La langue française

Délivrance

Sommaire

  • Définitions du mot délivrance
  • Étymologie de « délivrance »
  • Phonétique de « délivrance »
  • Évolution historique de l’usage du mot « délivrance »
  • Citations contenant le mot « délivrance »
  • Traductions du mot « délivrance »
  • Synonymes de « délivrance »
  • Antonymes de « délivrance »

Définitions du mot délivrance

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉLIVRANCE1, subst. fém.

A.− [Le compl. prép. de désigne une pers., une collectivité, un pays] Action de délivrer (cf. délivrer1); résultat de cette action. La délivrance des prisonniers; la délivrance d'une ville; le jour de la délivrance. Les ambassadeurs du Dauphin demandèrent (...) la délivrance, sous rançon modérée, des seigneurs pris à Azincourt (Barante, Hist. ducs Bourg.,t. 4, 1824, p. 206).Je gémissais dans les cachots de la monarchie, quand l'heure de la délivrance a sonné (Sandeau, Sacs,1851, p. 47):
1. ... c'était une victoire du sacerdoce sur l'empire. Cependant le Capétien, (...), profiterait du déplacement de forces que la délivrance de la Terre-Sainte allait causer. Bainville, Hist. de France,t. 1, 1924, p. 57.
P. ext. [En parlant d'une communauté spirituelle] :
2. ... un changement politique dans lequel nous avons vu comme le signal de la délivrance de l'Église et de l'affranchissement de la religion, ... Lamennais, L'Avenir,1831, p. 263.
B.− P. anal., MÉD. Expulsion naturelle ou extraction provoquée des annexes fœtales (dont la sortie termine l'accouchement). De nouvelles tranchées, (...), sortaient Louise de son accablement. C'étaient les dernières douleurs de la délivrance (Zola, Joie de vivre,1884, p. 1101).
P. méton. L'accouchement lui-même. Une heureuse délivrance. Au premier coup de canon annonçant la délivrance de l'Impératrice, tout Paris resta en suspens (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t. 2, 1823, p. 69).
C.− Au fig. Action de débarrasser de ce qui gêne ou nuit, de soulager d'un mal. Pour les personnes nerveuses et d'un tempérament littéraire, écriture c'est délivrance (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 4, 1859, p. 380).La guerre lui est apparue comme une délivrance de ses chagrins de famille (Proust, Temps retr.,1922, p. 1027).V. aussi affranchissement ex. 9 :
3. ... c'est (...) pourquoi disait-il, elle [la mort] était douce et bien venue aux infortunés qui, comme lui, étaient las de craindre et de souffrir. C'était pour eux la délivrance, la fin et le remède de tous leurs maux. Gide, Journal,1945, p. 285.
Prononc. et Orth. : [delivʀ ɑ ̃:s]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Début xiies. « maternité, accouchement » (Lapidaire de Marbode, 778, éd. P. Studer et J. Evans, Anglo-Norman Lapidaries, p. 60); 2. a) ca 1170 « libération (au propre) » (Chr. de Troyes, Erec et Enide, éd. M. Roques, 6052); b) fin xiiedébut xiiies. [ms. xiiies.] au fig. (Chansons attribuées au Chastelain de Couci, éd. A. Lerond, XIII, p. 115). Dér. de délivrer1*; suff. -ance*.

DÉLIVRANCE2, subst. fém.

Action de délivrer (cf. délivrer2), de remettre après l'accomplissement de formalités déterminées. Délivrance des titres, des pièces, des fonds (Ac.1798-1932).L'énorme temps perdu en gare, pour la perception des billets, la délivrance des bagages etc. (Amiel, Journal,1866, p. 402).Après la gratuité de l'instruction est venue l'assistance scolaire, c'est-à-dire (...), délivrance gratuite des livres. (...), délivrance gratuite des sabots, puis des vêtements (Barrès, Cahiers,t. 9, 1911, pp. 56-57):
1. Toutefois, (...), la délivrance de mandats de dépôt ou d'arrêt, la liberté provisoire, le non-lieu et la mise en accusation sont décidés par la commission à la majorité des voix. De Gaulle, Mémoires de guerre,1959, p. 409.
SYNT. Délivrance d'un certificat, d'un passeport; délivrance de marchandises; faire la délivrance des lots (cf. Code civil, 1804, no466, p. 86).
DROIT :
2. 1604. La délivrance est le transport de la chose vendue en la puissance et possession de l'acheteur. 1605. L'obligation de délivrer les immeubles est remplie de la part du vendeur lorsqu'il a remis les clefs, (...), ou (...) les titres de propriété. Ibid,p. 296.
EAUX ET FORÊTS. Permission spéciale des autorités donnée à l'usager, pour couper son bois dans les bois et forêts. Délivrance à l'adjudicataire des coupes de bois vendues (Rob.).
Rem. Attesté ds Littré, DG, Guérin 1892, Ac. Compl. 1842, Lar. 19e-Lar. encyclop., Quillet 1965.
MONNAIES. Autorisation de donner cours aux monnaies après vérification.
Rem. Attesté ds Littré, Guérin 1892, Lar. 19e-20e, Quillet 1965.
Prononc. et Orth. : [delivʀ ɑ ̃:s]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Fin xiiies. (Jacques de Baisieux, Des trois Chevaliers et del chainse, 84, éd. A. de Montaiglon et G. Raynaud, Fabliaux, t. 3, p. 126). Dér. de délivrer2*; suff. -ance*.
STAT. − Délivrance1 et 2. Fréq. abs. littér. : 1 052. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 445, b) 1 341; xxes. : a) 1 470, b) 1 637.
BBG. − Lew. 1960, pp. 122, 123, 126.

