La langue française

Conférer

Définitions du mot « conférer »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONFÉRER1, verbe.

A.− Emploi trans., vx. Rapprocher des textes pour en établir les ressemblances et les différences. Conférer les lois grecques avec les lois romaines; conférer un auteur avec un autre; conférer des passages; conférer les temps; conférer deux manuscrits (Ac. 1835-1932) :
1. ... poëte latin, il [Du Bellay] l'a été aussi à sa manière alors, et avec une véritable distinction. On aurait à conférer ses poésies latines avec les poésies françaises qu'il faisait presque en même temps sur les mêmes sujets. Sainte-Beuve, Nouveaux lundis,t. 13, 1863-69, p. 342.
Spéc. [Employé à l'impér. rarement conférez, le plus souvent sous la forme de l'impér. latin confer, abrégé gén. en cf.] Comparez, reportez-vous à. Les riches aiment mieux perdre que donner (...) (conférez S. Paul, Actes des apôtres, XX, 35). (Bloy, Journal,1899, p. 332).
B.− Emploi intrans. S'entretenir avec quelqu'un sur un sujet d'importance et en discuter. Nous avons souvent conféré ensemble; l'affaire est importante, elle mérite que nous en conférions à loisir; il en a conféré avec un-tel; ils ont conféré de leurs affaires communes (Ac. 1835-1932). Le notaire (...) vint le voir pour conférer sur une affaire grave (Balzac, Le Colonel Chabert,1832, p. 60):
2. À trois heures du soir, nouvelle confusion. Un ordre du jour convoqua les députés réunis à Paris, à l'Hôtel de Ville, pour y conférer sur les mesures à prendre. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 3, 1848, p. 607.
3. Pendant quatre ou cinq jours, à la rentrée, les élèves font oraison; mais ils confèrent entre eux, aussi, ils disputent sur les règlements que l'on se donne, les plans que l'on fait pour soi-même, sur le choix de la vie... Brasillach, Pierre Corneille,1938, p. 32.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃feʀe], (je) confère [kɔ ̃fε:ʀ]. Fait partie des verbes qui changent [e] fermé en [ε] ouvert devant syll. muette. Admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1370-80 « comparer » (Trad. Ovide Remède d'Amour, 2016 ds T.-L.); en partic. 1616-20 « comparer, rapprocher des textes » (D'Aub., Hist., 1, 106 ds Littré); 2. ca 1455 « s'entretenir avec quelqu'un » (G. Chastellain, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, IV, 355, 8 ds Heilemann Chastellain, p. 75). Empr. au lat. class. conferre au sens 1 « mettre ensemble pour comparer » en partic. des textes, au sens 2 [sermones] conferre « échanger des propos ».

CONFÉRER2, verbe trans.

Accorder, confier une dignité, un honneur, un privilège en vertu du pouvoir que l'on a de le faire et à des personnes qui sont dignes de les assumer. Conférer des charges, des privilèges (Ac. 1835, 1878). Conférer des honneurs, des dignités (Ac. 1835-1932). Aussitôt investi de la mission qui m'était conférée par les deux gouvernements alliés (...) je fixais mon programme d'action (Foch, Mémoires,t. 2, 1929, p. 25).
En partic. Conférer un pouvoir, des pouvoirs à qqn. Le(s) lui accorder par délégation. [Paroles prononcées par le « parrain » dans la Légion d'honneur au moment où il reçoit solennellement le nouveau dignitaire dans l'Ordre : « En vertu des pouvoirs qui nous sont conférés par le Président de la République, nous vous faisons [chevalier, officier, commandeur] dans l'ordre national de la Légion d'honneur »] :
1. « Nous vous élevons aujourd'hui au dessus de nous, (..) mais souvenez-vous (...) que le pouvoir que nous vous conférons est à nous; que nous vous le donnons en dépôt, non en propriété ni en héritage; que les lois que vous ferez, vous y serez les premiers soumis; ... » Volney, Les Ruines,1791, p. 128.
RELIG. Conférer les ordres sacrés, le baptême (Ac. 1835-1932).
P. ext.
[Le suj. est un inanimé abstr.] Le baptême est le premier des sacrements que la religion confère à l'homme, et qui, selon la parole de l'apôtre, le revêt de Jésus-Christ (Chateaubriand, Génie du Christianisme,t. 1, 1803, p. 39).La loi nous confère des droits et nous assujettit à des devoirs (Durkheim, De la Division du travail soc.,1893, p. 192):
2. 1269. La cession judiciaire ne confère point la propriété aux créanciers; elle leur donne seulement le droit de faire vendre les biens à leur profit, et d'en percevoir les revenus jusqu'à la vente. Code civil,1804, p. 229.
Mod. (xxes.). [Le suj. est un inanimé concr.] Accorder, donner une valeur, une qualité. Conférer de la beauté, de la grandeur. Le vaccin confère une immunité (E. Garcin, Guide vétér.,1944, p. 215).
Rem. Ce dernier emploi est considéré comme abusif par les puristes (cf. Dupré 1972).
Prononc. Cf. conférer1. Étymol. et Hist. 1370-72 « donner » (Oresme, Eth., I, 17 ds Gdf. Compl.); en partic. 1482, 3 déc. conférer [un] office (Reg. des consaux, A. Tournai, ibid.). Empr. au lat. class. conferre « id. » (honores conferre).
STAT. − Conférer1 et 2. Fréq. abs. littér. : 880. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 940, b) 602; xxes. : a) 770, b) 2 151.
BBG. − Goug. Mots t. 2 1966, p. 62.

