Acquiescer : définition de acquiescer


Acquiescer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ACQUIESCER, verbe intrans.

Donner un plein assentiment à quelque chose ou à quelqu'un. Acquiescer à qqn, à qqc., aux demandes, aux désirs de qqn.
A.− [Avec un compl. indiquant le signe ou geste d'approbation] Répondre oui avec discrétion à une demande :
1. Le recteur, qui me connaissait déjà de nom, s'empressa, après deux ou trois questions qu'il me fit, d'acquiescer au vœu de la malade et de me céder tout pouvoir. Mais un nuage passa au front de M. de Couaën; ce fut très rapide, et lui-même, il vint, en me serrant convulsivement les mains, me conjurer d'accepter. Ch.-A. Sainte-Beuve, Volupté,t. 2, 1834, p. 244.
2. − Il est magnifique votre verrat! dit Durtal. Et le convers regarda Durtal avec des yeux humides; et il se frotta le cou avec la main, en soupirant. − Cela signifie qu'on le tuera prochainement, dit l'oblat. Et le vieux acquiesça d'un hochement douloureux de tête. J.-K. Huysmans, En route,1895, p. 159.
3. Ma mère reprit : − Tu te fatigues trop à chercher. Il faudra prendre un peu de café avec nous, tout à l'heure. J'acquiesçai d'un sourire. Je ne serai jamais un homme pour ma mère. G. Duhamel, Confession de minuit,t. 1, 1920, p. 149.
4. − « Parle à la sœur, Antoine, parle-lui! Elle t'écoutera, toi! » Il acquiesça d'un « oui » conciliant; puis, sans plus s'inquiéter d'elle, il quitta la pièce. Elle vit les jambes qui s'éloignaient, elle les suivit tendrement des yeux :... R. Martin du Gard, Les Thibault,La Consultation, 1928p. 1059.
5. Et comme je desserrais mon étreinte, il m'écarta pour mieux me regarder : − vous acceptez, n'est-ce pas? répéta-t-il. Je n'acquiesçai que d'un signe de tête. − Ce sera pour demain matin, fit-il. A. Billy, Introïbo,1939, p. 127.
Empl. absol. Même sens :
6. (Haut aux témoins). Vous êtes au courant, n'est-ce pas? Messieurs, du motif de la rencontre? à la vérité, il n'est pas bien grave; mais, pour des gens comme nous, la gravité des causes importe peu. (Les autres témoins s'inclinent pour acquiescer.) G. Feydeau, La Dame de chez Maxim's,1914, p. 70.
7. Elle cherchait ses mots, voyait aussi clair que son mari, parlait plus mal. Elle finit par se rabattre sur ses phrases à lui : − son père trouve qu'il obéit moins qu'il n'acquiesce et ne consent. Il dit aussi qu'il sait bien mépriser. J. Malègue, Augustin ou le Maître est là,t. 1, 1933, p. 65.
8. J'ai horreur de ne pas être de l'avis de celui avec qui je parle (étant donné que je ne parle qu'à des amis) et me fous de mes propres opinions. Je cède aussitôt; j'acquiesce; j'ai envie de demander pardon. Convaincu tout à la fois que j'ai raison et que... Il suffirait de s'entendre. Je remarque qu'on est toujours du même avis quand on a vu la même chose ensemble. A. Gide, Journal,1937, pp. 1261-1262.
B.− Dans un contexte de nature jur.Donner une adhésion tacite ou expresse à un acte. Acquiescer à un jugement, une requête, un édit :
9. Le chancelier de L'Hôpital empêcha malgré les Guise, la cour et l'Espagne, que le tribunal de l'Inquisition fût introduit en France − et c'est pour cela qu'il acquiesça à l'édit de Romorantin, plus sévère pour les protestants qu'il n'eût voulu. A. Chénier, L'Amérique,1794, p. 195.
10. 464. Aucun tuteur ne pourra introduire en justice une action relative aux droits immobiliers du mineur, ni acquiescer à une demande relative aux mêmes droits, sans l'autorisation du conseil de famille. Code civil,1804, p. 86.
11. − Monsieur le comte, dit le maréchal, je vous prie de signer l'autorisation nécessaire à ma nièce, votre femme, pour vendre une inscription de rente dont elle ne possède encore que la nue propriété. − Mademoiselle Fischer, vous acquiescerez à cette vente en abandonnant votre usufruit. H. de Balzac, La Cousine Bette,1847, p. 313.
