux, dont la paresse est fortement combattue ; une ordonnance de 1351 de Jean II condamne les vagabonds qui refusent de poursuivre une activité salariée. — (Dominique Ancelet-Netter, La Dette, la dîme et le denier: Une analyse sémantique du vocabulaire économique et financier au Moyen Âge, Presses Univ. du Septentrion, 2010, page 82)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Vagabond, vagabonde : définition du Littré (1872-1877)

VAGABOND (va-ga-bon, bon-d' ; au XVIIe siècle, Chifflet, Gramm. p. 227, dit qu'on prononce vacabond, prononciation que Marguerite Buffet, Observ. p. 129, rejette) adj.
  • 1Qui erre çà et là. Qu'il coure vagabond de province en province, Corneille, Médée, I, 4. Vous serez fugitif et vagabond sur la terre, Sacy, Bible, Genèse, IV, 12. Fuir vagabond [Caïn] dans le monde pour éviter le remords de sa conscience qui ne lui donnait point de repos, Nicole, Ess. mor. 2e traité, ch. 10. Saint Justin comptait déjà parmi les fidèles beaucoup de nations sauvages, et jusqu'à ces peuples vagabonds qui erraient de çà et de là sur des chariots sans avoir de demeure fixe, Bossuet, Hist. II, 7.

    Il se dit aussi des choses. L'astre du jour a vu ma course vagabonde Jusqu'aux lieux…, Voltaire, Alz. II, 1. Ainsi, précipitant leur course vagabonde, La vague suit la vague et l'onde pousse l'onde, Delille, Trois règnes, III.

    Terme de zoologie. Polypes vagabonds, polypes qui sont entièrement libres.

  • 2 Fig. Déréglé, sans ordre, en parlant des personnes. M. de Sainte-Beuve a laissé beaucoup de pauvres âmes errantes et vagabondes sans conducteur et sans gouvernail dans les orages de cette vie, Sévigné, 23 déc. 1677.

    Il se dit des choses. Règle, règle mieux tes pensées, Mets plus d'ordre en tes actions, Réunis tes affections Vagabondes et dispersées, Corneille, Imit. I, 23. Où allez-vous, cœurs égarés ? quoi ! même dans la prière vous laissez errer votre imagination vagabonde ! Bossuet, Mar.-Thér. Dans leur course vagabonde Les mortels sont entraînés, Voltaire, Ecclés. Précis. Ces transports déréglés, vagabonde manie, Sont l'accès de la fièvre et non pas du génie, Chénier, l'Invention.

  • 3 Terme de pêche. Courtines vagabondes, se dit de certains parcs dont l'enceinte est formée par des filets tendus au fond de l'eau, que l'on change souvent de place.
  • 4Substantivement, celui, celle qui erre, qui court le monde. J'ai justement reçu ici [à Nantes]… la lettre où vous me croyez une vagabonde sur le bord de l'Océan, Sévigné, 20 sept. 1675. Dans la solitude de Sainte-Fare… où les vestiges des hommes du monde, des curieux et des vagabonds ne paraissaient pas, Bossuet, Anne de Gonz.

    Fig. Mon esprit est un vagabond qui se plaît à s'égarer, et qui ne saurait encore souffrir qu'on le retienne dans les justes bornes de la vérité, Descartes, Méd. II, 8.

  • 5Particulièrement, et en un sens péjoratif, personne sans état, sans domicile, sans aveu. Délivrez nos climats de cette vagabonde, Qui vient par son exil troubler un autre monde, Corneille, Sertor. II, 4. Tu me quittes pour une vagabonde, pour une aventurière, Voltaire, Écoss. IV, 4. La croisade ayant été prêchée en France avec plus de succès qu'à Plaisance, Gautier sans Avoir, l'ermite Pierre et un moine allemand nommé Godescald prennent leur chemin par l'Allemagne, suivis d'une armée de vagabonds, Voltaire, Ann. Emp. Henri IV, 1096.

