Souscrire : définition de souscrire


Souscrire : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SOUSCRIRE, verbe trans.

A. − Empl. trans. dir. Qqn souscrit qqc.
1.
a) Apposer sa signature au bas d'un acte pour l'approuver. Souscrire un contrat, un traité, un engagement. Un édit de Dioclétien porte le sceau des divinités de l'Empire, la lettre apostolique d'un évêque est souscrite du signe sacré de la Croix (Chateaubr.,Martyrs, t. 1, 1810, p. 53).Le vaincu à ses yeux a toujours tort, et la victoire fascine tellement notre grand défenseur de la Justice éternelle qu'il est prêt à souscrire toutes les proscriptions qu'on exigera de lui (Sorel,Réflex. violence, 1908, p. 157).
b) Vx. Clore une lettre par une formule de politesse précédant la signature. Pascal jouissait de son incognito (...). Sa troisième Lettre, du 9 février, est ainsi souscrite: « Votre très-humble et très-obéissant serviteur, (...) » (Sainte-Beuve,Port-Royal, t. 2, 1842, p. 561).
2. S'engager à payer, à cotiser en signant. Souscrire un billet (à ordre), une lettre de change; souscrire un abonnement, un emprunt. Voyez-vous, je ne peux plus donner d'argent comptant, les ventes sont trop difficiles. J'ai pensé que vous aviez besoin de moi, j'étais sans le sou, j'ai souscrit un effet pour vous obliger car je n'aime pas à donner ma signature (Balzac,Illus. perdues, 1839, p. 285).Il me paraît avantageux, pour un capitaliste de la catégorie B, de consacrer les revenus annuels, faudrait-il y rajouter quelque chose, à souscrire une assurance sur la vie, une assurance mixte, d'une durée à fixer (Duhamel,Cécile, 1938, p. 113).
Souscrire qqc. à qqn.C'étaient six billets de cinquante francs, datés de cinq années déjà et échelonnés de mois en mois, une somme totale de trois cents francs, que le jeune homme avait souscrite à un tailleur, aux jours de misère (Zola,Argent, 1891, p. 34).
FIN. S'engager à verser une certaine somme pour acquérir des parts, des actions, des obligations. Souscrire x parts de fondateur dans qqc. Depuis la guerre, les pertes subies par l'épargne française (...) qui avait souscrit les actions ou obligations des affaires commerciales recommandées par les établissements et les grandes banques d'affaires, étaient d'environ 40 milliards (Malraux,Cond. hum., 1933, p. 419).
B. − Empl. trans. indir. Qqn souscrit à qqc.
1. S'engager par écrit à fournir une somme convenue pour mener à bien une entreprise, pour financer une œuvre commune. Souscrire à la construction d'un monument, à une œuvre. De grandes affiches invitant à souscrire à des bons du Trésor, exempts d'impôts (Camus,Peste, 1947, p. 1305).
Absol. Souscrire (pour qqn, pour qqc.).Je n'ai pas vu votre nom sur la liste des dons patriotiques. Est-ce que par hasard vous n'auriez pas souscrit pour les blessés de février? (Sandeau,Sacs, 1851, p. 49).
En partic.
Souscrire à un emprunt. Se porter acquéreur d'un certain nombre de parts d'un emprunt public. Souscrire pour x francs à qqc. Avez-vous de l'argent? Souscrivez au nouvel emprunt russe! (Guéhenno,Journal homme 40 ans, 1934, p. 95).
Souscrire à une publication. S'engager par écrit à acheter, moyennant un prix convenu et un premier versement, un ou plusieurs exemplaires d'un ouvrage à paraître ou en cours de publication. Nul ne dépensait autant d'argent que lui, pour souscrire à des publications (Rolland,J.-Chr., Maison, 1909, p. 972).Chez madame Straus (...), les futures belles de Marcel Proust souscrivaient aux coûteuses éditions de luxe de la Revue (Blanche,Modèles, 1928, p. 12).
2. Donner son adhésion formelle à. Synon. accéder, accepter, acquiescer, adhérer, admettre, approuver, consentir, se prêter à.Souscrire à ce que dit qqn, au jugement, aux désirs, aux paroles, aux conditions de qqn, à un projet; souscrire pleinement, volontiers, d'avance à qqc.; être prêt à, refuser de souscrire à qqc. « − Voyons, père Passajon, lisez-nous ça tout haut. » C'était le vœu général et j'y souscrivis (A. Daudet,Nabab, 1877, p. 29).Le gouvernement de M. Pétain souscrit aux lois raciales, livre à la Gestapo les étrangers qui avaient cru en la parole de la France (Mauriac,Cah. noir, 1944, p. 372).
Prononc. et Orth.: [suskʀi:ʀ], (il) souscrit [-skʀi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Ac. 1694, 1718 ,,l's se prononce``. Étymol. et Hist. I. Trans. 1. 1356 subscrire « écrire son nom au bas d'un acte pour l'approuver » (Ch. des compt. de Dole, B 205, A. Doubs ds Gdf. Compl.); 1506 soubscrire (Bl.-W.3-5); cf. 1539 soubscrits et signez (Procès verbal des Coutumes de Berry ds Nouv. Coutumier génér., éd. Bourdot de Richebourg, t. 3, p. 989); 1539 souscrire (Coutumes de Berry, titre XVIII, art. 10, ibid., p. 966); 2. a) 1540 soubzscript part. passé adj. « écrit au dessous » (Hugues Salel, Chasse royale, 574 ds Œuvres poét., éd. L. A. Bergounioux, p. 183); en partic. 1872 gramm. iota souscrit (Littré); b) 1549 math. « écrire en dessous (ici le dénominateur sous le numérateur) » je souscri 42 pour Denominateur (J. Peletier, L'Arithmetique ds Quem. DDL t. 4); 3. 1690 « s'engager à payer en apposant sa signature » souscrire [un] billet (Fur.). II. Intrans. 1. a) 1559 « apposer sa signature pour approuver » (Amyot, Demosthène, 21 ds Hug.); b) 1764 « s'engager par écrit à fournir une certaine somme pour une entreprise, pour quelque dépense, quelque œuvre de bienfaisance » [les] particuliers qui « souscrivent » dans les emprunts publics (Necker, Admin. Fin., V, p. 515 ds Brunot t. 6, p. 511, note 5); c) 1721 « s'engager à prendre, moyennant un prix convenu, un ou plusieurs exemplaires d'un livre, d'un ouvrage qui doit être publié » (Trév.); 2. ca 1590 « consentir, approuver ce qu'un autre dit » (Montaigne, Essais, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, II, XVII, p. 636). Empr. au lat. class.subscribere « écrire dessous, écrire au bas, mettre en inscription » francisé d'apr. écrire* et sous*. Fréq. abs. littér.: 242. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 477, b) 245; xxes.: a) 247, b) 330.

