Élégance : définition de élégance


Élégance : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉLÉGANCE, subst. fém.

A.− [Domaine de l'esthétique en tant que science du beau; correspond à élégant A]
1. [Correspond à élégant A 1] Qualité qui se caractérise par une grâce faite d'harmonie, de légèreté et d'aisance dans la forme et les lignes, dans la disposition et les proportions des parties, dans le mouvement. La grossièreté de ses vêtements ne pouvait dissimuler l'extrême élégance de sa taille (Soulié, Mém. diable,t. 2, 1837, p. 92).L'élégance presque féminine de ses mains maigres et allongées (Du Camp, Mém. suic.,1853, p. 9):
1. Toutes les fenêtres et les portes des salles (...) sont ornées dans le style plateresque, avec une fantaisie d'un goût très sûr et d'une finesse exquise. La beauté de tout ceci n'est pas seulement dans l'élégance des proportions architecturales et de l'ornementation, mais surtout dans le contraste entre la rude écorce du castel et la délicatesse du fruit. T'Serstevens, L'Itinéraire espagnol,1963, p. 94.
SYNT. Élégance d'une courbe, d'une ligne, d'un intérieur; élégance naturelle d'un corps; élégance incomparable d'un geste; élégance majestueuse d'une colonne; noblesse et élégance d'une démarche; jambe d'une élégance parfaite; raffinement de l'élégance et du bon goût; respirer l'élégance et le bon goût; être coiffée avec élégance; danser avec élégance et légèreté; meubler une chambre avec une élégance discrète.
P. méton. (au plur.). Manifestations, expressions de cette élégance. Une femme d'une trentaine d'années, maigre et avec toutes les élégances de la maigreur (Goncourt, Journal,1863, p. 1341).Ces vieilles maisons aux élégances surannées (Green, Journal,1941, p. 145):
2. La pelouse s'émaillait des corbeilles dont Ortègue faisait renouveler les fleurs chaque semaine. C'était une des élégances de sa clinique... Bourget, Le Sens de la mort,1915, p. 146.
2. [Correspond à élégant A 2] Spéc.
a) [En parlant d'une pers.]
[Du point de vue de son habillement] Qualité du goût qui se manifeste dans le choix des vêtements et la façon raffinée et discrète de les porter. Élégance éminine. Le costume de la jeune fille prouvait par son élégance la richesse et le rang de celle qui le portait (Gautier, Fracasse,1863, p. 263).Il portait avec élégance un habit à la française, semé de taches et tout râpé (France, Vie fleur,1922, p. 443):
3. La disgrâce de ses mouvements et de son habillement, sa gaucherie, sa froideur, eussent éloigné tout homme, sensible comme Christophe à la grâce féminine. Quand il se rappelait la spirituelle élégance des Parisiennes, il ne pouvait s'empêcher, en regardant Anna, de penser : − comme elle est laide! Rolland, Jean-Christophe,Le Buisson ardent, 1911, p. 1346.
SYNT. Élégance instinctive, naturelle, simple, discrète, sobre, souple, gracieuse, ultra-moderne, recherchée, exagérée, tapageuse, souveraine, somptueuse, prétentieuse; fausse élégance; élégance de la toilette, des vêtements, d'une robe, de la parure; souci d'élégance; goût, idées de luxe et d'élégance; reines de l'élégance; être habillé avec élégance; manquer totalement d'élégance.
P. méton. (gén. au plur.). Manifestations, expressions de cette élégance. Élégances féminines, parisiennes, élégances des vêtements, de la toilette, de la mise; élégances de pacotille. Les orchestres qui font tourbillonner, à leur respiration vibrante, les élégances de toutes classes (Ch. Cros, Coffret santal,1873, p. 130).Un changement dans la toilette des femmes qui promènent ici leurs élégances plus ou moins coquettes est noté, critiqué, interprété (Bourget, Disciple,1889, p. 13):
4. Elle l'étonnait par ses gestes éperdus, par ses exclamations larmoyantes. Elle était dépouillée de ses élégances admirables et habituelles. Sa « vitchoura » de velours vert et d'hermine parut flétrie, loqueteuse même. Adam, L'Enfant d'Austerlitz,1902, p. 80.
