La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « raffinement »

Raffinement

Variantes Singulier Pluriel
Masculin raffinement raffinements

Définitions de « raffinement »

Trésor de la Langue Française informatisé

RAFFINEMENT, subst. masc.

A. −
1. Caractère qui témoigne de la délicatesse, de l'élégance, de la subtilité et d'une recherche de perfection dans les détails. Synon. distinction, préciosité; anton. barbarie, grossièreté.Raffinement du luxe, des manières, de la société. Dans les monarchies il se forme, au moins parmi les courtisans, un raffinement de politesse, une délicatesse de goût et une finesse de tact, dont la vanité est la principale cause (Destutt de Tr., Comment. sur Espr. des lois,1807, p. 29).Ils s'émouvaient, sans se lasser, de cette rare tendresse, qu'un raffinement de délicatesse aurait voulu masquer d'ironie (Martin du G., Devenir,1909, p. 54):
1. Je reprends tout ce que j'ai pu dire de sévère sur ce grand écrivain [Rilke], bien que je continue à faire quelques réserves sur certaines affectations comme la surenchère de raffinement qui me gâte les trente premières pages de son livre. Green, Journal,1949, p. 307.
Raffinement dans.Raffinement dans le langage, dans les manières. C'était une demeure princière, d'un luxe magnifique, surtout d'un extrême raffinement dans le bien-être voluptueux (Zola, L'Œuvre,1886, p. 273).Son raffinement [de la société] dans l'art d'éprouver de la sensation par les produits de l'esprit a, au contraire, fort bien compris que les idées pouvaient lui en fournir une occasion (Benda, Fr. byz.,1945, p. 247).
SYNT. Raffinement intellectuel, subtil; raffinement de l'art, de la civilisation; raffinement du langage, du style; raffinement de discrétion, de jouissance, de propreté; raffinement d'un dandy, d'une élégante.
2. Au plur. Acte, chose qui possède ce caractère, dénote cette recherche. Des raffinements gastronomiques, intellectuels, sensuels; des raffinements de confort, de volupté. Nous surpassons aujourd'hui la Grèce dans tous les raffinements du goût, du luxe et des arts (Chateaubr., Génie,t. 1, 1803, p. 134).À ne voir que les dehors et la toilette, elles sont divines. Il y a des promesses infinies de plaisir, des raffinements de goût et d'élégance dans les dentelles et les nœuds dont elles s'encadrent la poitrine (Taine, Notes Paris,1867, p. 3):
2. Tout ce que le luxe du service peut comporter de raffinements fut prodigué en cette occasion: les pièces les plus rares, les vins les plus exquis furent rassemblés avec un soin particulier. Rien que de délicat et de choisi ne devait paraître sur ma table... Reybaud, J. Paturot,1842, p. 362.
B. − Péjoratif
1. Ce qui pousse cette recherche à l'excès ou ce qui fait rechercher certaines sensations jusqu'à leur degré extrême. Raffinement pervers; raffinement de barbarie, d'orgueil. Oui, vous m'avez rendu le plus heureux des hommes!... mais était-ce donc par raffinement de cruauté?... Ho! je le crois, puisque vous déchirez avec violence les liens qui attachaient mon âme à la vôtre! (Restif de La Bret., M. Nicolas,1796, p. 152).
2. Au plur. Acte qui dénote cette recherche. Il pourrait les tuer [les canards], d'un coup, sans les faire souffrir. Mais il aime à prolonger leur supplice par de savants raffinements de torture (Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 180).
Prononc. et Orth.: [ʀafinmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. A. 1. 1600 « action de rendre plus fin, plus délicat, d'améliorer » (O. de Serres, Théâtre d'agriculture, lieu 6, chap. XXI, p. 655: pour le raffinement du Fruit); 2. 1617 « bonne qualité, finesse » (D. Davelourt, Recherches et considérations sur le faict de l'artillerie, p. 45: de la composition des pouldres, raffinement et bonté d'icelles). B. 1. 1655 « expression ou manifestation extrême d'un sentiment, d'une qualité » (Scarron, Nouvelles tragi-comiques, la Précaution inutile ds Œuvres, Paris, t. 3, 1786, p. 272: par un rafinement de prudence qui étoit la plus grande folie du monde); 1663 (Molière, Crit. de l'Éc. des femmes, scène VI: leurs grimaces sçavantes, et leurs rafinemens ridicules); 2. 1671 « acte, chose qui dénote ou exige de la recherche, de la subtilité » (D. Bouhours, Entretiens d'Ariste et d'Eugène, II, Paris, A. Colin, 1962, p. 60: les rafinemens de l'amour propre, de la politique); 3. 1680 « caractère de ce qui est raffiné, très délicat » (Rich.). Dér. de raffiner*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér.: 428. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 353, b) 611; xxes.: a) 777, b) 723.

