Piteux : définition de piteux


Piteux : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PITEUX, -EUSE, adj.

A. − Vx. Qui éprouve de la pitié; miséricordieux. Un adjectif qui signifie «bon» tend à signifier «bête» par excès de bonté. C'était dans une intention élogieuse que le fils de Charlemagne avait été appelé Louis le Piteux, il fallut changer l'adjectif quand piteux prit son sens moderne: Louis le Débonnaire (F. Brunot et Ch. Bruneau ds Dupré1972).
B. − [Souvent antéposé] Vieilli. Qui suscite la pitié, la compassion. Synon. pitoyable.Piteuse misère, victime. C'était quelquefois l'habitation d'une piteuse dame qui gémissait dans les fers d'un jaloux (Chateaubr., Génie,t.2, 1803, p.490).Il avait une mine si piteuse, si suppliante devant le sourcil froncé de son ami, que celui-ci en eut pitié (A. Daudet, Nabab,1877, p.116).Des blessures piteuses font saigner mes pieds (Vallès, J. Vingtras,Bachel., 1881, p.286).
Empl. subst. Faire le piteux. ,,Se plaindre, se lamenter sans en avoir autant de sujet qu'on voudrait le faire croire`` (Ac. 1835, 1878). Ma fortune? Ce n'est pas pour faire le piteux avec vous, vous comprenez; mais j'ai trois louis là-haut (Goncourt, Journal,1868, p.445).
C. − Fam., péj. Qui suscite le mépris apitoyé d'autrui ou la honte pour soi-même. Synon. lamentable, minable, misérable.Aspect piteux; loques piteuses. Sur le quai des Morfondus, un ouvrier, déguisé en vieille femme centenaire, piteuse, criblée de haillons, en lambeaux, présentait, de ses mains tremblantes, un chétif rameau de buis aux rires des passants (Balzac, OEuvres div.,t.2, 1831, p.127):
. ... il a tenu à me dire l'indignation que lui a causée votre inertie, vos hésitations, vos reculs. Il vous a qualifié d'un mot qui est peut-être dur, mais qui n'est que juste: vous avez été piteux! Le général le saura. Vercel, Cap. Conan,1934, p.222.
[Souvent antéposé] Insuffisant, raté, en mauvais état. Avoir de piteux résultats; piteux discours, piteuse valise. Son piteux chapeau, jadis neuf, au temps des incroyables (Adam, Enf. Aust.,1902, p.152).Au début du siècle dernier, ce château [de Mirabeau] était en piteux état, une ruine, un repaire de hiboux et de chouettes (J. Tharaud, Chez Barrès,1928, p.234).
Faire piteuse chère. ,,Faire mauvaise chère`` (Ac.). Faire piteuse mine. ,,Faire une mine rechignée`` (Ac.).
D. − Qui éprouve de la honte. Être tout piteux, se trouver tout piteux. Se sentir ridicule.
Piteux de.Honteux de. Un vieux serviteur à cheveux blancs, tout piteux d'avoir dit une bêtise et qui ne sait comment s'y prendre pour réparer, quoi de plus doux à notre misérable orgueil de maître? (Renard, Journal,1903, p.851).Jacques se sentait piteux de cette entrée manquée comme d'une histoire drôle qui fait long feu (Gracq, Beau tén.,1945, p.160).
Prononc. et Orth.: [pitø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. 1remoitié xiies. pitus «compatissant, miséricordieux» (Psautier de Cambridge, éd. F. Michel, 42, 1), piteux dans ce sens jusqu'au xviies. (Pomey 1671); 2. a) ca 1180 pitus «qui fait éprouver de la pitié, touchant» (Thomas, Tristan, éd. B. H. Wind, Sn 1, 782); b) 1623 péj. «médiocre» (Sorel, Francion, p.117: Eh Dieu! quelle piteuse chère [que celle du college], au prix de celles que faisoient seulement les porchers de notre village!); c) 1651 (Scarron, Virgile travesti, éd. 1786, livre 6, t.4, p.352: réduit à très-piteux point; p.357: Faisant une piteuse mine). Du lat. tardif pietosus «plein de compassion» (xes. ds Nierm.) dér. de pietas «pitié»; piteux a été att. au sens de «pieux» du xiveau xvies. (v. Gdf.). Fréq. abs. littér.: 261. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 224, b) 444; xxes.: a) 614, b) 310.

Piteux : définition du Wiktionnaire

Adjectif

piteux

  1. Qui est digne de pitié, de compassion ; qui est propre à exciter la pitié, la compassion.
    • Il est dans un piteux état.
    • Que tesmoins en soient ces piteux et tristes vers. (Antoine de La Molère, Œuvres, Toulouse, Guyon Boudeville, 1562, pièce liminaire).
  2. (Péjoratif) Qui manque de dignité.
    • Et sa voix fut si drôle, son attitude si piteuse, si suppliante, eût-on dit, que lady Makinson éclata d'un rire nerveux. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. III, Gallimard, 1937)
    • Il est là, debout, piteux, le teint terreux : une vraie tronche à caler les roues de corbillard ! — (Jean-Paul Sermonte, La tombe buissonnière de Georges Brassens, Editions Du Moment, 2016, chap.6)
  3. (Péjoratif) Mauvais, sans valeur.
    • Faire piteuse chère.
    • Un second passage, […], me réservait des surprises. À peu près sur toute la longueur, et des deux côtés, il était flanqué d'hôtels meublés au piteux éclairage. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Il vous a qualifié d’un mot qui est peut-être dur, mais qui n’est que juste : vous avez été piteux ! Le général le saura. — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 221.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Piteux : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PITEUX, EUSE. adj.
Qui est digne de pitié, de compassion; qui est propre à exciter la pitié, la compassion. Il est dans un piteux état. Il s'emploie le plus souvent avec une nuance de mépris ou de moquerie. Faire piteuse mine, Avoir une attitude sans dignité. Faire piteuse chère, Faire mauvaise chère.