Au sing. Le rempli du bas de jambe, simulant un retroussé, était considéré comme une élégance un peu frivole ou comme une mode de jeunes gens (Romains, Hommes bonne vol.,1932, p. 31):
5. ... ses vêtements, qui n'étaient plus entretenus, avaient vite pris un aspect défraîchi. Sa seule élégance résidait dans sa collection de chapeaux melons. Druon, Les Grandes familles,t. 2, 1948, p. 221.
P. ext. [Du point de vue de son comportement, de ses manières] Pauliet toussait. Il toussait avec une élégance d'artiste. Pauliet souriait en toussant (Jouve, Scène capit.,1935, p. 215).
[En parlant du comportement, des manières mêmes] Qualité du comportement, des manières qui révèle une grande distinction. L'élégance des manières. Édouard ne manque pas de louer en ses lettres la gravité de ton caractère et l'élégance de tes façons (Adam, Enfant Aust.,1902, p. 376).Attendre, attendre... cela s'apprend à la bonne école, où s'enseigne aussi la grande élégance des mœurs, le chic suprême du savoir-décliner... (Colette, Naiss. jour,1928, p. 70).Au plur. Manifestations, expressions de cette élégance. Élégances aristocratiques. On ne le reconnaissait plus; les élégances de ses habits et de ses manières augmentaient terriblement (France, Île ping.,1908, p. 350):
6. Il faisait la mode, décidait des élégances et était aimé. Les jeunes gens copiaient sa redingote, son monocle, ses gestes, son insolence exquise, ses manies amusantes. France, Le Lys rouge,1894, p. 314.
Rem. Dub. enregistre l'expr. faire des élégances ,,chercher à se faire remarquer par des manières distinguées``.
b) [En parlant d'une assemblée, d'une société ou d'une manifestation de la vie soc.] Qualité d'une assemblée, d'une société qui se compose de personnes élégantes, ou d'une manifestation sociale qui les rassemble :
7. ... recevoir une dame russe qui ne connaissait que la grande-duchesse Eudoxie, c'était peu. Mais la princesse Sherbatoff eût même pu ne pas la connaître sans qu'eussent été amoindries l'opinion que Cottard avait relativement à la suprême élégance du salon Verdurin, et sa joie d'y être reçu. Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 881.
Rem. Rob. mentionne les syntagmes : L'élégance d'un public, d'une assistance. L'élégance d'une réunion, d'une soirée mondaine.
P. méton., au plur. Manifestations, expressions de cette élégance. Tout cet hosanna du sabre, ce « vae victis » aux élégances de la vie sociale, aux beaux préjugés, aux aristocraties, cette ovation de la mansarde et de la servante (Goncourt, Journal,1857, p. 385):
8. ... il voyait disparaître avec M. Verdurin un des derniers vestiges du cadre social, du cadre périssable − aussi vite caduc que les modes vestimentaires elles-mêmes qui en font partie − qui soutient un art, certifie son authenticité, comme la révolution en détruisant les élégances du xviiiesiècle aurait pu désoler un peintre de fêtes galantes, ou affliger Renoir la disparition de Montmartre et du Moulin de la Galette... Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 770.
3. [Correspond à élégant A 3] P. ext., dans le domaine de l'expr.Qualité de l'expression, de l'écriture en tant que caractérisée par la justesse et la finesse du choix des mots et par une aisance naturelle dans la façon de les disposer. Je vanterais la finesse et la pureté de son goût, l'élégance exquise de sa prose, la beauté, la force, l'harmonie de ses vers (Chateaubr., Mém.,t. 2, 1848, p. 271):
9. Se rappelant trop tard la verbeuse élégance et les éloquentes périphrases auxquelles un long professorat avait habitué son maître, Raphaël se repentit presque de l'avoir reçu... Balzac, La Peau de chagrin,1831, p. 205.