Wiktionnaire

Nom commun - français

raffinement \ʁa.fin.mɑ̃\ masculin

  1. Extrême subtilité ; délicatesse particulière.
    • Depuis son installation, assez récente, à Paris, où il habitait un magnifique hôtel, avenue de Friedland, il avait fait venir au Havre son beau yacht, le dernier raffinement du suprême confort, qui autrefois chauffait dans le port de New-York, toujours prêt à lever l'ancre. — (Félicien Champsaur, La Toison d'Or, chap. 2 de La Glaneuse, Paris : chez Simonis Empis, 1897, p. 16)
    • La délicatesse de son langage va jusqu’au raffinement.
    • Les raffinements du style, des manières, du goût.
  2. Excès de recherche que l’on met en certaines actions, en certaines habitudes de la vie.
    • Les raffinements du luxe. Un raffinement de cruauté.
    • La flagellation avait pour fonction déterminante de « préparer » le supplice de la crucifixion. Elle supposait un abominable raffinement puisque tout l’art du bourreau consistait à châtier le condamné, sans l’achever prématurément. — (Gérard Mordillat, Jérôme Prieur, Jésus contre Jésus, Éditions du Seuil, 1999, p. 75)
  3. (Par extension) (Au pluriel) Choses raffinées.
    • La foule entend désormais jouir des raffinements réservés naguère à de peu nombreux privilégiés. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RAFFINEMENT. n. m.
Extrême subtilité, délicatesse particulière. Raffinement de politesse. Raffinement de spiritualité. La délicatesse de son langage va jusqu'au raffinement. Les raffinements du style, des manières, du goût. Il se dit aussi de l'Excès de recherche que l'on met en certaines actions, en certaines habitudes de la vie. Les raffinements du luxe. Un raffinement de cruauté.

Littré (1872-1877)

RAFFINEMENT (ra-fi-ne-man) s. m.
  • 1Action de rendre plus fin, plus pur. Ce qui est une des causes de la distribution et peut-être aussi du raffinement des esprits [animaux], Bossuet, Connaiss. II, 6.
  • 2 Fig. Extrême subtilité, extrême finesse. Un événement manifeste [la ruine totale des Juifs] nous met au-dessus de tous les raffinements des chronologistes, Bossuet, Hist. II, 4. Les chagrins dévorants et l'infâme ruine, Enfants infortunés de ses raffinements [de la chicane], Boileau, Lutr. v. Toutes ses vues, toutes ses maximes, tous les raffinements de sa politique [du plénipotentiaire] tendent à une seule fin, qui est de n'être point trompé, et de tromper les autres, La Bruyère, X. Faut-il tant de raffinement pour savoir que le monde est un guide trompeur ? Massillon, Carême, Salut. Je vous dis ici le secret d'un métier où j'ai vieilli ; je vous en fais voir les raffinements, Montesquieu, Lett. pers. 57. Quand on voit, chez le plus heureux peuple du monde [les Suisses], des troupes de paysans régler les affaires de l'État sous un chêne et se conduire toujours sagement, peut-on s'empêcher de mépriser les raffinements des autres nations, qui se rendent illustres et misérables avec tant d'art et de mystère ? Rousseau, Contr. soc. IV, 1.
  • 3Excès de recherche en certaines actions, en certaines habitudes. Tous les raffinements dont nous nous servons pour couvrir nos tables, suffisent à peine à nous déguiser les cadavres qu'il nous faut manger pour nous assouvir, Bossuet, Hist. II, 1. La fausse modestie est le dernier raffinement de la vanité, La Bruyère, XI. On y supplée par mille raffinements à la simplicité des mets dont il faut user, Massillon, Carême, Jeûne. Voilà où vous en êtes, vous qui prétendez que rappeler les coutumes à la règle est un raffinement insensé, Massillon, Carême, Salut. Apprenez que mon maître est, en fait de tendresse, Plein de raffinement et de délicatesse, Destouches, Irrésolu, III, 54. On était barbare en cérémonie chez les peuples chrétiens occidentaux, et ce raffinement d'inhumanité n'a jamais été connu que d'eux, Voltaire, Mœurs, 94. Le fils [de Crébillon], dans des romans pleins d'esprit et dictés par une connaissance profonde de tous les replis honteux du cœur humain, a tracé du pinceau le plus délicat et le plus vrai les raffinements, les nuances, et jusqu'aux grâces de nos vices, D'Alembert, Éloges, Crébillon. Le raffinement le plus odieux du despotisme est de diviser ses esclaves, Raynal, Hist. phil. IV, 21.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « raffinement »