12. ... il suffit que les contrats soient librement consentis. Il est vrai; mais la difficulté n'est pas pour cela résolue, car, qu'est-ce qui constitue le libre consentement? L'acquiescement verbal ou écrit n'en est pas une preuve suffisante; on peut n'acquiescer que forcé. Il faut donc que toute contrainte soit absente;... É. Durkheim, De la Division du travail social,1893, p. 376.
13. ... il savait bien que, s'il avait acquiescé aux termes de ce marché, il n'aurait accepté l'argent de ce marché, il n'aurait accepté l'argent de Ludwigson qu'en lui remettant chaque mois un nombre de dessins correspondant pour le moins à la somme convenue;... R. Martin du Gard, Les Thibault,La Belle saison, 1923, p. 831.
14. On peut acquiescer à un jugement entaché d'incompétence absolue. Nouveau répertoire de droit, Paris, Dalloz, t. 1, 1962.
Rem. Dans les emplois A et B, acquiescer à une demande est de plus en plus concurrencé par accéder à (cf. ce mot), qui suggère en outre un commencement d'exécution.
C.− Dans le domaine intellectuel et moral.Donner son adhésion par un engagement motivé de tout l'être. Acquiescer à des motifs, opinions, idées. Synon. adhérer, souscrire à :
15. ... car, comme l'a dit un des plus grands philosophes modernes, « quand les hommes ont une fois acquiescé à des opinions fausses, et qu'ils les ont authentiquement enregistrées dans leurs esprits, il est tout aussi impossible de leur parler intelligiblement que d'écrire lisiblement sur un papier déjà brouillé d'écriture ». A.-L.-C. Destutt de Tracy, Éléments d'idéologie, Idéologie proprement dite, 1801, p. 2.
16. Nous n'entendons pas donner ceci pour une démonstration, ni même pour une induction de l'ordre de celles auxquelles la raison ne peut s'empêcher de céder, mais pour une induction très probable à laquelle on a de bons motifs d'acquiescer;... A. Cournot, Essai sur les fondements de nos connaissances,1851, p. 166.
17. Hélas! Pourquoi faut-il que cette idée, si lucide au regard de mon esprit, lorsque je raisonne comme on doit raisonner, avec ma tête, et à laquelle j'acquiesce de toute la force de mon être, ne puisse détruire en moi une espèce de souffrance si particulière qui envahit mon cœur, lorsque je me souviens du drame que j'ai traversé, de certaines actions que j'ai voulues, d'autres dont je suis l'auteur, bien qu'indirect? P. Bourget, Le Disciple,1889, p. 63.
18. C'est pourquoi on peut bien finalement mélanger les expressions qui conviennent à ces moments différents et dire que le vouloir qui acquiesce à des motifs consent aux raisons de son choix;... P. Ricœur, Philosophie de la volonté,1949, p. 454.
Sens affaibli. Synon. de approuver (sans idée de motivation) :
19. ... − la Société des nations, le cartel des gauches, la guerre du Maroc − je n'avais aucune opinion et j'acquiesçais à tout ce qu'il me disait. S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée,1958, p. 188.
Empl. absol. :
20. Il veut que nous ayons pour lui cet abandon qui acquiesce sans réfléchir et sans interroger. Qui sommes-nous pour lui demander compte de ses desseins, pour sonder ses voies mystérieuses? F.-R. de Lamennais, Lettres inédites... à la baronne Cottu,1834, p. 261.
