La langue française

Anormal, anormale

Sommaire

  • Définitions du mot anormal, anormale
  • Étymologie de « anormal »
  • Phonétique de « anormal »
  • Évolution historique de l’usage du mot « anormal »
  • Citations contenant le mot « anormal »
  • Images d'illustration du mot « anormal »
  • Traductions du mot « anormal »
  • Synonymes de « anormal »
  • Antonymes de « anormal »

Définitions du mot anormal, anormale

Trésor de la Langue Française informatisé

ANORMAL, ALE, AUX, adj. et subst.

A.− Gén. péj. [En parlant d'un inanimé concr. ou abstr.] Qui est contraire à la norme et de ce fait provoque la surprise, l'inquiétude ou la réprobation. Un acte anormal (Ac. 1878); marche anormale d'une maladie, suivre un régime anormal (Ac. t. 1 1932) :
1. ... si nous abandonnons un instant les considérations purement abstraites, pour jeter un coup d'œil sur l'ordre du monde et sur l'économie de la nature, nous sommes frappés à la fois de l'harmonie admirable qui généralement y règne, et de faits anormaux qui dérogent à l'harmonie générale. Cournot, Essai sur les fondements de nos connaissances,1851, p. 601.
2. ... le tribunat était aux yeux du patricien quelque chose d'impie, d'anormal, de contraire à tous les principes ... Fustel de Coulanges, La Cité antique,1864, p. 386.
3. Cette peinture est si épouvantablement anormale, si prodigieusement en dehors des traditions ou des procédés connus, si résolument séquestrée dans ses concepts. Bloy, Journal,1895, p. 17.
4. Quand une telle existence n'est pas soutenue par un sentiment religieux ou moral exceptionnel, − (je dirai même, anormal, maladif : car il n'est pas naturel de se sacrifier totalement), − c'est une mort vivante ... R. Rolland, Jean-Christophe,Les Amies, 1910, p. 1227.
5. ... il est conforme à nos habitudes d'esprit de considérer comme anormal ce qui est relativement rare et exceptionnel, la maladie par exemple. Bergson, Les Deux sources de la mor. et de la relig.,1932, p. 26.
Emploi subst. masc. (à valeur neutre). L'anormal. Ce qui est anormal (cf. anormalité, ex. 2) :
6. Ils étaient ainsi amenés à retrouver dans le passé de l'individu, au-delà du début manifeste de la psychose, les traits caractéristiques de la psychose. Ce n'était pas pour déplaire au désir d'unité qui tourmente la science : on abaissait ainsi la barrière qui sépare le normal de l'anormal, on tendait à établir l'identité du conséquent, et de l'antécédent. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 31.
B.− [En parlant d'une pers.]
1. Emploi adj. Non conforme au modèle courant, et inquiétant pour cette raison :
7. Près d'elle j'éprouve un entraînement irraisonné vers sa candeur possible et une méfiance très raisonnable contre sa rouerie non moins probable. Je me sens en contact avec un être anormal, en dehors des règles naturelles, exquis ou détestable. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Yvette, 1884, p. 485.
Rem. Plur. irrégulier, arg. anormals :
8. Les quelques hommes (...) que l'on pourrait me citer, sont des êtres anormals qui ne doivent pas plus prouver contre ce que j'avance, que les boiteux (...) ne prouvent que la nature de l'homme est d'être boiteux. F. Vidocq, Les Voleurs,1836, p. 161.
MÉD., PSYCHOL. Enfants anormaux (Piéron 1963) ,,On préfère actuellement parler d'enfants inadaptés.`` (Psychol. 1969).
2. Emploi subst., MÉD., PSYCHOL., etc. Personne atteinte d'une anomalie physique ou mentale :
9. ... allant chercher, comme un médecin l'appendicite, l'inversion jusque dans l'histoire, ayant plaisir à rappeler que Socrate était l'un d'eux, comme les Israélites disent de Jésus qu'il était Juif, sans songer qu'il n'y avait pas d'anormaux quand l'homosexualité était la norme, pas d'antichrétiens avant le Christ, que l'opprobre seul fait le crime, ... Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, pp. 616-617.
10. ... entre tous les héros du romancier russe, les seuls à qui Gide s'adresse, ce sont ces intellectuels pervertis, humiliés, dont les infirmités ou les tares servent de justification à leur révolte religieuse et morale; ce sont les anormaux, les « monstres », ceux-là, que Dostoïevsky lui-même appelle des « possédés »; un Raskolnikoff, un Stavroguine, un Versiloff, un Ivan Karamazoff, qui, consciemment ou inconsciemment, donnent prise à l'articulation de ses pensées. H. Massis, Jugements,t. 2, 1924, p. 36.
11. Oui, il était répugnant comme le mal lui-même. Un petit homme brun, une sorte de blatte, mince et noire, méchante. Mais c'était aussi un déséquilibré. Un anormal, sexuellement impuissant. A. Camus, Requiem pour une nonne,adapté de W. Faulkner, 1956, p. 870.
Rem. 1. Le mot n'est reçu ds Ac. qu'à partir de l'éd. de 1842 : ,,V. lang. (...) Anormal est un mot hybride du 16esiècle. Voy. anomal.`` 2. Anormal, anomal, anomalie, anormalité. ,,Anormal semble avoir été confondu souvent avec anomal (voir anomalie) et ce dernier mot lui-même sert fréquemment de substantif correspondant à anormal, le mot anormalité n'étant pas en usage. Il semble, d'ailleurs, qu'on se soit souvent mépris sur le sens exact d'anomalie, en le rapprochant non d'ο ̔ μ α λ ο ́ ς, mais de ν ο ́ μ ο ς, et par suite de l'idée de norme, qui est voisine de celle de règle ou de loi.`` (Lal. 1968).
DÉR.
Anormaliser, (anormal + suff. -iser*).verbe trans.,néol. d'aut. Rendre anormal : ,,... les faibles. Ce sont les gens normaux qui les anormalisent.`` (H. Bazin, La Fin des asiles,1959, p. 192).
PRONONC. : [anɔ ʀmal], plur. masc. [-o]. Enq. : /anoʀmal/.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1236 « qui est contraire aux règles, à l'habitude » (H. d'Andeli, Œuvres, éd. Héron, IV, 382 ds T.-L. : Conjugacions anormales Qui a decliner sont moult males); 2. 1884 « (personne) considérée comme non conforme au modèle courant », supra; d'où 1922 psychol. (Lar. univ. : Enfant anormal). Empr. au lat. médiév. anormalis « contraire à la règle » (xiies., Alain de Lille, De Planctu naturae ds Du Cange s.v. anormalus), lui-même formé sur le lat. norma « règle, équerre » puis « règle, ligne de conduite » (norme*); avec sans doute influence sém. de anomalus « anomal* ».
STAT. − Fréq. abs. littér. : 447. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 34, b) 500; xxes. : a) 678, b) 1 195.
BBG. − Bastin 1970. − Foi t. 1 1968. − Forest. 1946. − Foulq.-St-Jean 1962. − Julia 1964. − Lafon 1969. − Lal. 1968. − Lar. méd. 1970. − Littré-Robin 1865. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Piéron 1963. − Plais. 1969. − Plais.-Caill. 1958. − Porot 1960. − Psychol. 1969. − Sill. 1965.

