Brûlant : définition de brûlant


Brûlant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BRÛLANT, ANTE, part. prés. et adj.

I.− Part. prés. de brûler*.
II.− Adjectif
A.− Qui dégage de la chaleur. Pierres brûlantes. Les patates douces, cuites dans le sol brûlant, étaient excellentes (Verne, Les Enfants du capitaine Grant,t. 3, 1868, p. 165).
Par hyperbole. [En parlant de parties du corps humain] Elle colla contre la vitre son front brûlant, cherchant à pénétrer les ténèbres du dehors (Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, La Serre, 1883, p. 678).
Qui donne une sensation de brûlure :
1. Le théologien a besoin que son gosier brûlant soit de temps en temps rafraîchi par un sirop exquis. Renan, Drames philos.,L'Eau de jouvence, 1881, p. 513.
Au fig. [P. réf. à l'intensité du feu ou à son action destructrice] Passionné :
2. Il dit tout, étala le portefeuille d'Hamelin, n'omit pas une des entreprises d'Orient. Même, cédant à cette faculté qu'il avait de se griser de son propre enthousiasme, d'arriver à la foi par son désir brûlant de réussir, il lâcha le rêve fou de la papauté à Jérusalem, il parla du triomphe définitif du catholicisme, le Pape trônant aux Lieux Saints, dominant le monde, assuré d'un budget royal, grâce à la création du trésor du Saint-Sépulcre. Zola, L'Argent,1891, p. 116.
[En parlant d'un sujet, d'une question d'actualité, d'une situation] Qui provoque des réactions passionnelles, que l'on doit envisager avec prudence; dangereux :
3. Dès demain, elle s'efforcerait d'amener la conversation sur ce sujet brûlant, elle amorcerait une offensive. Mauriac, Le Mystère Frontenac,1933, p. 50.
4. À cette époque où la conquête de l'air était d'une actualité brûlante, il est probable que la publication, en 1897, du livre où Chanute relatait les efforts de Lilienthal, ne fut pas sans éveiller de nombreux échos et des vocations d'avionneurs, comme disait Ader. P. Rousseau, Hist. des techniques et des inventions,1967, p. 358.
B.− Dont le contact procure une sensation de brûlure ou de très grande chaleur. Café, soleil, cataplasme brûlant :
5. Un grand nombre de substances possèdent un goût désagréable : elles ont une saveur âcre, amère, styptique, parfois brûlante, ... G.-H. Roger ds F. Widal, P.-J. Teissier, Nouv. traité de méd.,1926, p. 6).
PRONONC. : [bʀylɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t].
STAT. − Fréq. abs. littér. : 2 860. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4 465, b) 4 120; xxes. : a) 4 488, b) 3 446.
BBG. − Duch. 1967, § 13, 50. − Sigurs 1963/64, p. 41, 96.

Brûlant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

brûlant \bʁy.lɑ̃\ masculin (orthographe traditionnelle)

  1. Qui est trop chaud pour être supporté ; qui est extrêmement chaud au toucher.
    • Le kébab doit être servi brûlant. Quand la bouche peut le tolérer, il est déjà trop froid. — (Jane Dieulafoy, La Perse, la Chaldée et la Susiane: relation de voyage, Librairie Hachette, 1887, page 718)
    • Elle s’approcha de la petite table, posa une tasse de chocolat épais et brûlant, me reprit des mains la petite cuiller et me mit elle-même quatre cuillerées de sucre. — (Zakhar Prilepine, Le singe noir, Actes Sud, 2012)
  2. (Figuré) Qui exacerbe les émotions.
    • Elle a un cœur brûlant de charité.
    • Une brûlante ardeur de se distinguer.
    • Les fleurs brûlantes des camélias s’épanouirent soudainement, recouvrant les collines et la vallée, les oiseaux, se ruèrent sur le village et picorèrent les fruits mûrs couchés sur l’herbe. — (Genjirō Yoshida, La Femme de Seisaku, traduit par Hiroto Kano et Ana Lazarée, édition Stalker, 2007, page 43)
  3. (Figuré) Qui est controversé.
    • La question est brûlante : dans le contexte d’une augmentation de la population, d’un réchauffement du climat et d’une extinction des espèces, comment augmenter la production agricole sans étendre les terres arables au détriment des espaces sauvages ? — (Cécile Boutelet, Bayer, dans l’enfer du mariage avec Monsanto, Le Monde. Mis en ligne le 2 novembre 2018)

Nom commun

brûlant \bʁy.lɑ̃\ masculin

  1. (Belgique) Pyrosis, sensation de brûlure au niveau de l’œsophage.
    • J’ai le brûlant.

