Emportement : définition de emportement


Emportement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

EMPORTEMENT, subst. masc.

Action de s'emporter; sentiment extrêmement vif et violent qui se manifeste par un comportement inhabituel. Emportement d'amour, de joie (Ac. 1798-1932). Emportement de colère, d'imagination, de passion; aimer, travailler avec emportement. Vous savez avec quel emportement les Hollandais aimèrent les tulipes; ce fut de la folie furieuse (Du Camp, Hollande,1859, p. 101).Ce furent de petits cris, de petits sauts, tout un emportement de femme débordée par une émotion vive (Zola, Nana,1880, p. 1233):
1. Depuis un mois entier je chassais avec emportement, avec une joie sauvage, avec cette ardeur qu'on a pour les passions nouvelles. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Un Réveillon, 1882, p. 49.
2. ... mes jambes tremblent contre les tiennes. Embrasse-moi pour étouffer ce cri qui monte du profond de mon corps, qui va sortir, qui sort... ah! « Il l'embrasse avec emportement, ... » Camus, L'État de siège,1948, p. 261.
Spéc. Mouvement vif de colère. Grand, violent, terrible emportement (Ac. 1798-1932). Furieux emportement; emportement aveugle, fou; calmer un emportement. Il est sujet à des emportements, à l'emportement (Ac. 1835-1932). Parler avec emportement (cf. agenouillement ex. 13).Des emportements de la parole qu'il [Daudet] tient du tempérament colère de son père (Goncourt, Journal,1891, p. 146).L'indignation s'empara de moi; j'éclatai contre Sara par les reproches les plus vifs, l'emportement le plus furieux (Restif de La Bret., M. Nicolas,1796, p. 185):
3. Quelle patience il doit falloir à mes amis pour me supporter, certains jours! Les jours où je suis le plus terne, mes emportements sont les plus subits et les plus violents; ... Gide, Journal,1912, p. 371.
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃pɔ ʀtəmɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Fin xiiies. « fait d'être emporté » (Vie et Mir. de plus. s. conf. Maz. 568 [1716], fol. 208ads Gdf.); 1636 « action de se mettre en colère » (Corneille, Cid, II, 1, 362). Dér. de emporter*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 745. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 946, b) 1 436; xxes. : a) 1 265, b) 829.

Emportement : définition du Wiktionnaire

Nom commun

emportement \ɑ̃.pɔʁ.tə.mɑ̃\ masculin

  1. Action de s’emporter.
    • Sa course avait l'emportement invincible d'un corps qui descendrait une montagne trop rapide. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes - La Rue de Diane à Fontenay-aux-Roses, 1849)
    1. Colère.
      • Aux premiers mots proférés dans cet étrange débat, j'ai ressenti les bouillons du patriotisme jusqu'au plus violent emportement. — (Mirabeau, Sur le drapeau tricolore - Assemblée constituante du 21 octobre 1790)
      • Mes parents s’inquiétaient de ces emportements ; ils supputaient toujours les drames qui pourraient en découler : coups et blessures, voire meurtre, un jour que mon frère aîné aurait « vu rouge » ; gifle à un supérieur, quand il serait au régiment, ce qui entraînerait le conseil de guerre. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 115.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Emportement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMPORTEMENT. n. m.
Action de s'emporter. Emportement de colère, de haine. Emportement d'amour, de joie. Employé absolument, il s'entend d'un Emportement de colère. Grand, violent, terrible emportement. D'horribles emportements. Dans ses emportements, il ne ménage personne. Il est sujet à des emportements, à l'emportement.