Wiktionnaire

Verbe

conférer \kɔ̃.fe.ʁe\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Parler ensemble, raisonner d’une affaire, d’un point de doctrine.
    • Pour le moment, séparons-nous ; car il ne faut pas qu’on nous voie conférer ensemble. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Lorsqu’on prend un berger par son côté idéal, l’imagination en fait volontiers un être rêveur et contemplatif ; il s’entretient avec les planètes ; il confère avec les étoiles ; il lit dans le ciel. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 1-16)
  2. Comparer deux choses pour juger en quoi elles s’accordent et en quoi elles diffèrent. — Note : Il se dit particulièrement des lois, ordonnances, coutumes, matières de littérature, arts libéraux, etc.
    • Conférer les lois grecques avec les lois romaines. — Conférer un auteur avec un autre. — Conférer deux manuscrits.
  3. (Transitif) Attribuer ; accorder.
    • […] pourtant la dominance toute locale du Genêt à balai ou de la Callune ou même de la Fougère Aigle, espèces sociales de « premier plan », confère à la lande une physionomie particulière. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 126)
    • Mais c’était l’irrégularité de la couleur de ses iris, l’un bleu pâle et l’autre jaune, qui achevait de conférer à son visage une étrangeté indéfinissable. — (Mélusine Vaglio, Kitty Lord : L’Anneau ourovore, Hachette Livres, 2006)
    • Le fruit vert renferme un glucoside spécifique qui se dédouble en glucose et en élatérine. C'est ce composé néoformé qui confère à l’Ecballium son pouvoir purgatif très accusé, irritant même pour les muqueuses, […]. — (Bernard Boullard, Plantes médicinales du monde: croyances et réalités, Paris : Éditions ESTEM, 2001, page 203)
    • Sa tenue noire assortie à ses mèches ébouriffées lui conférait toujours cette allure rock’n’roll dépassée. — (Blandine P. Martin, Eden, tome 2 : Les Fantômes du Nord, Éditions Emma/Milady, 2017, chap. 12)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONFÉRER. v. intr.
Parler ensemble, raisonner de quelque affaire, de quelque point de doctrine. Nous avons souvent conféré ensemble. L'affaire est importante, elle mérite que nous en conférions à loisir. Nous en conférons. Il en a conféré avec un tel. Ils ont conféré de leurs affaires communes. Il est aussi verbe transitif et il signifie Comparer deux choses pour juger en quoi elles s'accordent et en quoi elles diffèrent. Il se dit particulièrement des Lois, ordonnances, coutumes, matières de littérature, arts libéraux, etc. Conférer les lois grecques avec les lois romaines. Conférer un auteur avec un autre. Conférer des passages. Conférer les temps. Conférer deux manuscrits. Il signifie aussi Attribuer, accorder. Conférer des honneurs, des dignités, des grades. On dit, en parlant des Choses saintes, Conférer les ordres sacrés. Conférer le baptême.