Wiktionnaire

Nom commun

délivrance \de.li.vʁɑ̃s\ féminin

  1. Action de délivrer quelqu’un de quelque chose ou résultat de cette action, qu’il s’agisse de la libération d’un individu ou de l’affranchissement d’un peuple.
    • C’est lui qui a contribué à votre délivrance. - La délivrance d’Orléans par Jeanne d’Arc. - La délivrance d’un prisonnier.
    • (Figuré)La vie, après de longs mois d'hivernage, avait été arrêtée brusquement par l'arrivée de navire de la délivrance. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • (Figuré)Ce malade souffre tant que la mort serait pour lui une délivrance.
  2. Permission, qui octroie un droit.
    • Il paraît qu'à raison de leur éloignement des habitants de Neuillay-les-Bois avaient exercé rarement leur droit de prendre de l'épine et de couper des bromalles ; mais au mois d'octobre 1852, et à des jours différents, quelques habitants se sont introduits dans le bois des Houx, et là, sans donner aucun avertissement ni demander aucune délivrance, ont coupé des bromalles et en ont fait des bourrées. — (« Cour d'Appel de Bourges, 24 février 1853 », dans le Journal du Palais, édité par Stéph. Cuënot, Th. Gelle & A. Fabre, tome 1er de 1853, Paris : aux bureaux du journal, 1853, p. 378)
    • Lors de l'examen du projet de loi d’orientation sur l'énergie, les députés ont voté en première lecture un amendement du rapporteur Serge Poignant (UMP), co-signé par Patrick Ollier (UMP), affirmant que la procédure actuelle de délivrance des permis est “lourde et est perçue comme entravante”. — (Thierry Devige-Stewart, « L'Assemblée confie aux maires la délivrance des permis de construire des éoliennes », le 27/05/2004, sur le site du Moniteur (www.lemoniteur.fr))
  3. (Médecine) Sortie de l’arrière-faix, du placenta après l'accouchement.
    • Comme l'accouchement, la délivrance est une fonction naturelle ; comme l'accouchement aussi, cette fonction peut être simple ou ou compliquée, […]. — (Alfred-Armand-Louis-Marie Velpeau, Traité complet de l'art des accouchemens ou Tocologie théorique et pratique, page 496, Baillière, 1835)
  4. (Par extension) (Familier) Délivre, cet arrière-faix lui-même.
  5. Action de délivrer, de remettre quelque chose entre les mains d’une personne.
    • Au- delà de l'évaluation des relations entre pharmaciens, patients et médecins, l'étude vise à apprécier la situation globale en Belgique et par région de la délivrance de méthadone et d'opiacés de substitution. — (Évaluation de la Délivrance de Méthadone en Belgique, sous la direction de Yves Ledoux, Academia Press, 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉLIVRANCE. n. f.
Action de délivrer de quelqu'un, de quelque chose ou Résultat de cette action, qu'il s'agisse de la libération d'un individu ou de l'affranchissement d'un peuple. C'est lui qui a contribué à votre délivrance. La délivrance du peuple de Dieu. La délivrance d'Orléans par Jeanne d'Arc. La délivrance d'un prisonnier. Fig., Ce malade souffre tant que la mort serait pour lui une délivrance. En termes de Médecine, en parlant d'Accouchement, il signifie Sortie de l'arrière-faix. Par extension, Cette femme a eu une heureuse délivrance. Il signifie aussi Action de délivrer quelque chose entre les mains d'une personne. On ne le paiera qu'après une pleine et entière délivrance des titres, des pièces, des fonds. L'exécuteur testamentaire doit faire la délivrance des legs.

