La langue française

Abat

Sommaire

  • Définitions du mot abat
  • Étymologie de « abat »
  • Phonétique de « abat »
  • Évolution historique de l’usage du mot « abat »
  • Citations contenant le mot « abat »
  • Images d'illustration du mot « abat »
  • Traductions du mot « abat »
  • Synonymes de « abat »
  • Antonymes de « abat »

Définitions du mot abat

Trésor de la Langue Française informatisé

ABAT, subst. masc.

A.− Terme de bouch. [En emploi absolu ou avec compl. introd. par la prép. de toujours au plur. (cf. abattre I A 1)] Parties accessoires non nobles d'animaux tués pour la consommation (cf. abattis ex. 13, 14) :
1. Il [le bouillon] était succulent et onctueux, robuste et pourtant délicat, affiné qu'il était par des abats bouillis de poule. J.-K. Huysmans, Là-bas,t. 1, 1891, p. 93.
2. Un autre poète bourgeois a imaginé, dans le goût allégorique de son temps, un combat entre Carnage et Carême, c'est-à-dire une variété de « disputaison » entre le régime gras et le régime maigre; et sa fiction (...) lui est une occasion d'énumérer, lui aussi, toute une série de plats et de mets (...). Et voici le catalogue qu'on peut dresser d'après son dénombrement (...). Du côté de Carnage, c'est-à-dire en fait de plats gras, ce sont les volatiles, chapons, poussins en rôt ou en brouet (...) les viandes de basse-cour et de venaison : (...); les abats et les pâtés, saucisses poivrées et andouilles à la moutarde, tripes de porc et de mouton; ... E. Faral, La Vie quotidienne au temps de saint Louis,1942, p. 169.
Rem. 1. Abats tend à se spécialiser en fr. contemp. pour parler des animaux de bouch. 2. Abat d'arbres synon. de abattage (d'arbres) (cf. abattage ex. 3 et 4).
B.− [En parlant d'une chose, et plus particulièrement de la pluie; presque toujours suivi d'un compl. introd. par la prép. de; le plus souvent au plur.] Action de s'abattre, chute :
3. Anne-Marie s'y laissait emporter et descendait tout égarée dans ces grands abats de pluie, dans ces vacarmes des sapins, dans cette canonnade à gros ressauts du tonnerre, ... H. Pourrat, Gaspard des montagnes,Le Château des sept portes, 1922, p. 215.
4. Rien ne le [le hibou] tire de son repos ni de son mutisme, hormis l'approche du mauvais temps : les grandes pluies en hiver, les orages en été. Il les pressent souvent deux jours à l'avance, soit qu'il se considère comme mal protégé contre le ruissellement froid des averses ou les abats de grêlons, soit qu'il appréhende la chute de la foudre sur l'arbre qui le loge. J. de Pesquidoux, Chez nous,t. 2, 1923, p. 207.
5. Et les gerbes étaient ensuite empilées en gerbiers, pour se couvrir entre elles en cas d'abat d'eau inattendu, ... J. de Pesquidoux, Le Livre de raison,t. 1, 1925, p. 48.
− Ce sens se rencontre dans l'expr.pluie d'abat « averse », et dans l'expr. de fr. région. (ouest) tomber d'abat :
6. Abat, s. m. − ... Tomber d'abat, − t. abondamment et pesamment, en parlant d'une pluie battante. Se dit au sg. : il mouille d'abat. Un abat d'eau est une grande chute d'eau. Verr.-On.1908.
C.− En fr. région (ouest) :
1. MANUTENTION (cf. abattre I B) :
7. Abat, s. m. − ... Force d'un levier résultant de sa longueur. Verr.-On.1908.
2. MINÉR. (cf. abattre I A 2) :
8. Abat, s. m. − ... Tr. − Partie détachée de la roche schisteuse. Cf. Abatage. Verr.-On.1908.
3. SYLVIC. (cf. abattre I A 1) :
9. Abat, s. m. − Longueur sur laquelle s'abat un arbre. Verr.-On.1908.
10. Abat, s. m. − ... En abat, − bon à abattre, à émonder, en parlant du bois : ... des léiards qui sont en abat. Verr.-On.1908.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [aba]. Dub. recommande la prononc. [abɑ] avec a post. Enq. : /aba/. 2. Homon. : abat(s), verbe abattre; aba, subst. masc. « tissu »; abas, subst. masc. « poids persan ». 3. Hist. − Le mot apparaît sous sa forme actuelle dès son entrée dans la lang. au début du xves. (cf. étymol.). Pour la forme redoublée abbat au xvies., cf. abattre. Absent des dict. du xviieet du xviiies., le mot réapparaît régulièrement dans les dict. à partir de Ac. Compl. 1842 qui renvoie à abatage et à abatis; Ac. 1878 toutefois ne le mentionne pas. Littré propose en vedette 2 orth. : abat ou abas avec la rem. : ,,Si on suivait l'orthographe de Descartes l'étymologie serait à et bas.`` A partir du DG, l'emploi de la forme au plur. s'impose comme terme de bouch., les autres emplois du mot étant signalés comme vieillis (cf. aussi Pt Rob.). Dub. ne mentionne que la forme du plur. (terme de bouch.). Pt Lar. 1968 réserve 2 entrées à ce mot : ,,Abat, n. m. Pluie d'abat, averse abondante``, et ,,abats, n. m. pl. terme de bouch``. − Rem. En ce qui concerne la prononc., Littré donne la possibilité entre ,,(a-ba ou a-bâ)``, â corresp. à un a post.
ÉTYMOL. ET HIST. I.− Sens passif. − 1400 « viande d'animal abattu » terme bouch. (Régl. du Parl. de Paris ds Ch. Morot, Régl. des viandes de bouch., 23 ds Gdf. Compl. : Tenuz [les bouchers] de porter ou faire porter aux champs toutes yssues et sang de leur abat); ce sens subsiste. II.− Sens actif. − 1. 1468 « celui qui abat » emploi fig. (Chatellain, VI, 175, Kervyn ds R. hist. litt. Fr., I, 178 : Cy git l'effroy du haut roy Priamus [Neoptoleme?] L'abat d'orgueil de ses enfans cremus); 2. 1524 « action de tuer (en combat), massacre » (Le Franc-archier de Cherré, Anc. poés. fr., XIII, 28 ds R. hist. litt. Fr., 1, 178 : Et quand les autres capitaines veirent l'abat que j'en faisoye); 3. 1527 « action d'abattre (des arbres) » (Ord. gén. Eaux et Forêts ds Gdf. : Lesquels se veulent attribuer la coupe de tous bois revenus après l'abbat des hautes futayes). Seul le sens 3 subsiste. Dér. régr. de abattre* 1 et 2, sens propre et fig.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 31.
BBG. − Ac. Gastr. 1962. − Baulig 1956. − Goosse. La libre Belgique, 1-2 mars 1970. − Mont. 1967. − Privat-Foc. 1870.