Souscrire : définition du Wiktionnaire

Verbe

souscrire \sus.kʁiʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Écrire son nom au bas d’un acte pour l’approuver.
    • Souscrire un billet, une lettre de change.
    • J’ai trois cent mille livres de rente, dit Cinq-Mars. J’en aurai le double à la mort de mon père. Voulez-vous que je vous souscrive ces cent mille livres annuelles ? — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)

souscrire intransitif

  1. S’engager à fournir une certaine somme pour quelque entreprise, pour quelque dépense, pour quelque œuvre de bienfaisance.
    • On a décidé d’ériger une statue à ce général ; j’ai souscrit pour mille francs.
  2. S’engager à prendre une certaine partie d’un emprunt public.
    • Dans le dernier emprunt, il souscrivit pour cinq cents francs de rente.
  3. (En particulier) En termes de librairie, s’engager à prendre, moyennant un prix convenu, un ou plusieurs exemplaires d’un livre, d’un ouvrage qui doit être publié.
    • J’ai souscrit à cette publication.
  4. (Figuré) Consentir ou approuver ce qu’un autre dit.
    • Non, me dit-il, si pour vous complaire je souscris à la nécessité d'une Guerre, il seroit fâcheux que vous ne souscrivissiez pas, pour avoir votre Guerre, à la nécessité d'une somme à laquelle vous ne sauriez trouver à redire. — (Mr. de Lambert, Mémoires pour servir à l'histoire du XVIIIe siècle, Amsterdam : chez Pierre Mortier, 1734, vol. 11, p. 648)
    • Ils souscrivirent d’emblée à la requête ancillaire, au grand dommage d’une table peu solide d’où ils chutèrent, sans que leur optimisme en fût pour autant affecté. — (Frédéric Dard (San-Antonio), Tout le plaisir est pour moi, Fleuve Noir, 1959, page 35)
    • Ils ont souscrit à cette proposition, à cet arrangement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Souscrire : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOUSCRIRE. v. tr.
Écrire son nom au bas d'un acte pour l'approuver. Souscrire un billet, une lettre de change. En termes de Grammaire grecque, Iota souscrit, Iota placé sous une voyelle longue.

