Emprisonnement : définition de emprisonnement


Emprisonnement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

EMPRISONNEMENT, subst. masc.

A.− Fait, action d'emprisonner. L'emprisonnement des suspects se poursuit. Synon. internement; anton. libération :
1. ... nul n'ignorait, ni chez l'ennemi, ni chez nos amis, que quatre années d'oppression n'avaient pu réduire l'âme de la capitale (...) que les rues, les maisons, les usines, les ateliers, les bureaux, les chantiers de Paris avaient vu s'accomplir, au prix des fusillades, des tortures, des emprisonnements, les actes héroïques de la résistance. De Gaulle, Mémoires de guerre,1959, p. 462.
Spéc., DR. [Gén. avec un déterm. précisant la nature de l'emprisonnement] Peine de prison prononcée par un tribunal. Emprisonnement à vie; subir des années d'emprisonnement. Synon. incarcération, réclusion, détention; anton. levée (d'écrou).Ordonner arbitrairement des emprisonnements, des banissements ou des amendes (Destutt de Tr., Comment. sur Espr. des lois,1807, p. 213).A été écroué le... A subi l'emprisonnement cellulaire à ... (Genevoix, Raboliot,1925, p. 113):
2. Condamnée par jugement de la cour de Florence en date du 12 avril 1881, à vingt-cinq années d'emprisonnement. Jouve, Paulina 1880,1925, p. 249.
Emprisonnement correctionnel. Dont le minimum est de six jours et le maximum de cinq ans (cf. Cap. 1936) :
3. 600 Les greffiers des tribunaux correctionnels et des cours d'assises seront tenus de consigner, par ordre alphabétique, sur un registre particulier, les noms, prénoms, professions, âge et résidences de tous les individus condamnés à un emprisonnement correctionnel... Code d'instruction criminelle, 1808, p. 788.
Emprisonnement de simple police. Emprisonnement de un à cinq jours (cf. Cap. 1936).
B.− Au fig. Le fait de demeurer en un lieu. Synon. claustration, enfermement.La cause déterminante de son mal fut son emprisonnement littéraire à Croisset (L. DaudetHérédo,1916, p. 291).Inutile de reprendre cette expérience qui, bien loin de me permettre de m'évader, me rendait plus sensible mon emprisonnement en moi-même (Daniel-Rops, Mort,1934, p. 343):
4. Le pauvre baron ne devait pas être maintenant fort éloigné du terme, de la mort, si même celle-ci n'était pas précédée (...) par un emprisonnement qui à son âge ne pourrait d'ailleurs que hâter la mort. Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 838.
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃pʀizɔnmɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1275 (Adenet Le Roi, Buevon de Conmarchis, éd. A. Henry, 564). Dér. du rad. de emprisonner*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 160.

Emprisonnement : définition du Wiktionnaire

Nom commun

emprisonnement \ɑ̃.pʁi.zɔn.mɑ̃\ masculin

  1. (Justice) Action d’emprisonner.
    • La première sensation, poignante jusqu’à l’angoisse, fut pour Jacques celle de l’emprisonnement dans tout ce sable, derrière toutes ces solitudes, …. — (Isabelle Eberhardt, Le Major, 1903)
    • Le fait d’obtenir d’une personne l’un de ses organes contre un paiement, quelle qu’en soit la forme, est puni de sept ans d’emprisonnement et de 100000 euros d’amende. — (Article 511-2 du Code pénal français, au 1er janvier 2009)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Emprisonnement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMPRISONNEMENT. n. m.
Action d'emprisonner. Être condamné à un emprisonnement de trois mois. La peine de l'emprisonnement. Emprisonnement cellulaire.

Emprisonnement : définition du Littré (1872-1877)

EMPRISONNEMENT (an-pri-zo-ne-man) s. m.
  • Action d'emprisonner ; état de celui qui est emprisonné. Le jour de son emprisonnement. … Rome met-elle au nombre de vos droits … Les emprisonnements, le rapt et le divorce ? Racine, Brit. III, 8.

    Peine en matière correctionnelle, distincte de la réclusion et de la détention, qui sont des peines en matière criminelle.

    Emprisonnement cellulaire, peine par laquelle les condamnés sont retenus en des cellules complétement solitaires.

HISTORIQUE

XIVe s. Et les autres transmutacions sunt violentes et manifestes, si come batterie, emprisonnement, mort et estre tué, Oresme, Éth. 145.