SYNT. Élégance du langage, d'un discours; élégance et dignité du style poétique; finesse et élégance d'un style; langue exquise d'élégance naturelle; élégance verbale, soutenue; élégance discrète du style; élégance exquise d'une prose; écrire avec élégance.
P. méton., gén. au plur. Manifestations, expressions de cette élégance. On rencontre dans ses œuvres (...) des échantillons complets de toutes les surannées élégances poétiques, telles que rimes « équivoquées, consonnées » (Sainte-Beuve, Tabl. poés. fr.,1828, p. 32).Firmin n'avait retenu de l'enseignement du séminaire que des élégances de latinité, de l'adresse pour les sophismes (France, Orme,1897, p. 15).
Au sing. :
10. ... telle scène du Mari de la débutante, où l'absence de poésie, de grandes pensées (...) me semblait à elle seule une élégance, une élégance conventionnelle, et par là d'autant plus mystérieuse et plus instructive. Proust, Le Côté de Guermantes 1,1920, p. 43.
B.− [P. réf. à la notion de choix, dans le domaine de l'action et de la décision dans l'ordre mor. ou intellectuel; correspond à élégant B] Qualité d'une personne ou d'une action qui se caractérise par sa délicatesse et sa distinction. Procédé qui manque d'élégance. Grandes journées d'une incomparable élégance spirituelle où le vieillard nous apportait ce qu'on eût appelé jadis le bouquet de son œuvre (Barrès, Cahiers,t. 14, 1922-23, p. 175).Se piquer de ne parler jamais argent est une fausse élégance, et marque de bourgeoisie (Montherl., Maître Sant.,1947, II, 1, p. 629):
11. ... l'élégance morale fait partie de la coquetterie de certains hommes en amour. Tout comme la femme cherche à être belle pour plaire, l'homme cherche à être admirable. Romains, Les Hommes de bonne volonté,Le 6 oct., 1932, p. 152.
P. méton., au plur. Manifestations, expressions de cette élégance. Élégances morales, sentimentales. Une jeune fille, en qui s'unissent toutes les élégances et toutes les parures du corps, de l'esprit et de l'âme (Goncourt, Journal,1858, p. 543).Deux jeunes femmes qu'elle formait aux élégances de l'esprit (France, Lys rouge,1894, p. 352):
12. M. Pasquier, de naissance parlementaire, d'intelligence cultivée, d'aptitude universelle, de parole fluide, de convictions larges, fidèle seulement aux élégances d'esprit et à l'aristocratie des sentiments. Lamartine, Nouvelles Confidences,1851, p. 312.
Spéc. ,,Élégance d'une démonstration mathématique, caractère de simplicité, de netteté, que présente une démonstration`` (DG).
P. ext. L'élégance d'un argument. La science ne doit pas être cultivée uniquement pour elle-même, pour l'élégance de ses méthodes, pour sa clarté et sa beauté. Elle a pour but l'avantage matériel et spirituel de l'homme (Carrel, L'Homme,1935, p. 339).C'est en vain que l'on croirait avoir résolu avec élégance le problème du dualisme, en substituant au dualisme des substances un dualisme des points de vue (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 15).
Prononc. et Orth. : [elegɑ ̃:s]. Enq. : /elegãs/. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Fin xives. (Glossaire Aalma, éd. M. Roques, Lexique II, 131, 3784); 1495 (J. de Vignay, Is. xviii, 6 ds R. Hist. litt. Fr. t. 11, p. 497 : Elegance et suavité de langage); fin xves. « courtoisie, qualité de distinction dans les manières » (J. Molinet, Chron. d'outrepont et Jodogne, CCCVII, t. II, p. 535); 1690 au plur. « phrases recommandées pour leur distinction » (Vaug. Nouv. Rem., p. 103); 1834 p. ext. « ressources mondaines » (Sainte-Beuve, Volupté, t. 2, p. 85). Empr. au lat. class.elegantia « goût, délicatesse, distinction ». Fréq. abs. littér. : 1 636. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 571, b) 2 373; xxes. : a) 2 410, b) 2 042. Bbg. Duch. Beauté 1960, pp. 145-147. − Gall. 1955, p. 85. − Knabe (P.E.). Schlüsselbegriffe des kunsttheoretischen Denkens in Frankreich von der Spätklassik bis zum Ende der Aufklärung. Düsseldorf, 1972, pp. 174-177.