21. ... chaque pensée, chez lui, se double d'une ombre; il acquiesce avec restriction, mais une restriction qui reste flottante et seulement à demi formulée. Il dit : − évidemment... mais d'autre part... − oui... mais par contre... A. Gide, Journal,1931, p. 1086.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [akjεse](1)ou [-kje]-(2), j'acquiesce [ʒakjεs]. D'apr. Warn. 1968, la prononc. en [ε] ouvert (1) relève du lang. soutenu, la prononc. en [e] fermé (2) du lang. cour. Passy 1914, Harrap's 1963 et Pt Lar. 1968 notent [ε], Dub. et Pt Rob. [e]. Par ailleurs Harrap's 1963 transcrit la 2esyllabe : [-kjε-] et [-kiε]. − Rem. Fér. 1768 transcrit : aki-èsse avec un è moyen, et Fér. Crit. t. 1 1787 transcrit le mot avec [e] fermé (cf. aussi Besch. 1845 et Fél. 1851 qui transcrivent [e], alors que l'ensemble des dict. du xixes. notent [ε]). Enq. : [akie2s]. Conjug. parler. 2. Dér. et composés : acquiesçant, acquiescement, acquiescence. 3. Forme graph. − À noter que les verbes en -cer prennent une cédille devant a et o. Ex. : il acquiesça, nous acquiesçons.
Étymol. ET HIST. I.− 1. Ca 1327 trans. acquiescer (datif de pers. + inf.) « permettre (à qqn de + inf.) » (J. de Vignay, Mir. hist., 27, 87 [éd. 1531], Delboulle ds Quem. t. 1 1959 : Voyons se il [notre cœur] nous acquiesce toutes les choses qui sont au monde délaisser), attest. isolée; 2. a) terme gén. 1371-1375 intrans., acquiescer a « se soumettre à (qqc.) » (Raoul de Presles, Cité de Dieu, 6, Exp. sur le chap. 1 [1531] id., ibid. : Que toutes fois ceulx contre lesquelz il a disputé veullent obeyr et acquiescer a raison); b) 1341-1409 jur. id. « id. » (Reg. du Châtelet, II, 147 ds Gdf. Compl. : Consideré que, pour ses delis fais et commis, il a autrefois esté bany, et audit ban acquiescé); c) 1687 domaine intellectuel « donner son assentiment à, approuver (une idée, une doctrine) » (La Bruyère, Caractères, éd. 1775, 16 ds Littré : Si l'on me dit que je puis du moins acquiescer à cette doctrine); 3) 1327 emploi abs. « donner son assentiment », terme jur. (J. de Vignay, op. cit., 25, 81, ibid. : En l'élection duquel commë aucuns prins palatins, ne voulsissent acquiescer). II.− 1513 sens étymol. « se reposer » (Lemaire de Belges, Concorde des 2 langages, I ds Œuvres, éd. Stecker, III, 112 ds Hug. : La n'ot on rien, que plaisance et liesse... Tout à soulas s'y deduit et acquiesce), seulement au xvies. Empr. au lat. acquiescere dep. Plaute « se reposer » (Asinaria, v. 326 ds TLL s.v., 422, 61 : placide... rogita, ut adquiescam non vides me ex cursura anhelitum etiam ducere?), d'où II; emploi fig. dep. Cicéron, constr. avec ablatif seul ou in + ablatif : Pro Laelio, 101, ibid., 423, 48 : senes in adulescentium caritate adquiescimus, d'où II; de cet emploi, dès le iers. av. J.-C., celui de « avoir confiance en, donner son assentiment à » (De bello Africo commentarius, chap. 10 § 4 ds TLL s.v., 424, 9 : huic imperatori adquiescebant homines et in eius scientia... omnia sibi proclivia... fore sperabant), qui se développe en lat. chrét. : Itala et Vulgate, I, Tim., 6, 3 : non adquiescit sanis sermonibus Domini, et en lat. jur. : Ulpien, 49, 1, 3, 1, ibid., 424, 20 : quasi adversus ipsos adquieverit sententiae (cf. lat. médiév., 829-876, Dipl. Louis le Germ., 66 ds Mittellat. W. s.v., 122, 24 : acquiescere judiciis), d'où I 2; même sens dans l'emploi abs. (Ulpien, 27, 4, 1, 4 ds TLL s.v., 424, 21 : si reprobata est haec reputatio et adquievit ille; cf. lat. médiév. ca 950-1024 : Thangmar, Vita Bernwardi, 2 ds Mittellat. W. s.v., 122, 38 : rogatus, ne ab eo discederet... acquievit), d'où I 3. Au sens de « permettre de (+ inf.), constr. lat. soit avec ut (dep. Cyprien ds TLL s.v., 122, 34), soit avec inf. (ds TLL s.v., 424, 80 sq; cf. lat. médiév., Lex salica, Merov., Decret. Childerici, 2, 4 ds Mittellat. W. s.v., 122, 32 : forsitam... iudex consenserit et fortasse adquiescat istum farfalium custodire), d'où I 1.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 214.
BBG. − Bailly (R.) 1969. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Bonnaire 1835. − Bruant 1901. − Girard 1756. − Guizot 1864. − Hanse 1949. − Laf. 1878. − Sardou 1877. − Sommer 1882. − Synon. 1818.

