La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « congé »

Congé

[kɔ̃ʒe]
Ecouter

Définitions de « congé »

Congé - Nom commun

  • Autorisation accordée à une personne de s'absenter temporairement de son lieu de travail ou d'une obligation.

    Lui-même, à son dernier congé, en plaisantait devant moi, d'être un gradé de la marine qui, comme le petit navire de la chanson, n'avait ja-ja-jamais navigué.
    — Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges
  • (Historique) Action pour un domestique de quitter définitivement son service ou d'être licencié par son employeur.

    Le congé, souvent un tournant abrupt et définitif, scelle le destin d'un domestique, abandonné aux caprices du marché ou à la recherche d'une nouvelle servitude.
    (Citation fictive)
  • (Éducation) Période pendant laquelle les cours sont suspendus dans les établissements scolaires.

    Le congé scolaire, cette pause pédagogique annuelle, se révèle indispensable pour la régénération intellectuelle et psychologique des élèves.
    (Citation fictive)
  • (Fiscalité historique) Autorisation officielle nécessaire pour transporter des marchandises ayant fait l'objet du paiement des droits requis.

    Le 29 janvier 1686, il stipule que tout canot chargé de marchandises et ne possédant pas de congé dûment signé sera confisqué.
    — Jacques Lacoursière, Histoire populaire du Québec
  • (Mécanique) Partie arrondie en retrait permettant une jonction douce entre deux surfaces.

    Le maître ouvrier inspecta le congé soigneusement moulé, une courbure impeccable facilitant la transition entre les deux plaques métalliques, comme un murmure doux dans l'architecture brut du métal.
    (Citation fictive)
  • (Architecture) Jonction entre une moulure et un parement.

    Le congé, cette subtile jonction entre une moulure et le parement, révèle l'expertise de l'architecte à marier fonction et esthétique, un détail souvent imperceptible qui pourtant définit l'harmonie d'un espace.
    (Citation fictive)
  • (Marine) Autorisation requise pour un capitaine avant de quitter un port.

    Avant de lever l'ancre, chaque capitaine doit impérativement obtenir un congé du port d'attache, une formalité réglementaire assurant la sécurité et la conformité des voyages maritimes.
    (Citation fictive)
  • (Droit de propriété) Notification par laquelle le propriétaire ou le locataire principal d'un bien immobilier demande à son locataire ou fermier de libérer les lieux dans un délai spécifié.

    Ce propriétaire a donné congé à son fermier, à son locataire.