XVIe s. … Et de jour, pour plus d'infamie, Firent mon emprisonnement, Marot, II, 243. L'admonestant d'oublier plus tost la cause de son emprisonnement que de se souvenir de sa delivrance, Amyot, Othon, 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « emprisonnement »

Étymologie de emprisonnement - Littré

Emprisonner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de emprisonnement - Wiktionnaire

 Dérivé de emprisonner avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « emprisonnement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
emprisonnement ɑ̃prizɔnmɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « emprisonnement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « emprisonnement »

  • "Quand je vois cette photo, je me dis qu’on est passé à cinq centimètres de la cour d’assises !" lance la présidente du tribunal, Aude Carassou, au prévenu jugé ce lundi en comparution immédiate. L’Auscitain de 41 ans, qui avait été placé en détention provisoire, avait asséné deux coups de couteau au bras gauche et au thorax de la victime, vendredi, peu avant 16 heures, devant son domicile, chemin du Moulin-de-Troyes, à Auch. Il a écopé d’une peine d’emprisonnement de 24 mois, dont six avec sursis. Il a repris la direction de la maison d’arrêt d’Agen. ladepeche.fr, Auch. Deux ans d’emprisonnement pour les deux coups de couteau - ladepeche.fr
  • Ce vendredi 19 juin, après deux jours de procès à "publicité restreinte" et trois heures de délibéré, la cour d'assises des mineurs de l'Aude a rendu son verdict au sujet de Jean-Philippe C., qui avait à répondre de viols et d'agression sexuelle sur une de ses demi-sœurs, en 1997 à Caunes-Minervois. Cet homme qui célébrera ses 40 ans le 2 décembre prochain a ainsi été condamné à 8 ans d'emprisonnement, avec une confusion de peine ordonnée. Quelques heures auparavant, l'avocate générale Sylvie Girerd avait également requis 8 ans d'emprisonnement, tout en écartant une confusion de peine... plaidée par Me Frédéric de Rinaldo qui assurait la défense de l'accusé. lindependant.fr, Assises de l'Aude : 8 ans d'emprisonnement avec confusion de peine pour des viols sur sa demi-sœur - lindependant.fr
  • Cinq élèves du lycée René Cassin, à Bayonne, viennent de publier un livre aux éditions Elea Bizi. “22 heures sur 24” dresse une critique de l’emprisonnement à travers l’histoire de Paul, un jeune homme de 22 ans rejeté par sa famille. , Des lycéens publient un livre sur l’emprisonnement | Kultura | MEDIABASK
  • Il n’aura finalement pas eu gain de cause puisque le tribunal a condamné les deux hommes à deux ans d’emprisonnement ferme. ladepeche.fr, La Tour-du-Crieu. Deux ans de prison ferme pour une soirée de cambriolages - ladepeche.fr
  • Hier en début de soirée, à l’issue de trois heures de délibéré, la cour d’assises de l’Aude a finalement condamné José B.D. à la peine de 7 ans d’emprisonnement, assortie d’un suivi sociojudiciaire avec injonction de soins durant 3 ans. Le retrait total de l’autorité parentale sur la victime a également été ordonné par la cour. ladepeche.fr, Carcassonne. 7 ans d’emprisonnement pour le père incestueux et retrait du droit parental - ladepeche.fr
  • Les trois agresseurs de deux policiers municipaux, dimanche 5 juillet place Colbert à Lyon, ont été condamnés mardi 7 juillet par le tribunal correctionnel de Lyon à des peines allant d'un à deux ans d'emprisonnement. Deux d'entre eux ont été immédiatement placés en détention.  France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, A Lyon, prison ferme pour les agresseurs des policiers municipaux
  • La souffrance de l’emprisonnement réside dans le fait que l’on ne peut, à aucun moment, s’évader de soi-même. De Abe Kobo / La face d’un autre

Traductions du mot « emprisonnement »

Langue Traduction
Corse carcerera
Basque kartzelatzea
Japonais 投獄
Russe тюремное заключение
Portugais prisão
Arabe السجن
Chinois 监禁
Allemand haft
Italien reclusione
Espagnol prisión
Anglais imprisonment
Source : Google Translate API

Synonymes de « emprisonnement »

Source : synonymes de emprisonnement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « emprisonnement »



mots du mois

Mots similaires