Erratique : définition de erratique


Erratique : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ERRATIQUE, adj.

A.− [Dans l'espace]
1. Qui erre, qui n'a pas de localisation fixe. Animaux, oiseaux erratiques. Il se plaignait de sentir tous ses organes, devenus erratiques, se mouvoir sans cesse dans son corps (France, Chemise,1909, p. 289).
Spéc., MÉD. Douleur erratique. Ces déterminations erratiques de la gourme purulente sont souvent consécutives à un traumatisme local (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux,1896, p. 468).
2. Qui se trouve hors de son foyer habituel. Animal, parasite erratique. En dehors du foyer erratique de la Guadeloupe, la maladie semble donc être localisée au littoral méditerranéen (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux,1896p. 630).
Spéc., GÉOGR. Bloc erratique. Bloc rocheux transporté par d'anciens glaciers loin de son point d'origine :
Les collines qui dominent cette ville [Lyon] sont couvertes de blocs erratiques arrachés aux montagnes de la Savoie ou du Dauphiné, et charriés d'une distance voisine de 400 kilomètres. Boule, Conf. géol.,1907, p. 179.
B.− [Dans le temps] Qui n'est pas constant, qui est discontinu, intermittent.
Spéc., MÉD. Fièvre erratique. Ces fièvres sont les unes périodiques et régulières (...) les autres sont irrégulières et erratiques; elles reviennent sans ordre fixe, et souvent leurs accès ne se ressemblent ni pour la force et les symptômes qui les accompagnent, ni pour leur durée (Geoffroy, Méd. pratique,1800, p. 4).
C.− Au fig. [En parlant d'une pers. instable] Causez de Poë avec un Américain(...); il vous dira que c'était un être erratique et hétéroclite (Baudel.,Hist. extr.,1856,p. x).
Prononc. et Orth. : [ε ʀatik]. Mais [rr] ds Land. 1834, Gattel 1841, Nod. 1844, Littré, DG, Passy 1914. [ʀ] ou [rr] ds Barbeau-Rodhe 1930 et Warn. 1968. [ʀ] ds Pt Rob. et Lar. Lang. fr.; cf. errer. Le mot est admis ds Ac. 1694 puis 1740-1932. Est donc absent de 1718. Étymol. et Hist. 1. Début du xives. « errant, vagabond, irrégulier » (J. Chapuis, Trésor, 95 ds Rose, éd. M. Méon, t. 3, p. 335 : estoilles erratiques); 2. 1489-93 d'une pers. « instable » (O. de Saint-Gelais, Séjour d'honneur, fo64 vods Gdf. Compl. : garces erraticques). Empr. au lat. class. erraticus « errant, vagabond; sauvage ». Fréq. abs. littér. : 15. Bbg. Fr. (Le) au Canada. Vie Lang. 1969, pp. 48-49. − Quem. DDL t. 8.

Erratique : définition du Wiktionnaire

Adjectif

erratique \ɛ.ʁa.tik\ masculin et féminin identiques

  1. (Didactique) Qui n’est pas fixe.
    • Le bitcoin comme le dollar ou l’euro ont des valeurs erratiques et spéculatives en raison de leur cours flottant.
  2. (Géologie) (Géographie) Qualifie des roches qui ont été déplacées par l’eau ou la glace.
    • Une ligne de blocs erratiques qui marque la limite de la plus grande extension glaciaire apparaît nettement en différents points de la vallée de la Lanterne ou de ses tributaires. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 17)
  3. Qualifie une chose, une entité ou une personne n’ayant aucune stabilité ou qui est inconstante.
  4. Qui n’a aucun modèle, aucun comportement planifié, prévisible ou discernable.
    • Le comportement de mon patron est erratique.
  5. (Par extension) Peut se dire à propos de choses éparses, non rangées.
    • C’était une pièce en angle vitrée, assez vaste et au rangement très soigné. Rangement qui jurait avec le reste des bureaux et des couloirs où s’amoncelaient manuscrits, épreuves en cours, documentations erratiques, livres de confrères et autres colis timbrés destinés aux services de presse interuniversitaires des deux côtés du pays. — (Romain Sardou, Personne n’y échappera, Pocket, p. 146)
  6. (Zoologie) Qualifie un animal, en particulier un oiseau, qui n’a pas d’habitation fixe.

Nom commun

erratique \ɛ.ʁa.tik\ masculin

  1. (Géologie) (Géographie) Zone des blocs de roche qui furent transportés par un glacier.
    • Beaucoup plus tard, Favre (1884), dont les descriptions géologiques très complètes s’apparentent à une étude moderne, recherche minutieusement la limite supérieure de l’erratique et du poli glaciaire. — (D. de Prat, Nouveau Manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Erratique : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ERRATIQUE. adj. des deux genres
. T. didactique. Qui n'est pas fixe. Planètes erratiques, en parlant des Comètes. En termes de Géologie, Blocs erratiques, Pierres ou rochers tombés du haut des montagnes à la surface d'un glacier et transportés par le mouvement du glacier à une certaine distance de leur point d'origine. En termes de Médecine, Douleurs erratiques, Douleurs qu'on ne peut guère localiser. Fièvre erratique, Qui ne se produit qu'à des intervalles irréguliers.