REMARQUE

Corneille a dit miroirs vagabonds, en parlant des ondulations de la mer où l'on se voit, se mire. Telle, dis-je, Vénus sortit du sein de l'onde, Et promit à ses yeux la conquête du monde, Quand elle eut consulté sur leur éclat nouveau Les miroirs vagabonds de son flottant berceau, Corneille, Andromède, I, 1.

HISTORIQUE

XVIe s. Une telle conception qu'on a de Dieu vagabonde et erronée, est ignorance de Dieu, Calvin, Instit. 11. Miserables travaux, vagabonde pensée, Soucis continuels, espoirs faux et soudains, Desportes, Cleonice, LXXXV. Il y debvroit avoir quelque coerction des loix contre les escrivains ineptes et inutiles, comme il y a contre les vagabonds et faineants, Montaigne, IV, 66.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Vagabond, vagabonde : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

VAGABOND, adj. (Gram. & Jurisprud.) qui erre çà & là, & qui n’a aucune demeure fixe. Sous ce nom sont compris, suivant les déclarations du roi, tous ceux qui n’ont ni profession, ni métier, ni domicile certain, ni bien pour subsister, & qui d’ailleurs ne peuvent être avoués ni certifiés de bonne vie & mœurs, par personnes dignes de foi ; comme aussi les mendians valides qui sont pareillement sans aveu ; ces vagabonds doivent être arrêtés & punis suivant les reglemens faits contre les mendians. Voy. Mendians & Pauvres.

On repute aussi vagabond ceux des sujets du roi qui vont en pélérinage à S. Jacques, à notre-dame de Lorette, & autres lieux hors du royaume, sans une permission expresse de sa majesté, signée par un secrétaire d’état, & sur l’approbation de l’évêque diocésain. La déclaration de 1738. enjoint aux magistrats, prevots des marchands, exempts, maires, syndics des villes, de les arrêter sur les frontieres, & veut qu’ils soient condamnés par les juges des lieux en premiere instance, & par appel aux cours de parlement : savoir les hommes à la peine des galeres à perpétuité, les femmes à telle peine affictive qui sera estimée convenable par les juges.

L’ordonnance des eaux & forêts enjoint à tous les vagabonds & gens inutiles de se retirer à deux lieues des forêts, & en cas qu’ils reparoissent, les officiers des maîtrises ont droit de les faire arrêter & de prononcer contre eux la peine des galeres. Voyez le tit. 27. de l’ordonnance de 1669. art. 35. & suiv. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « vagabond »

Étymologie de vagabond - Littré

Berry et norm. vacabond ; provenç vagabon ; espagn. vagabundo ; ital. vagabondo ; du latin, vagabundus, de vagari, vaguer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de vagabond - Wiktionnaire

(XIVe siècle) Du latin vagabundus, de même sens, formé à partir de vagari, « vaguer ». (XVIe siècle) Sens figuré de « perpétuellement changeant ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vagabond »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vagabond vagabɔ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « vagabond »