Piteux : définition du Littré (1872-1877)

PITEUX (pi-teû, teû-z') adj.
  • 1Digne de pitié, de compassion (usité, en ce sens, dans le style noble, et encore rarement). Peuple, l'objet piteux du reste de la terre, Régnier, Épître I. Viton jamais une âme en un jour plus atteinte De joie et de douleur, d'espérance et de crainte, Asservie en esclave à plus d'événements, Et le piteux jouet de tant de changements ? Corneille, Hor. IV, 4. Un loup vit en passant ce spectacle piteux [quatre corps étendus], La Fontaine, Fabl. VIII, 27. Le château où arrivait le chevalier était quelquefois l'habitation d'une piteuse dame qui gémissait dans les fers d'un jaloux, Chateaubriand, Génie, IV, V, 4.
  • 2Dans le style familier et plaisant. Qui a l'air à la fois malheureux et ridicule. Parler d'un ton piteux. Ô Dieu ! la piteuse figure, Scarron, Virg. II. M. de Larochefoucauld, toujours nécessiteux et piteux au milieu des richesses, obtint 42 000 livres de rente, Saint-Simon, 67 108.

    Substantivement. Faire le piteux, se lamenter sans sujet. L'archevêque d'Arles fit l'ignorant, le piteux, le désespéré d'avoir déplu au roi, Saint-Simon, 150, 189.

    Faire piteuse mine, avoir une mine rechignée. Car en si funeste action On doit avoir l'ambition De faire une piteuse mine, Scarron, Virg. V.

    Faire piteuse chère, dîner mal.

HISTORIQUE

XIIIe s. Ne soyés orguilleus ne chiches ; Ayés, por enseignier les riches, Large cuer et cortois et gent Et piteus à la poure gent, la Rose, 6610. Moult a dur cuer qui en mai n'aime, Quant il ot chanter sus la raime As oisiaus les dous chans piteus [mélancoliques], ib. 83. Dès le tens de l'enfance, fu le roy piteus des poures et des souffraiteus, Joinville, 297. Un esbatement que on dit piteux [représentation de mystères], Du Cange, pius.

XVe s. Ces douze bourgeois [les députés de Gand] firent durement les piteux envers le comte de Flandres, Froissart, II, II, 55. Plaintes et piteuses larmes, Commines, V, 8. Affin que ceulx qui viendroient après luy [Louis XI] fussent ung peu plus piteux du peuple, Commines, VI, 12.

XVIe s. Comme aux enfants est piteux un bon pere…, Marot, IV, 309. Il faict bien piteux et hasardeux, despendre d'un aultre, Montaigne, IV, 97. Un piteux medecin fait une mortelle playe, Cotgrave Femme trop piteuse fait sa fille roigneuse, Cotgrave Ha ! que de sang se perd pour piteux payement De ce que vous pechez ! D'Aubigné, Tragiques, Princes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « piteux »

Étymologie de piteux - Littré

Bourg. pidou ; prov. piatos, pidos, pietos, pitos ; cat. piados ; espagn. piadoso ; ancien ital. piadoso ; ital. pietoso ; du lat. pietatem.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de piteux - Wiktionnaire

Du latin pietosus (« plein de pitié, compatissant »), dérivé de pietas (« pitié ») ; il a le sens de « pieux » du quatorzième au seizième siècles.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « piteux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
piteux pitø play_arrow

Citations contenant le mot « piteux »

  • 245 moutons laissés à l'abandon dans cinq sites différents autour des communes d'Alménêches et Trun, dans l'Orne, avaient besoin de soins et de nourriture en urgence. Trouvés dans un piteux état, ils sont pris en charge par la fondation Brigitte Bardot, dans l'Eure. France 3 Normandie, 245 moutons en souffrance saisis dans l'Orne et confiés à la fondation Brigitte Bardot
  • C’est le cas du grand rond-point de la transversale n°6 dans la commune de Ratoma, qui se trouve aujourd’hui dans un état piteux. Mosaiqueguinee.com, Piteux état du rond-point de la T6 : des conducteurs désemparés interpellent les autorités (Reportage) - Mosaiqueguinee.com
  • Délaissés, les autres moulins de Garnic sont en piteux état: les canaux amenant l'eau sont bouchés et les roues figées. L'Obs, Les derniers moulins roumains se cherchent un destin
  • Une centaine de chiots avaient été découverts dans une camionnette slovaque dans un piteux état par la douane de Mulhouse, le 13 juillet dernier. La SPA, qui les avait pris en charge, ont dû les rendre à leur transporteur à contre coeur. Depuis, une pétition a été lancée contre ces trafics. France 3 Grand Est, Mulhouse : plus de 60.000 signatures pour une pétition de la SPA contre le trafic des animaux de compagnie

Traductions du mot « piteux »

Langue Traduction
Corse pietoso
Basque pitiful
Japonais 哀れな
Russe жалкий
Portugais lamentável
Arabe يرثى لها
Chinois 可怜
Allemand erbärmlich
Italien pietoso
Espagnol lamentable
Anglais pitiful
Source : Google Translate API

Synonymes de « piteux »

Source : synonymes de piteux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « piteux »


Mots similaires