Wiktionnaire

Adjectif

anormal \a.nɔʁ.mal\

  1. Qui est contraire aux règles qui paraissent régir son genre ou son espèce.
    • Les savants s’occupèrent de tout dans une paix profonde, depuis la végétation anormale d'un ognon de jacinthe jusqu'aux courants électriques. — (Louise Michel, La Commune, Paris : P.-V. Stock, 1898, p.172)
  2. (Par extension) Qui dépasse la mesure commune.
    • Il suit un régime anormal. — Il a une susceptibilité anormale.
    • Ce n’est pas une simple question d’innovation technique, mais aussi une question de compréhension de l’organisation générale dans laquelle s’insère une telle définition d’un comportement anormal. — (Jean-Jacques Lavenue, Bruno Villalba, Vidéo-surveillance et détection automatique des comportements anormaux, 2011)

Nom commun 1

anormal \a.nɔʁ.mal\ masculin (pour une femme on dit : anormale)

  1. Personne dont l’état ou le comportement n’est pas normal.
    • Un anormal.
    • Il se peut qu’un directeur qui a un anormal dans son école s’abstienne de le signaler. — (Alfred Binet, Théodore Simon, Les enfants anormaux: guide pour l’admission des enfants anormaux dans les classes de perfectionnement, 1907)


Nom commun 2

anormal \a.nɔʁ.mal\ masculin singulier

  1. (Au singulier) Ce qui est contraire à la norme, à la règle habituelle ou commune.
    • L’habitude est devenue ici une seconde nature. L’anormal est considéré ici comme le normal. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

Forme d’adjectif

anormale \a.nɔʁ.mal\

  1. Féminin singulier de anormal.

Nom commun

anormale \a.nɔʁ.mal\ féminin (pour un homme on dit : anormal)

  1. Personne dont l’état ou le comportement n’est pas normal.
    • Louise, vicieuse à 9 ans, qui a de nombreux tics, bat ses camarades, déchire ses livres et cahiers, est elle aussi une anormale, une malade. — (Comptes rendus du VIe Congrès international d’anthropologie criminelle (Turin avril 1906), 1908)