SOUSCRIRE est aussi verbe intransitif et signifie S'engager à fournir une certaine somme pour quelque entreprise, pour quelque dépense, pour quelque œuvre de bienfaisance. On a décidé d'ériger une statue à ce général; j'ai souscrit pour mille francs. Il signifie encore S'engager à prendre un certaine partie d'un emprunt public. Dans le dernier emprunt il souscrivit pour cinq cents francs de rente. Il signifie particulièrement, en termes de Librairie, S'engager à prendre, moyennant un prix convenu, un ou plusieurs exemplaires d'un livre, d'un ouvrage qui doit être publié. J'ai souscrit à cette publication. Il signifie, au figuré, Consentir, approuver ce qu'un autre dit. Je souscris à tout ce que vous dites. Ils ont souscrit à cette proposition, à cet arrangement. On le veut, j'y souscris.

Souscrire : définition du Littré (1872-1877)

SOUSCRIRE (sou-skri-r') v. a.

Il se conjugue comme écrire.

  • 1Écrire son nom ou le nom d'un autre au bas d'un acte en marque d'approbation Souscrire un billet, une lettre de change. Il a été arrêté dans l'assemblée qu'elle [cette bulle] serait souscrite par tous les ecclésiastiques du royaume sans exception, Pascal, Prov. XIX. Le concile de Trente est souscrit de tout le corps de l'épiscopat et de toute l'Église catholique, Bossuet, Projet de réunion, Lett. 22. Il [César] porta le mépris [du sénat] jusqu'à faire lui-même les sénatus-consultes ; il les souscrivait du nom des premiers sénateurs qui lui venaient dans l'esprit, Montesquieu, Rom. 11. Il fallut depuis souscrire cette formule [qui condamnait cinq propositions de Jansénius], Voltaire, Louis XIV, 37.

    Par extension, approuver. Je n'ai pas souscrit le livre de la Sainte Virginité, Pascal, Prov. XVII. Ceux qui refuseront de souscrire le fait seront traités comme s'ils refusaient de souscrire le droit, Pascal, Prov. XIX.

  • 2 V. n. Mettre son nom au bas d'un acte (en ce sens il ne se dit qu'en poésie et dans le style élevé). Sur toutes ces choses, disent-ils, nous-mêmes, ici présents, nous faisons un pacte avec vous, et nous l'écrivons ; et nos lévites et nos prêtres y souscrivent, Bossuet, Sermons, Rechute, I. Quoi ! l'horreur de souscrire à cet ordre inhumain N'a pas, en le traçant, arrêté votre main ? Racine, Iph. IV, 4. Un jour, il m'en souvient, le sénat équitable Vous pressait de souscrire à la mort d'un coupable, Racine, Brit. IV, 3.
  • 3Adhérer, consentir à (en ce sens il veut toujours la préposition à). Malherbe le disait : j'y souscris, quant à moi, La Fontaine, Fabl. I, 14. Voyez si c'est votre dessein de souscrire à ce mariage, Molière, l'Avare, V, 6. Pour faire un choix où vous puissiez souscrire, Racine, Brit. II, 3. Qu'il [Chapelain] soit doux, complaisant, officieux, sincère, On le veut, j'y souscris, et suis prêt de me taire, Boileau, Sat. IX. De grands talents, de grandes vertus, de grands efforts n'en feront [de Diogène] qu'un homme singulier ; et je souscrirai toujours au jugement de Platon, qui a dit de lui : c'est Socrate en délire, Barthélemy, Anach. ch. 7.
  • 4Donner ou s'engager à donner une certaine somme pour quelque entreprise, quelque dépense commune. Il a souscrit pour mille francs.
  • 5Particulièrement, s'engager à prendre un ouvrage aux conditions prescrites, en avançant partie de la somme qui est fixée et continuant de la payer par parties aux termes assignés. Il a souscrit à la nouvelle édition de ce livre. Par une incroyable habitude, la province souscrit et souscrira pour le Mercure, Mercier, Tabl. de Par. 300.
  • 6Se souscrire, v. réfl. être souscrit, pris par souscription, L'ardeur avec laquelle se souscrivent aujourd'hui la plupart des emprunts publics, Horn, l'Écon. polit. avant les physiocrates, XIV.