  • Quel exemple déplorable pour la jeunesse. Dans une start-up nation digne de ce nom, il devrait être interdit d’imprimer un titre pareil. « J’aurais pu devenir millionnaire, j’ai choisi d’être vagabond » est une phrase qui commence comme une chanson de Philippe Katerine, mais qu’Alexis Jenni a trouvée chez John Muir (1838-1914). Le prix Goncourt 2011 l’a choisie pour raconter la vie de ce grand pionnier de l’écologie, depuis son enfance près d’Edimbourg, dans une famille presbytérienne donc austère, jusqu’à sa mort, à Los Angeles, un 24 décembre. L'Obs, John Muir, ce « vagabond » qui « aurait pu devenir millionnaire »
  • Outre ce cahier des charges précis qui autorise néanmoins une certaine liberté dans les propositions de chaque vagabond, David Bloyet accompagne ses nouveaux protégés. "Mes conseils leur permettent d’être efficace plus vite, de cibler les bones zones où s’installer et surtout celles à éviter. C’est un gain de temps pour eux." ladepeche.fr, M. Vagabond, la franchise d’ici poursuit son chemin - ladepeche.fr
  • Outre ce cahier des charges précis qui autorise néanmoins une certaine liberté dans les propositions de chaque vagabond, David Bloyet accompagne ses nouveaux protégés. "Mes conseils leur permettent d'être efficace plus vite, de cibler les bones zones où s'installer et surtout celles à éviter. C'est un gain de temps pour eux." ladepeche.fr, M. Vagabond, la franchise bigourdane de food-truck reprend son chemin - ladepeche.fr
  • Opéra vagabond vient s’immiscer dans la vie des gens, et par là même, crée l’événement ! Les quatre chanteurs lyriques revisiteront les époques baroques et romantiques et feront voyager le public entre l’Italie et l’Allemagne : entre Vivaldi et Bach. Unidivers, Concert – spectacle lyrique Place de la République Briare jeudi 27 août 2020
  • Août et septembre sont jalonnés de rencontres à la librairie-bar à vins L'Arbre vagabond à "Cheyne" au Chambon-sur-Lignon , Les rencontres estivales de l'Arbre vagabond au Chambon-sur-Lignon - La Commère 43
  • Libraire au Passage 18, à Besançon, Diane Sabatier recommande le livre d'Alexis Jenni, "J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" (éd. Paulsen). , "J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond", le choix de Diane
  • Les prévenus, âgés de 18 et 25 ans, avaient eu recours à la violence pour le vol d’un autre vagabond qui se trouvait au quartier Al Atlas à Fès, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que la victime a été mortellement blessée à l’aide d’un outil contondant. Hespress Français, Fès: Interpellation de deux vagabonds pour tentative de vol avec coups et blessures ayant entraîné la mort | Hespress Français
  • L'écriture, c'est comme l'armée, on y retrouve tout le monde. Des avocats, des secrétaires, des boulangères, des critiques littéraires, des énarques, des politiciens, des fils de famille, des vagabonds, et même quelques écrivains. De Jean-Marie Laclavetine / Première ligne
  • Les vagabonds qui, il y a une dizaine d’années, étaient presque tous illettrés, savent maintenant pour la plupart lire, écrire et compter. Quelques-uns semblent même avoir reçu une instruction supérieure. C’est un grand progrès. De Alfred Capus
  • Quand le corps se meut, l’esprit vagabonde, la pensée explore des recoins intouchés. De Sylvain Tesson / Lire, 1er janvier 2015
  • L'amour est un petit bateau Qui s'en va, tout joyeux, sur l'onde, Voguant vers des pays nouveaux Au hasard de sa course vagabonde. De Charles Trenet / Bateau d'amour
  • La rêverie vagabonde est nécessaire à une bonne hygiène de vie, à l'équilibre de l'homme dans la bourrasque quotidienne. De Bernard Pivot / Remontrance à la ménagère de moins de cinquante ans
  • J'ai parfois l'impression de vagabonder autour du monde dans le seul but d'accumuler le matériau de futures nostalgies. De Vikram Seth
  • Une croûte de pain, ce n'est pas grand-chose, et c'est tout, cependant, pour le vagabond qui meurt de faim. De George Meredith / Les Comédiens tragiques
  • Il y a dans la vie du vagabond un besoin essentiel qui vient immédiatement après la faim, c'est celui des chaussures. De Eugène Brieux / La robe rouge
  • Un homme sans domicile est un vagabond : un homme avec deux domiciles est un libertin. De George Bernard Shaw
  • Le vrai vagabond ne repasse jamais deux fois par le même endroit. De Paul Nougé / La Révolution surréaliste
  • Le touriste est un vagabond qui a de l'argent. De Michel Chrestien

Traductions du mot « vagabond »

Langue Traduction
Corse vagabonda
Basque vagabond
Japonais ヴァガボンド
Russe бродяга
Portugais vagabundo
Arabe متشرد
Chinois 流浪汉
Allemand vagabund
Italien vagabondo
Espagnol vagabundo
Anglais vagabond
Source : Google Translate API

Synonymes de « vagabond »

Source : synonymes de vagabond sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires