La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « féminiser »

Féminiser

Définitions de « féminiser »

Trésor de la Langue Française informatisé

FÉMINISER, verbe trans.

A.− Donner un caractère féminin à. Anton. masculiniser, viriliser.Si vous féminisez son idée du bonheur, de quel œil glacé notre roi regardera-t-il désormais madame de la Poule? (France, Chemise,1909, p. 202):
1. Une veste marron est fermée à la taille, et féminisée par un gros nœud en lainage écossais vert et marron. L'Œuvre,10 mars 1941.
Emploi pronom.
[Le suj. désigne une femme] Prendre un caractère, un aspect féminin plus marqué. Le front très dégagé (...) avait quelque chose de masculin, mais depuis qu'elle avait cessé de parler elle se féminisait (...) l'abandon de la volonté adoucissait ses traits (...) la fatigue les détendait (Malraux, Cond. hum.,1933, p. 212).
[Le suj. désigne une chose] Prendre un caractère féminin − ou considéré comme tel −, devenir féminin :
2. Si l'art se féminise et s'attendrit dans l'esprit des hommes, comme en témoignent toutes les œuvres de cet âge, la volonté se virilise et se tend dans le cœur des femmes. Faure, Hist. art,1912, p. 116.
En partic. [Le suj. désigne une profession] Comprendre − par rapport au nombre d'hommes exerçant la profession − une proportion de femmes qui va en augmentant :
3. Lorsqu'un emploi se dévalorise, il se féminise; les forteresses le plus jalousement gardées s'ouvrent pour y accueillir les femmes quand l'insuffisance des salaires fait déserter les hommes. Ainsi en fut-il de la magistrature en France... La Nef,oct. 1969, p. 33.
B.− [Le compl. d'obj. désigne un mâle] Provoquer, chez un mâle, l'apparition de caractères sexuels secondaires femelles ou féminins. Anton. masculiniser, viriliser.L'inversion chimique du sexe n'est pas définitive. Les jeunes poulets féminisés par action hormonale redeviennent mâles au bout de quelques mois (J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939, p. 50).
Avec une connotation dépréc. [Le compl. d'obj. désigne un homme] Faire perdre, à un homme, sa masculinité, sa virilité; l'efféminer*. Cette éducation trop délicate le féminisera (Guérin1892) :
4. Il avait une longue barbe, des lorgnons; il communiait chaque dimanche et consacrait une bonne partie de ses loisirs à des œuvres sociales. Ses poils soyeux, ses vertus chrétiennes le féminisaient et le rabaissaient à mes yeux. Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 116.
Emploi pronom. Perdre plus ou moins son caractère d'homme, sa masculinité, sa virilité; s'efféminer. Ce beau garçon, sans se féminiser, au contraire, avait (...) quelque chose de simple, de bien, dans ses allures (Verlaine, Œuvres compl.,t. 4, L. Leclercq, 1886, p. 113).À se regarder, à laisser agir l'esprit de comparaison, il en vint à éprouver, de son côté, l'impression que lui-même se féminisait (Huysmans, À rebours,1884, p. 138).
C.− GRAMM. [Le compl. d'obj. désigne un subst.] Attribuer, à un substantif, le genre féminin. L'usage a féminisé des mots qui se terminent par un e muet, comme affaire, épigramme, étude, amulette, etc. (Ac.).Les femmes alors féminisaient tout ce qu'elles pouvaient [au temps de Vaugelas]. Elles faisaient le plus souvent Ouvrage du féminin (Sainte-Beuve, Nouv. lundi,t. 6, 1863, p. 369).
REM.
Féminisé, ée, part. passé et adj.a) Qui présente un caractère, un aspect considéré comme féminin. Dans notre littérature féminisée, son unanimisme [de Jules Romains] apparaît comme une nature puissamment et exclusivement mâle, où se mêlent la force dionysiaque et le priapisme rabelaisien. Les éléments de tendresse, de délicatesse ne sont pas donnés dans son être (Thibaudet, Réflex. litt.,1936, p. 145).b) [En parlant d'un homme ou d'un de ses caractères] Qui a plus ou moins perdu son caractère masculin, viril; qui est efféminé. Des voix flûtées et mouillées, des voix entre l'enfant et la femme, des voix d'hommes féminisées (Goncourt, Mme Gervaisais,1869, p. 87).Huysmans dit que les pédérastes ne se reconnaissent pas tant à l'invite de l'œil, à la tendance aux attouchements caressants, qu'à un certain aigu chantant et féminisé dans la voix (Goncourt, Journal,1889, p. 1090).
Prononc. et Orth. : [feminize], (il) féminise [femini:z]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1534 pronom. « s'employer comme féminin » (Fabri, L'Art de Rhetorique, L. II, p. 5 ds Hug.). Dér. du rad. du lat. femina (femme*); suff. -iser*. Fréq. abs. littér. : 17. Bbg. Mat. Louis-Philippe 1951, p. 317. − Quem. DDL t. 13.

Wiktionnaire

Verbe - français

féminiser \fe.mi.ni.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Grammaire) Faire du genre féminin.
    • Feminiser. v. act. Terme factice dont on ſe ſert en parlant de l’affectation de ceux qui veulent rendre feminins des mots qui originairement ſont maſculins, comme affaire, navire, foudre, comète, &c. Le genie de noſtre langue est de feminiſer les mots autant que l’on peut. — (Antoine Furetière, Dictionnaire universel contenant généralement tous les mots françois, tant vieux que modernes, et les termes de toutes les sciences et des arts, 1690 (posthume) → consulter le tome I (A-K) ou le tome II (L-Z), article « Feminiser »)
    • Il y a deux genres, le genre noble, pour les hommes, et le genre non noble, pour les femmes et les animaux mâles ou femelles. En disant d'un lâche qu'il est une femme, on masculinise le mot femme; en disant d'une femme qu'elle est un homme, on féminise le mot homme. — (Chateaubriand, « Langues indiennes », dans Voyage en Amérique, en recueil dans les Œuvres complètes de Chateaubriand, tome 2 , Paris : chez Lefèvre, 1836, page 72)
    • Derrière la bannière de leur secrétaire perpétuel, Hélène Carrère d’Encausse – qui refuse de féminiser son titre (et d’en parler avec Le Monde) –, les sages du quai de Conti ne sont pas unanimes sur tous les aspects d’une hypothétique réforme. — (Raphaëlle Rérolle, Ecriture inclusive : malaise à l’Académie française, Le Monde. Mis en ligne le 13 décembre 2017)
    • Pas question de féminiser les dénominations professionnelles. […]. Pendant quelques années encore, on peut écrire sans rire que «le ministre est enceinte», c’est ce qu’on appelle une syllepse, le sens l’emportant sur l’accord grammatical. — (Claire Devarrieux, Faites entrer la préfète, dans Libération, 22 novembre 2018 [texte intégral])
  2. Augmenter la proportion, le nombre de femmes.
    • J’ai passé vingt-cinq à trente ans de ma vie à croire que l’on pouvait féminiser et écologiser les anciens partis. — (Delphine Batho, Delphine Batho : « La décroissance est une société du plus, pas du moins », propos recueillis par Gaspard d’Allens et Hervé Kempf, Reporterre, 2 avril 2021 → lire en ligne)

se féminiser transitif

  1. (Figuré) Prendre un extérieur féminin.
    • « Zazifié », le très prestigieux terme germanique s’apprivoisait, se féminisait. Il n'y aura sans doute jamais de roman de formation pour femmes : ça concerne la formation ritualisée des hommes, celle qui s'édifie de girons en girons, pour fabriquer un mannequin d'homme comme tous les autres. — (Catherine Clément, Bildoungue: une vie de Freud ?, éd. C. Bourgois, 1978, p. 13)
    • Son visage se féminise.
  2. (Par extension) Prendre le caractère féminin.
    • Pour que la comédie moderne achevât, en effet, de naître, il fallait qu'avant tout la comédie classique se féminisât… en quelque sorte. Il fallait que la femme y jouât, comme personne morale, un rôle égal en importance à celui qu'elle joue dans la société. — (Ferdinand Brunetière, Les époques du théâtre français (1636-1850), Hachette, 1892, p. 239)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FÉMINISER. v. tr.
T. de Grammaire. Faire du genre féminin. L'usage a féminisé des mots qui se terminent par un e muet, comme Affaire, épigramme, étude, amulette, etc.

SE FÉMINISER signifie figurément Prendre un extérieur féminin. Son visage se féminise. Par extension, il signifie Prendre le caractère féminin. Les mœurs se féminisent.

Littré (1872-1877)

FÉMINISER (fé-mi-ni-zé) v. a.
  • 1 Terme de grammaire. Donner à un mot le genre féminin. [Dans la langue huronne] En disant d'une femme qu'elle est un homme, on féminise le mot homme, Chateaubriand, Amér. Langues indiennes.
  • 2Rendre efféminé. Féminiser les manières.
  • 3Se féminiser, v. réfl. Devenir efféminé. Ses manières se féminisent tous les jours.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « féminiser »

Féminin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1534)[1] Dérivé de féminin, avec le suffixe -iser[2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « féminiser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
féminiser femɛ̃ize

Fréquence d'apparition du mot « féminiser » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « féminiser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « féminiser »