Emportement : définition du Littré (1872-1877)

EMPORTEMENT (an-por-te-man) s. m.
  • 1Mouvement déréglé, violent, qu'excite une passion. Tous mes emportements pour la grandeur suprême, Corneille, Tite et Bér. IV, 3. N'attendez pas de moi ces doux emportements Tels que j'en vois paraître au cœur de ces amants, Racine, Baj. III, 2. Il y a des biens que l'on désire avec emportement, La Bruyère, XI. Secourons sa valeur qui devient imprudente, Et cet emportement que nous désapprouvons, Voltaire, Tancr. V, 2. C'est dans l'emportement du meurtre et du carnage, Voltaire, Olymp. III, 1. Sages enfin après l'emportement, Ils jouissaient de ce repos charmant Où tombe une âme heureuse et satisfaite, Malfilâtre, Narc. ch. IX. Qu'il y ait eu, dans les premiers moments, quelque emportement dans le pillage, cela doit-il étonner d'une armée exaspérée par de si grands besoins, si souffrante, et composée de tant de nations ? Ségur, Hist. de Napol. VIII, 8. Ô bonheur de se voir adoré, Qu'avec emportement mon cœur t'a désiré ! Delavigne, Paria, II, 2.
  • 2Transport de colère. De trop d'emportement votre faute est suivie, Corneille, Cid, II, 1. Mais ne voyais-tu pas, dans mes emportements, Que mon cœur démentait ma bouche à tous moments ? Racine, Andr. V, 3. Je n'ai trouvé que pleurs mêlés d'emportements, Racine, ib. V, 5. Il [Artaxerce] en fit mourir un grand nombre dans des emportements de colère, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. IV, p. 333, dans POUGENS. Le roi ne leur répondit que par des emportements et des injures, Rollin, ib. t. IX, p. 20. Les termes d'emportement et de débauche qui peuvent blesser la religion et la pudeur, D'Olivet, Hist. Acad. t. II, p. 82, dans POUGENS. Dirait-on, à l'emportement qui règne dans les écrits de Saumaise, que c'était au fond un homme facile et la douceur même, jusque-là qu'il se laissait dominer par une femme hautaine ? D'Olivet, ib. p. 395.

REMARQUE

Bouhours dit : " Nous avons vu naître ce mot sans que nous sachions précisément qui en est l'auteur. Il naquit durant les guerres civiles ; et on ne le prit d'abord que pour un mouvement et un transport de colère. "

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « emportement »

Étymologie de emportement - Wiktionnaire

 Dérivé de emporter avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de emportement - Littré

Emporter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « emportement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
emportement ɑ̃pɔrtœmɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « emportement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « emportement »

