Tristement : définition de tristement


Tristement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TRISTEMENT, adv.

[L'adj. ou le suj. du verbe modifié par l'adv. renvoie à]
A. − [un être animé qui éprouve l'état de tristesse ou qui l'exprime par sa manière d'être]
1. En étant triste; avec tristesse. Anton. gaiement, joyeusement.Boire, errer, vivre seul (bien) tristement. Il faut qu'elle fasse un grand effort pour parler. Encore ne trouvera-t-elle qu'une injure. Mais elle l'articule lentement, tristement, si tristement que le père n'a pas compris d'abord (Bernanos, Mouchette, 1937, p. 1316).Elsa se mit à pleurer, doucement, tristement (Sagan, Bonjour tristesse, 1954, p. 61).
− Dans le domaine artist., littér.D'une manière triste. Roman, pièce qui finit tristement. La figure voilée d'une femme fine, désabusée, savante en tromperie, en délicatesse, convient au seuil de ce livre qui tristement parlera du plaisir (Colette, Ces plais., 1932, p. 39).
2. D'un air triste, d'une manière qui exprime la tristesse. Baisser, hocher, secouer la tête tristement; dire, murmurer, répliquer, soupirer, sourire tristement. Pour le largo, tu gémiras Tristement, mais sensiblement (Grillet, Ancêtres violon, t. 2, 1901, p. 141).
B. −
1. [un inanimé qui suscite de la tristesse chez autrui, en raison d'un manque d'animation, de vie, de gaieté, de couleur] D'une manière qui incite à la mélancolie, qui inspire des pensées graves ou sombres. La pluie tombait tristement. L'église tinte un glas tristement (Verlaine, Œuvres compl., t. 1, Sagesse, 1881, p. 270).Des étages d'égale proportion s'élevaient tristement l'un sur l'autre (Carco, Équipe, 1919, p. 29).
2. [un être animé ou inanimé, sans idée de tristesse]
a) D'une manière affligeante, bien mauvaise, pitoyable. Synon. pitoyablement.La politique va tristement. Thiers a été un peu jusqu'ici au-dessous de la position qu'il a soulevée. Peut-être a-t-il voulu attendre les Chambres pour avoir raison avec plus d'éclat (Sainte-Beuve, Corresp., t. 3, 1840, p. 374).Deux petites ailes cotonneuses palpitent tristement à son dos [d'un vieux cupidon], comme de dégoût (Toulet, Nane, 1905, p. 162).
Synon. de faiblement, médiocrement.La façade de la maison et sa terrasse (...) reprenaient à deux heures leur vrai visage croisillé de poutrelles, d'auvents et de persiennes chocolat, que la colline d'en face éclairait, par réverbération, d'une lumière fausse qui imitait tristement le soleil (Colette, Seconde, 1929, p. 21).
b) En partic. Cruellement, tragiquement. Aucun [témoignage] ne m'a jamais semblé aussi tristement décisif que l'exécrable condamnation du grand Lavoisier (Comte, Philos. posit., t. 4, 1893 [1839], p. 59, note 1).Un accident de ce genre [de dégagement instantané d'acide carbonique] est demeuré tristement célèbre dans les annales du travail souterrain: le 25 avril 1885, aux mines de Rochebelle, une explosion, due à l'acide carbonique, déplaça 400 tonnes de charbon à plus de 100 mètres (E. Schneider, Charbon, 1945, p. 252).
Prononc. et Orth.: [tʀistəmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1150 (Conte de Floire et Blancheflor, éd. J.-L. Leclanche, 2999). Dér. de triste*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 1 299. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 247, b) 2 040; xxes.: a) 1 774, b) 1 446.

Tristement : définition du Wiktionnaire

Adverbe

tristement \tʁis.tə.mɑ̃\

  1. D’une manière triste.
    • […] et, songeant qu’il faudrait bientôt nous quitter, nous nous assîmes tristement près de l’âtre où dansait la flamme rouge. — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Un mort s’en allait tristement s’emparer de son dernier gîte […] — (Jean de La Fontaine, Fabl. VII, 11)
    • À mon âge, on ne fait ce que l’on veut en aucun genre ; on boit tristement la lie de son vin, — (Voltaire, Lett. Lacombe, avril 1767)
    • Mais ne va pas, tristement vertueux, Sous le beau nom de la philosophie, Sacrifier à la mélancolie […] — (Voltaire, Ép. III, à l’abbé Servien, mis à Vincennes)
    • Souvent sur la montagne, à l’ombre du vieux chêne, Au coucher du soleil, tristement je m’assieds […] — (Alphonse de Lamartine, Méd., I, 1)
  2. D’une manière fâcheuse, misérable.
    • Nous errons tristement dans les rues quand nous avisons une compagnie de la Wehrmacht en train de popoter à la roulante sur la place du village. — (Louis Boyé, Un jour, le grand bateau viendra : Chronique de la résistance, L’Harmattan, Paris, 1996, p. 359)
    • À la fin tous ces jeux que l’athéisme élève, Conduisent tristement le plaisant à la Grève […] — (Nicolas Boileau-Despréaux, Art, p. II)
    • On ne peut pas dire des jésuites que leur mort ait été aussi brillante que leur vie ; si quelque chose même doit les humilier, c’est d’avoir péri si tristement, si obscurément, sans éclat et sans gloire, — (Jean le Rond D’Alembert, Œuv., t. v, p. 122)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tristement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TRISTEMENT. adv.
D'une manière triste. Il me regarda tristement. Il s'en est allé tristement. Il est pauvre, il vit bien tristement.