élégance « qualité de ce/celui qui est élégant »

Élégance : définition du Wiktionnaire

Nom commun

élégance \e.le.ɡɑ̃s\ féminin

  1. Grâce des formes qui se manifeste dans les productions de la nature et de l’art.
    • L’élégance des formes, des contours. — L’élégance de la taille. — Cet homme a beaucoup d’élégance.
    • Parmi les animaux et les fleurs, il en est qui ont de l’élégance. — L’élégance d’une parure. — Il y a dans sa parure plus d’élégance que de richesse.
    • L’élégance d’un meuble, d’un ameublement. — L’élégance est l’opposé de la lourdeur disgracieuse. — Les œuvres de ce sculpteur ont plus d’élégance que de force.
    • L’élégance du dessin plaît plus que la régularité. — La simplicité n’exclut pas l’élégance.
  2. Certaine distinction dans l’habillement et dans les manières.
    • On n’eût point dit d’ailleurs, en le voyant, qu’il se passât quelque chose d’insolite par la ville, ni au Louvre ; il était vêtu avec son élégance ordinaire. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre X)
    • Ses cheveux, étalés en frange sur le front, s’'y déroulaient avec une élégance foraine du meilleur aloi. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Il s’était renippé soigneusement des pieds à la tête et, bénéficiant d’une incontestable élégance naturelle, il réussissait complétement à dépouiller le vieil homme. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
    • Ils remontaient au temps d’une certaine pègre pour qui la suprême élégance consistait à se pourvoir d’un couvre-chef de couleur tendre et de souliers vernis. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • En vis-à-vis du bâtiment vétuste, l’établissement des jeunes élèves-maîtresses, guindées en leur costume sévère sous le chapeau de feutre sans élégance. Le plupart portent lorgnons. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • S'attendre à ce que les autres soient tous sensibles à notre élégance ou à celle de nos gestes est une erreur. L'élégance est une langue : pour la comprendre, il faut la parler un peu. — (Mustapha Fahmi, La leçon de Rosalinde, éditions La Peuplade, Chicoutimi (Québec), 2018, p. 65)
  3. (En particulier) Choix de mots et de tours, d’où résultent la grâce et la facilité du langage ou du style.
    • Parler avec élégance, sans élégance. — Élégance sans affectation. — L’élégance du style.
  4. Simplicité, beauté, économie de moyens, en parlant de la solution d’un problème mathématique ou scientifique.
    • Les mathématiciens attachent une grande importance à l’élégance de leurs méthodes et de leurs résultats ; ce n’est pas par pur dilettantisme. Qu’est-ce-qui nous donne, en effet, dans une solution, dans une démonstration, le sentiment d’élégance ? C’est l’harmonie des diverses parties, leur symétrie, leur heureux balancement ; c’est, en un mot, tout ce qui leur donne de l’unité. — (Henri Poincaré, Science et méthode, Flammarion, 1908, p. 25)
    • L’idée majeure de quantité fait également une certaine place à l’« élégance » du raisonnement quantitatif, comme celui utilisé par Gauss dans l’exemple suivant. — (Compétences en sciences, lecture et mathématiques : Le cadre d’évaluation de PISA 2006, OCDE, 2006)
  5. (Au pluriel) Manifestations du bon goût en société.
    • Puis, très roide, un carreau dans l’œil, parut M. Daniel Salomon, l’arbitre des élégances. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 11)
    • — Tu as bien connu le marquis de Ré… À soixante-cinq ans, il avait gardé sa force, sa jeunesse. Il faisait la mode, décidait des élégances et était aimé. Les jeunes gens copiaient sa redingote, son monocle, ses gestes, son insolence exquise, ses manies amusantes. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 303)
    • Il eut surtout des amours retentissantes, des duels fameux, et jusqu’à des aventures louches de tripot et de femmes, qui laissent traîner derrière leurs héros une sorte de respect mystérieux, d’admiration inquiète, et les classent définitivement au premier rang des élégances incontestées. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Gavinard)
    • « Il écrit bien, ce M. André de Fouquières !... soupirait ma mère en goûtant sa sauce. Il paraît que c’est l’arbitre des élégances… » — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 9)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Élégance : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉLÉGANCE. n. f.
Grâce des formes qui se manifeste dans les productions de la nature et de l'art. L'élégance des formes, des contours. L'élégance de la taille. Cet homme a beaucoup d'élégance. Parmi les animaux et les fleurs, il en est qui ont de l'élégance. L'élégance d'une parure. Il y a dans sa parure plus d'élégance que de richesse. L'élégance d'un meuble, d'un ameublement. L'élégance est l'opposé de la lourdeur disgracieuse. Les œuvres de ce sculpteur ont plus d'élégance que de force. L'élégance du dessin plaît plus que la régularité. La simplicité n'exclut pas l'élégance. Il se dit aussi d'une Certaine distinction dans l'habillement, dans les manières. Il est l'arbitre des élégances. L'élégance de sa mise est très raffinée. Il se présente partout avec aisance, avec élégance. On le dit en particulier d'un Choix de mots et de tours, d'où résultent la grâce et la facilité du langage ou du style. Parler avec élégance, sans élégance. Élégance sans affectation. L'élégance du style. L'élégance d'une solution, La simplicité que présente la solution d'un problème scientifique ou autre.