Wiktionnaire

Nom commun

abat \a.ba\ masculin

  1. (Boucherie) Fait d’abattre, au sens de tuer.
    • L’abat d’animaux.
  2. (Boucherie) (Au pluriel) Parties comestibles du cinquième quartier des animaux qui ne consistent pas en chair, en muscle et vendues par un tripier : foie, cœur, rognons, langue, pieds, peau, graisse, tripes.
    • Un marchand d’abats se dit plutôt aujourd’hui tripier.
    • Tout le monde n’aime pas les abats, il est donc indispensable de bien connaître les goûts de ses invités avant de les servir. Ne pas se soumettre à cet impératif est une faute grave de goût. — (Jean-Pierre Coffe, SOS Cuisine, Paris, Éditions Stock, 2006)
    • Chez les bovins, les viscères thoraciques (poumon, coeur, thymus), les viscères abdominaux (foie, tripes, panse, rate, etc.), la cervelle, la langue et la mamelle, sont des abats. Chez le veau, l’agneau et le porc, le sang, la peau et les pieds sont des abats car ils sont consommés. Les abats rouges sont vendus à l’état cru (cœur, foie, rate) et les abats blancs après cuisson par le boucher (tripes, têtes, pieds). — (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l'Agronome, 1 692 pages, page 1438, 2002, Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Étrangères)
  3. (Vieilli) Averse, pluie abondante ou forte.
    • Un abat d’eau.
    • Il est tombé une pluie d’abat.

Forme de verbe

abat \a.ba\

  1. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de abattre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ABAT. n. m.
Synonyme d'ABATTIS. Voyez ce mot. Un marchand d'abats. On dit plutôt aujourd'hui TRIPIER. Il se disait autrefois d'une Forte pluie. Un abat d'eau.

Littré (1872-1877)

ABAT (a-ba ou a-bâ) s. m.
  • Averse, pluie abondante. Ces vapeurs peuvent causer un vent d'abas, Descartes, Météor. 7. L'accumulation des neiges, les pluies et les orages y déterminent des avalanches et des abats de boues et de pierres, qui descendent dans les vallées jusqu'à des altitudes de mille mètres, Burat, Constitutionnel du 3 septembre 1858.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ABAT. Ajoutez :

2Abatis de volaille. Les tripiers, à Paris, ont ordinairement sur leur enseigne : marchand d'abats.
3 Terme de boucherie. Synonyme d'abatis, c'est-à-dire la peau, la graisse et les tripes des bêtes tuées. Voici, d'après la Halle aux cuirs, les prix de vente à la tannerie des peaux en poil de l'abat de Paris, par 50 kil., et pour le courant de juin…, Journ. offic. 15 juin 1874, p. 4044, 3e col.