HISTORIQUE

XIVe s. Nous ne poons pas souzescrire ne seignier la presente chartre pour la penne qui tramble en nostre main pour la maladie, Rec. des hist. de Fr. t. III, p. 299.

XVe s. Je me suis soubsescrit de ma propre main, et si ay scellées du scel de mes armes ces presentes lettres, Monstrelet, t. I, ch. 9, p. 8, dans LACURNE.

XVIe s. [à ce concile] les prestres de l'Eglise romaine sont assis les derniers, et font leur souscription ; les diacres n'ont pas mesme ce credit de souscrire, Calvin, Instit. 919. Luy seul en accusa plusieurs, et se soubscrivit en compagnie avec d'autres qui en accusoient aussi, Amyot, Caton, 30. Depuis es decrets qu'il proposa au peuple, il n'y voulut jamais soubscrire [mettre son nom] pour eviter le sinistre presage de son nom, Amyot, Démosth. 30. L'opinion de ce peuple [de Syracuse], à laquelle l'oracle qui predit sa mort [de Denys l'ancien] sembla aussi aulcunement souscrire, Montaigne, III, 35.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « souscrire »

Étymologie de souscrire - Wiktionnaire

Du latin subscribere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de souscrire - Littré

Provenç sotzescriure ; espagn. subxribir ; ital. soscrivere ; du lat. subscribere, de sub, sous, et scribere, écrire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « souscrire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
souscrire suskrir play_arrow

Conjugaison du verbe « souscrire »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe souscrire

Citations contenant le mot « souscrire »

  • Le groupe espagnol à capitaux chinois doit encore annoncer sa grille de programmes complète, payer son premier versement à la Ligue le 6 ou le 7 août et signer des accords de distribution avec les autres opérateurs télécom hors SFR. Avec ce dernier, les abonnés bénéficieront d'un prix réduit pour souscrire à la fois à Téléfoot et à RMC Sport. Les Echos, Téléfoot et Netflix font offre commune | Les Echos
  • Faut-il souscrire à l'introduction en bourse d'Energisme? Le Revenu, Peut-on souscrire à l'introduction sur le marché Euronext Growth de la société Energisme ? | Le Revenu
  • L'été est enfin là, les soldes également. C'est donc la période idéale pour souscrire à une box internet en promo chez l'un des nombreux fournisseurs d'accès à Internet français. Aujourd'hui, MaPetiteBox revient donc sur les offres de trois fournisseurs français proposant une offre internet très haut débit à bas prix. Ces offres internet pas chères et tarifées 15€ par mois ou moins sont disponibles chez : SFR, Free et Bouygues Telecom. Chacune de ces box internet très haut débit est une offre triple play, à l'exception de la dernière, à savoir la Bbox Fit. MaPetiteBox, Comment souscrire une box internet en promo à 15€/mois ?
  • Le web est aujourd’hui le moyen le plus rapide pour effectuer diverses tâches. Il est même possible de souscrire des prêts sans sortir de chez soi. Les demandes sont traitées et approuvées sans bureaucratie, mais avant de choisir un prêt en ligne, il faut faire des recherches afin de vérifier plusieurs points essentiels. Ceci vous évitera à l’emprunteur de se retrouver avec des mensualités qu’il ne peut pas honorer, avec le risque de nuire à sa situation financière sur le long terme. Il convient donc de souligner les aspects à prendre en compte avant de souscrire un crédit en ligne. Siècle Digital, Quels sont les points à vérifier avant de souscrire à un crédit en ligne ?
  • https://www.capital.fr/immobilier/immobilier-bailleurs-pourquoi-il-peut-etre-utile-de-souscrire-une-assurance-loyers-impayes-1376176 Capital.fr, Immobilier : bailleurs, pourquoi il peut être utile de souscrire une assurance loyers impayés - Capital.fr

Traductions du mot « souscrire »

Langue Traduction
Corse abbunà
Basque harpide
Japonais 申し込む
Russe подписываться
Portugais se inscrever
Arabe الإشتراك
Chinois 订阅
Allemand abonnieren
Italien sottoscrivi
Espagnol suscribir
Anglais subscribe
Source : Google Translate API

Synonymes de « souscrire »

Source : synonymes de souscrire sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « souscrire »



mots du mois

Mots similaires