Élégance : définition du Littré (1872-1877)

ÉLÉGANCE (é-lé-gan-s') s. f.
  • 1Qualité de ce qui est d'élite, de distinction dans la parure, dans les manières, dans la taille, etc. L'élégance de la toilette, des ameublements. Toutes les formes différentes que les viandes prennent avant de devenir un mets exquis et d'arriver à cette propreté et cette élégance qui charme vos yeux, La Bruyère, VI. La richesse partout à l'élégance unie, Lemercier, J. Shore, I, 2.
  • 2Distinction dans le langage et le style qui, sans affectation ni recherche, résulte de la justesse et de l'agrément. Vous parlerai-je de ces audiences où elle recevait les ambassadeurs, entrant dans les intérêts de chacun, et parlant à chacun sa langue, accompagnant les honneurs qu'elle leur faisait d'un air de grandeur et d'intelligence, et joignant toujours à l'élégance du discours les grâces de la modestie ? Fléchier, Dauphine.

    Au plur. Les élégances, sortes de phrases ou de tournures toutes faites recommandées pour leur caractère de distinction. Notre langue fait consister la plupart de ses élégances dans les suppressions ; il ne faut pas tout mettre et tout exprimer ; il faut laisser agir l'esprit, Vaugelas, Nouv. rem. observ. de M.... p. 103, dans POUGENS.

    Dans le langage des classes, élégances, bonnes expressions ; ne se dit guère que pour le latin. Les écoliers se servent des épithètes de Textor et des élégances poétiques pour faire leurs vers, Furetière, Roman bourg. liv. II, p. 247.

  • 3 Terme de peinture. Agrément dans les formes.
  • 4 Terme de mathématique. Se dit de calculs ou de constructions qui sont à la fois simples et ingénieuses. L'élégance du système des poids et mesures des Égyptiens tirant de la coudée une longueur qui, cubée, donnait la mesure de capacité, laquelle ensuite, remplie d'eau, donnait le poids, Saigey, Métrologie.

HISTORIQUE

XVIe s. La sumptuosité, propreté et elegance du service de sa maison, Amyot, Anton. 32. Ceux qui ont donné beaucoup à la grace et à l'elegance du langage, Montaigne, II, 138.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « élégance »

Étymologie de élégance - Littré

Lat. elegantia, d'elegans, élégant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de élégance - Wiktionnaire

(fin XIVe siècle) Du latin elegantia, de elegans, « qui sait choisir ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « élégance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
élégance elegɑ̃s play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « élégance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « élégance »