Forme de verbe

brûlant \bʁy.lɑ̃\ (orthographe traditionnelle)

  1. Participe présent du verbe brûler.
    • Il la considéra comme si elle était une blasphématrice qui interrompt le service chrétien, l’apocalypse brûlant derrière ses yeux. — (Jenn Bennett, Les Esprits amers, Ada, 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Brûlant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRÛLANT, ANTE. adj.
Qui brûle, au propre et au figuré. Le soleil est bien brûlant. Des sables brûlants. Un climat brûlant. Fièvre brûlante. Il a les mains brûlantes. Une âme brûlante. Un cœur brûlant de charité. Une brûlante ardeur de se distinguer, de combattre. Brûlant d'amour, d'impatience. Fig., Une question brûlante, Une question dangereuse, à laquelle on craint de toucher.

Brûlant : définition du Littré (1872-1877)

BRÛLANT (bru-lan, lan-t') adj.
  • 1Qui est en flammes. Un foyer brûlant. Du bois brûlant. Des peuples qui, dix ans, ont fui devant Hector, Qui cent fois, effrayés de l'absence d'Achille, Dans leurs vaisseaux brûlants ont cherché leur asile, Racine, Andr. III, 3. Entrant à la lueur de nos palais brûlants, Racine, Andr. III, 8.
  • 2Qui a une très grande chaleur. Des marrons sortis du feu et brûlants. L'air est brûlant. Des sables brûlants. Né sous le ciel brûlant des plus noirs Africains, Racine, Baj. III, 8.

    Fig. Question brûlante, question qui passionne, et de laquelle il est difficile de traiter. On dit dans le même sens un terrain brûlant.

    Très chaud, en parlant du corps. La peau de ce malade est brûlante. Fièvre brûlante. La tête est brûlante. J'ai pris, j'ai fait couler dans mes brûlantes veines Un poison que Médée apporta dans Athènes, Racine, Phèd. V, 7.

  • 3 Fig. Possédé d'une passion. Brûlant d'amour. Brûlant du désir de vous revoir. César brûlant de décider la querelle. Il presse cet hymen qu'on prétend qu'il diffère, Et vous cherche brûlant d'amour et de colère, Racine, Iphig. III, 1.
  • 4Vif, animé, en parlant des choses. Un zèle brûlant. Une piété brûlante. Une éloquence brûlante. Il a ce ton brûlant et plein de vérité, Qui par les imposteurs n'est jamais imité, Chénier M. J. Charles IX, II, 4.
  • 5 Terme de botanique. Se dit des plantes armées d'aiguillons dont la piqûre cause une douleur cuisante. L'ortie est une plante brûlante.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BRÛLANT. Ajoutez :
6Qui brûle, qui consume par le feu. Le 22 janvier on a brûlé mon livre à la Haye ; on doit aujourd'hui le brûler à Genève ; on le brûlera, j'espère, encore ailleurs ; voilà, par le froid qu'il fait, des gens bien brûlants, Rousseau, Lett. à Mme Guyenet, 6 fév. 1765.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brûlant »

Étymologie de brûlant - Wiktionnaire

Du participe présent du verbe brûler (ou bruler).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « brûlant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brûlant brylɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « brûlant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brûlant »

  • 1 000. C’est le nombre moyen de personnes tuées chaque année depuis 2015 aux États-Unis par des policiers. Si certains cas peuvent se justifier, notamment par la légitime défense, d’autres sont plus contestés. Un sujet redevenu brûlant depuis la mort de George Floyd, le 25 mai 2020 à Minneapolis, asphyxié sous le genou d’un policier. Le Monde.fr, L’immunité qualifiée, raison pour laquelle les policiers aux Etats-Unis sont si rarement condamnés
  • En été, pas question de boire un café brûlant en terrasse alors qu’il fait plus de 30°C dehors. Mais alors que le besoin de caféine se fait sentir, une option beaucoup plus rafraîchissante et gourmande nous est proposée : le café glacé. Et comment résister ? Voici une recette pour le réaliser chez soi, et se sentir comme à la terrasse de notre café préféré. So Soir, La recette pour un café glacé inratable
  • Le quadrilatère encadré par l’échangeur Turcot, le pont Champlain, l’autoroute Bonaventure et le centre-ville sera particulièrement difficile pour les automobilistes. « Ça ne sera pas un secteur chaud, ça sera un secteur brûlant », a reconnu Sarah Bensadoun, porte-parole de Mobilité Montréal. Des travaux d’envergure forceront la fermeture partielle ou complète de grandes portions d’autoroutes, la nuit et la fin de semaine. La Presse, Chantiers: un été «brûlant» à Montréal
  • Marseille : les écoles, dossier brûlant pour le prochain... LaProvence.com, Société | Marseille : les écoles, dossier brûlant pour le prochain maire | La Provence

Traductions du mot « brûlant »

Langue Traduction
Portugais ardente
Allemand heiß
Italien caldo
Espagnol ardiente
Anglais burning
Source : Google Translate API

Synonymes de « brûlant »

Source : synonymes de brûlant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « brûlant »


Mots similaires