Les abats rouges, les parties qui sont encore rouges. Pour le cinquième quartier, composé des suif, cuir et abats rouges…, ib. 17 février 1874, p. 1319, 2e col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « abat »

Déverbal sans suffixe de abattre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

À et battre. Dans l'arrondissement de Caen, la pluie d'abat est une pluie abondante, Dict. du patois normand par MM. Duméril. Si on suivait l'orthographe de Descartes, l'étymologie serait à et bas.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « abat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
abat aba

Évolution historique de l’usage du mot « abat »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « abat »

  • Petite pluie abat grand vent. De Proverbe français
  • La surcharge abat l’âne. De Proverbe français
  • Fort est qui abat, plus fort est qui se relève. De Anonyme
  • La tendresse est l’abat-jour de la passion. De Pierre Bourgault / Bourgault doux-amer
  • C'est un bûcheron qui a réussi, à présent il abat des colonnes de marbres. De Roland Topor
  • Là où loge le souci, le sommeil ne s'abat jamais. De William Shakespeare / Roméo et Juliette
  • L'homme s'abat, s'agenouille, se prosterne. De Victor Hugo / Les travailleurs de la mer
  • Comme le vent abat un chêne, une simple phrase détruit un rêve. De Gilles Martin-Chauffier / Une vraie Parisienne
  • La culture est un truc qui rassemble les gens, qui abat les différences. De Public Enemy / Evene.fr - Avril 2007
  • Le chagrin dans le coeur de l'homme l'abat, mais une bonne parole le réjouit. De Proverbe biblique
  • Economie dirigée : le gouvernement vous prend vos vaches, en abat une, fait traire l’autre... et jette le lait. De Anonyme
  • C'est avec les roseaux pensants qu'on fait les chaînes qu'on abat. De Robert Sabatier / Le Livre de la déraison souriante
  • Il y a dans le coeur de l'homme je ne sais quoi de désordonné qu'exalte le plaisir et qu'abat la douleur. De Cicéron / De la République
  • L'homme vertueux doit imiter l'arbre de santal qui, lorsqu'on abat, parfume la hache qui le frappe. De Proverbe indien
  • C'est souvent celui qui creuse les tranchées qu'on abat et celui qu'elles protègent qu'on décore. De Guy Dumont
  • En ce jeudi, un violent orage s'abat depuis la fin d'après-midi sur le piémont pyrénéen. Dans les Hautes-Pyrénées, placées en vigilance jaune, le phénomène a surtout touché la vallée du Haut-Adour et la vallée des Gaves. Du vent, d'importantes précipitations, mais aussi de la grêle n'ont pas épargné les secteurs de Bagnères et de Pierrefitte-Nestalas, occasionnant quelques interventions des sapeurs-pompiers bigourdans, pour des inondations de caves et des infiltrations d'eau par les toitures. ladepeche.fr, Hautes-Pyrénées : la foudre s'abat sur une maison à Asté - ladepeche.fr
  • Un nuage de fines poussières s'est abattu sur les Caraïbes. Depuis samedi, la Guadeloupe et la Martinique sont touchées par un épisode de brume de sable, avec des concentrations importantes de ces particules, qui rendent l'air difficilement respirable pour certaines personnes vulnérables. leparisien.fr, Une intense brume de sable s’abat sur les Antilles - Le Parisien
  • C'est avec une carabine à canon scié, "dont les munitions 9 mm ne font pas de bruit" que l'homme a abattu, d'une balle, son épouse. C'est pour cela que ses deux enfants, âgés de 16 et 18 ans, n'ont rien entendu. Infirmière âgée de 41 ans, elle travaillait de nuit, a indiqué le procureur.  Marie Claire, Haute-Saône : un homme abat son épouse à la carabine, incendie leur maison et se suicide - Marie Claire
  • C’est un orage avec de fortes pluies qui s’est abattu sur Toulouse aux alentours de 18h, mardi 16 juin 2020. , VIDÉOS. Un orage s'abat sur Toulouse et des trombes d'eau inondent plusieurs rues au centre-ville | Actu Toulouse

Images d'illustration du mot « abat »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « abat »

Langue Traduction
Anglais shot down
Espagnol derriba
Italien abbatte
Allemand erschießt
Portugais abate
Source : Google Translate API

Synonymes de « abat »

Source : synonymes de abat sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « abat »

Partager