La langue française

Consternant

Sommaire

  • Définitions du mot consternant
  • Étymologie de « consternant »
  • Phonétique de « consternant »
  • Évolution historique de l’usage du mot « consternant »
  • Citations contenant le mot « consternant »
  • Traductions du mot « consternant »
  • Synonymes de « consternant »
  • Antonymes de « consternant »

Définitions du mot consternant

Trésor de la Langue Française informatisé

CONSTERNANT, ANTE, part. prés. et adj.

I.− Part. prés. de consterner*.
II.− Adjectif
A.− Qui jette dans un état d'accablement impuissant et de découragement. Ces bruits consternants, sinistres (Gracq, Un Beau ténébreux,1945, p. 58).L'addition [des morts] était consternante (Camus, La Peste,1947, p. 47):
1. Deux fils de M. de Feuquière, arrivés en toute hâte, apportèrent la consternante nouvelle de la mort de leur père. Nous demeurâmes, dit l'abbé Arnauld (...) sans parole et sans mouvement, comme des gens qui auraient été frappés de la foudre. Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 2, 1842, p. 11.
B.− Qui provoque la tristesse et le découragement. Consternante bêtise, médiocrité, monotonie, nullité; détail consternant. Des acteurs jouant devant une salle (...) absolument vide. Le spectacle était si consternant (E. et J. de Goncourt, Journal,1893, p. 343).Cette (...) profession de foi, consternante aux yeux d'un lecteur contemporain (Camus, L'Homme révolté,1951, p. 240):
2. Le garçon se met à lire, assez mal, je dois le dire. Il bafouille d'une façon consternante... Green, Journal,1950-54, p. 193.
[Avec fréquemment une valeur intensive voisine de « scandaleux »] Il est consternant de; c'est consternant. Cela se réduit à 4 ou 5 chapitres; pleins d'hésitation, de langueurs, de redites... Consternant (R. Martin du Gard, Souvenirs autobiographiques,1948, p. CXXX).
Prononc. : [kɔ ̃stε ʀnɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Fréq. abs. littér. : 36.

Wiktionnaire

Adjectif

consternant

  1. Qui attriste, qui angoisse jusqu’à provoquer l’accablement.
    • Nicolas, lui, ne parlait pratiquement pas, et lorsqu’il percevait cette effervescence, il en était plutôt paniqué, on sentait monter en lui comme une consternante angoisse. — (Barbara Donvile, Vaincre l’autisme, éditeur Odile Jacob, 2006)
  2. Scandaleux, que l’on a du mal à comprendre.
    • D’un point de vue officiel c’est tout simplement consternant. — (Arthur Conan Doyle, L’Aventure des plans du Bruce-Partington,)

Forme de verbe

consternant \kɔ̃s.tɛʁ.nɑ̃\

  1. Participe présent du verbe consterner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONSTERNER. v. tr.
Frapper de consternation. Cette nouvelle consterna les esprits. Il fut tellement consterné de cette mort, que... Par extension, Air, visage consterné.

Littré (1872-1877)

CONSTERNANT (kon-stèr-nan, nan-t') adj.
  • Qui consterne. Deux fils de M. de Feuquières apportèrent la consternante nouvelle de la mort de leur père, Sainte-Beuve, Port-Royal, t. II, p. 9, 3e éd.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « consternant »

Dérivé du participe présent du verbe consterner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « consternant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
consternant kɔ̃stɛrnɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « consternant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « consternant »

  • On savait l’état consternant des piscines marseillaises. Même dans le bilan intitulé Le Récit, et tout à la gloire de Jean-Claude Gaudin, « la vétusté du parc de ces piscines » est reconnue pour souligner que les 14 piscines restantes (Vallier à peine rénovée est déjà frappée de péril) font 700 000 entrées avec 17 847 heures d’ouverture au public par an. www.lamarseillaise.fr, Un plan de modernisation pour huit piscines de proximité
  • Marguerite Duras est d’une inimaginable et consternante nullité. De Françoise Hardy / une interview au Figaro littéraire du 5 mars 2015
  • L’humour, par exemple, aurait permis d’oxygéner ce qui se révèle finalement un consternant mélo d’impossibilité amoureuse tout ce qu’il y a de plus littéral (ne pas chercher la parabole…), avec moult simagrées pleureuses accrochées à ses basques. Le monde où Jumbo serait de nature à choquer n’est pas celui où nous vivons. Trop branché à Internet et à son goût des freaks pour lui opposer une résistance proprement incrédule. Et bien trop hanté par notre devenir technologique où plane la figure du cyborg pour ne pas s’éprendre théoriquement d’une passion entre la femme et la machine. Libération.fr, «Jumbo», manège désenchanté - Culture / Next
  • Tout ça pour dire que ce passage consternant est à l’image de cette comédie pratiquement insipide de bout en bout, jamais subtile et dans laquelle les comédiens surjouent sans aucune gêne apparente. La Presse, Rendez-vous chez les Malawas : complètement dépassé ★★

Traductions du mot « consternant »

Langue Traduction
Anglais appalling
Espagnol pésimo
Italien terribile
Allemand entsetzlich
Chinois 令人震惊
Arabe مروعة
Portugais terrível
Russe ужасающий
Japonais ぞっとするような
Basque appalling
Corse spaventosu
Source : Google Translate API

Synonymes de « consternant »

Source : synonymes de consternant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « consternant »

Partager