Littré (1872-1877)

DÉLIVRANCE (dé-li-vran-s') s. f.
  • 1Action par laquelle on délivre ; résultat de cette action. La délivrance d'un prisonnier. Et n'épargne contre eux, pour notre délivrance, Ni le feu ni le fer…, Malherbe, II, 12. Et si cette aventure doit être achevée par un des plus honnêtes hommes du monde, j'espère que je vous devrai ma délivrance, Voiture, Lett. 34. Ici la délivrance en paraît trop facile, Corneille, Nicom. V, 5. Grand roi, l'heureux succès de cette délivrance Vous est beaucoup mieux dû qu'à mon peu de vaillance, Corneille, Médée, IV, 3. Et tous les peuples furent étonnés d'une délivrance si miraculeuse, Bossuet, Reine d'Anglet. Et sur mes faibles mains fondant leur délivrance, Racine, Esth. I, 1. Le gouverneur [de la Bastille] aimait son prisonnier ; il fut très aise de sa délivrance, Voltaire, l'Ingénu, 18.
  • 2L'action de débarrasser de ce qui nuit ; résultat de cette action. La délivrance des peines qui nous affligent J'ai su faire la délivrance Du malheur de toute la France, Malherbe, V, 20. Demander la délivrance des maux, Maucroix, Homél. 14, dans RICHELET.
  • 3Remise d'une chose entre les mains de quelqu'un ; action de mettre en possession. La délivrance de la chose vendue. L'exécuteur testamentaire doit faire la délivrance des legs.
  • 4Accouchement. Cette femme a eu une heureuse délivrance. J'étais encore dans le salon voisin à attendre sa délivrance, lorsque ma belle-mère vint me dire : venez embrasser votre femme et la sauver du désespoir ; votre enfant est mort en naissant, Marmontel, Mém. X.

    Terme d'obstétrique. Expulsion des annexes du fœtus ou arrière-faix. La délivrance suivit de près la mise au monde de l'enfant.

  • 5 Terme d'eaux et forêts. Action de marquer, de délivrer du bois à des usagers.

    Action de désigner des cantons de bois pour le pâturage et la glandée.

  • 6 Terme de monnaie. Permission en forme de donner le cours aux monnaies, lorsqu'elles ont reçu leur perfection.

HISTORIQUE

XIIe s. Jà par autrui [je] n'i aurai delivrance, Couci, X. Vous deüssiez querre leur delivrance [des captifs], Quesnes, Romancero, p. 101.

XIIIe s. C'est grans pès [paix] et grant delivrance as executeurs et à cex meismes qui sont dit el testament, Beaumanoir, XII, 58. Et que vous donrriés au soudanc pour vostre delivrance…, Joinville, 242. Nostre sauvement et nostre delivrance de noz anemis, Psautier, f° 193. Au soir, après la mie nuit, [vous] auroiz enfant et vos deliverroiz. - De ce ai grant mervoille que vos savez si bien ma delivrance, Merlin, f° 68, recto.

XVe s. Je leur ferai faire delivrance d'or et d'argent, tant que ils vous serviront volontiers, Froissart, I, I, 9. Fit appareiller hostels pour recevoir le roi de Behaigne [Bohême] et le roi de Navarre, qui estoient de la delivrance [auxquels il faisait délivrer à ses dépens ce qui était nécessaire], Froissart, I, I, 51. Le roy envoya vers ledit duc pour en avoir la delivrance [du connétable] [c'est-à-dire pour qu'il lui fût livré, selon les termes du traité], Commines, IV, 12.

XVIe s. Delivrance de meuble vendu presuppose paiement, Loysel, 409. L'une appellée chorion, autrement dite secondine, arriere faix ou delivrance (combien que les vulgaires appellent ainsi toutes les tuniques ensemble), Paré, I, 35. Il escrivoit à Idrien prince de la Carie, pour la delivrance d'un sien ami : si Nicias n'a point failly, delivre le ; s'il a failly, delivre le pour l'amour de moy ; mais, comment que ce soit, delivre le, Amyot, Agésil. 21. Voylà pourquoy il [Épaminondas] feut si froid à l'entreprinse de Pelopidas, son compaignon, pour la delivrance de Thebes, Montaigne, III, 195.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉLIVRANCE, s. f. (Jurispr.) est la remise que quelqu’un fait d’une chose à une autre personne.

Ce terme est consacré pour la remise de certaines choses : on dit, par exemple, la délivrance d’une chose donnée ou léguée, d’un usufruit des deniers saisis, &c. Celui qui prétend droit à des deniers saisis, doit en faire ordonner la délivrance à son profit avec la partie saisie, & avec les saisissans & opposans.

Délivrance de legs. Tout legs est sujet à délivrance, c’est-à dire qu’il n’est point acquis de plein droit au légataire, s’il n’en obtient la délivrance de l’héritier. Cette délivrance peut être faite par un acte devant notaire, ou par une sentence qu’on appelle sentence de délivrance. L’héritier n’est point obligé de consentir à la délivrance des legs, qu’il ne soit lui-même en possession de l’hoirie. Le légataire ne gagne les fruits de la chose léguée, que du jour de la demande en délivrance. (A)

Délivrance de namps, est un terme usité en Normandie, pour exprimer la remise des effets saisis. Namps signifie meubles saisis : ce mot vient de nantir.

