La langue française

Détention

Définitions du mot « détention »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉTENTION, subst. fém.

A.− Action, fait d'avoir à sa disposition, de posséder quelque chose. Prestige qui naît de la détention et de l'exercice de l'autorité (Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. 96).Détention d'armes non déclarées (Gide, Voy. Congo,1927, p. 789).
DR. Action, fait d'avoir à sa disposition une chose dont on n'est pas possesseur. Synon. possession précaire (cf. Code civil, 1804, art. 2228, p. 408).
B.− Action, fait de retenir quelqu'un dans un lieu, en particulier en prison; état d'une personne ainsi détenue. Lieu, maison de détention. Sa détention à la maison des lunatiques (Nodier, Fée Miettes,1831, p. 186):
... les pas des gens en liberté qui se promènent sous les fenêtres, tout ce qui rappelle la différence de sa propre situation et de celle des autres, me parurent alors la partie la plus désagréable de la détention. Constant,Journaux intimes,1804,p. 147.
DR. Détention (criminelle). Peine politique afflictive et infamante subie dans un endroit spécial (forteresse, quartier spécial d'une maison centrale) en France métropolitaine. Le jugement du conseil de guerre de Rennes qui (...) a condamné Dreyfus à dix ans de détention (Recueil textes hist.,1906, p. 96).Détention arbitraire ou, plus rarement, illégale. Action, fait de retenir quelqu'un en prison dans des cas ou des conditions non prévus par la loi et qui constitue un délit ou un crime. Il faut absolument la proscription de toute détention arbitraire (Destutt de Tr., Comment. sur Espr. des lois1807, p. 217).Détention préventive. Incarcération d'un inculpé pendant l'instruction préparatoire. Après quatorze mois de détention préventive (France, Putois,1904, p. 70).Détention provisoire. Synon. de détention préventive, depuis 1970 (cf. D. Langlois, Guide du militant, Paris, éd. du Seuil, 1972, p. 48).
Prononc. et Orth. : [detɑ ̃sjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1287 detencion (S. Serges, Sceaux, A. M.-et-L. ds Gdf. Compl.). Empr. au b. lat. jur.detentio « action de détenir, séjour ». Fréq. abs. littér. : 106.

Wiktionnaire

Nom commun

détention \de.tɑ̃.sjɔ̃\ féminin

  1. (Droit) Action de détenir une chose sans en être ni s’en prétendre le possesseur.
    • La détention d’une somme, d’un bien.
    • La détention des effets d’une succession.
  2. (Justice) État d’une personne détenue, emprisonnée.
    • Après une longue détention.
    • Détention préventive. - Détention arbitraire.
  3. (Droit criminel) Peine afflictive et infamante, consistant dans un emprisonnement dans une enceinte fortifiée, sur le territoire de la France, pendant un laps de temps qui peut varier de cinq à la perpétuité.
    • Être condamné à cinq ans de détention.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉTENTION. n. f.
T. de Jurisprudence. Action de détenir une chose. La détention d'une somme, d'un bien. La détention des effets d'une succession. Il se dit aussi de l'État d'une personne détenue. Depuis sa détention. Après une longue détention. Détention préventive. Détention arbitraire. En termes de Droit criminel, il signifie Peine afflictive et infamante, consistant dans un emprisonnement dans une enceinte fortifiée, sur le territoire de la France, pendant un laps de temps qui peut varier de cinq à vingt ans. Être condamné à cinq ans de détention. La détention est surtout une peine politique.

Littré (1872-1877)

DÉTENTION (dé-tan-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1 Terme de jurisprudence. Action de détenir, de garder en sa possession. La détention des effets d'une succession. Souvent on oppose la simple détention à la possession légale.
  • 2État de celui qui est détenu en prison. Détention préventive, arbitraire.

    Terme de droit criminel. Peine qui consiste à être enfermé dans une forteresse pendant 5 ans au moins et 20 ans au plus. La détention occupe le cinquième rang parmi les peines afflictives et infamantes. Être condamné à cinq ans de détention.

HISTORIQUE

XVIe s. La roine [Catherine de Médicis] avoit aussi ceux qui commandoient en la chambre et en la garde-robe [de Henri de Navarre, prisonnier], tous affidez à la detention de ce prince, D'Aubigné, Hist. II, 184. On deviendra proprietaire de semblables fonds et rentes, par l'une de cinq manieres, sçavoir par succession, par transport, par prescription de temps que l'on nomme teneure ou detention, par purge et eviction en justice, et par donation, Nouveau coust. génér. t. I, p. 713.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « détention »

→ voir détenir
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. detention ; espagn. detencion ; ital. detenzione ; du latin detentionem (voy. DÉTENIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « détention »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
détention detɑ̃sjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « détention »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « détention »

  • Ce Dieu bon surpasse en cruauté bestiale tout ce qui peut se passer de plus canaille sur la terre. Sa maison de détention s'appelle enfer, son bourreau est le diable, ses punitions durent éternellement. De Jean Most / La Peste religieuse
  • Un homme de 43 ans a été interpellé vendredi, à Ploudalmézeau, à la suite de faits de violences perpétrés sur sa sœur de 45 ans, remontant au 30 mai : il aurait alors, asséné une vingtaine de coups à sa sœur, à l’aide d’une ceinture de cuir. À son domicile, les gendarmes ont trouvé des fusils de chasse non déclarés, ainsi que neuf plants de cannabis. Il a été placé en détention provisoire à la demande du parquet de Brest ce samedi et devra s’expliquer, devant le tribunal lundi, sous le régime de la comparution immédiate. Le Telegramme, Ploudalmézeau : le frère violent en détention provisoire - Ploudalmézeau - Le Télégramme
  • Interpellé mercredi 1er juillet pour agression à l’arme blanche, un homme de 34 ans a été déféré vendredi 3 juillet devant le juge des libertés et de la détention qui a décidé de l’envoyer à la maison d’arrêt de Périgueux en attendant son procès. Ce dernier aura lieu mercredi 8 juillet. SudOuest.fr, À Périgueux, l’agresseur au couteau a été placé en détention
  • Une commission parlementaire affirme que le Maroc détient le taux le plus élevé en matière de détention provisoire après avoir visité les prisons d’Ain Sebaâ à Casablanca, Moul Berki à Safi et Toulal à Meknès. Bladi.net, Détention préventive : le Maroc a le taux le plus élevé au monde

Images d'illustration du mot « détention »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « détention »

Langue Traduction
Anglais detention
Espagnol detención
Italien detenzione
Allemand haft
Chinois 拘留
Arabe احتجاز
Portugais detenção
Russe содержание под стражей
Japonais 拘留
Basque atxiloketa
Corse detenzione
Source : Google Translate API

Synonymes de « détention »

Source : synonymes de détention sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « détention »

Détention

Retour au sommaire ➦

Partager