Adjectif

anormale \a.nor.ˈma.le\ masculin et féminin identiques

  1. Anormal.
    • ritmo cardiaco anormale.
      rythme cardiaque anormal.

Nom commun

anormale \a.nor.ˈma.le\ masculin et féminin identiques

  1. Anormal.

Forme d’adjectif

anormale \a.nɔʁ.mal\

  1. Féminin singulier de anormal.

Nom commun

anormale \a.nɔʁ.mal\ féminin (pour un homme on dit : anormal)

  1. Personne dont l’état ou le comportement n’est pas normal.
    • Louise, vicieuse à 9 ans, qui a de nombreux tics, bat ses camarades, déchire ses livres et cahiers, est elle aussi une anormale, une malade. — (Comptes rendus du VIe Congrès international d’anthropologie criminelle (Turin avril 1906), 1908)

Adjectif

anormale \a.nor.ˈma.le\ masculin et féminin identiques

  1. Anormal.
    • ritmo cardiaco anormale.
      rythme cardiaque anormal.

Nom commun

anormale \a.nor.ˈma.le\ masculin et féminin identiques

  1. Anormal.

Forme d’adjectif

anormale \a.nɔʁ.mal\

  1. Féminin singulier de anormal.

Nom commun

anormale \a.nɔʁ.mal\ féminin (pour un homme on dit : anormal)

  1. Personne dont l’état ou le comportement n’est pas normal.
    • Louise, vicieuse à 9 ans, qui a de nombreux tics, bat ses camarades, déchire ses livres et cahiers, est elle aussi une anormale, une malade. — (Comptes rendus du VIe Congrès international d’anthropologie criminelle (Turin avril 1906), 1908)

Adjectif

anormale \a.nor.ˈma.le\ masculin et féminin identiques

  1. Anormal.
    • ritmo cardiaco anormale.
      rythme cardiaque anormal.

Nom commun

anormale \a.nor.ˈma.le\ masculin et féminin identiques

  1. Anormal.

Forme d’adjectif

anormale \a.nɔʁ.mal\

  1. Féminin singulier de anormal.

Nom commun

anormale \a.nɔʁ.mal\ féminin (pour un homme on dit : anormal)

  1. Personne dont l’état ou le comportement n’est pas normal.
    • Louise, vicieuse à 9 ans, qui a de nombreux tics, bat ses camarades, déchire ses livres et cahiers, est elle aussi une anormale, une malade. — (Comptes rendus du VIe Congrès international d’anthropologie criminelle (Turin avril 1906), 1908)

Adjectif

anormale \a.nor.ˈma.le\ masculin et féminin identiques

  1. Anormal.
    • ritmo cardiaco anormale.
      rythme cardiaque anormal.

Nom commun

anormale \a.nor.ˈma.le\ masculin et féminin identiques

  1. Anormal.

Forme d’adjectif

anormale \a.nɔʁ.mal\

  1. Féminin singulier de anormal.

Nom commun

anormale \a.nɔʁ.mal\ féminin (pour un homme on dit : anormal)

  1. Personne dont l’état ou le comportement n’est pas normal.
    • Louise, vicieuse à 9 ans, qui a de nombreux tics, bat ses camarades, déchire ses livres et cahiers, est elle aussi une anormale, une malade. — (Comptes rendus du VIe Congrès international d’anthropologie criminelle (Turin avril 1906), 1908)

Adjectif

anormale \a.nor.ˈma.le\ masculin et féminin identiques

  1. Anormal.
    • ritmo cardiaco anormale.
      rythme cardiaque anormal.

Nom commun

anormale \a.nor.ˈma.le\ masculin et féminin identiques

  1. Anormal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANORMAL, ALE. adj.
Qui est contraire aux règles qui paraissent régir son genre ou son espèce. Un enfant anormal. Cette maladie suit une marche anormale. Par extension, il signifie Qui dépasse la mesure commune. Il suit un régime anormal. Il a une susceptibilité anormale. On l'emploie aussi comme nom. Un anormal, Des anormaux.