Il y a un titre exprès de la délivrance des namps dans la coûtume de Normandie, qui porte entr’autres choses, que si le seigneur ayant saisi les namps de son vassal, est refusant de les délivrer à caution ou plege, le sergent de la querelle peut les délivrer à caution, & assigner les parties aux prochains plaids ou assises. Voyez Namps. (A)

Délivrance tranchée, terme usité dans le duché de Bourgogne, pour exprimer une délivrance définitive : cela se dit en matiere d’adjudication par decret. (A)

Delivrance, à la Monnoie. Faire une délivrance, c’est donner permission d’exposer les monnoies en public, ce que les officiers ne font qu’après les avoir bien examinées. Les juges-gardes répondent de la justesse du poids, les essayeurs de la bonté du titre ; en conséquence on dresse un acte de cette délivrance, que l’on fournit au directeur, qu’il employe dans les comptes qu’il rend.

On prend des especes de chaque breve (voyez Breve) pour faire les essais nécessaires, & pour assûrer la bonté du titre. Le reste de ces especes est conservé, il se nomme peuille (voyez Peuille) : on le rend au directeur avec les boutons d’essais, lorsque la cour des monnoies a jugé le travail.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « délivrance »

Délivrer ; provenç. deslivransa, desliuransa, delivransa. On trouve aussi, dans les anciens textes, delivrement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « délivrance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
délivrance delivrɑ̃s

Évolution historique de l’usage du mot « délivrance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « délivrance »

  • La patience est la clé de la délivrance. De Naguib Mahfouz / Impasse des deux palais
  • Créer - voilà la grande délivrance de la souffrance, voilà ce qui rend la vie légère. De Friedrich Nietzsche / Ainsi parlait Zarathoustra
  • Suspendue en mars dernier pour cause de la pandémie de coronavirus, la délivrance des visas par les services consulaires de l’ambassade de France au Togo a repris depuis le 1er juillet dernier, a-t-on appris. L-FRII, Togo : reprise de la délivrance des visas par l’Ambassade de France ... les catégories concernées - L-FRII
  • À cette fin, les personnes concernées sont invitées à introduire une demande de délivrance pour ce nouveau document. L'obligation de solliciter le nouveau document de séjour s'applique à partir du 1er janvier 2021. Les demandes doivent être introduites jusqu'au 30 juin 2021 au plus tard. , Lancement de la procédure de délivrance des documents de séjour pour les ressortissants britanniques suite au retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne - gouvernement.lu // Le gouvernement luxembourgeois
  • Côte d'Ivoire : Eglise Mission évangélique de la délivrance des âmes, Bishop Kassi d'Azito inhumé ce samedi KOACI, Côte d'Ivoire : Eglise Mission évangélique de la délivrance des âmes, Bishop Kassi d'Azito inhumé ce samedi - KOACI
  • La délivrance d’un permis de construire peut être assortie d’une prescription consistant en la création d’une servitude de passage dès lors que cette réserve entraîne seulement une modification sur un point précis et limité du projet de construction. , La délivrance d’un permis de construire subordonnée à la création d’une servitude de passage - Urbanisme | Dalloz Actualité
  • La délivrance des visas permettant aux Centrafricains de se rendre au Cameroun a repris, a-t-on appris jeudi du ministre centrafricain des Affaires étrangères. , (COVID-19) Centrafrique : reprise de la délivrance des visas d'entrée au Cameroun
  • Conformément aux dispositions de l’article 1740 A du CGI, la délivrance irrégulière de documents, tels que certificats, reçus, états, factures ou attestations, permettant à un contribuable d’obtenir une déduction du revenu ou du bénéfice imposables, un crédit d’impôt ou une réduction d’impôt, entraîne l’application d’une amende égale à 25 % des sommes indûment mentionnées sur ces documents ou, à défaut d’une telle mention, d’une amende égale au montant de la déduction, du crédit ou de la réduction d’impôt indûment obtenu. , Délivrance irrégulière de documents permettant d'obtenir un avantage fiscal : Bercy commente la modification des sanctions

Traductions du mot « délivrance »

Langue Traduction
Anglais deliverance
Espagnol liberación
Italien liberazione
Allemand befreiung
Chinois 拯救
Arabe خلاص
Portugais libertação
Russe избавление
Japonais 救出
Basque deliverance
Corse salvezza
Source : Google Translate API

Synonymes de « délivrance »

Source : synonymes de délivrance sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « délivrance »

Partager