Erratique : définition du Littré (1872-1877)

ERRATIQUE (è-rra-ti-k') adj.
  • 1 Terme de zoologie. Qui n'a pas d'habitation fixe.
  • 2 Terme d'astronomie. Planète erratique, comète.
  • 3 Terme de médecine. Irrégulier, déréglé.

    Fièvres erratiques, les fièvres intermittentes dont le type est irrégulier.

    Douleurs erratiques, celles qui changent de place d'un instant à l'autre, comme certaines douleurs rhumatismales des membres.

  • 4 Terme de géologie. Blocs erratiques, fragments de roche qui, ne se rattachant à aucune couche, paraissent avoir été transportés loin des formations auxquelles ils appartenaient.

    Par extension. On voit les trois éléments anthropologiques fondamentaux, le nègre, le jaune et le blanc, arriver jusqu'aux confins du continent, et se montrer parfois d'une manière erratique, à l'état de pureté plus ou moins complète, soit sur la terre ferme, soit dans quelques-uns des archipels qui en sont, pour ainsi dire, le prolongement, Quatrefages, Revue des Deux-Mondes, 1864, t. XLIX, p. 527.

  • 5 Terme de chimie. Acide erratique, un des acides qui constituent la matière colorante des fleurs de coquelicot ; il est d'une belle couleur rouge.

HISTORIQUE

XIIIe s. Sept planetes Qu'on nomme estoilles erratiques, J. de Meung, Tr. 95.

XVe s. Ce monde est vain, decourant, erratique ; Tuyt y mourront, et li fol et li saige, Deschamps, Poésies mss. dans LACURNE.

XVIe s. Cette humeur les rend fantastiques, lunatiques, erratiques, fanatiques, Despériers, Contes, XLIII. Langueurs, fievres lentes et erratiques, Paré, V, 19.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ERRATIQUE. - HIST.

XVIe s. Ajoutez : À faire mal gist son entendement, Peu de cervelle et moins de jugement La font [une dame] superbe, erratique, inconstante, Desportes, Diverses amours, XXX.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « erratique »

Étymologie de erratique - Littré

Provenç. erratic, eratic ; espagn. et ital. erratico ; du latin erraticus, de errare, errer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de erratique - Wiktionnaire

(1265) Du latin erraticus, « errant, vagabond ». Rare avant le XIXe siècle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « erratique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
erratique ɛratik play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « erratique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « erratique »

  • Qu'arrive-t-il à l'Amérique, tourmentée par des émeutes raciales, par une crise sanitaire d'une ampleur sans précédent depuis 1918 et par un président, le 45e depuis George Washington, qui agit de façon erratique, encourageant les pires instincts ? Les Echos, Le retour aux sources de l'Amérique | Les Echos
  • L'ado était turbulent. Il finira au fond d'un lac - non loin de la Vologne - après une énième tentative de fugue. Mais pourquoi Victor Kessler s'en est-il pris à Simon ? C'était un de ses élèves préférés, presque un chouchou malgré son comportement erratique, limite violent. C'était surtout le frère de Cécile, amour d'enfance et d'adolescence du jeune instituteur. Il avait osé une fois lui voler un baiser, effleurer à peine ses lèvres. Elle l'avait repoussé. Aurait-il agi par vengeance ? Les Echos, Rayon polar : mémoire d'un tueur d'enfant | Les Echos
  • Tout a commencé lorsqu’une femme a contacté son propriétaire pour lui indiquer qu’elle ne se sentait pas en sécurité alors qu’un homme utilisait son boyau d’arrosage pour se laver et qu’il agissait de manière erratique. C’est le propriétaire qui a contacté les autorités. Radio-Canada.ca, L’homme impliqué dans une arrestation musclée à Saskatoon a été retrouvé | Radio-Canada.ca
  • Bolton décrit aussi un président erratique et mal informé, qui semble ignorer que le Royaume-Uni est doté de l’arme nucléaire, qui pense que la Finlande appartient à la fédération de Russie, qui apprécie la compagnie des dictateurs comme le Nord-Coréen Kim Jong-Un. L’ex-conseiller de la sécurité nationale confirme aussi les pressions sur l’Ukraine pour tenter d’obtenir des informations compromettantes sur le rival démocrate Joe Biden.   Franceinfo, États-Unis : en pleine campagne présidentielle, un ancien conseiller à la Maison Blanche décrit un Trump "erratique et mal informé"

Traductions du mot « erratique »

Langue Traduction
Corse erratico
Basque alderrai
Japonais 不安定な
Russe неустойчивый
Portugais errático
Arabe غريب الأطوار
Chinois 不稳定的
Allemand unberechenbar
Italien irregolare
Espagnol errático
Anglais erratic
Source : Google Translate API

Synonymes de « erratique »

Source : synonymes de erratique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « erratique »



mots du mois

Mots similaires