Autorisation : définition de autorisation


Autorisation : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

AUTORISATION, subst. fém.

Action d'autoriser, résultat de cette action.
A.− Action de donner la possibilité de faire quelque chose, par un accord explicite.
1. [Dans le cadre des lois ou d'un règlement quelconque] Domaine admin., jur., pol., etc.Autorisation de justice, du tuteur :
1. 217. La femme, même non commune ou séparée de biens, ne peut donner, aliéner, hypothéquer, acquérir, à titre gratuit ou onéreux, sans le concours du mari dans l'acte, ou son consentement par écrit. 218. Si le mari refuse d'autoriser sa femme à ester en jugement, le juge peut donner l'autorisation. 219. Si le mari refuse d'autoriser sa femme à passer un acte, la femme peut faire citer son mari directement devant le tribunal de première instance de l'arrondissement du domicile commun, qui peut donner ou refuser son autorisation, après que le mari aura été entendu ou dûment appelé en la chambre du conseil. 220. La femme, si elle est marchande publique, peut, sans l'autorisation de son mari, s'obliger pour ce qui concerne son négoce; et, audit cas, elle oblige aussi son mari, s'il y a communauté entre eux. Code civil,1804, p. 41.
2. Les propriétaires qui ont le projet d'exploiter les sources et eaux salées de leurs propriétés, n'ont donc pas besoin d'obtenir une concession ou autorisation préalable, que le Gouvernement pourrait accorder ou refuser selon son bon plaisir : il leur suffit de faire une déclaration, qui ne peut jamais être refusée par l'administration. Les lois du 28 juillet 1791 et du 21 avril 1810 sur les mines, que l'on a souvent invoquées contre les propriétaires des sources d'eaux salées, ne soumettent à la concession ou à l'autorisation préalable, que les mines, minières et carrières. Du Monopole et de l'impôt du sel,1833, p. 13.
3. La Révolution n'eut aucun effet sur Saint-Sulpice. Un de ces esprits froids et fermes, comme la société en a toujours possédé, rebâtit la maison exactement sur les mêmes bases. M. Emery, prêtre instruit et gallican modéré, par la confiance absolue qu'il sut inspirer à Napoléon, obtint les autorisations nécessaires. On l'eût fort étonné si on lui eût dit que la demande d'une telle autorisation constituait une basse concession au pouvoir civil et une sorte d'impiété. Renan, Souvenirs d'enfance et de jeunesse,1883, p. 212.
P. méton. Pièce écrite attestant cet accord. (Quasi)synon. bon, permis :
4. Ancien ambulant, partant très expert en pareille matière, le pèlerin vit, en une minute, comment les choses se tramaient, et, quoique un peu courbaturé, courut à la commune. On y visa ses papiers, et bientôt il en sortit muni d'une autorisation signée, parafée par M. le Maire. L. Cladel, Ompdrailles,1879, p. 115.
2. [Dans le cadre des conventions soc.] :
5. ... « je vous demandais, Madame, si la fumée du tabac vous gêne le moins du monde? » Elle me jeta d'un air furieux : « Che mi fa! » Elle n'avait pas tourné la tête ni levé les yeux sur moi, et je demeurai fort perplexe, ne sachant si je devais prendre ce « Qu'est-ce que ça me fait! » pour une autorisation, pour un refus, pour une vraie marque d'indifférence ou pour un simple : « Laissez-moi tranquille. » Je repris : « Madame, si l'odeur vous gêne le moins du monde...? » Elle répondit alors : « Mica » avec une intonation qui équivalait à : « Fichez-moi la paix! » C'était cependant une permission, ... Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Les Sœurs Rondoli, 1884, p. 1261.
SYNT. a) Autorisation + adj. : autorisation expresse, maritale, spéciale. b) Autorisation + verbe : autorisation de faire, de publier; verbe + autorisation : demander, falloir, recevoir, solliciter une autorisation. − PARAD. a) (Quasi-)synon. acceptation, accord, agrément, approbation. b) Anton. condamnation, défense, empêchement, interdiction, opposition.
B.− P. ext. Action de fournir une justification, un prétexte plus ou moins abusif, par une licence implicite :
6. La religion pour la femme n'est pas la discipline à laquelle l'homme se soumet; c'est un épanchement amoureux, une occasion de dévouement romanesque. C'est dans les jeunes filles un exutoire licite, une permission d'exaltation, une autorisation d'avoir des aventures mystiques; et si les confesseurs sont trop doux, trop humains, elles se jettent aux sévères, qui remplacent la vie bourgeoise par une vie d'émotions factices, ... E. et J. de Goncourt, Journal,1854, p. 138.
7. C'était le temps où le Journal intime d'Amiel faisait fureur; M. Richard me l'avait indiqué, m'en avait lu de longs passages; il y trouvait un complaisant reflet de ses indécisions, de ses retombements, de ses doutes, et comme une sorte d'excuse ou même d'autorisation; ... Gide, Si le grain ne meurt,1924, p. 481.
PARAD. (Quasi-)synon. encouragement, incitation (à), invitation (à), provocation (à).
PRONONC. : [otɔ ʀizasjɔ ̃] ou [ɔ-]. Cf. autoriser.
ÉTYMOL. ET HIST. − [1419 Auctorizacion ds Delb., Rec. d'apr. DG]. 1. 1593 « action de donner de l'autorité » (Charron, Les Trois Veritez, II, 5 ds Hug. : Ceste raison [des prophéties] est tres puissante, et tres excellente pour la preuve et authorisation du Christianisme, auquel peculierement elle convient, privativement de toute autre religion), attest. isolée; 2. 1611 dr. « action par laquelle on accorde ou on reçoit la faculté, la permission de faire qqc. » (Cotgr. : Lettres d'authorisation). Dér. de autoriser*; suff. -ation (-tion*).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 531. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 598, b) 722; xxes. : a) 805, b) 876.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Banque 1963. − Barr. 1967. − Blanche 1857. − Boud.-Frabot 1970. − Bouillet 1859. − Bruant 1901. − Burn. 1970. − Cap. 1936. − Comm. t. 1 1837. − Éd. 1913. − Foi t. 1 1968. − Lar. comm. 1930. − Littré-Robin 1865. − Math. 1967. − Pol. 1868. − Réau-Rond. 1951. − Romeuf. t. 1 1956. − Spr. 1967. − St-Edme t. 2 1825.