Expressions liées

  • Audience de congé (dernière audience officielle qu'un ambassadeur sollicite d'un chef d'État avant de quitter définitivement son poste.)
    S. Ém. le cardinal Chigi, pro-nonce du Saint-Siège, a eu l’honneur d’être reçu en audience de congé par le président de la république.
    — Journal officiel, 12 mai 1874
  • Avoir congé
  • Avoir, prendre son audience de congé
  • C'est demain congé
  • Ce député a demandé un congé à la chambre pour cause de maladie
  • Congé de deux jours
  • Congé de l'ascension
  • Congé de navigation (autorisation de naviguer délivrée par la douane aux navires de commerce)
  • Congé faute de plaider (absence du demandeur constatée par le tribunal à l'instigation du défendeur à l'avantage duquel est prononcé le défaut.)
  • Congé parlementaire (permission individuelle accordée à un parlementaire.)
  • Congés mobiles
  • Contrat de louage
    La CAA de Bordeaux rappelle qu’il appartient, en principe, au maître d’ouvrage qui entend obtenir la réparation des conséquences dommageables d’un vice imputable à la conception ou à l’exécution d’un ouvrage de diriger son action contre le ou les constructeurs avec lesquels il a conclu un contrat de louage d’ouvrage.
    — « Les limites de la recherche de la responsabilité quasi-délictuelle des constructeurs par le maître d’ouvrage », achatpublic.info
  • Contrat de travail
    Un accord collectif ne peut modifier, sans l’accord des salariés concernés, les droits qu’ils tiennent de leur contrat de travail.
    — Actu-Juridique, L’accord collectif, le contrat de travail particulier et les droits du salarié - Actu-Juridique
  • Demander congé à quelqu'un (lui rendre visite pour lui demander la permission de s'éloigner.)
  • Demander, accorder un congé (demander, accorder la permission dans les formes prévues par le contrat, de quitter un emploi.)
  • Demander, donner son congé à son patron (manifester la volonté de quitter son service.)
  • Donner congé à quelqu'un
  • Donner congé à un locataire, à un propriétaire
  • Donner son congé à un employé (le renvoyer.)
  • Donner, signifier son congé à quelqu'un (lui intimer l'ordre de partir ou de ne plus reparaître)
  • Les congés (les jours de congé.)
    On distingue les charges éludables, qui disparaissent dès que l’agent quitte l’entreprise (par exemple, le salaire brut et les congés payés) et les charges inéludables, ou éludables à terme, qui ne disparaîtront qu’après un délai plus ou moins long (par exemple, le logement et la formation professionnelle).
    — Claude Riveline, Évaluation des coûts
  • Les congés payés (période annuelle de congé avec salaire accordée à tout salarié.)
  • Pendant le congé de quelqu'un, pendant les congés
  • Pour boire de l'eau et coucher dehors, on ne demande congé à personne
  • Prendre congé de la vie (mourir de mort naturelle ou par suicide)
    Commencer un roman, c’est prendre congé de la vie réelle.
    — Christine Orban, Petites Phrases pour traverser la vie en cas de tempête... et par beau temps aussi
  • Prendre congé de quelqu'un (lui rendre visite pour lui demander la permission de s'éloigner.)
  • Prendre congé de ses amis
  • Prendre congé de ses hôtes
  • Se marier sans le congé de ses parents
  • Un congé de longue durée (congé accordé pour soigner certaines maladies graves.)
  • Un congé pour convenances personnelles
  • Un domestique qui s'est retiré sans congé
  • Être en congé

Étymologie de « congé »

Congé (XVe siècle) provient de l'ancien français cumgiet, issu du latin commeatus, participe passé de commeare (« aller, s'en aller, passer »), composé de cum- et meare « aller ». L'e ou l'i se changeant en ʒ dans ces sortes de mots, comme dans somniare « songer », serviens « sergent ». Du latin sont aussi issus le wallon condjî, l’ancien occitan comjat, conjat, le catalan comiat, l’italien commiato.

Usage du mot « congé »

Évolution historique de l’usage du mot « congé » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « congé » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Synonymes de « congé »

Antonymes de « congé »

Citations contenant le mot « congé »

  • A l'hôte que doit-on ? Bon accueil s'il demeure, congé s'il veut partir.
    Homère — L’Odyssée
  • Il y a un temps pour s'en aller et prendre congé.
    Proverbe français
  • Il faut à l’amitié six mois de congé par an pour renouveler son répertoire. L’amour devrait en faire autant.
    Jules Renard — Journal - 11 juillet 1900
  • Le succès d'un amant dépend beaucoup de sa façon de prendre congé.
    Sei Shönagon — Notes de chevet
  • Le comble pour un radin, c’est de donner son congé !
    Michèle Bernier — Le Petit Livre de Michèle Bernier
  • Le dimanche soir, l'un des pires moments que l'on puisse imaginer : encore en congé mais déjà au travail, toute la force du capitalisme à l'oeuvre.
    Jean Dion — Le Devoir - 28 Octobre 1999
  • Sous les pavés, les congés payés !
    Anonyme
  • Le désespoir, c'est être sorti du monde, s'être détaché des choses et des hommes, s'être mis en congé d'humanité.
    Yves Simon — Libération - 12 Février 2000

Traductions du mot « congé »

Langue Traduction
Anglais leave
Espagnol dejar
Italien partire
Allemand verlassen
Chinois 离开
Arabe عطلة
Portugais sair
Russe оставлять
Japonais 離れる
Basque utzi
Corse lascià
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.