Littré (1872-1877)

ANORMAL (a-nor-mal, ma-l') adj.
  • Au pluriel masculin, anormaux. Contraire aux règles.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et conferment lor euvres males Par exceptions anormales, la Rose, 19848. Conjugacions anormales, Qui à decliner sont moult males, Bataille des 7 arts.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « anormal »

Emprunté au XIIe siècle au latin médiéval anormalis (« contraire à la règle »), lui-même formé sur le latin norma (« règle, équerre » puis « règle, ligne de conduite »), avec sans doute influence sémantique d’anomalus (« anomal ») [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cet adjectif paraît hybride et formé de ἀ privatif, et norma, règle (voy. NORMAL). D'autres pensent qu'il provient d'une confusion avec anomal. L'Académie ne l'a pas reçu ; toutefois il est très souvent employé, et on voit qu'il est ancien dans la langue.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « anormal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
anormal anɔrmal

Évolution historique de l’usage du mot « anormal »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « anormal »

  • comportement anormal de ma chienne York de 6 ans Woopets, comportement anormal de ma chienne York de 6 ans
  • Un écrivain ne doit pas chercher à être incohérent et anormal. Souvent il l’est déjà suffisamment sans s’en douter. De Tristan Bernard / Dictionnaire humoristique de A à Z
  • Le bonheur est dans l'amour un état anormal. De Marcel Proust / A l'ombre des jeunes filles en fleurs
  • Ne soyez pas trop gentil et ne réfléchissez pas trop non plus, vous passeriez pour quelqu'un d'anormal. De Grégory Compère / Essais
  • Je crois que la banalité est très anormale. De Arthur Conan Doyle
  • Une poursuite de près de 26 millions a été déposée contre Bombardier par l’un de ses clients qui se plaint de la présence d’une « corrosion anormale et prématurée » sur quatre avions Global. La Presse, Bombardier poursuivie pour un problème de corrosion sur ses avions | La Presse
  • Près des deux tiers des patients hospitalisés à cause de la COVID-19 ressentaient toujours une fatigue anormale ou une faiblesse musculaire six mois après s’être rétablis, selon une nouvelle étude chinoise. Ici, Wuhan, en Chine, première ville touchée par la pandémie. La Presse, Étude chinoise sur la COVID-19 | Des séquelles pour près des deux tiers des patients hospitalisés | La Presse
  • De nombreux joueurs rapportent sur Reddit une utilisation anormale de leur CPU lorsque l'Epic Games Laucher reste ouvert en arrière plan, sans qu'aucun jeu ne soit lancé. Un problème que nous avons également pu constater… et qui n'inspire rien de bon. Frandroid, L'Epic Games Launcher anormalement actif sur PC lorsqu'il tourne en arrière plan
  • L'ancienne ministre de la Jeunesse et des Sports explique qu'elle a auditionné plusieurs pédopsychiatres qui font part de leurs préoccupations : le rapport montre une prise de poids anormale chez certains jeunes, plus six kilos en moyenne. Plus globalement, les professionnels sont inquiets de la santé psychique de certains jeunes. Toujours selon les chiffres du rapport, un jeune sur six aurait arrêté ses études depuis le début de la crise sanitaire. Franceinfo, Covid-19 : des étudiants plus anxieux, qui stoppent leurs études, et une prise de poids anormale affirme un rapport parlementaire
  • Dans la froideur (anormale) de la salle des Oudairies, les Tarbaises cherchaient les mêmes points d’ancrage, notamment, dans la raquette avec Tadic à la réussite pour l’instant mitigée. Et sous leur propre cercle, les Pyréennes devaient neutraliser l’insaisissable meneuse Hériaud. ladepeche.fr, Les Tarbaises sans consistance - ladepeche.fr
  • Je crois que la banalité est très anormale. De Arthur Conan Doyle
  • L’INM a publié un avis d’alerte météo, en rapport avec une vague de chaleur anormale, pour cette période de l’année. En effet, l’INM assure que la Tunisie connaitra, ce week end, une remontée d’air saharien, entrainant une hausse anormale, pour la saison, des températures, qui seront de l’ordre de 29° à Siliana, et atteignant 33° à Medenine. Tunisie Numerique, Tunisie – Météo : Un week end anormalement chaud !
  • Mais nulle trace du trou noir, pesant entre 3 et 100 milliards de fois le poids du Soleil, n’a été retrouvée par les scientifiques après plusieurs recherches successives. Une situation jugée anormale par la Nasa. « Étant donné que la masse d’un trou noir central suit généralement la masse de la galaxie elle-même, les astronomes s’attendent à ce que la galaxie au centre d'"Abell 2261" contienne aussi un trou noir supermassif qui rivalise avec le poids de certains des plus grands trous noirs connus de l’univers », note, perplexe, l’agence spatiale américaine. , Espace : Un trou noir géant disparaît de ses radars, un événement « anormal » pour la Nasa

Images d'illustration du mot « anormal »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « anormal »

Langue Traduction
Anglais abnormal
Espagnol anormal
Italien anormale
Allemand abnormal
Portugais anormal
Source : Google Translate API

Synonymes de « anormal »

Source : synonymes de anormal sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « anormal »

Partager