Autorisation : définition du Wiktionnaire

Nom commun

autorisation \o.to.ʁi.za.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’autoriser.
    • Pour l’élection du député direct, la municipalité […] obtint du Garde des sceaux l’autorisation de réunir indistinctement dans les paroisses tous les membres du tiers, corporés ou non corporés. — (Jean-Louis Masson, Histoire administrative de la Lorraine ; des provinces aux départements et à la région, Paris, F. Lanore, 1982, page 125)
    • Différents plans de prise en charge des maladies rares ont vu le jour en France. Le premier est la mise en place d'une procédure accélérée pour l'obtention de l’autorisation de mise sur le marché de médicaments pour traiter des maladies orphelines (1992). — (Marc Léone, Maladies rares en réanimation, Springer, 2011, page 5)
  2. Document qui atteste que l’on est autorisé à faire quelque chose.
    • Montrez-moi votre autorisation.
  3. (Aéronautique) (Militaire) Accord donné par le contrôle de la circulation aérienne à un pilote pour exécuter un vol, une phase de vol ou une manœuvre au sol dans des conditions déterminées.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Autorisation : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AUTORISATION. n. f.
Action d'autoriser. La femme ne peut accepter une donation sans l'autorisation de son mari. Il agit sans mon autorisation pour faire cela. Demander, obtenir, accorder une autorisation. Il se dit aussi de l'Acte, de l'écrit par lequel on autorise. Montrez-moi votre autorisation.