Tristement : définition du Littré (1872-1877)

TRISTEMENT (tri-ste-man) adv.
  • 1D'une manière triste. Un mort s'en allait tristement S'emparer de son dernier gîte, La Fontaine, Fabl. VII, 11. Il nous dit cela si tristement, qu'il me fit pitié, Pascal, Prov. II. À mon âge, on ne fait ce que l'on veut en aucun genre ; on boit tristement la lie de son vin, Voltaire, Lett. Lacombe, avril 1767. Mais ne va pas, tristement vertueux, Sous le beau nom de la philosophie, Sacrifier à la mélancolie, Voltaire, Ép. III, à l'abbé Servien, mis à Vincennes. Souvent sur la montagne, à l'ombre du vieux chêne, Au coucher du soleil, tristement je m'assieds, Lamartine, Méd. I, 1.
  • 2D'une manière fâcheuse, misérable. À la fin tous ces jeux que l'athéisme élève, Conduisent tristement le plaisant à la Grève, Boileau, Art p. II. On ne peut pas dire des jésuites que leur mort ait été aussi brillante que leur vie ; si quelque chose même doit les humilier, c'est d'avoir péri si tristement, si obscurément, sans éclat et sans gloire, D'Alembert, Œuv. t. v, p. 122.

HISTORIQUE

XIIIe s. Por quoi me sueffres tu à demener si tristement, endementieres que [pendant que] mes anemis m'aflit ? Psautier, f° 53.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tristement »

Étymologie de tristement - Littré

Triste, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de tristement - Wiktionnaire

Dérivé de triste avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tristement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tristement tristœmɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « tristement »

  • « Nous sommes profondément émus par l’effusion de créativité en soutien à Osman Kavala à travers le monde. Des gens du monde entier sont déterminés à ne pas laisser ce jour tristement symbolique passer inaperçu, a déclaré Milena Buyum, chargée de campagne sur la Turquie pour Amnesty International. , Turquie. Une campagne mondiale pour marquer le 1 000e jour d’Osman Kavala derrière les barreaux | Amnesty International
  • Ben Te’o révèle l’histoire du tristement célèbre combat de Mike Brown | Accueil Ruck> Actualités du Rugby> Ben Te’o révèle une histoire intérieure sur le tristement célèbre combat de Mike Brown Urban Fusions, Ben Te'o révèle l'histoire du tristement célèbre combat de Mike Brown | Rugby
  • Jeffrey EpsteinLe complexe tristement célèbre où il a agressé sexuellement plusieurs de ses jeunes victimes est maintenant sur le marché … si quelqu’un le veut vraiment, à n’importe quel prix. Urban Fusions, La tristement célèbre maison de Palm Beach de Jeffrey Epstein à vendre à 22 millions de dollars | People
  • Le 17 mai dernier, le président Sébastian Pinera annonçait la distribution de 2,5 millions de colis alimentaires aux familles les plus vulnérables du pays, en cette période de crise sanitaire et économique. Plus de deux mois plus tard, les 25 000 habitants de cette commune tristement connue pour le trafic de drogue et la violence qui y règnent, où le chômage a grimpé en flèche depuis deux mois, n’ont encore rien reçu. "Dès la première nuit de confinement, on est venu sonner à ma porte pour me demander à manger. Ces demandes se sont multipliées. Nous nous sommes donc organisés", explique le père Gérard Ouisse, 55 ans de sacerdoce. Ce Nantais d’origine vit à Santiago depuis 34 ans. Depuis sa maison aux murs peints de rouge, au cœur du quartier, il ne cesse d’animer les solidarités. petitbleu.fr, Chili. Ce prêtre français qui vient en aide aux damnés du Covid - petitbleu.fr
  • Samedi 18 juillet, le glas a tristement retenti dans le village, en communion avec toutes les églises de la paroisse Saint-Amans, en hommage au père Quintard dont on célébrait les obsèques à Rodez. Âgé de 68 ans, il est décédé subitement dans la soirée du 14 juillet. midilibre.fr, Au revoir Père Quintard - midilibre.fr
  • La solitude est le lot de ce qui vit sur terre ; et des êtres terrestres, l'homme est le plus solitaires. D'autant plus solitaires, tristement, s'il est entouré de sa race. De Henry Miller / Le Monde du sexe
  • La fait du véritable artiste n’est pas de se complaire en ce qu’il fit, mais de le comparer tristement à ce qu’il avait voulu faire. De Georges Courteline / La philosophie de Georges Courteline
  • Vie...illir. La vie qui s'étire tristement. De Michèle Mailhot / Le passé composé

Images d'illustration du mot « tristement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tristement »

Langue Traduction
Corse tristemente
Basque zoritxarrez
Japonais 悲しいことに
Russe грустно
Portugais infelizmente
Arabe للأسف
Chinois 可悲的是
Allemand traurig
Italien purtroppo
Espagnol tristemente
Anglais sadly
Source : Google Translate API

Synonymes de « tristement »

Source : synonymes de tristement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « tristement »



mots du mois

Mots similaires