La langue française

Inélégance

Sommaire

  • Définitions du mot inélégance
  • Étymologie de « inélégance »
  • Phonétique de « inélégance »
  • Citations contenant le mot « inélégance »
  • Traductions du mot « inélégance »
  • Synonymes de « inélégance »
  • Antonymes de « inélégance »

Définitions du mot inélégance

Trésor de la Langue Française informatisé

INÉLÉGANCE, subst. fém.

A. −
1. Manque d'élégance esthétique ou vestimentaire; caractère de ce qui est contraire à cette élégance. Je ne lui pardonnai pas son inélégance. Il faut croire (...) qu'un démon familier me soufflait dès lors que les seuls crimes irrémissibles sont les crimes contre la beauté (France, Vie fleur,1922, p. 315).L'inélégance des dos qui s'en vont devant vous sur le trottoir (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 444).V. dignité A 2 ex. de Gide :
Jaurès très gentil, toujours aussi mal vêtu, mais, dit Mirbeau, il souffre de son inélégance (...). Si Jaurès avait su, il aurait appris l'art de choisir ses cravates. Renard, Journal,1908, p. 1206.
2. P. ext. Caractère de ce qui, dans l'expression littéraire, manque d'aisance et de justesse. L'inélégance du/de son style (Ac.).
P. méton. Mot, tournure manquant d'aisance et de justesse. D'excellents auteurs résistent dans leurs châteaux à la Montaigne, retranchés et crénelés dans leurs fautes de français, dans leurs à peu près d'exactitude et dans leurs inélégances (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 6, 1863, p. 356).
B. − Manque d'élégance morale; caractère de ce qui est contraire à cette élégance. Synon. impolitesse, incorrection, indélicatesse, muflerie (fam.)Nous méprisions l'inélégance de son esprit (France, Vie fleur,1922, p. 396).La fuite de Costals paraît le comble de l'inélégance et de la lâcheté (Montherl., Démon bien,1937, p. 1305).
P. méton. Acte, comportement manquant d'élégance. Il y a (...) des inélégances infranchissables. Un galant homme ne peut ruiner que sa femme légitime (Augier, Contagion,1866, V, p. 439).C'est pour ça que je te pardonne ton inélégance de l'autre soir, tes gifles. Je te pardonne tout (Green, Chaque homme,1960, p. 314).
Prononc. et Orth. : [inelegɑ ̃:s]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. 1525 « manque d'élégance (du style) » (J. Lefèvre d'Étaples, Nouveau Testament, Épître exhortatoire des Épîtres ds Littré Suppl. 1877); 2. 1845 « manque de tact, de délicatesse » (Besch. : l'inélégance des manières). Dér. de élégance*; préf. in-1*. Cf. b. lat. inelegantia « caractère de ce qui ne convient pas; manque de choix, de goût ». Fréq. abs. littér. : 13. Bbg. Gohin 1903, p. 315.

Wiktionnaire

Nom commun

inélégance \i.ne.le.ɡɑ̃s\ féminin

  1. Défaut d’élégance.
    • L’inélégance de son style.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INÉLÉGANCE. n. f.
Défaut d'élégance. L'inélégance de son style.

Littré (1872-1877)

INÉLÉGANCE (i-né-lé-gan-s') s. f.
  • Défaut d'élégance. Je ne signalerai pas l'inélégance et l'irrégularité du langage, Bossuet, dans le Dict. de DOCHEZ.

REMARQUE

Diderot paraît considérer inélégance comme un néologisme ; il a tort : Peut-on compter le dessouci de la vie et l'inélégance du style parmi les mots dont la disette appauvrit notre langue ? Diderot, Claude et Nér. II, 109.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

INÉLÉGANCE. Ajoutez : - HIST. XVIe s. Et sachez que ce que plusieurs estiment elegance humaine est inelegance et parole fardée devant Dieu, Epist. exhort. des epistr. Nouv. Test. éd. Lefebvre d'Etaples, Paris, 1525.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « inélégance »

Lat. inelegantia, de inelegans, inélégant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Dérivé de élégance avec le préfixe in-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « inélégance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inélégance ɛ̃elegɑ̃s

Citations contenant le mot « inélégance »

  • Le comble de l'inélégance : avoir une signature illisible.
  • Sous la soutane du prêtre qui confesse, un Dieu rieur se cache et s'amuse d'entendre déplorer des péchés qu'il n'a jamais eu l'inélégance de nous reprocher. De Romano Celli / Petites miettes de Dieu
  • Ni la rusticité de l'apparence, ni l'inélégance du langage, ni la pauvreté des vêtements ne peuvent ternir la beauté des âmes. De Zhang Xianliang / Mimosa
  • «J'ai eu l'occasion de discuter avec Liès Messatfa de son projet pour la ville, ce qui a motivé ma décision», justifie l'intéressé. «Je ne sais pas si c'est par manque de courage ou par inélégance mais j'aurais aimé que vous trouviez mon numéro de téléphone pour m'informer personnellement de votre décision», répond Agnès Pottier-Dumas avant de clore le sujet. Sans éclat de voix. leparisien.fr, Au conseil municipal de Levallois-Perret, une nouvelle maire pour une nouvelle ambiance - Le Parisien
  • Des méthodes inacceptables aux yeux de Jean-Sébastien de Casalta, qui parle « d’éthique élastique » de « marchands d’illusions », et d’intrusion de la CDC dans cette campagne. Ciblant Gilles Simeoni, il taxe ce dernier d’ « inélégance», parlant d’un homme « encravaté qui redécouvre Bastia dans sa voiture de fonction ». www.alta-frequenza.corsica, Municipales à Bastia : Jean-Sébastien de Casalta pointe du doigt le mélange des genres d'un courrier de la présidente de l'Office de l'Habitat aux locataires

Traductions du mot « inélégance »

Langue Traduction
Anglais inelegance
Espagnol falta de elegancia
Italien ineleganza
Allemand uneleganz
Chinois 优雅
Arabe عدم الأناقة
Portugais deselegância
Russe неэлегантность
Japonais 優雅さ
Basque arrunkeria
Corse ineleganza
Source : Google Translate API

Synonymes de « inélégance »

Source : synonymes de inélégance sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inélégance »

Partager