  • Du côté de la santé, vous ressentirez une légère fatigue en fin de journée. Par rapport à l'argent et le travail, évitez absolument les accrochages avec vos supérieurs. Vos emportements réguliers pourraient vous nuire. Du côté de l'amour, ne cherchez pas à imposer à tout prix votre point de vue. Soyez plus à l'écoute de vos interlocuteurs. Niveau humeur, l'ambiance sera tendue. , Horoscope du Mardi 7 juillet 2020
  • Ainsi, le Bureau politique, organe exécutif, n’est pas encore entièrement et légalement constitué. Ses décisions sont donc contestées. Du coup, les actes et décisions prises par le secrétaire général, en plus d’être également contestées, ont valu au parti des critiques et des mises en garde. L’emportement, par exemple, de la direction du parti contre la Cour constitutionnelle est pour le moins incompris, tout en étant surprenant. Dans le réquisitoire publié par son patron contre cette institution dans les médias du parti, il a été question d’«usurpation » des pouvoirs des juges constitutionnels et de «complicité». Ce qui lui a valu une forte remontrance de la part de la Cour. Le360.ma, Partis politiques: mais où va le PAM? | www.le360.ma
  • De la fougue et de l'emportement dans le dernier disque du pianiste coréen qui réunit la Wanderer Fantaisie de Schubert et les sonates de Liszt et Berg. France Musique, The Wanderer - Seong-Jin Cho
  • Placé sous mandat de dépôt en attendant son procès, Simbia voit défilé les conséquences de son emportement : en un moment de manque de manque de maîtrise de soi, il a perdu en même la sauce qu’il réclamait et celle qui la lui préparait tous les jours (son épouse). Le Bled Parle : Actualité Cameroun info - journal Cameroun en ligne, Une femme meurt pour une histoire de « sauce »
  • Interrogée si’il existe de programmes ou d’initiatives du PDL autres que ceux basés sur l’emportement contre Ennahdha, Moussi a répondu qu’ il n’y a pas de haine ou de différend avec ce mouvement. Mais pour pouvoir mener des réformes, il faudrait qu’Ennahdha soit remis à sa place, a-t-elle dit. La Presse de Tunisie, Abir Moussi : "l’agenda des Frères a été élaboré de manière à pousser les institutions publiques vers la faillite" | La Presse de Tunisie
  • Eric Dupond-Moretti n’a certes pas toujours été tendre avec les juges par le passé. Omniprésent dans les médias, trop parfois, cet orateur d’exception est coutumier des prises de position franches et radicales. Cela lui vaut autant d’admirateurs que de contempteurs. Ces derniers parient aujourd’hui qu’il explosera en vol avant six mois, terrassé par l’un de ses emportements légendaires. Rien n’est moins sûr. L’homme est assez aguerri pour ne pas confondre l’arène politique avec celle des prétoires. Dès sa prise de fonction, hier, il a multiplié les signes d’apaisement envers les magistrats, au fil d’un discours traversé par les mêmes fulgurances que ses plaidoiries d’assises. S’il est un procès qu’on ne pourra pas faire à ce fils unique d’une femme de ménage italienne, c’est celui du manque d’éloquence et d’intelligence. Interrogé par France Bleu, l’un de ses vieux amis soulignait hier combien ce travailleur acharné « connaissait bien la mécanique de l’âme humaine ». L’homme a assurément l’étoffe pour la fonction. À condition de vite troquer sa robe d’avocat et polémiste contre un nouveau costume de fin stratège et diplomate. , Edito | Fulgurances
  • Le courage existe seulement où il y a du bon sens et non l'emportement irraisonné d'un moment. Dans un coup de tête, on ne peut accomplir une action d'éclat, mais le vrai courage exige de la patience et du renoncement. De René Ouvrard / Débâcle sur la Romaine
  • L’humour est une forme de révolte. C’est aussi un remède à la colère, à l’emportement ou à la déprime ; il humanise les rapports, facilite l’irrigation du cerveau, décontracte les nerfs... De André Santini / E-terviews.org - 2 Octobre 2001
  • Le peuple appelle éloquence la facilité que quelques-uns ont de parler seuls et longtemps, jointe à l'emportement du geste, à l'éclat de la voix et à la force des poumons. De Jean de La Bruyère / Caractères
  • L'emportement de la satire est inutile : il suffit de montrer les choses telles qu'elles sont. Elles sont assez ridicules par elles-mêmes. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • La vraie passion c'est une quête, pas une impulsion, un emportement, un instinct de chasseur. De François Cheng / Le Monde - 15 Février 2002
  • La vérité souffre davantage de l'emportement de ses partisans que des arguments de ses opposants. De William Penn / Fruits de la solitude
  • L’amour est emportement L’amour est enthousiasme L’amour est risque (...). De Martin Gray / Le Livre de la vie
  • Rien n'est plus dangereux que les passions dont la raison conduit l'emportement. De Claude Adrien Helvétius
  • D'un fâcheux emportement, rien ne peut naître que de fâcheux. De Sophocle / Oedipe à Colone

Traductions du mot « emportement »

Langue Traduction
Corse scoppio
Basque outburst
Japonais 爆発する
Russe взрыв
Portugais explosão
Arabe فورة
Chinois 爆发
Allemand ausbruch
Italien sfogo
Espagnol explosión
Anglais outburst
Source : Google Translate API

Synonymes de « emportement »

Source : synonymes de emportement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « emportement »



mots du mois

Mots similaires