  • Son remplaçant n’est pas encore connu mais RMC pourrait en profiter pour rajeunir et féminiser son antenne notoirement très masculine, en nommant à sa place la journaliste de BFMTV Apolline de Malherbe qui est déjà le joker de Jean-Jacques Bourdin. 
    CharenteLibre.fr — Bourdin quitte la matinale de RMC - Charente Libre.fr
  • Avec à peine plus de 10 % de femmes, les conseils d'administration tardent à se féminiser en Allemagne, faute de quotas contraignants.
    Les Echos — Entreprises : l'Allemagne à la traîne en matière de féminisation | Les Echos
  • Autant d'arguments de poids pour miser sur la mixité... Mais pour féminiser davantage les professions STEM (sciences, technologies, ingénieries, mathématiques), encore faut-il remonter à la source du problème : celui d'une faible part des filles dans les filières scientifiques et technologiques. Ainsi, les filles ne représentent que 28 % des inscrits en école d'ingénieurs, même si ces dernières années le taux a progressé.
    La Tribune — Féminiser la tech : le champ des possibles
  • Peut mieux faire. Les quotas mis en place depuis près de 10 ans ont permis de féminiser les conseils d'administration des entreprises du SBF 120. Mais pas les instances dirigeantes. Du moins pas encore. 
    Les Echos — Encore peu de femmes dans les comités exécutifs des entreprises cotées | Les Echos
  • Cette docteure en informatique née en Algérie a un combat : féminiser les métiers de la sécurité informatique. Alors que la douzième édition du Forum international de la cybersécurité ouvre ses portes ce mardi, elle publie par l'intermédiaire de son association un « Guide des métiers, formations et opportunités de la cybersécurité » dans lequel des femmes de la filière racontent leur parcours. Rencontre.
    Les Echos — Nacira Salvan, femme de réseaux | Les Echos
  • Il y a quelques mois, la jeune femme a lancé son entreprise de formation. Avec Elle Drone, elle tente de féminiser le milieu, encore majoritairement masculin. « Sur les groupes Facebook d’amateurs, il n’y a que des hommes », déplore Virginie, droniste amatrice de 43 ans.
    www.lamontagne.fr — Le pilotage de drone se décline au féminin à Laschamps (Puy-de-Dôme) - Saint-Genès-Champanelle (63122)
  • Pour sa sortie en ville, Emily Ratajkowski a donc opté pour une veste de blazer à carreaux, longue et légèrement oversize. Une pièce à l’allure masculine, que le top américain a décidé de féminiser à l’aide d’une ceinture imprimée tigre, qui vient délicatement souligner sa taille. Associé à un jean brut et une paire de bottines noires, le blazer long devient la veste la plus facile à porter cet automne.  
    Emily Ratajkowski : on copie son astuce facile pour féminiser son blazer - Elle
  • De Sanna Marin, élue Premier Ministre de la Finlande à la congresswoman américaine Alexandria Ocasio Cortez, la lumière est faite récemment sur quelques figures de femmes en politique. Simple trompe l’œil? Qu'en est-il en réalité? Que signifie vraiment « féminiser » le pouvoir ?
    France Culture — Politique : une féminisation en trompe-l’œil - Ép. 1/4 - Genre : les arènes de l’inégalité
  • Le métier d’enseignant attire majoritairement des femmes et la profession continue à se féminiser année après année. En Fédération Wallonie-Bruxelles, 97 % des instituteurs en maternelle sont des femmes. En primaire, elles occupent 82 % des postes et en secondaire, 63 %.
    Le métier de prof continue à se féminiser: comment l'expliquer? - DH Les Sports+
  • Cette volonté de féminiser les titres d’occupation qui étaient épicènes agace Céline Labrosse. «Ce n’est pas nécessaire de dire factrice et metteuse en scène; le plus important, c’est qu’il y ait un déterminant – un, une.» L’auteure indique que 29% de ces titres sont épicènes, comme journaliste, notaire, bibliothécaire, médecin, etc.
    l-express.ca — Un français inclusif sans perdre son latin - l-express.ca
Voir toutes les citations du mot « féminiser » →

Traductions du mot « féminiser »

Langue Traduction
Anglais feminize
Espagnol feminizar
Italien feminize
Allemand feminisieren
Chinois 女性化
Arabe تأنيث
Portugais feminizar
Russe изнеживаться
Japonais 女性化する
Basque feminize
Corse feminizeghja
Source : Google Translate API

Synonymes de « féminiser »

Source : synonymes de féminiser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « féminiser »

Combien de points fait le mot féminiser au Scrabble ?

Nombre de points du mot féminiser au scrabble : 13 points

Féminiser

Retour au sommaire ➦