Raffiner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé de raffiner avec le suffixe nominal -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « raffinement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
raffinement rafinmɑ̃

Fréquence d'apparition du mot « raffinement » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « raffinement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « raffinement »

  • Les crimes de l'extrême civilisation sont, certainement plus atroces que ceux de l'extrême barbarie par le fait de leur raffinement.
    Jules Barbey d’Aurevilly — Les diaboliques
  • Nous ne sommes pas assez naïfs pour croire dans le progrès. Nous ne nous occupons, avec amusement, que de l’aujourd’hui. Nous voulons être des mystiques du détail, des taraudeurs et des clairvoyants, des anti-conceptionnistes et des râleurs littéraires. Nous voulons supprimer le désir pour toute forme de beauté, de culture, de poésie, pour tout raffinement intellectuel, toute forme de goût, socialisme, altruisme et synonymisme.
    Hugo Ball et Richard Huelsenbeck — Manifeste littéraire
  • La pire des décadences n'est point celle qui naît d'un excès de raffinement dans une élite, mais de vulgarité et de la méchanceté générales.
    Maurice Martin du Gard — Petite suite de maximes et de caractères
  • Réunion. L'administration française adore ça. Certains fonctionnaires poussent même le raffinement jusqu’à organiser des réunions pour fixer la date des prochaines.
    Jacques Mailhot — La Politique d'en rire
  • Qu'elle donne dans la vulgarité ou dans le raffinement, une star est toujours une star.
    Denis Bélanger — Rue des petits-dortoirs
  • On dit "une belle mort", comme si la mort pouvait avoir droit à l'esthétique, au raffinement et à la souplesse.
    Tahar Ben Jelloun — L'Auberge des pauvres
  • Au-dessus de 50 pieds et si on veut autant de performance que de raffinement, deux appellations contrôlées se partage le gâteau. La Scandinavie et l'Italie. La première avec Nautor Swan, leader du segment depuis plus de 50 ans et X-Yachts son cadet danois et la seconde avec Del pardo, et Solaris. Si toutes ses marques existent depuis les années 70, c'est véritablement à partir des années 90-2000 que ces courses-croisières de 50 à 60 pieds sont devenus plus accessibles sans équipage, grâce à l'évolution de la technologie.
    Bateaux.com — Tarification et alternatives du First Yacht 53, un haut de gamme abordable
  • Bien que le jeu de combat de Gutierrez ait toujours été un travail constant, il estime que sa vie en dehors du MMA a été tout aussi impactante sur sa carrière sportive et a donc toujours besoin de raffinement.
    Urban Fusions — Le plan de match de Chris Gutierrez est une `` forte pression '' contre Luke Sanders à l'UFC sur ESPN + 31 | MMA
  • Conçue pour une clientèle à la recherche d’expression personnelle et avide des nouvelles technologies, la seconde génération des modèles DS allie raffinement et technologie de pointe. Avec les SUV DS 7 Crossback et DS 3 Crossback, la marque DS lance une gamme de six véhicules mondiaux tous proposés en version électrifiée sous la signature E-TENSE.
    Kapitalis — Au DS Store, le nouveau SUV DS 3 Crossback en une personnalisation unique - Kapitalis
  • Brunello Cucinelli fait rimer savoir-faire, raffinement et vision d'une mode classique contemporaine.
    Les Echos — Courir beau | Les Echos
Voir toutes les citations du mot « raffinement » →

Traductions du mot « raffinement »

Langue Traduction
Anglais refinement
Espagnol refinamiento
Italien raffinatezza
Allemand raffinesse
Chinois 细化
Arabe التنقيح
Portugais refinamento
Russe утонченность
Japonais 洗練
Basque fintasun
Corse perfezionamento
Source : Google Translate API

Synonymes de « raffinement »

Source : synonymes de raffinement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « raffinement »

Combien de points fait le mot raffinement au Scrabble ?

Nombre de points du mot raffinement au scrabble : 19 points

Raffinement

Retour au sommaire ➦