Autorisation : définition du Littré (1872-1877)

AUTORISATION (ô-to-ri-za-sion ; en poésie, de six syllabes) s. f.
  • Action par laquelle on autorise. Avec l'autorisation de sa famille. Le prince leur en donna l'autorisation. Vous demandez l'autorisation d'entrer en possession des biens.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Autorisation : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

AUTORISATION, terme de Palais, est le concours ou la jonction de l’autorité d’un tuteur ou d’un mari, dans un acte passé par un mineur ou par une femme actuellement en puissance de mari ; faute dequoi l’acte seroit invalide & sans effet. Si pourtant l’acte passé sans l’autorisation du tuteur étoit avantageux au pupille, il ne tiendroit qu’à lui de s’y tenir : & celui qui a contracté avec lui, ne seroit pas recevable à en demander la nullité en conséquence du défaut d’autorisation ; parce que la nécessité de l’autorisation n’a été introduite qu’en faveur du mineur. Voyez Mineur. (H)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « autorisation »

Étymologie de autorisation - Wiktionnaire

Mot dérivé de autoriser avec le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « autorisation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
autorisation otorizasjɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « autorisation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « autorisation »

  • Si cette nouvelle autorisation permet, jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire, l’accès plus facile du clonazepam à tous les médecins pour son effet anxiolytique, elle ouvre aussi des possibilités de sédation pour un meilleur accompagnement de la fin de vie des patients. Il reste important, comme le recommande la HAS, de s’assurer de donner aux médecins les moyens d’une formation à l’accompagnement palliatif et la possibilité de liens avec des équipes mobiles de soins palliatifs pour garantir les évaluations pluri-professionnelles et la collégialité. Alliance VITA, Nouvelle autorisation de prescription du Rivotril® - Alliance VITA
  • Pour quelle raison un jeu ou une application de messagerie irait accéder à votre réseau local ? Aucune. Et si cela venait à être le cas, elle devrait désormais vous en demander l'autorisation au sein des OS mobiles d'Apple. , Sous iOS/iPadOS 14, l'accès au réseau local par une application nécessitera une autorisation
  • Si aucune autorisation n’est demandée pour partir en voyage à l’étranger, cela ne signifie pas qu’il est possible d’aller partout librement. L’Union européenne a bien recommandé l’ouverture de ses frontières intérieures depuis le 15 juin. Cependant, chaque pays peut fixer ses propres règles. , Autorisation, billets, masques… Les six questions à se poser avant de partir en vacances à l’étranger
  • « Le remdesivir est le premier médicament contre le Covid-19 à être recommandé pour autorisation dans l’UE », a indiqué dans un communiqué l’agence basée à Amsterdam, ajoutant que cette recommandation doit maintenant être approuvée ou non par la Commission européenne. Elle doit rendre sa décision au cours de la semaine à venir, a précisé l’EMA. , Coronavirus : L’Agence européenne des médicaments recommande l’autorisation du remdesivir
  • On a renoncé à me demander l’autorisation de dire mes Oeuvres sur les théâtres. On les dit partout sans me demander la permission. On a raison. Ce que j’écris n’est pas à moi. Je suis une chose publique. De Victor Hugo
  • Quand le cafard organise une fête, il ne demande pas l’autorisation à la poule. De Proverbe jamaïcain
  • Toute politique est autorisation de l'avenir. De Denis de Rougemont / L'avenir est notre affaire

Traductions du mot « autorisation »

Langue Traduction
Corse autorizazione
Basque baimen
Japonais 認可
Russe авторизация
Portugais autorização
Arabe تفويض
Chinois 授权
Allemand genehmigung
Italien autorizzazione
Espagnol autorización
Anglais authorization
Source : Google Translate API

Synonymes de « autorisation »

Source : synonymes de autorisation sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « autorisation »



mots du mois

Mots similaires