La langue française

Démanteler

Sommaire

  • Définitions du mot démanteler
  • Étymologie de « démanteler »
  • Phonétique de « démanteler »
  • Évolution historique de l’usage du mot « démanteler »
  • Citations contenant le mot « démanteler »
  • Traductions du mot « démanteler »
  • Synonymes de « démanteler »
  • Antonymes de « démanteler »

Définitions du mot démanteler

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉMANTELER, verbe trans.

A.− Démolir les murailles, les fortifications organisées qui défendent une place forte. Démanteler un bastion, un fort, une forteresse. On démantela cette ville en punition de sa révolte (Ac.1798-1878).Sous Henri IV, pendant les guerres de la Ligue, il [le château des Genêts] fut pris d'assaut et démantelé (Ponson du Terr., Rocambole,t. 1, 1859, p. 399):
Une ville se révolte : (...) elle est prise. Le prince la fait démanteler et la dépouille de tous ses privilèges; ... J. de Maistre, Les Soirées de Saint-Pétersbourg,t. 1, 1821, p. 296.
P. métaph. Ô femme après l'amour démantelée et découronnée du désir de l'homme. Rejetée parmi les étoiles froides. Les paysages du cœur changent si vite (Saint-Exup., Courr. Sud,1928, p. 50).
Emploi pronom. à sens réfl. [En parlant p. méton. des habitants d'une place forte] Détruire ses propres fortifications. Les places ennemies furent obligées de se démanteler elles-mêmes (Lar. 20e).
P. anal., GÉOL. Détruire par érosion une couche de terrain en laissant des blocs épars en surface. Vers l'ouest, le bombement de l'Artois s'est exagéré. Les couches crayeuses ayant été relevées à une grande hauteur, n'ont pu résister à la dénudation : elles ont été démantelées (Vidal de la Bl., Tabl. géogr. Fr.,1908, p. 88).
B.− P. ext. Démolir une construction, en disjoindre par la force les éléments constitutifs. Les cheminées se crevassent, le toit s'effondre; ce qu'on voit du dedans des chambres est démantelé (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 57).
C.− Au fig. Détruire ce qui se présente comme un ensemble organisé (fait de parties qui tiennent ensemble comme les moellons d'une muraille) et l'éparpiller. Démanteler un empire, un régime politique, un réseau d'espionnage. Notre industrie métallurgique est démantelée, et cinquante mille ouvriers se trouvent « sans travail et sans pain »! (Proudhon, Syst. contrad. écon.,t. 2, 1846, p. 16).
P. anal., emploi pronom. à sens réfl. Nous ne pouvons pas rejeter complètement de nous-mêmes nos anciennes amitiés, ce serait s'ôter trop de choses et se démanteler à plaisir (Flaub., 1reÉduc. sentim.,1845, p. 272).
Prononc. et Orth. : [demɑ ̃tle], (je) démantèle [demɑ ̃tεl]. Conjug. Change [ə] muet en [ε] ouvert, écrit è accent grave devant syll. muette. Admis ds Ac. 1694-1932 mais comme le souligne Littré sans aucune indication pour la conjug. On peut penser comme lui que Ac. aligne l'orth. de la forme conjuguée sur démantèlement. Étymol. et Hist. 1. Ca 1565 « démolir les fortifications d'une ville » (Condé, Mém., an 1563 ds Gdf. Compl.); 2. 1846 « désorganiser, détruire » (Proudhon, loc. cit.). Prob. formé comme contraire d'emmanteler « couvrir d'un manteau » (ca 1225, Reclus de Molliens, Carité, 177, 3 ds T.-L. − 1671, Pomey) et « entourer d'une enceinte fortifiée » (1562, Pline L'Ancien, Histoire naturelle, trad. par. A. du Pinet ds FEW t. 6, 1, p. 276 a), sur le modèle des verbes du type dépêcher, empêcher, etc.). L'hyp. selon laquelle démanteler serait dér. de manteler « couvrir d'un manteau » par l'intermédiaire du sens de « fortifier une ville » (Bl.-W.5) ne repose que sur de très rares attest. de manteler dans chacun de ces sens (xiiies. « abriter », Isopet de Lyon, 572 ds T.-L.; 1611 « couvrir d'un manteau », Cotgr. − 1660 Oudin Esp.-Fr.; 1671 « fortifier », Us et cout. de la mer, p. 137 ds Gdf.). Fréq. abs. littér. : 116.
DÉR.
Démanteleur, subst. masc.,rare. Celui qui démantèle une place forte. La massive tour de l'horloge, seul fleuron laissé à la couronne murale de la vieille cité [Juvigny] par Louis XIV, ce grand démanteleur de nos forteresses lorraines (Theuriet, Mariage Gérard,1875, p. 1).Non attesté ds les dict. 1reattest. 1875 id.; de démanteler, suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Darm. Vie 1932, p. 158. − Schmidt (H.). Fr. vivant. Rech. lexicol. Praxis. 1969, t. 16, no4, pp. 430-431.