Littré (1872-1877)

CONFÉRER (kon-fé-ré ; l'é de la syllabe fé se change en è avec accent grave devant une syllabe muette : je confère, excepté au futur et au conditionnel : je conférerai ; ce qui est une anomalie regrettable) v. a.
  • 1Donner, accorder. Conférer une charge, des priviléges, un bénéfice. Dans l'Église naissante, on enseignait les catéchumènes, c'est-à-dire ceux qui prétendaient au baptême, avant que de le leur conférer, Pascal, Comparais. des chrét. Ces choses étant connues de toute l'Église, on leur conférait le sacrement d'incorporation par lequel ils devenaient membres de l'Église, Pascal, ib. Ils peuvent répéter le son de tes paroles ; Mais il n'est pas en eux d'en conférer l'esprit, Corneille, Imit. III, 2.

    Par extension. Les sacrements confèrent la grâce.

  • 2Comparer, faire collation, en parlant de textes. Il n'y a plus qu'à conférer ses objections avec mes réponses. Conférons un autre passage avec celui-ci, Bossuet, Serm. Quinq. 1. Je n'ai pas eu le loisir de conférer votre version avec l'original, Bossuet, Lett. abb. 28. En conférant ces passages il est aisé de…, Bossuet, Hist. II, 9. C'était un livre écrit à la main d'un des grands hommes du dernier siècle et peut-être son propre original qu'on avait apporté sur la table du cabinet, pour le conférer avec les éditions imprimées, Guez de Balzac, Socr. chrét. disc. 7.

    Par analogie. Si nous conférons ève avec Marie, Bossuet, III, Annonc. 2. Je recueillais tout avec soin ; je le conférais en moi-même avec d'autres connaissances, Saint-Simon, 56, 181.

    Terme de typographie. Vérifier si une correction a été faite.

  • 3 V. n. Contribuer. Qu'il donne ordre au dedans, qu'il donne ordre au dehors ; à cet heureux progrès l'un et l'autre confère, Et l'âme a plus de force ayant l'aide du corps, Corneille, Imit. I, 19.
  • 4Raisonner avec quelqu'un de quelque chose. Il veut de ces débats conférer avec moi, Corneille, Sertor. I, 2. Après en avoir conféré avec plusieurs docteurs en théologie, Bossuet, Oraison. Dedans l'oisiveté jamais enseveli, Toujours confère, prie, écris, médite, li, Corneille, Imit. I, 19.

SYNONYME

CONFÉRER, DÉFÉRER. Conférer exprime un acte de l'autorité ; déférer exprime un acte de courtoisie. Le ministre conféra à cet officier un commandement que ses camarades lui avaient déféré.

HISTORIQUE

XIVe s. Et s'il est verité que les bonnes operacions de lours amis vivans conferent aucune chose as trespassés, Oresme, Eth. 27. Chose violente est de laquelle le principe motif est dehors elle, et en laquelle celi qui la fait ou seuffre ne y confere ne consent ou aide en rien, Oresme, ib. 47. Les bonnes fortunes conferent, aident et font aucune chose à magnanimité, Oresme, ib. 121.

XVIe s. Ce faict, issoyent hors, tousjours conferens des propous de la lecture… visitoient les arbres et plantes, les conferens avecques les livres des anciens qui en ont escript, Rabelais, Gar. I, 23. Et tant mourra de gens d'ecclise, que on ne pourra treuver à conferer les benefices, en sorte que plusieurs en tiendront deuz, troys, quatre, et d'advantaige, Rabelais, Prognost. Pant. V. Je ramene tousjours ceulx avecques qui je confere, aux propos des choses que…, Montaigne, I, 56. Ton dernier jour ne confere pas plus à ta mort que chascun des aultres, Montaigne, I, 89. Il voudroit avoir plusieurs ames et plusieurs volontez, pour les conferer toutes à son ami, Montaigne, I, 216. Si je confere [discute] avecques un roide jousteur…, Montaigne, IV, 35. Nostre corruption se faict par la contribution de touts ; les uns y conferent la trahison…, Montaigne, IV, 66. Comme ainsi soit qu'ilz ayent laissé l'un et l'autre plusieurs beaux exemples de vertu, commençons à les conferer ensemble, Amyot, Péric. et Fab. comp. 1. Sicinius, après avoir un peu conferé tout bas avec ses autres compagnons, prononcea…, Amyot, Cor. 26. Les honneurs et offices que le peuple luy confera, Amyot, P. Aem. 61. Les desputez passerent jusques au vingtiesme du mois à conferer leurs cayers, D'Aubigné, Hist. I, 106. J'ay desparti liberalement à toutes personnes les biens que Dieu m'a conferés, Paré, Au lecteur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONFÉRER, (Jurispr.) on dit en matiere bénéficiale conférer un bénéfice, c’est-à-dire en donner des provisions. Les patrons laïques & ecclésiastiques qui n’ont que la simple nomination ou présentation, ne conferent pas le bénéfice, non plus que ceux qui ont simplement le droit d’élection ; il n’y a que le collateur ordinaire ou le pape qui conferent véritablement. Voyez ci-devant Bénéfices collatifs & Collateur, Collation. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « conférer »