Acquiescer : définition du Wiktionnaire

Verbe

acquiescer \a.kjɛ.se\ ou \a.kje.se\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Signaler son accord ; répondre que l’on accepte la proposition de l’autre.
    • Le prêtre se tourna alors vers Martin Bushart pour tâcher de le convaincre et de le faire acquiescer à ses propositions. — (Peter Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Le proviseur adjoint l'écoute poliment et acquiesce à ses suggestions, le valorise et lui donne de l'importance. Je ne sais pas s'il est sincère. — (Rose Ceraudo , En CAE dans un lycée d'une riche banlieue, chez l'auteur, 2012, page 10)

Verbe

acquiescer \ak.kwjɛs.ˈt͡sɛr\ (voir la conjugaison)

  1. Acquiescer.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Acquiescer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACQUIESCER. v. intr.
Déférer au désir de quelqu'un. Ils acquiescèrent à ce qu'on souhaitait d'eux. J'acquiesçais aux sentiments, aux volontés d'autrui. Nous acquiesçons à une demande, à une sentence.

Acquiescer : définition du Littré (1872-1877)

ACQUIESCER (a-ki-è-ssé. On met une cédille sous le c devant a et o. Se conjugue avec l'auxiliaire avoir) v. n.
  • Se soumettre à, donner son assentiment. Acquiescer à la volonté de quelqu'un. Acquiescer à un jugement. Vous avez acquiescé. Je ne puis m'imaginer qu'il y ait encore quelqu'un qui n'acquiesce à la fin à votre grand jugement, Guez de Balzac, Liv. I, Lett. II. On y voit les âmes parfaites acquiescer à leur damnation, Bossuet, Préf. Je suis très aise que le P. Toquet acquiesce, Bossuet, Lett. abb. 201. Si, comme la sœur de Moïse, vous aviez trouvé un législateur sage et sévère qui, sans avoir égard au rang que vous tenez dans votre peuple, sans acquiescer à la chair et au sang, vous eût séparés du tabernacle saint, Massillon, Car. Constance. Il est naturel d'acquiescer à la voix de sa propre conscience, Diderot, Essai sur Claude. En acquiesçant à ce qu'on me demande, j'offenserais un maître bien plus puissant que tous les maîtres et tous les potentats de la terre, Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 18. Si l'on me dit que je puis du moins acquiescer à cette doctrine, La Bruyère, 16.

HISTORIQUE

XVIe s. Facilement j'acquiesceoys [je me reposais] en la doulce recordation de vostre auguste majesté, engravée en mon cerveau, Rabelais, Pant. IV, 4. Telle doctrine, laquelle enseigne l'homme d'acquiescer en soy mesme, ne le fait qu'abuser, Calvin, Inst. 170. Les fols se reposent et acquiescent en leurs plaisirs mondains qui sont transitoires, Calvin, ib. 336. Si vous acqueescez à ce conseil…, Carloix, IV, 26. À quoy ils acquiescerent, Carloix, VI, 1.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ACQUIESCER. Ajoutez : - REM. La Cour de cassation, dans plusieurs de ses arrêts, donne à acquiescer un emploi actif. Attendu que cette décision… n'avait pas été acquiescée, Arrêt du 7 février 1876 (présidence de M. Devienne). Cet emploi ne se justifie ni par l'historique, où acquiescer n'est jamais actif, ni par le latin, où acquiescere est absolument neutre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Acquiescer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ACQUIESCER, demeurer d’accord d’une chose, en convenir. Ce Marchand a été obligé d’acquiescer à la Sentence arbitrale rendue contre lui. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « acquiescer »