Wiktionnaire

Verbe

démanteler \de.mɑ̃.t(ə.)le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Militaire) Dégarnir des murailles, des fortifications.
    • Démanteler une place. - Un fort démantelé.
  2. (Par extension) (Technique) Démonter, désassembler avec précaution en vue d’une récupération partielle, d’une mise en condition de sécurité en vue d’une démolition.
    • Ces chantiers énormes (qu’il s’agisse de prolonger les réacteurs ou de les démanteler) vont devoir être menés en parallèle […] — (Jean-Claude Bourbon, les chantiers qui attendent Jean-Bernard LÉVY à EDF, Journal La Croix, page 21, 17 octobre 2014)
    • On importa aussi de l'expertise technique : Matt Hemmingsen, bûcheron du Wisconsin, fut appelé sur l'île de Vancouver pour démanteler l'un des plus gros embâcles de billes de bois de toute l'histoire de la côte Ouest. — (John Vaillant, L'Arbre d'or: Vie et mort d'un géant canadien, Les Éditions Noir sur Blanc, 2014)
    • Il fait aussi démanteler le chemin de fer et mine la seule route qui conduit vers l’étranger. — (Mikal Hem, Et si je devenais dictateur, traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud, Gaïa, 2017, page 193)
  3. (Par extension) (Figuré) Réduire une construction de l’esprit, une organisation en pièces.
    • Après la Première Guerre mondiale, l’Empire ottoman fut démantelé.
    • Aujourd'hui, voilà qu'une "Arabe", une Tunisienne, ose démanteler ce mythe premier du Prophète fait homme. — (Kamel Daoud, Ces livres de la Terre qui tourne, Le Point, 19 mai 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉMANTELER. (Je demantèle; nous démantelons.) v. tr.
Dégarnir des murailles, des fortifications. Démanteler une place. Un fort démantelé.

Littré (1872-1877)

DÉMANTELER (dé-man-te-lé. L'Académie ne conjugue pas ce verbe ; mais, comme elle écrit démantèlement et non démantellement, il est à croire qu'il faut conjuguer non en doublant les ll comme dans appeler, mais en mettant, comme dans geler, l'accent grave, quand la syllabe qui suit est muette : je démantèle ; je démantèlerai ; je démantèlerais ; que je démantèle, etc. Il est fâcheux que tous ces verbes ne se conjuguent pas d'une façon uniforme) v. a.
  • 1Ôter le manteau, ancien sens qui est le sens propre, qu'on peut voir à l'historique et qui n'est plus du tout usité.
  • 2 Fig. Démolir les murailles, les fortifications d'une ville. Démanteler une place forte. Il permit aux habitants, qui s'étaient sauvés par la fuite, de demeurer dans la ville après l'avoir démantelée, et de cultiver les terres, à condition de payer un tribut aux Carthaginois, Rollin, Hist. anc. t. I, p. 256, dans POUGENS.

    Par extension du sens figuré. Il voulait rétablir et réorganiser les grandes monarchies qu'avaient démantelées les guerres de Napoléon, Villemain, dans le Dict. de POITEVIN.

    Se démanteler, v. réfl. Détruire ses propres fortifications. Cette ville fut obligée de se démanteler.

HISTORIQUE

XVIe s. De l'effroi de ce siege les chrestiens quitterent Amazon, Arzil et Alxazer, en les demantelant, D'Aubigné, Hist. I, 35. Encores ne nous apperceusmes nous d'estre demantelez [volés de nos manteaux] qu'à la seconde poste, D'Aubigné, Faen. I, 3. Le bruict fut que l'on demanteloit la ville d'Orleans par le commandement du roy, Condé, Mémoires, p. 705.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉMANTELER, RASER, DÉMOLIR, syn. (Gram.) Ces mots désignent en général la destruction d’un ou de plusieurs édifices. Voici les nuances qui les distinguent. Démolir signifie simplement détruire : raser & démanteler signifient détruire par punition ; & démanteler ajoûte une idée de force à ce qu’on a détruit. Un particulier fait démolir sa maison : le parlement a fait raser la maison de Jean Chatel ; un général fait démanteler une place après l’avoir prise, c’est-à-dire en fait détruire les fortifications. Ce dernier mot n’est plus guere en usage ; on dit plus communément raser ou démolir les fortifications d’une place, que la démanteler. Raser se dit lorsqu’on n’employe point le secours du feu pour détruire ces fortifications ; démolir, lorsqu’on employe le secours du feu par le moyen des mines : on dit alors, pour l’ordinaire, qu’on a fait sauter les fortifications. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « démanteler »

Probablement formé à partir de emmanteler avec substitution de préfixe de em- en dé- [1], formé à partir de mantel (Xe siècle), ancienne forme de manteau. Apparaît d’abord au XVIe siècle pour signifier détruire des fortifications, puis vers le XIXe au sens figuré de abattre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dé… préfixe, et mantel, manteau, proprement ôter le manteau, d'où ôter la muraille qui est comme le manteau d'une place de guerre ; ital. smantellare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « démanteler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
démanteler demɑ̃tœle

Évolution historique de l’usage du mot « démanteler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « démanteler »

  • Pour Sadowski, nous pouvons profiter de cet hapax, de ce moment de contestation d’une surveillance toujours plus armée par la technologie, pour chercher à démanteler les mécanismes de maintien de l’ordre qui s’inscrivent désormais dans l’infrastructure technologique. « Pensez-y selon les modalités que propose Marie Kondo (la papesse du rangement), mais pour les technologies : est-ce que ce service contribue au bien-être humain ou au bien-être social ? Si ce n’est pas le cas, jetez-le ! » InternetActu.net, Démanteler les infrastructures de surveillance et de discrimination massives ? | InternetActu.net
  • Non, l'institution qui pose problème, et qu'il faudrait démanteler, c'est la justice. La justice qui se range systématiquement du côté des délinquants. La justice qui démolit totalement le travail de la police. La justice entièrement noyautée par la gauche et l'extrême gauche. Le Point, Démanteler la police, la Géorgie l'a fait - Le Point

Traductions du mot « démanteler »

Langue Traduction
Anglais dismantle
Espagnol desmantelar
Italien smantellare
Allemand demontieren
Chinois 拆除
Arabe تفكيك
Portugais desmantelar
Russe разбирает
Japonais 解体する
Basque desmuntatu
Corse dismantelà
Source : Google Translate API

Synonymes de « démanteler »

Source : synonymes de démanteler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « démanteler »

Partager