Espagn. conferir ; ital. conferire ; du latin conferre, par un changement de conjugaison ; de cum, et ferre, porter. La série des sens est porter avec, qui se dédouble en accorder et comparer, puis, neutralement, contribuer, qui se rapporte, à accorder, et raisonner ensemble, qui se rapporte à comparer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle)[1] Du latin conferre (« porter (avec), rassembler »)[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « conférer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
conférer kɔ̃fere

Évolution historique de l’usage du mot « conférer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « conférer »

  • La légion d'honneur est comme une maladie contagieuse : seuls ceux qui l'ont déjà peuvent vous la conférer. De Gilbert Cesbron
  • La réforme du Conseil économique, social et environnemental sera présentée au prochain Conseil des ministres. L'institution se verra conférer une « triple vocation » et verra le nombre de ses représentants réduit d'un quart. Force ouvrière, inquiète, demande du temps avant toute « modification substantielle » du Cese. Les Echos, Le Cese va devenir un « carrefour des consultations publiques » | Les Echos
  • Grande est la tentation de conférer une valeur métaphorique aux flammes extraites de la série «Outburst» (Explosion) du Suisse Vincent Levrat, qui illustrent l’affiche de la 10e édition de Circulation(s). Fermé le jour même de son lancement, samedi 14 mars, pour cause de couvre-feu sanitaire, le rendez-vous de la «jeune photographie européenne» renaît en effet de ses cendres. Initialement prévu jusqu’au 10 mai, l’événement a (r) ouvert ses portes début juin et il est accessible jusqu’à fin juillet - le CentQuatre, qui l’a adopté depuis sept ans, songeant même fortement à prolonger les prolongations jusqu’à la rentrée de septembre. La nouvelle est d’autant plus heureuse qu’il aurait été frustrant de ne pouvoir «visiter» que sur Internet la sélection 2020 d’un festival sans esbroufe (budget : 280 000 euros), ayant su inscrire sa pertinence aventureuse dans un secteur pourtant désormais très fourni. Libération.fr, Clara Chalou : «La photo manque encore de reconnaissance sur le plan purement artistique» - Culture / Next
  • Le vaccin du laboratoire britannique AstraZeneca, toujours en cours de développement, pourrait être disponible à l'automne et conférer une protection d'un an contre le COVID-19. Challenges, Le vaccin d'AstraZeneca pourra protéger un an du Covid-19 - Challenges
  • Depuis plus d’un décennie maintenant, les iPhone d’Apple se traînent une bien mauvaise réputation s’agissant de leur autonomie. Cette réputation n’est pas usurpée, puisqu’il est vrai que, pendant longtemps, Apple s’est entêté à faire des smartphones toujours plus fin, au détriment de la batterie. Depuis deux ans, la firme de Cupertino en est quelque peu revenue et n’hésite pas à rendre ses produits plus épais pour leur conférer une autonomie décente. Le gap a été important depuis l’iPhone XR de 2018, et Apple a encore progressé en fin d’année dernière avec ses iPhone 11, et notamment avec l’iPhone 11 Pro Max, qui s’avère être l’un des smartphones les plus endurants du marché. Cette année, on pourrait retrouver une très bonne autonomie sur la future gamme d’iPhone, dont l’annonce est attendue en septembre, mais Apple pourrait bien franchir un nouveau pallier en 2021, grâce à une nouvelle technologie d’écran. Journal du Geek, L’iPhone de 2021 pourrait avoir une énorme autonomie grâce à son écran

Traductions du mot « conférer »

Langue Traduction
Anglais confer
Espagnol conferir
Italien conferire
Allemand verleihen
Chinois 授予
Arabe تشاور
Portugais conferir
Russe совещается
Japonais 与える
Basque bertan
Corse conferisce
Source : Google Translate API

Synonymes de « conférer »

Source : synonymes de conférer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « conférer »

Conférer

Retour au sommaire ➦

Partager