Étymologie de acquiescer - Littré

Acquiescere, se reposer, de ad, à, et quiescere (voy. COI et QUIÉTUDE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de acquiescer - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin acquiescere (« se reposer, être satisfait, approuver »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de acquiescer - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin acquiescere (« se reposer », « être satisfait », « approuver ») de quietus (« paisible ») qui a donné coi, quiet et quiétisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « acquiescer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
acquiescer akjese play_arrow

Conjugaison du verbe « acquiescer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe acquiescer

Évolution historique de l’usage du mot « acquiescer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « acquiescer »

  • Transparence aussi pour gagner en clarté. Car les écrits synthétisent toutes les données d’un problème, nécessaires à la prise de décision. En outre, ils imposent un plus haut degré d’exigence. Écrire laisse le temps à chacun de réfléchir, de fournir une argumentation plus détaillée, d’acquiescer ou décliner plus facilement une suggestion, d’élaborer des contre-propositions, jusqu’aux aux outils pour mesurer l’efficacité d’une solution retenue. Le Journal des Entreprises, Management : les vertus de la transparence en entreprise - Le Journal des Entreprises - Loire-Atlantique - Vendée
  • Qu'en dit le marché? Il semble, pour l'instant, acquiescer. Si la réouverture des usines de Musk met ses salarié·es face au risque de contracter le Covid-19, elle a mis du baume au cœur des boursicoteurs et investisseuses, tout comme la publication d'une note de Musk annonçant l'entrée en production de masse des très attendus poids lourds de la firme. korii., Pour être riche dans cinq ans, investissez aujourd'hui dans Musk | korii.
  • Le premier lancer est manqué. C'est le moment que choisit LeBron James pour s'approcher d'Arenas, lui toucher le haut du bras gauche et lui murmurer quelque chose avant de lui mettre une petite tape que l'on croirait d'encouragement. Sur le coup, personne ou presque ne remarque cette brève interaction. Arenas secoue la tête, comme pour acquiescer. Derrière, il manque sa deuxième tentative. Après un temps mort, Damon Jones est servi dans le corner et rentre le shoot de la gagne pour les Cavs. BasketSession.com - Le meilleur de la NBA : news, rumeurs, vidéos, analyses, LeBron James : comment il a fait vriller Arenas avec 8 mots
  • « Une habitante a demandé aux membres de Fleurance Demain Autrement si, comme le dit la rumeur, ils n’aideraient pas les associations du troisième âge ». Interloqué par cette question,  Ronny Guardia-Mazzoleni a rappelé « son attachement à la laïcité et son respect des personnes quelles que soient leur situation ». Et la fleurantine d’acquiescer en soulignant « de connaître son implication personnelle dans l’intergénération puisqu’il prend soin de sa grand-mère qui vit avec lui et sa famille ». , Ronny Guardia-Mazzoléni : "Fleurance Demain Autrement, c'est d’abord l’écoute des citoyens"  - Le journal du Gers
  • Un juriste, nommé par le juge chargé du dossier de l'ancien conseiller de la Maison-Blanche à la sécurité nationale Michael Flynn, presse le magistrat de ne pas acquiescer à la requête du département de la Justice d'abandonner la poursuite. Radio-Canada.ca, Dossier Flynn : le département de la Justice accusé d'« abus de pouvoir flagrant » | Radio-Canada.ca
  • Il est si simple d'acquiescer à la vie telle qu'elle est, non telle qu'on la voudrait, sans prétendre mettre de l'infini dans chacun de nos actes... De Gilbert Choquette / La Défaillance

Traductions du mot « acquiescer »

Langue Traduction
Portugais concordar
Allemand nicken
Italien annuire
Espagnol asentir
Anglais agree
Source : Google Translate API

Synonymes de « acquiescer »

Source : synonymes de acquiescer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « acquiescer »


Mots similaires