  • La gamme Office de chez AKRacing est très proche en termes d'architecture à celle de la gamme Gaming. C'est en fait quasiment les mêmes sièges et seul le design change pour proposer plus de sobriété et d'élégance. Car nous n'avons pas forcément envie, nous joueurs, d'avoir quelque chose de bariolé avec des couleurs souvent "pétantes" dans nos salons ou bureaux. Ainsi le modèle Obsidian se démarque comme son nom l'indique par un revêtement uni. Obsidian, comme la fameuse roche volcanique, d'un noir profond et intense. Le revêtement est un simili-cuir en polyuréthane mais il existe aussi une version en cuir "façon Alcantara" qui devrait être disponible dans le courant de l'année. Il se découpe en deux grandes zones : outre le simili-cuir lisse, on trouve une surface striée façon voiture sportive pour apporter un contraste visuel et au toucher. D'ailleurs, le constructeur est très actif dans l'automobile qui représente une grosse partie de son secteur d'activité, ceci explique cela. Gameblog, TEST de l'AKRacing Obsidian : L'élégance et le confort de la chaise de bureau au service du gaming
  • À l'hôpital, pour calmer ses douleurs, les médecins lui administrent en effet pendant trois mois du Palfium 875, un dérivé de la morphine. Malgré une cure de désintoxication, la drogue devient essentielle à son quotidien. Elle gâche une élégance naturelle de vivre que le documentaire de Marie Brunet Debaines cerne parfaitement. « On ne peut perdre son temps qu'en pensant à le gagner », assurait -elle. Cette formule résume un parcours et une œuvre que Denis Westoff , son fils, continue à faire vivre. Grâce à lui, une plaque a été apposée sur la façade de l'immeuble où elle a grandi, à Paris, et sur la plage de Deauville, dont elle est restée une habituée, même pendant ses dernières années, quand elle s'est financièrement retrouvée sur le sable… Le Figaro.fr, L'oeil de l'INA : Françoise Sagan, l'élégance de la tristesse
  • "Clairvoyance", "hauteur de vue" et "élégance" :... LaProvence.com, Politique | "Clairvoyance", "hauteur de vue" et "élégance" : l'hommage appuyé du nouveau Premier ministre Jean Castex à son prédécesseur Édouard Philippe | La Provence
  • Ce refuge de montagne norvégien mêle élégance et résistance aux tempêtes Le Figaro, Ce refuge de montagne norvégien mêle élégance et résistance aux tempêtes
  • La gamme actuelle, avec ses 70 coloris saisonniers et ses 30 pièces permanentes, est un bouquet composé de carreaux ou de rayures à l’élégance statutaire, mais aussi de dessins audacieux ou malicieux. Les caleçons ne sont pas la seule spécialité de la maison. Les pyjamas à la coupe traditionnelle ou au col officier sont aussi un manifeste de liberté domestique puisque la maison n’impose pas ses ensembles, mais laisse le choix versatile des pantalons et des chemises. Ils peuvent être mélangés et assortis à sa guise. Mais, aux beaux jours, il est temps de les laisser tomber au profit des tenues de plage. Le Figaro.fr, McAlson, l’élégance vue par le dessous
  • On ne sait pas encore où aura lieu le gala Miss élégance à Origny-Sainte-Benoite, mais il est déjà temps de s’inscrire. L'Aisne nouvelle, Miss élégance cherche ses candidates à Origny-Sainte-Benoite
  • Cinq modèles de Marcel viennent d’être lancés. L’occasion pour la jeune start-up de revoir et corriger un produit phare et de le placer entre tradition et modernité. Une belle idée pour mélanger la mode avec la culture, l’histoire, l’élégance et l’Art de Vivre à la française (courtoisie, convivialité, ce qui façonne notre art de vivre). , Montpellier. L’Esprit des Forts, l'élégance à la Française made in Occitanie | Métropolitain
  • Dans le brouhaha et la chaleur de la ville, elle était une invitation au farniente, comme une bulle de sérénité… L’élégance, la simplicité et la poésie de l’installation « La Chambre sur l’eau » ont conquis le public, qui a accordé à son autrice, Emmanuelle Simon, son prix spécial lors de l’édition 2017 du festival international d’architecture intérieure Design Parade Toulon. Une année fondatrice pour la créatrice aujourd’hui âgée de 32 ans, puisque c’est aussi en 2017 qu’elle a créé sa propre agence de design et d’architecture intérieure, après avoir collaboré avec Jean-Marie Massaud et Pierre Yovano­vitch. IDEAT, Jeune décoratrice : Emmanuelle Simon, l'élégance au naturel - IDEAT
  • Le luxe est une affaire d'argent. L'élégance est une question d'éducation. De Sacha Guitry
  • L'élégance est toujours noire. De Françoise Giroud / Mon très cher amour
  • L'élégance, c'est au-dedans de soi qu'on la possède. De Daniel Poliquin / Visions de Jude
  • Le scepticisme est l'élégance de l'anxiété. De Emil Michel Cioran / Syllogismes de l’amertume
  • C'est l'élégance simple qui nous charme. De Ovide / Conseils aux femmes
  • La clémence : une élégance des tyrans pour se faire de la publicité. De Jean Anouilh
  • L'élégance n'est pas la beauté. De Jean-Claude Pirotte / Cavale
  • La douceur se rehausse de force, pour que résulte l'élégance.
  • La véritable élégance consiste à ne pas se faire remarquer. De George Brummell
  • Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités. De Lao-Tseu

Images d'illustration du mot « élégance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « élégance »

Langue Traduction
Corse eleganti
Basque dotorezia
Japonais 優雅
Russe элегантность
Portugais elegância
Arabe أناقة
Chinois 优雅
Allemand eleganz
Italien eleganza
Espagnol elegancia
Anglais elegance
Source : Google Translate API

Synonymes de « élégance »

Source : synonymes de élégance sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « élégance »


Mots similaires